Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 avril 2012 6 21 /04 /avril /2012 10:41

Prévision spéciale « Liège Bastogne Liège » (22/04/2012)

 

La « Doyenne » se déroulera dans des conditions assez médiocres qui seront cependant très éloignées des éditions dantesques sous la neige : le 20 avril 1980 victoire de Bernard Hinault et 5 mai 1957 victoire de Germain Derycke

 

Les températures sont assez froides avec des maximums de l’ordre de 10° à Liège et de 6° sur les crêtes des Ardennes

 

Le risque d’averses et de giboulées est important, surtout au début et à la fin où une cellule pluvieuse arrive en provenance de la Mer du Nord. C’est la même situation que pour Paris Roubaix, il y a 15 jours et la Flèche wallonne ce dernier mercredi. Ces dernières classiques ont été affectées de précipitations en fin de parcours. Il est difficile, à 1 heures près, de savoir si ces pluies arriveront à atteindre l’épreuve dans ces derniers kilomètres ou si elles attendront l’arrivée.

Cependant, entre les deux, à la mi-journée et en début d’après-midi, la course devrait bénéficier d’une longue période avec de meilleures conditions, risque de précipitations très faible et même quelques rayons de soleil.

Le vent de sud-ouest est globalement  défavorable dans la première partie du parcours jusqu’à Bastogne. Inversement il devient favorable dans le retour vers Liège.

 

Toutefois il existe deux secteurs du parcours globalement sud-est nord-ouest où le vent sera de côté entre la côte de la Haute levée et le Mont Theux et celles de la Redoute et de la Roche aux faucons. Sur les hauteurs après le franchissement des côtes, cette situation est susceptible d’une influence sur la course. La vitesse du vent de l’ordre de 40 Km/h en rafales sera un peu plus faible que celle de la Flèche Wallonne.

Gérard Staron

Partager cet article
Repost0
18 avril 2012 3 18 /04 /avril /2012 10:07

Prévision du 19 au 22 avril

 

Les perturbations en provenance de l’Atlantique arrivent en familles successives guidées jusqu’à nous par une dépression centrée sur l’Ecosse. Pas de progression d’anticyclones en vue en direction de la France.

Le temps reste globalement médiocre frais pluvieux avec ciel couvert, peu de soleil

Les précipitations sont quotidiennes. Les crêtes océaniques sont les plus arrosées, hauteurs du Sancy aux Combrailles, du Haut Forez aux monts de la Madeleine et du Pilat au haut Beaujolais, mais toutes les montagnes ont leur part. Les plaines septentrionales du Bourbonnais au Roannais sont aussi arrosées. Plus les bassins sont situés à l’intérieur du Massif central, Celui du Puy ou les Limagnes du sud par exemple, plus ils ont de chances d’être  partiellement à l’abri et de voir le soleil.

Le manteau nival fond progressivement et remonte lentement en altitude, il n’est susceptible de quelques renforts qu’au-dessus de 1000m surtout en cas de précipitations en fin de nuit.

Les températures restent fraîches. Les gelées matinales sont rares et limitées aux plateaux enneigés ou aux cuvettes de moyenne altitude de ceux du cœur du Massif central.  Les températures maximales tournent autour de 10°, au-dessous en altitude, un peu au-dessus dans les bassins et dépressions.

Le vent souvent d’ouest ou sud-ouest est surtout sensible au nord d’une ligne Clermont Ferrand - Feurs. Au sud il est dévié par les reliefs et s’affaiblit.

Les variations quotidiennes sont faibles, seul le timing du passage des perturbations et leur puissance apportent un peu de variété

 

Mercredi :

Prévision antérieure confirmée , les pluies arrivent selon la répartition géographique décrite ci-dessus. Températures maximales assez fraîches

 

Jeudi :

Journée pluvieuse, neigeuse dans la nuit en altitude.

Risque de gelées très faible sauf dans les secteurs à risques, températures maximales sans changement

 

Vendredi :

Répit des précipitations pendant une grande partie de la journée, mais elles reprennent en soirée. Sous un ciel plus dégagé, petites gelées possibles sur les plateaux enneigés ou du cœur du Massif central .

Températures maximales sans changements

 

Samedi :

La nouvelle perturbation semble moins affecter la région et limiter ses effets à la bordure nord et aux crêtes océaniques

Le temps est meilleur dans les bassins internes à l’abri : plus de soleil, peu de pluie

Risque de gelées matinales très faible, températures maximales en légère hausse

 

Dimanche :

Le dimanche électoral sera dépressionnaire et pluvieux sur la France !

La nouvelle perturbation arrive en deuxième partie de journée et en soirée sur la région , ses précipitations sont plus généralisées.

Pas de gelées matinales, températures maximales assez fraîches en très légère hausse

 

Ce temps médiocre semble se poursuivre au début de la semaine prochaine : à confirmer dimanche

 

Gérard Staron

Partager cet article
Repost0
17 avril 2012 2 17 /04 /avril /2012 21:36

Prévision spéciale « Flèche Wallonne » (18/04/2012)

 

De courtes averses  sont possibles sur la course, mais les précipitations de la nouvelle perturbation devraient attendre l’arrivée pour se déverser sur le flanc nord des Ardennes, sauf si elles sont en avance. L’affaire se joue à 2 heures près.

Les températures maximales sont fraiches (vers 10°).

Le vent de sud forcit au cours de l’épreuve avec des rafales maximales de l’ordre de 50 à 60 km/h à la fin. Au départ de Charleroi, il est de côté dans la première partie de la course jusqu’au premier passage à Huy, situation propice à la formation de bordure, mais au moment où sa vitesse est encore modérée. Dans les circuits terminaux, il peut avoir un rôle important sur la course au moment du passage sur les crêtes ardennaises après l’ascension des côtes, mais en raison du parcours très tournoyant, il est difficile de prévoir les secteurs les plus à risques.

 

Gérard Staron

Partager cet article
Repost0
14 avril 2012 6 14 /04 /avril /2012 11:32

Prévision du 15 au 18 avril 2012

 

Le mauvais temps s’accentue sous l’influence de perturbations attirées ou tournoyantes autour de la dépression du golfe de Gènes.

Notre région est au carrefour de deux types de précipitations, le retour par le nord-est des réactions de la Méditerranée circulant autour de la dépression du golfe de Gènes et les perturbations océaniques descendant de l’Atlantique nord. Les premières affectent l’angle nord-est, le Pilat surtout l’axe du Mézenc aux monts du Forez et de la Madeleine. Les secondes arrosent des Combrailles au Roannais et leurs montagnes, en ajoutant le Sancy et le haut Beaujolais.

Le passage à la neige touche d’abord les sommets puis les plateaux de moyenne altitude en début de semaine

Les températures baissent encore. Retour de gelées matinales, le risque le plus important concerne mardi matin avec  un danger pour les végétaux en particulier les arbres fruitiers en fleurs. Attention. Les températures maximales sont très basses pour la saison, on ne peut exclure complètement une journée sans dégel lundi en altitude.

Le vent du nord avec ses acolytes la burle sur les plateaux de la Haute Loire et le mistral en vallée du Rhône sévit, avec virulence en fin de week-end.

 

Samedi :

La journée la moins mauvaise !

Les précipitations sont limitées avec deux secteurs plus concernés, l’angle nord-est de la région déjà cité et du Sancy aux Combrailles. Les bassins surtout les Limagnes semblent relativement à l’abri.

Les températures sont encore acceptables autour de 10°, plus dans les plaines et bassins, moins sur les plateaux

Le vent du nord s’installe.

 

Dimanche :

Après une accalmie très relative, les précipitations reprennent de plus belle dans l’après-midi. L’angle nord-est, Forez, Yssingelais et Roannais et leurs reliefs sont les plus concernés.

La nuit précédente le passage à la neige n’a concerné que les zones d’altitude, par contre à partir de  la soirée de Dimanche, les chutes de neige affecteront des plateaux de plus en plus bas.

Encore très peu de gelées matinales sauf trous à froid de moyenne altitude, mais les températures maximales s’effondrent, partout moins de 10°, près de zéro en altitude

Le vent du nord généralisé forcit, encore plus dans les secteurs à burle et mistral.

 

Lundi :

Les précipitations continuent à s’attarder sur les montagnes de l’angle nord-est, le Pilat et l’axe Mézenc, Forez, Madeleine. Elles sont plus faibles que la veille, mais la neige a recouvert à nouveau les plateaux dans la nuit.

Les gelées matinales reviennent sur les plateaux du Massif central, les températures maximales restent aussi basses que la veille, on ne peut exclure une journée sans dégel en altitude.

Toujours le vent du nord fort, mais plus limité géographiquement aux secteurs de la burle et du mistral.

 

Mardi :

Sous un ciel qui se dégage, les gelées matinales sont généralisées et sévères sur les plateaux, elles peuvent s’étendre aux plaines et bassins avec un danger pour les arbres fruitiers en fleurs et certaines cultures sensibles.

Pas de précipitations avant l’arrivée en soirée d’une perturbation océanique qui aborde la région par l’axe du Sancy aux Combrailles.

Les températures maximales remontent un peu, moins de 10° toutefois

Le vent du nord disparait, remplacé par celui de sud-ouest avant l’arrivée de la perturbation.

 

Mercredi :

La perturbation traverse la région dans la nuit précédente et une partie de la journée.

Nouvel arrosage, le passage de la pluie à la neige remonte en altitude aux zones sommitales.

Le risque de gelées est à nouveau très faible, sauf secteurs à risques, les maximales continuent une légère remontée.

 

Aussi loin que les modèles donnent des indications, ils ne voient pas pour l’instant le retour d’un anticyclone, une indication pour le dimanche 22 avril pour ceux qui ont lu le chapitre 1 de mon livre de 2003 « le ciel tomberait-il sur nos têtes » : à confirmer mercredi !

 

Gérard Staron

Partager cet article
Repost0
10 avril 2012 2 10 /04 /avril /2012 11:14

Prévision du 11 au 14 avril 2012

 

Nous restons sous l’influence  des perturbations en provenance de l’Atlantique nord, puis des réactions qu’elles provoquent en Méditerranée en liaison avec la dépression du golfe de Gènes.

Les précipitations reprennent et traversent la région en privilégiant les montagnes océaniques, axes du Sancy aux Combrailles, du haut Forez aux monts de la Madeleine et du Pilat au haut Beaujolais. L’extension aux plaines et bassins internes du Massif central est variable selon les perturbations et le passage à la neige est possible dans la nuit sur les hauts sommets : Sancy, Mézenc et Forez.

Les températures sont médiocres pour la saison. Le risque de gelées revient sur les plateaux dès qu’une nuit se produit sous un ciel dégagé. Les maximums tournent autour de 10° en dessous sur les reliefs et au dessus dans les plaines et bassins.

Le vent alterne des bouffées de sud avant les perturbations et des coups de nord avec burle sur les plateaux de la Haute Loire et mistral en vallée du Rhône, après leur passage.

Forte nébulosité surtout sur les versants face au nord.

 

Mardi :

Prévision antérieure confirmée, les pluies arrivent

 

Mercredi

La perturbation de la veille s’évacue par l’est et a pu laisser un peu de neige sur les hauts sommets. Après un intermède, les pluies plus faibles reviennent en fin de journée. Elles concernent surtout le nord des Combrailles au Roannais avec leurs axes montagneux déjà cités. Les plaines et bassins internes sont en partie à l’abri.

Le risque de gelées est limité aux secteurs à risques des plateaux du cœur du massif central (Velay et Margeride) et les températures maximales baissent un peu en restant dans les niveaux cités plus haut.

Un épisode de vent du nord s’installe.

 

Jeudi :

Une nouvelle perturbation traverse la région. Les montagnes océaniques déjà citées et la face nord de la région des Combrailles au Roannais sont les plus arrosées. Les bassins et plaines internes au massif sont en partie à l’abri avec un temps moins nébuleux et globalement meilleur.

Un léger flux de sud précède les pluies.

Les températures varient peu, pas de gelées, maximums inchangés.

 

Vendredi :

Les gelées matinales reviennent sur les plateaux du Massif central, leur extension est possible aux plaines et bassins bordiers. Les températures maximales restent inchangées.

Après une accalmie, la reprise des pluies en fin de journée concerne surtout le Roannais et ses montagnes et parait plus faible que l’arrosage des jours précédents

Le vent du nord revient.

 

Samedi :

L’influence de la dépression du golfe de Gènes provoque un vent du nord fort avec burle et mistral, mais aussi un retour par le nord-est de nuages et de précipitations faibles qui affectent en bout de course notre région et surtout l’axe du Mézenc au Pilat et aux Monts du Beaujolais.

Le risque de gelées est limité aux secteurs les plus à risques du Massif central et les températures maximales sont toujours aussi basses.

 

Le temps médiocre devrait déborder sur la semaine suivante, à confirmer samedi !

Gérard Staron

Partager cet article
Repost0
7 avril 2012 6 07 /04 /avril /2012 10:53

Prévision spéciale Paris Roubaix :

 

Il existe deux types de courses dans la traversée de « l’enfer du nord », celles qui pataugent dans la boue et celles aveuglées par la poussière.

Pour apprécier l’état du sol des secteurs pavés, il faut prendre en compte deux aspects, les précipitations des jours précédents et celles susceptibles de se produire au moment de l’épreuve.

Une grosse pluie le 4 avril de 23 mm sur Lille ne s’est pas étendue au Cambrésis et au Vermandois traversés au début.

Une cellule pluvieuse en provenance de Grande Bretagne arrive sur le nord de la France à partir de la mi-journée de dimanche.

Le début de l’épreuve devrait être sec autant pour l’état du ciel que celui du sol des premiers secteurs pavés.

Après le passage du Valenciennois, plus on se rapproche de l’arrivée dans l’après-midi, le ciel s’assombrit, plus le pavé risque d’être mouillé autant par la pluie qui tombe que par les restes de  flaques et de boue héritées de la pluie de mercredi.

 

Le rôle du vent est toujours difficile à apprécier en raison des multiples changements de directions de l’épreuve.

Au départ le vent est faible, mais à l’approche de la perturbation venant de Grande Bretagne, il forcit (rafales de l’ordre de 30 km/h) avec une direction de sud-ouest.

Cette dernière est globalement favorable jusqu’à l’entrée dans le Valenciennois (changement de direction de Ruesnes entre secteurs 22 et 21)

Le vent sera globalement de côté ensuite jusqu’au secteur 9  (Mérignies)

Il redevient favorable jusqu’au secteur 5 pour être globalement de côté jusqu’à l’arrivée.

Le vent a rarement un rôle important dans Paris Roubaix en raison du parcours tournoyant, sa vitesse limitée devrait confirmer cet adage en 2012.

 

Les températures seront très fraîches. Sur une partie du parcours, il a gelé dans la nuit qui précède, et le maximum ne devrait pas atteindre 10°.

 

Voilà de quoi maintenir la légende de l’épreuve !

Gérard Staron

Partager cet article
Repost0
6 avril 2012 5 06 /04 /avril /2012 09:39

Prévision du 7 au 10 avril 2012

 

Pâques sera aux tisons. L’anticyclone reste sur l’Atlantique et laisse le passage aux perturbations en provenance  des hautes latitudes avec un temps médiocre.

Les précipitations arroseront l’ensemble des reliefs surtout ceux du Sancy aux Combrailles, du haut Forez aux monts de la Madeleine et du Pilat au Beaujolais. Le passage à la neige est possible dans la nuit de Pâques sur les régions d’altitude supérieures à 1000 mètres

Les températures seront globalement basses avec le retour de gelées matinales pendant le week-end. Les végétaux en particulier les arbres fruitiers en fleurs  pourraient être affectés le lundi de Pâques.  Les maximales, globalement médiocres connaitront une grande variabilité selon les journées en liaison avec les facéties du vent qui alterne phases de nord avec burle et mistral et bouffées de sud selon la position de la région par rapport aux perturbations.

 

Vendredi :

 Journée assez médiocre. Ciel couvert, températures conforme à la prévision antérieure. De petites cellules pluvieuses remontent de Méditerranée et déposent quelques averses éparses en fin de journée, surtout du Mézenc au Pilat.

 

Samedi :

Une perturbation en provenance du nord traverse et arrose la région. Elle dépose des pluies sur les montagnes en commençant par les reliefs cités plus haut. Leur extension aux plaines et bassins est limitée.

Pas de gelées matinales, mais les températures maximales sont en baisse, à peine 10 ° sur les plateaux, un peu plus dans les plaines et bassins

Le vent du nord avec burle sur les plateaux de la Haute Loire et mistral en vallée du Rhône s’installe en fin de journée.

 

Dimanche de Pâques :

Les précipitations ont pu passer à la neige dans la nuit précédente sur les régions d’altitude, au dessus de 1000 mètres. Elles cessent ensuite dans la matinée.

Des gelées matinales faibles reviennent sur les plateaux du Massif central, en particulier les cuvettes de moyenne altitude. Plaines et bassins ne sont pas concernés.

En liaison avec un vent du nord fort, accompagné de burle et mistral, les températures maximales continuent leur baisse, à peine 10° partout.

 

Lundi :

Pas de précipitations.

Les gelées matinales généralisées sont sévères sur les plateaux et susceptibles de s’étendre aux bassins et dépressions. Attention pour les végétaux, surtout la vigne et les arbres fruitiers en fleurs.

Avant l’arrivée d’une nouvelle perturbation, le vent change avec un petit flux de sud qui provoque une remontée sensible des températures maximales dans les sillons qui longent la Loire et l’Allier sous des éclaircies plus nombreuses.

 

Mardi :

Nouvelle journée pluvieuse en liaison avec la perturbation de nord-ouest.

Le vent du sud forcit dans la nuit précédente jusqu’au déclenchement des précipitations.

Nouvel arrosage généralisé, les reliefs d’influence océanique sont les plus concernés

Pas de gelées matinales, sauf dans les secteurs les plus sensibles de moyenne altitude du cœur du Massif central.

Les températures maximales baissent en liaison avec un ciel couvert.

 

Le temps médiocre pourrait continuer une grande partie de la semaine prochaine, à confirmer mardi.

Gérard Staron

Partager cet article
Repost0
2 avril 2012 1 02 /04 /avril /2012 10:02

Prévision du 3 au 6 avril 2012

 

L’anticyclone nous quitte et il laisse la place à la descente des perturbations en provenance des hautes latitudes.

La semaine sainte va justifier sa réputation de mauvais temps : un zeste hivernal.

Les précipitations reviennent avec 2 phases, d’abord les perturbations de nord-ouest qui touchent surtout les montagnes océaniques, reliefs volcaniques auvergnats, du haut Forez à la Madeleine et haut Beaujolais,   puis, dans un second temps, la remontée de la réaction de la Méditerranée qui affecte surtout l’axe du Mézenc au Pilat. La neige n’est possible que sur les hauts sommets : Mézenc, Forez et Sancy.

givre 2-4-12

Les gelées de ce Lundi matin, voici la preuve sur les véhicules à Saint Etienne à l’attention des incrédules, sont une première alerte. En réalité, si les températures minimales seront basses, elles atteindront rarement dans les prochains jours le seuil de la gelée. Nous ressentirons bien plus la chute des températures maximales qui continuera.

Le vent modéré plutôt du sud avant les précipitations, passera au nord à la fin de la période

 

Lundi :

Prévision confirmée, les gelées matinales ont bien eu lieu (-3° à Vichy),  mais un petit vent de sud avant l’arrivée de la perturbation devrait remonter les maximums dans les sillons de la Loire et de l’Allier à des niveaux agréables.

Dernière journée sans précipitations sauf risque faible de petites averses annonciatrices sur les monts de la Madeleine et du haut Beaujolais.

 

Mardi :

La région est traversée par la première perturbation océanique de Nord-ouest. Les pluies commencent dès la fin de matinée de l’Auvergne au Roannais et traversent ensuite nos départements. Arrosage général.

Pas de gelées saufs secteurs à risques du cœur du Massif central, températures maximales en nette baisse, fraîches sur les plateaux.

Vent de sud assez modéré jusqu’à l’arrivée des pluies

 

Mercredi :

Après une accalmie, les pluies qui remontent de Méditerranée arrivent dans la seconde partie de la journée. Elles affectent surtout l’axe du Mézenc au Pilat avec une progression possible sur le Forez et le Velay.

Pas de gelées matinales, sauf secteurs à risques du cœur du Massif central (Margeride), les températures maximales continuent leur baisse et sont nettement fraîches partout

Vents faibles de direction changeante.

 

Jeudi :

Pendant la journée, le risque de précipitations est faible, mais une nouvelle réaction pluvieuse en provenance de Méditerranée est susceptible de déborder sur la région dans la nuit de jeudi à vendredi. L’axe du Mézenc au Pilat est concerné en priorité.

Le risque de gelées matinales est plus fort que la veille, limité cependant aux plateaux du Massif central et à leurs cuvettes de moyenne altitude.

Les températures maximales restent très fraîches, vers 10°, moins sur les plateaux, plus dans les plaines.

Le vent de nord-est s’installe du Roannais à l’Auvergne, il est dévie en nord par les reliefs plus au sud.

 

Vendredi :

Risque faible de précipitations, sauf autour du Pilat où s’égarent les dernières gouttes

Pas de gelées, sauf secteurs habituellement très exposés, températures maximales en légère hausse, plus de 10° partout.

Vents inchangés par rapport à la veille.

 

Le week-end Pascal ne devrait pas être très beau, sans aggravation notable par rapport à la Semaine Sainte : à confirmer Vendredi Saint

Gérard Staron

Partager cet article
Repost0
29 mars 2012 4 29 /03 /mars /2012 11:41

Prévision du 30 mars au 2 avril 2012

 

L’anticyclone centré sur les îles britanniques s’affaiblit progressivement  en commençant par le couvercle en altitude.

Notre région devient plus sensible au flux de nord-est qu’il génère sur sa bordure. Ce dernier provoque  un vent de même direction sur le nord de la Loire et du Puy de Dôme, il est dévié de plein nord par les reliefs au sud, avec burle sur les plateaux de la Haute Loire et mistral en vallée du Rhône.

Retour d’une instabilité de l’atmosphère susceptible de développer des nuages et de provoquer quelques averses sur les reliefs en fin de journée. Les montagnes du nord, du Sancy aux Combrailles, du Forez aux monts de la Madeleine et du Pilat au haut Beaujolais sont les plus susceptibles d’être atteintes. Les plaines ne recevront pas encore de précipitations notables, hélas pour la réserve en eau du sol !

Les températures baissent. Les gelées reviennent d’abord dans les seuls secteurs à risque  du cœur du Massif central, puis de façon plus marquée et plus généralisée lundi. Les arbres fruitiers ou vignes ayant atteint le stade sensible de la floraison sont susceptibles d’être affectés de façon dangereuse pour la récolte à venir. Les températures maximales baissent avec un retour de la fraicheur pendant le week-end.

 

Jeudi :

Beau temps comme annoncé. Le vent de nord-est ou de nord selon les secteurs forcit

 

Vendredi :

Le vent de nord-est ou de nord selon les zones citées forcit encore

Le mécanisme d’instabilité de l’atmosphère avec nuages sur les versants nord ou nord-est, avec arrivée de nuages et quelques averses sur les reliefs commence.

Pas encore de gelées sauf trous à froids et plateaux de moyenne altitude du cœur du Massif central, mais les températures amorcent la baisse surtout les maximales

 

Samedi :

Toujours le vent de nord ou nord-est fort.

Les températures changent peu avec de risque de gelée limité aux secteurs à risques déjà cités et maximales assez fraîches en légère baisse

L’instabilité de l’atmosphère augmente en fin de journée ainsi que les risques associés, nuages et averses sur les reliefs cités.

 

Dimanche

Rien de changé pour le vent de nord ou nord-est fort.

Les températures continuent leur baisse, quelques gelées sur les plateaux du cœur du Massif central et maximales fraîches pour la saison.

Le risque d’instabilité de l’atmosphère continue de même façon avec nuages et petites averses

 

Lundi :

Les gelées sont plus sévères et plus étendues en particulier dans les sillons de la Loire et l’Allier. Risques induits sur les végétaux, en, particulier arbres fruitiers ayant atteint le stade de la floraison.

Par contre, le vent du nord ou nord-est faiblit au fil des heures, les températures maximales sont en légère hausse, et les nuages avec averses d’instabilités plus importantes que les jours précédents.

 

Ensuite les pluies véritables devraient enfin arriver : à confirmer lundi 2 avril 2012

Gérard Staron

 

Partager cet article
Repost0
25 mars 2012 7 25 /03 /mars /2012 11:48

Prévision du 26 au 29 mars 2012

 

Nous restons globalement sous la protection de l’anticyclone actuellement sur l’Europe, mais ce dernier a tendance à se décaler progressivement en direction des îles britanniques. 

Le temps reste agréable et ensoleillé

Cette évolution  rend notre région sensible à un flux de nord-est puis de nord

Ceci  modère les températures qui évoluent très peu :  minimums bas le matin, mais  pas de gelées sauf dans les cuvettes de moyenne altitude des plateaux du cœur du Massif central, Margeride et Velay,  maximum quotidiens vers 15° sur les plateaux et proche de 20° dans les plaines et bassins ouverts sur l’extérieur.

Pas de précipitations, on ne peut cependant exclure quelques averses d’instabilité sur les montagnes, sans extensions aux dépressions. On pourra commencer à parler de sécheresse dans certaines  plaines, comme celle du Forez.

Brouillards et surtout brumes matinales.

Les changements quotidiens sont très faibles

 

Dimanche :

Journée agréable

 

Lundi :

Journée conforme au schéma présenté ci-dessus

Le vent de nord-est est plus fort du Roannais aux Combrailles, il est dévié en nord très faible plus au sud

 

Mardi :

Presque aucun changement par rapport à la veille, peut-être moins de vent de nord-est

 

Mercredi :

Presque aucune évolution notable par rapport à la veille

Le flux de nord-est est plus présent que les jours précédents

 

Jeudi :

La situation change à peine :

Le flux de nord-est se transforme en vent de nord avec la burle sur les plateaux de la Haute Loire et le mistral en vallée du Rhône

Légère baisse des températures

 

Il faut attendre le week-end pour un changement  notable , une dégradation perturbée : à confirmer jeudi

Gérard Staron

Partager cet article
Repost0

Presentation

  • : Le blog de Gérard Staron Président de l'AMRL
  • : Le journal du climat et de la géographie libres. Actualité climatique Climat et société, impact du climat sur les activités humaines . Prévisions sur 4 jours
  • Contact

Rechercher

Articles Récents

  • Prévision Spéciale Tour de France 2022 (1er au 3 juillet au Danemark)
    Prévision spéciale Tour de France 2022 Etapes du Danemark (1er au 3 juillet 2022) 1er Juillet : étape contre la montre à Copenhague Une perturbation arrive de la Mer du Nord et traverse le Danemark à partir de la mi-journée. Il existe donc un risque de...
  • Record de froid ou fraicheur (au choix) en avril sur la région Stéphanoise
    Depuis 2006, soit 16 ans , jamais un mois d'avril n'avait connu des températures aussi basses autant à Saint Etienne (alt 500m ) qu'à Montregard (alt 990 m) en Haute Loire aux confins des monts du Vivarais et du plateau de Montfaucon . Voici le bilan...
  • Covid : divorce entre discours et statistiques !
    Covid 19 : divorce entre discours et statistiques ! Que n’entend-t-on pas sur la façon dont la France a géré la crise du Coronavirus, on est en retard sur tout, le scandale est partout, on est mauvais sur tout, je vous fais grâce de tous les discours...
  • crues océaniques en cours ( situation 1/02/2021 et évolution probable )
    Des crues des rivières océaniques forment actuellement un puzzle aux 4 coins de notre pays Dans les hauts de France deux zones sont à surveiller : 1) les rivières descendant des collines de l'Artois semblent avoir connu leur maximums La Lys a atteint...
  • les particularités de l'élection américaines de 2020!
    Les particularités de l’élection de 2020 aux Etats Unis ! Un documentaire télévisé titrait « Donald trump est-il capable du pire ? » En réalité il a toujours « joué avec le pire » cela lui a permis de gagner dans beaucoup de circonstances comme homme...
  • L'opérette .... une idée d'étrennes
    Le livre "L'opérette parfum de l'histoire" présenté sur la revue Opéra Magazine ......
  • Prévision du 2 au 5 décembre 2020 : hivernal
    Prévision de Gérard Staron du 2 au 5 décembre 2020 (42, 43, 63, 69) Avec une descente froide en provenance des régions arctiques sur le proche Atlantique, l’hiver est arrivé avec le mois de décembre, son début officiel pour la Météorologie C’est le retour...
  • Cultes, covid et confinement: analyse historique !
    Cultes, covid, et confinement : analyse historique L’année 2020 aura vu à deux reprises l’interdiction des cérémonies religieuses et plusieurs dimanches, des croyants en prière devant leurs églises ! Jusqu’à quand faut-il remonter pour trouver pareil...
  • Prévision du 24 au 28 novembre 2020: les hautes pressions résistent
    Prévision de Gérard Staron du 25 au 28 novembre 2020 ( 42, 43, 63, 69) L’anticyclone se retire derrière les Alpes pour repousser les assauts des précipitations qui remontent du Levant Espagnol qui au maximum atteindront le Mézenc et des perturbations...

Mes ouvrages

                                                                noel boules noel boules 4 gif                                                              noel boules noel boules 4 gif                                                                                                                                                                                                    noel boules noel boules 4 gif

Mon Site

                                                                                                                        Site

Articles sur Le progrès

Phénomènes météo exceptionnels de 1945 à nos jours (2013)

Quel drôle de temps

La Loire p 78, 79

Le Gier p 80

La fureur du Furan p 81

Climat de la Loire: Effet de couloir p 194

Climat de la Haute-Loire:

Le coeur  du Massif Central  p 195