Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
30 juin 2017 5 30 /06 /juin /2017 10:03
A chacun ses orages (28 et 29 juin vers 16 h 30)

Les images du satellite NOAA captées par Claude le 28 puis le 29 juin à la même heure vers 16h 30 montrent chaque fois une ligne méridienne qui s'est déplacée d'ouest en est

le 28 le principal axe bute le Massif central de la montagne Noire aux anciens volcans auvergnats du cantal au Sancy et aux monts Dômes. Un autre 

le 29 la ligne orageuse suit le sillon du Rhône et de la Saône de la Drome jusqu'à la Bourgogne

chacun de ses axes s'incurve plus au nord sur le Bassin parisien, le tout au milieu d'un ensemble de petites cellules nuageuses plus qu'orageuses!

l'arrivée d'air froid en provenance des hautes latitudes, sur une France encore chaude, ne peut que provoquer un redémarrage quotidien des orages tant que , soit l'arrivée d'air froid sur nos têtes aura été stoppée , soit que notre pays aura été suffisamment refroidi !

Celà peut encore durer! 

la ligne orageuse la plus importante de chaque jour se déplace en fonction de la rencontre entre cet air froid qui arrivé et des zones encore chaudes de notre pays 

Gérard Staron 

Repost 0
Published by Gérard Staron - dans actualité climatique
commenter cet article
26 juin 2017 1 26 /06 /juin /2017 18:30
image du 26 juin à 17h!

Cette image du satellite défilant NOAA captée et transmise par Claude (merci ) est intéressante à un double titre

1) la géographie des masses pluvieuses qui remontent du sud-ouest de la France avec une première vague en arc de cercle des Cévennes au val de Loire et une seconde à l'intérieur du bassin Aquitain à l'Auvergne

2) l'extension de la zone brulée que l'on distingue nettement au centre du Portugal ! sa présence sur l'image permet de mesurer l'importance de la zone couverte par le feu et l'absence de panache de fumée visible semble attester que l'incendie est maintenant circonscrit ! on peut aussi remarquer que la zone concernée se situe à la limite entre la partie de la Péninsule Ibérique qui apparait en vert , soit avec un couvert végétal dans un état hydrique acceptable dans le nord, l'ouest et les montagne   et  celle en ocre dans le sud,  l'intérieur et le long de la Méditerranée ce qui traduit une sécheresse drastique qui affecte la végétation 

Gérard Staron

Repost 0
Published by Gérard Staron - dans actualité climatique
commenter cet article
27 avril 2017 4 27 /04 /avril /2017 19:01
Mauvais temps (suite le 27 avril 2017 à 8h 45)

la France est coupée en deux sur cette images satellite de ce matin ( 27 avril 2017 à 8 h 45)

la perturbation joue les prolongations sur la France du sud-est avec un mauvais temps pluvieux et même neigeux en altitude sur les massifs montagneux 

le ciel est dégagé sur la France de l'ouest et du nord mais il s'agit de l'air froid qui a continué sa descente et se trouvait sur les côtes de la Manche, 48 heures auparavant,  avec des gelées qui provoquent toujours à cette saison des dégâts sur les vignes et les arbres fruitiers. 

Ces végétaux sont très sensibles au moment de leur floraison et de la formation du fruit. Par exemple la vigne ne supporte pas des températures en dessous de -1.8° à  -2.5°. le danger est bien plus grave quand des températures clémentes ont précédé la période de gel. En 2017, février, mars et le début avril particulièrement doux  ont facilité le développement de la végétation jusqu'à ces stades dangereux! En plus, en 2017, il y a eu deux épisodes de gels successifs la semaine dernière avec le soleil et celle-ci avec plus de précipitations ! Ceci augmente d'autant le risque!

Il y a eu des précédents en 1991 et en 2003, le marché de la cerise avait été très perturbé ainsi que la récolte viticole très diminuée!

Nous évoquerons ce problème dans le prochain bulletin de l'AMRL (association des météorologistes d'entre Rhône et Loire 

Gérard Staron 

Repost 0
Published by Gérard Staron - dans actualité climatique
commenter cet article
26 avril 2017 3 26 /04 /avril /2017 08:51
grosse pluie du 25 avril 2017 !

Avec 39 mm de précipitations à Saint Etienne, la grosse pluie du 25 avril a mis fin au moins provisoirement au début de sécheresse que l'on constate souvent dans la région à l'amorce du printemps !

Les images du satellite NOAA captées par Claude Traynard, le 24 (à gauche) et le 25 avril (à droite) vers 19 h  montrent comment une masse nuageuse chétive sur le proche Atlantique a pu se transformer en un gros amas pluvieux le lendemain 

En abordant la France, cette petite perturbation a subi un contraste thermique .....

D'abord elle entre en contact avec l'air méditerranéen  assez chaud qui remonte du sud et qui est matérialisé par cette ligne nuageuse discontinue qui traverse l'Espagne le 24 de la mer d'Alboran jusqu'au régions cantabriques et que l'on retrouve le lendemain de l'est de l'Algérie au golfe du Lion.

Ensuite arrive du nord une langue froide qui se situe sur la Grande Bretagne et la mer du Nord le 24 et qui descend le 25 sur le nord-ouest de la France de la Bretagne jusqu'à la Belgique 

la rencontre entre ces airs contrastés régénère la perturbation quand elle progresse vers l'est et c'est ainsi qu'elle dépose un total de précipitations important et bienvenu qui traverse le massif central de part en part !

Gérard Staron 

Gérard Staron

Repost 0
Published by Gérard Staron - dans actualité climatique
commenter cet article
18 avril 2017 2 18 /04 /avril /2017 20:00
Des nuages , pas de pluie (17/04/2017)

L'image du satellitte défilant NOAA d'hier (17 avril) à 19h montre pourquoi les perturbations ne sont capables de nous apporter que des nuages mais pas de pluie.

A l'est de la Suisse à l'Autriche, les nuages sont blanc vif ce qui traduit un important développement en altitude capable de fournir des précipitations

la langue nuageuse se continue sur la France par une masse grise qui reste à des altitudes assez basses. En effet,  les hautes pressions situées sur le proche Atlantique empêchent leur instabilité et leur développement vers le haut qui leur permettrait de provoquer des précipitations

une bordure de perturbation qui passe à l'est sur les Alpes ne peut donner chez nous que des nuages et quasiment pas de pluie !

il y en aurait pourtant besoin !

Pas contre l'air froid qui descend du nord et dans le quel nous sommes rentrés aujourd'hui devrait donner des gelées : attention

Gérard Staron

Repost 0
Published by Gérard Staron - dans actualité climatique
commenter cet article
3 avril 2017 1 03 /04 /avril /2017 22:42
Un dimanche morose (2/04/2017) une habitude printanière ?

L'image communiquée par Claude de dimanche en soirée montre que notre dimanche a été affecté par un temps arrivant chez nous  du nord-est et tournant autour d'une dépression centrée en Méditerranée.

Les masses pluvieuses qui ont déposé de la pluie sur l'est du Massif central toute la journée ont continué leur marche en direction du Languedoc 

C'est la situation qui donne habituellement au début du printemps  la neige du Coucou sur le Pilat , mais pour quelques degrés en plus, la neige n'a touché que des régions au dessus de 1300 à 1400 m soit  les Alpes du nord , le Mézenc mais aussi l'est des Pyrénées.

Comme l'an dernier à la même époque où le phénomène avait été caricatural , chaque week-end et surtout le dimanche connait une détérioration du temps pendant le printemps, cette tendance se continuera-t-elle en 2017  jusqu'en juin comme en 2016 ?

Gérard Staron 

Repost 0
Published by Gérard Staron - dans actualité climatique
commenter cet article
6 février 2017 1 06 /02 /février /2017 19:14
ciel agité (5 et 6 février 2017)

Les images transmises par Claude des satellite américain NOAA pour hier et aujourd'hui sont très intéressantes

on distingue le changement d'angle de la tempête

dimanche on remarque cet entonnoir qui descend de la Cornouaille aux Pyrénées sur lesquelles l'air vient buter et s'accélérer pour s'écouler en direction du golfe du Lion et du Roussillon soit une direction d'ouest

lundi avec des petites lignes de nuages perpendiculaires au vent , on distingue le mistral très violent en vallée du Rhône soit une orientation de nord 

on remarque aussi le cheminement des perturbations

celle de dimanche qui se trouve en fin de journée sur la France de l'est et continue sa route en se séparant avec une branche sur l'Europe centrale et l'autre sur la Méditerranée 

Celle sur l'Atlantique dimanche dont on apperçoit seulement les premiers nuages, elle arrive sur l'ouest de la France lundi 

Entre les deux ce triangle en forme d'entonnoir sur la France de l'est n'est que la première tentative de l'air froid qui descend du nord-est de revenir à nous pour ramener le froid. Demain il battra en retraite devant la perturbation atlantique, mais hélas il a promis de revenir mercredi ! heureusement moins froid qu'en janvier 

Gérard Staron 

 

Repost 0
Published by Gérard Staron - dans actualité climatique
commenter cet article
4 janvier 2017 3 04 /01 /janvier /2017 11:16
Couches de stratus  le 3 janvier 2017

voici l'état des nappes de stratus hier sur la France , 3 janvier 2017 vers 15h 45 selon l'image du satellite défilant NOAA captée par Claude ......

Beaucoup de régions n'ont pas vu le soleil hier surtout la plus grande partie des bassins parisiens et Aquitains

Dans le Bassin parisien, la couche de stratus s'étend au delà aux plaines de l'Alsace,  de la Saône et la partie amont de celles du  Rhône. elle s'insinue dans les limagnes et dans une moindre mesure dans les plaines de la Loire supérieure

Ressort de la masse nuageuse les hauteurs des Vosges et du Morvan qui par ailleurs vient buter sur les chainons du Jura et des Préalpes  qui leur font suite vers le sud , mais aussi sur le Pilat et le Massif central.

dans le bassin Aquitain dès que l'on aborde les premiers plateaux en direction du Massif central et des Pyrénées , on passe au dessus de la nappe !

Gérard Staron

Repost 0
Published by Gérard Staron - dans actualité climatique
commenter cet article
29 novembre 2016 2 29 /11 /novembre /2016 12:14
Sous les stratus (28-nov-2016)

Notre région a eu le triste privilège de rester toute la journée sous des nappes de nuages bas qui s'étaient dissipés sur la plus grande partie du pays

le flux continental et froid  de nord-est a poussé tous les stratus contre le nord du Massif central où ils sont restés coincés dans les sillons de l'Allier, de la Loire et du même du Rhône en descendant au sud du défilé de Vienne, ce qui est assez rare !

Ils occupent l'espace jusqu'à la Ligne de crête majeure,  celle des monts volcaniques auvergnats (Sancy, Cantal, Aubrac) à l'ouest et celle du Lozère au Mézenc à l'est 

L'air en descendant ensuite vers la Méditerranée nettoie le ciel en Ardèche et Languedoc , mais plus loin  en Provence, les nuages se reforment de façon éparse.

On trouve des accumulations semblables moins importantes au pied des  versants septentrionaux  des Pyrénées et des Alpes du Nord.

Gérard Staron

Repost 0
Published by Gérard Staron - dans actualité climatique
commenter cet article
21 novembre 2016 1 21 /11 /novembre /2016 23:59
Situation météorologique à risque , passage de la phase tempétueuse à celle pluvieuse

Comme nous l'avions annoncé, notre région subit une situation à risque avec d'abord les tempêtes puis les fortes pluies 

Les images transmises par Claude du satellite défilant américain NOAA du 19 du 20 et du 21 novembre 2016 permettent de suivre la situation agitée  que la France continue de connaitre en suivant une perturbation qui n'a pas encore terminer la traversée de notre pays alors qu'elle l'a abordé , il y a 3 jours, accompagnée de vents tempétueux .

Elle bute en effet sur un anticyclone continental situé sur l'Europe qui résiste à deux moments, quand elle aborde les côtes de la Manche, puis quand elle arrive sur les reliefs de l'est qui servent de bastion aux hautes pressions. C'est cet affrontement qui détermine les vents violents 

Avec sa bande de nuages blancs on peut suivre la perturbation:

Le 19 en fin de journée la courbure de la perturbation se situe sur la France de l'ouest avec un arc  du golfe de Gascogne à la Manche  et la tempête aborde la Bretagne avec des rafales supérieures à 100 km/h

Le 20 aux mêmes heures les hautes pressions ont coupé la tempête en deux . Une partie s'est déplacé vers la mer du Nord et est sorti du cadre de cette image et l'autre aborde notre régions en reprenant de la vigueur. en abordant les reliefs de l'est du pays qui servent de bastion  à la résistance des hautes pressions. les pluies ne semblent pas très importantes avec une masse nuageuse qui a perdu de l'épaisseur et a peu avancé en s'étirant du Pays basque à la lorraine 

Le 21, toujours en fin de journée, les vents violents se décalent vers le bassin du Rhône en perdant de la vigueur. on voit la tempête avec la bande méridienne de ciel clair dans les nuages au niveau de la croix jaune 

Par contre on passe à la phase pluvieuse cévenole de la situation. l'air froid de la perturbation a atteint la Méditerranée et les nuages se sont rechargés en humidité sur la mer, les fortes pluies sont rabattues vers la France du sud par les hautes pressions qui résistent derrière les Alpes. le risque inondation a pris la suite du risque vent. on voit deux vagues de pluies, une première de la côte d'Azur aux Alpes du sud et une seconde qui aborde les Cévennes Elles apportent des totaux de précipitations importants. Ces masses nuageuses ont peu avancé depuis la veille ce qui montre la résistance des hautes pressions continentales derrière les Alpes.

Ces dernières ne semblant pas décidés à se retirer, cette situation météorologique à risque n'est pas terminée avec les fortes pluies en cours, comme nous le pressentions déjà dans notre prévision antérieure

Gérard Staron !

Repost 0
Published by Gérard Staron - dans actualité climatique
commenter cet article

Presentation

  • : Le blog de Gérard Staron Président de l'AMRL
  • : Le journal du climat et de la géographie libres. Actualité climatique Climat et société, impact du climat sur les activités humaines . Interprétation d'extraits d'opérette ou de chansons anciennes avec commentaire historique
  • Contact

Rechercher

Contenu du blog

Sur ce blog:

 

-l'évènement du moment

-prévisions

-chroniques

-observations

-commentaires de documents

Articles Récents

  • Prévision du 20 au 23 septembre 2017 (42, 43, 63, 69) : nette amélioration , changement de temps
    Prévision de Gérard Staron du 20 au 23 septembre 2017 Le temps change, un col anticyclonique s’installe sur la France entre les Hautes pressions des Açores et celles de Russie qui se mettent en place à l’entrée de la saison froide Ceci va mettre fin à...
  • Prévision du 16 au 19 septembre 2017 : médiocre
    Prévision de Gérard Staron du 16 au 19 septembre 2017 (42, 43, 63, 69) Le temps médiocre s’accentue ! Des perturbations continuent à atteindre notre pays en provenance des hautes latitudes, l’anticyclone des Açores restant aux abris sur l’Atlantique !...
  • la pluie du 13 et 14 septembre 2017 sur la France !
    les images satellites du 13 au soir au 14 septembre dans l'après-midi captées par Claude permettent de suivre avant pendant et après l'épisode pluvieux d'hier qui s'enfonce sur notre pays le 13 à 20 h, la perturbation qui descend des hautes latitudes...
  • Prévision du 12 au 15 septembre 2017 : temps médiocre
    Prévision de Gérard Staron du 12 au 15 septembre 2017 (42, 43, 63, 69) Sur le flanc de de l’anticyclone des Açores centré sur l’Atlantique descendent des perturbations en provenance des hautes latitudes qui s’enfoncent de plus en plus bas dans notre pays...
  • Prévision du 7 au 11 septembre 2017: dégradation pour le weekend
    Prévision de Gérard Staron du 7 au 11 septembre 2017 (42, 43, 63, 69) L’anticyclone des Açores qui se retire sur l’Atlantique laisse la place aux perturbations océaniques en provenance des hautes latitudes. Il nous reste encore 48 heures de temps agréable...
  • Prévision du 3 au 6 septembre 2017 : amélioration relative
    Prévision de Gérard Staron du 3 au 6 septembre 2017 Peu à peu l’anticyclone des Açores tente de nous procurer une protection timide Nos départements seront moins affectés par les averses pluvieuses en provenance du nord et qui touchent encore parfois...
  • Prévision du 30 août au 2 septembre 2017 : grosse dégradation du temps !
    Prévision de Gérard Staron du 30 août au 2 septembre 2017 : L’anticyclone des Açores s’étant replié sur l’Atlantique, les perturbations en provenance des hautes latitudes déboulent sur la France, il en résulte une grosse dégradation du temps ! Un gros...
  • Prévision du 26 au 29 août 2017, toujours la chaleur lourde et orageuse
    Prévision de Gérard Staron du 26 au 29 août 2017 (42, 43, 63, 69) Des cellules orageuses remontent du sud-ouest en liaison avec une dépression sur la Péninsule Ibérique Chaque jour elles amènent des nuages et des orages isolés mais notre région se situe...
  • Prévision du 22 au 25 août 2017 : chaleur lourde orageuse
    Prévision de Géard Staron du 22 au 25 août 2017 (42, 43, 63, 69) Le retour de l’anticyclone des Açores reste fragile et il ne tarde pas à laisser passer des perturbations en lien avec une dépression sur le Royaume Uni Encore au moins une journée de beau...
  • Prévision du 18 au 21 août 2017 : toujours le Yoyo !
    Prévision de Gérard Staron du 18 au 21 août 2017 (42, 43, 63, 69) L’anticyclone des Açores sur l’Atlantique continue de jouer avec les perturbations descendant des hautes latitudes, les laissant passer jusqu’à nous ou les arrêtant sur les côtes de la...

Mes ouvrages

                                                                noel boules noel boules 4 gif                                                              noel boules noel boules 4 gif                                                                                                                                                                                                    noel boules noel boules 4 gif

Mon Site

                                                                                                                        Site

Articles sur Le progrès

Phénomènes météo exceptionnels de 1945 à nos jours (2013)

Quel drôle de temps

La Loire p 78, 79

Le Gier p 80

La fureur du Furan p 81

Climat de la Loire: Effet de couloir p 194

Climat de la Haute-Loire:

Le coeur  du Massif Central  p 195