Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 septembre 2018 4 06 /09 /septembre /2018 17:52
L'Isérable a frappé à Saint Etienne (6-09-2018)

Le gros orage d'aujourd'hui , 6 septembre entre 15h 30 et 17h 30 environ a déposé à mon pluviomètre 49 mm de Saint Etienne.

Les sites habituellement inondés dans la ville de Saint Etienne ont repris de l'actualisé :

La photo jointe concerne vers 18h 30 le carrefour de la rue de la Talaudière et de la rue Necker , on distingue la laisse de crue du maximum sur le transformateur au fond de la photo 

Selon des témoignages, le boulevard Fauriat au Soleil se serait retrouvé sous plus d'un mètre d'eau 

Le site traditionnellement inondé  de la rue vacher a proximité a probablement été impacté 

Selon un journaliste de France Bleue, il y aurait aussi des problèmes sur le Cours Fauriel mais dans ce cas il s'agit d'un autre affluent du Furan le Chavanelet.

Le site correspondant à la photographie a été inondé de nombreuses fois dans le passé:

En août 1994 

En octobre 2004

En septembre 2006 et 2007

En juillet 2009 

La liste écrite ici de mémoire pourrait être allongée 

Vous trouverez une étude plus complète dans le prochain bulletin N° 147 de l'AMRL

Gérard Staron 

Partager cet article

Repost0
28 mai 2018 1 28 /05 /mai /2018 18:14
Une France sous les cellules orageuses (28/05/2018)

l'image satellite transmise par Claude aujourd'hui vers 17h 50  montre l'existence de trois trains de cellules orageuses globalement orientées sud(ouest nord-est 

le premièr suit une ligne classique à partir de la Bretagne  en longeant ensuite les côtes de la Manche à partir de la Normandie. C'est un trajectoire habituelle d'orages violents au contact de la fraîcheur de la mer et de la chaleur du continent qui dans le passé a provoqué de nombreuses catastrophes : Barentin en mai 2000, Laval en Juillet 2001, Mayenne en mai 2009, Lille à deux reprises etc........  La principale cellule se situe sur la Normandie et devrait continuer sa route le long des côtes Picardes, c'est cette région  qui aujourd'hui connait une vigilance orange 

le second tout aussi classique concerne notre région en remontant le long de la ligne de crête de l'est du Massif central de la Montagne Noire au Pilat puis en direction du Jura. cette ligne a aussi dans le passé provoqué des orages catastrophiques, sur la région stéphanoise (Août 1994) ou l'an denier en haute Loire (13 juin dans le secteur de Costaros ) et le 22 juillet dans celui de Montregard 

ce 28 mai il s'ajoute une troisième ligne moins connue que l'on suit des Charentes au Grand Est en passant par le centre du Bassin Parisien au niveau du val de de Touraine, de la Sologne et de la Champagne. cette trajectoire est moins active que les deux autres pour fournir des catastrophes !

la particularité du jour! il y en a toujours avec les orages!  

Gérard Staron 

 

Partager cet article

Repost0
14 mai 2018 1 14 /05 /mai /2018 18:34
Neige en Haute Loire (Suite)

Après la chute de neige continue de dimanche , la neige continuait à tomber sur les plateaux de la Haute Loire ce matin , en particulier avec une chute entre 10 et 12 heures que la photo ci dessus a tenté de saisir!

A Montregard à 1000 m d'altitude, l'épaisseur de neige au sol est passée par un maximum de 20 cm dans l'après-midi de dimanche, est descendu à 16 cm lundi matin pour remonter vers 19 cm au moment de cette chute

le total des précipitations sur 24 heures mesuré ce matin, fusion de la neige y compris, atteint 73 mm 

la température étant resté positive pendant tout le temps de la chute ne pas s'étonner du décalage entre les précipitations et la neige au sol! il y a eu une course de vitesse entre la chute et la fusion en arrivant au sol ! 

L'axe du Mézenc au Pilat affecté hier par la remontée des précipitations de Méditerranée a été encore en première ligne da la descente de nord-est de ce lundi , les masses pluvieuses ayant tournoyé sur place entre hier et aujourd'hui !

Rien n'est fini 

Gérard Staron 

Partager cet article

Repost0
13 mai 2018 7 13 /05 /mai /2018 12:27
Grosse neige sur les plateaux de la Haute Loire (13/05/2018)

Depuis la nuit dernière, il neige continument et ce n'est pas terminé

Même si la température reste positive, la couche au sol augmente progressivement 

11 cm à 13 heures à Montregard !

Il s'agit de la remontée d'une précipitation en provenance de la Méditerranée. En principe l'air en provenance du sud est doux mais sur les reliefs de l'est du Massif central, il entre en contact avec celui du nord en altitude. L'air froid à haute  altitude s'est communiqué au cours de la précipitation aux couches de plus en plus basses de l'atmosphère jusqu'au sol !

Habituellement ce type de grosses chutes en provenance de la Grande bleue, ne se transforme en neige qu'au cours de l'hiver en bloquant souvent les autoroutes!

De la neige en mai, en Haute Loire vers 900 à 1000 m n'est pas rare, mais le plus souvent il s'agit de chutes qui ne tiennent pas au sol 

A une altitude équivalente au Mazet-Saint-Voy, la dernière neige au sol se produit une année sur 4 le 23 avril alors que la dernière chute sans manteau au sol a lieu une année sur 4 le 10 mai !

il s'agit d'une situation très rare !

Gérard Staron

 

Partager cet article

Repost0
15 mars 2018 4 15 /03 /mars /2018 19:07

 

L'association des météorologistes d'entre Rhône et Loire a décidé de rendre public certains de ses bulletins en particuliers les trois premiers de 2018 qui présentent une grande richesse d'actualité météorologique 

-- articles sur l'hiver 2017- 2018 Guy Blanchet

-- les inondations de janvier 2018 et leurs séquelles en février Gérard Staron 

-- les données de notre quarantaine de stations......

-- les rubriques habituelles : au jour le jour , bilan de l'eau , la neige sur le versant nord du Pilat 

-- et bien d'autres informations........

il vous suffit d'activer les liens suivants .........

Gérard Staron 
président 

Partager cet article

Repost0
28 février 2018 3 28 /02 /février /2018 16:56
la bataille du redoux est engagée (28/02/2018) mais pas encore gagnée

l'image du satellite défilant NOAA captée par Claude Traynard hier soir vers 20h 15, montre très bien les forces en présence avant la bataille du redoux avec d'un côté l'air continental très froid en provenance du continent face à l'air doux de la perturbation sur la Péninsule Ibérique.

les hostilités ont été engagées dès les premières heures de la journée du 28 février  sur le territoire national avec le franchissement des Pyrénées par l'air doux. ce dernier s'infiltrant dans l'air froid, les chutes de neige ont été abondantes sur le Languedoc et le bassin Aquitain. A la fin de cette première journée de bataille, ces deux dernières régions ont été libérées de l'air froid., la neige a cédé la place aux pluies puis à la fin des précipitations. Les températures y sont maintenant positives  

Au delà, la progression du redoux a été bien plus faible que prévue par l'ensemble des météorologistes, car elle a buté sur un obstacle de taille; le Massif central. le relief a servi de bastion à l'air froid pour organiser sa résistance sur les hauteurs du Limousin à l'Aubrac. on a vu au fil des heures les masses neigeuses se détruire dans l'air froid et les chutes de neige ont été le plus souvent très faible comme à Saint Etienne.  

En cette fin de journée, la perturbation du redoux tente  des mouvements d'encerclement de ce bastion:

le premier par l'axe du Rhône et de la Saône a semble-t-il échoué et cette zone est encore dans l'air froid. La neige s'accumule contre les Cévennes et leur prolongement jusqu'au Pilat 

le second par l'ouest semble connaitre plus de succès , les masses neigeuses suivies de la hausse des températures remontent vers le nord et  sont en train dépasser de le val de Loire en formant une ligne de front ouest-est.  

Au bout de la première journée, le redoux n'a pas encore gagné la partie, le bastion froid du Massif central tient toujours, les conditions de la progression du redoux vont devenir de plus en plus difficile avec la nuit qui facilite la perte de chaleur par  rayonnement!

la bataille du redoux a commencé mais elle n'est pas encore gagnée ! Qui osera dire que la Météorologie ne ressemble pas à l'art militaire! 

nous vivrons au moins une journée de plus de froid dans l'est du Massif central !  Il faut toujours se méfier des capacités de résistance d'un air froid surtout quand il trouve un relief derrière lequel  s'abriter 

Ces situations sont toujours très difficiles à prévoir avec toujours 4 types de possibilités:

1- l'air froid résiste, un peu de neige qui reste au sol par températures négatives

2- Quelques heures de neige avant la pluie et le redoux

3- du verglas atmosphérique très dangereux si une petite pluie gèle en arrivant sur le sol

4- grosse pluie en cas de redoux massif

et toujours à risque !

Gérard Staron 

 

 

Partager cet article

Repost0
7 février 2018 3 07 /02 /février /2018 23:08
Neige à Paris : pagaille assurée (6/02/2018)

l'image de satellite captée par Claude vers 16 h montre la masse nuageuse centrée sur le Bassin parisien qui a apporté la neige dans la capitale !

la couche a été d'autant plus importante que la masse nuageuse est restée sur place toute la journée bloquée par l'affrontement entre l'air Méditerranéen qui remontait du sud et l'air froid qui arrivait du nord-est. 

Saint Etienne situé toute la journée dans l'air méditerranéen venant du sud a échappé longtemps à la neige avec des températures positive. cette dernière n'est arrivée qu'en fin d'après-midi, à l'heure de l'image, et la précipitation au total 4.6 mm dans la ville et 2.4 mm à Andrézieux  a commencé sous forme de pluie!

Chaque apparition de la neige à Paris provoque une pagaille énorme et des sinistrés bloqués dans leur véhicule 

Dans le passé ces grosses pagailles ont eu lieu:  liste non exhaustive 

le 8 décembre 2010, relatée à l'époque dans ce blog

les 4 et 5 janvier 2003, plusieurs milliers d'automobilistes remontant des stations de ski avaient été bloqués à l'entrée dans Ile de France vers le Péage de saint Arnould

le 12 janvier 1999

décembre 1993

Chaque fois, les mêmes conséquentes, les transports bloqués et le même discours est entendu 

sans commentaire 

Gérard Staron 

Partager cet article

Repost0
22 janvier 2018 1 22 /01 /janvier /2018 12:37
L'image d'un mauvais weekend (20 et 21 janvier 2018)

Claude m'a communiqué l'image satellite (NOAA) qui permet de comprendre le temps exécrable que nous avons connu ce dernier week-end 

l'image date du 21 à 21h à la fin de la période de mauvais temps 

notre région est prise en tenaille entre 3 éléments:

l'anticyclone continental froid qui tenté une percée en direction de nos départements dans la nuit de vendredi à Samedi avec quelques gelées 

la perturbation océanique qui est venu se bloquer contre l'air froid dans la journée de samedi !

quand elle rentre dans l'air froid , elle dépose de la neige comme samedi matin vers 10h sur le Pilat à partir de 800 m, quand on passe dans l'air un peu plus doux qui suit le niveau pluie neige est remonte au dessus de 1000 m ensuite 

Par contre sur les Alpes et dans le nord-est de la France où l'air froid résiste encore plus , la neige a persisté à des altitudes plus basses plus longtemps 

Cette perturbation est prise en tenaille avec un autre anticyclone bien plus chaud , celui des Açores qui pénètre depuis la Péninsule Ibérique sur la france du sud-ouest et où les températures dépassent 10° 

Cette tenaille dans laquelle se trouve la perturbation entre l'air froid et l'anticyclone chaud  explique que les petites précipitations aient continué quasiment sans arrêt sur notre région du samedi matin au dimanche soir avec un ciel si bas qu'un " canal ou un canard (les deux versions existent) s'est pendu " Notre région n'étant pas franchement dans l'air doux en provenance du sud-ouest , les températures sont restées basses les deux jours et la neige a continué sur les sommets au dessus de 1200 m pour le grand plaisir des stations de sports d'hiver : les Estables, Chalmazel ! 

Gérard Staron 

Partager cet article

Repost0
3 janvier 2018 3 03 /01 /janvier /2018 00:29

la fin de l'année 2017 est marquée par l'importance du nombre de ces jours de gel 

la somme d'octobre 1 jour

de novembre 21 jours (record déjà signalé)

et de décembre :  23 jours

fournit un total de 45 jours pour de dernier trimestre 2017.

Jamais depuis 2006 un tel nombre de jours n'avait été atteint et il devance :

2008 et 2010 avec 42 jours 

2007 avec 40 jours.

à l'opposé 2011 n'avait connu que 18 jours de gel.

Par contre si le froid a été régulier , il n'a pas été très intense , la température la plus basse enregistrée en décembre n'est que de -7.4° bien loin des -15.3° de décembre 2010. 

G. Staron 

Partager cet article

Repost0
22 décembre 2017 5 22 /12 /décembre /2017 19:35

Il pleut de façon continue depuis 3 jours à Saint Etienne, une petite bruine que rien n'arrête et qui dépose des cumul non négligeables

j'ai mesuré

3 mm le 21 au matin

3.5 mm le 22

et depuis ce matin déjà 2 mm

Pourtant le radar météorologique n'a rélevé que de rares petites virgules le 20 et le 22 et aucun signe de précipitations le 21

En réalité les radars ne peuvent pas voir ces petites pluies qui sont localisées dans les basses couches de l'atmosphère d'autant plus que le radar de Sembadel qui couvre la région ne peut pas tout voir en raison des arbres qui l'entourent

Il s'agit en effet d'une couche de stratus plaquée au sol et dont l'épaisseur limitée leur permet d'échapper à la vue du radar surtout conçu pour capter les pluies émises par les nuages d'altitude et dont la couverture passe au dessus!

Ces pluies prennent de l'importance sur le versant nord du Pilat puisqu'il s'agit d'un flux septentrional qui vient buter sur ce relief très sensible à ce type de temps . Ceci contribue à accentuer les pluies sur le secteur stéphanois !

Gérard Staron

Partager cet article

Repost0

Presentation

  • : Le blog de Gérard Staron Président de l'AMRL
  • : Le journal du climat et de la géographie libres. Actualité climatique Climat et société, impact du climat sur les activités humaines . Prévisions sur 4 jours
  • Contact

Rechercher

Articles Récents

Mes ouvrages

                                                                noel boules noel boules 4 gif                                                              noel boules noel boules 4 gif                                                                                                                                                                                                    noel boules noel boules 4 gif

Mon Site

                                                                                                                        Site

Articles sur Le progrès

Phénomènes météo exceptionnels de 1945 à nos jours (2013)

Quel drôle de temps

La Loire p 78, 79

Le Gier p 80

La fureur du Furan p 81

Climat de la Loire: Effet de couloir p 194

Climat de la Haute-Loire:

Le coeur  du Massif Central  p 195