Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 janvier 2015 2 20 /01 /janvier /2015 12:27

E.D .M 24

La météo reste agitée aux deux extrémités de la France.

Tout a commencé par le « Nord » où la répétition de pluies océaniques depuis le début de janvier , 135 mm au Touquet, 129.3 mm à Boulogne a provoqué deux crues séparées de rivières.

La Lys a été la première à réagir avec un maximum de 2.48 m le 16 janvier dans la matinée. Il devance celui de janvier 2009, mais se situe environ ½ mètre en dessous de la crue de décembre 1999 (2.94 m)

La Liane, le plus agité des fleuves cotiers de la région, ne pouvait pas rester sans réaction . Sa pointe principale a lieu deux jours après le 18 janvier avec une cote à 3.80m . Cette dernière se situe environ à un ½ mètre en dessous de l’inondation de novembre 2012 (4.37m)

A l’autre bout du pays, une nouvelle perturbation méditerranéenne ou cévenole semble avoir causé plus d’alerte que de problèmes réels

Les précipitations n’ont rien de comparable avec les grosses pluies de l’automne dernier, 60 mm en 48 h à Montélimar mais comme à l’automne dernier elles ont suivi la même trajectoire , soit la remontée du versant rhodanien des reliefs de l’est du Massif central des Cévennes au Pilat puis ensuite en direction du Beaujolais. La pénétration à l’intérieur du massif central est faible je n’ai recueilli que 9.5 mm à Saint Etienne.

Ses conséquences devraient être amoindries car il y a une répartition assez « heureuse » entre pluie et neige selon l’altitude, le passage s’est effectué vers 600 m hier et 500 m actuellement , mais aussi dans le déroulement, pluie d’abord , neige ensuite.

Dans ces conditions les crues des rivières sont faibles ou inexistantes car l’eau des hauts bassins est retenue sous forme solide ce qui limite le ruissellement immédiat et l’importance de la montée des eaux , mais aussi les conséquences des chutes de neige lourdes qui autrefois ont tant fait de dégats aux lignes électriques ou multiplié es naufragés sur les autoroutes ( décembre janvier 1970-1971, décembre 1978, novembre 1982, décembre 1990, janvier 1994 etc) ont été essentiellement limitées à des zones d’altitude habituées et ont épargné les grands axes de circulation situées en bas ! Le col de l’Escrinet entre Privas et Aubenas en-est-il vraiment un ?

Gérard Staron

Partager cet article
Repost0
17 janvier 2015 6 17 /01 /janvier /2015 10:52

Prévision du 18 au 21 janvier 2015

Après les fortes précipitations d’hier, le froid des hautes latitudes est descendu jusqu’à nous et il va renforcer sa présence progressivement pendant les 4 jours

Il est solide, de l’air froid s’appuyant sur des reliefs est toujours difficile à déloger, la tentative de réaction de la Méditerranée viendra s’empaler dedans en déposant de la neige sans provoquer un réel redoux

Lundi :

Après les derniers flocons en cours et qui tiennent au-dessus de 800 m, le froid se renforce, les températures sont sans dégel en montagne et faiblement positives dans les dépressions

Dimanche :

Début de la tentative de la Méditerranée de radoucissement voué à l’échec

Pas de précipitations avant l’arrivée des flocons en fin de journée sur l’axe du Mézenc au Pilat

Après des gelées généralisées, les maximums sont légèrement positifs sauf sur les montagnes enneigées au-dessus de 800 à 1000m. Léger recul en altitude du manteau nival.

Lundi :

La remontée de Méditerranée apporte des précipitations neigeuses sur les plateaux. Elles touchent surtout l’axe du Mézenc au Pilat où la couche pourrait être importante et elle se développent ensuite sur le Velay et le Forez, peut être au-delà ;

Les températures sont proches de zéro toute la journée sous un ciel couvert : faibles gelées matinales sur les plateaux, maximums faiblement positifs dans les dépressions .

Mardi :

Le froid reprend l’initiative après l’échec de la réaction de la Méditerranée

Pas de précipitations sauf derniers flocons sur les reliefs

Les gelées sont généralisées et fortes

Journée sans dégel sur les reliefs et maximums proches de zéro dans les dépressions

Le vent du nord revient avec la burle sur les plateaux de la Haute Loire et le mistral en vallée du Rhône

Mercredi :

Journée froide avec de fortes gelées généralisées matinales suivies de jours sans dégel sur les plateaux et de maximums proches de zéro dans les dépressions

La nouvelle perturbation océanique en provenance de l’Atlantique n’atteint pas la région avant la nuit suivante et elle commence par de la neige sur le Sancy, le haut Forez

L’hiver continue, il est toujours difficile de chasser l’air froid ! à confirmer

Gérard Staron

Partager cet article
Repost0
15 janvier 2015 4 15 /01 /janvier /2015 20:56

E.D.M. 23 : Petite tempête océanique ! (14-15/01-2015)

Des rafales supérieures à 100 km/h , seuil retenu de façon classique pour définir la tempête ont commencé le 14 janvier à 20 heures à Ouessant, la pointe de la Cornouaille anglaise a été touchée une heure plus tôt, pour se terminer le 15 janvier à 11 heures.

Elle ne restera pas dans les mémoires autant pour son intensité (maximum vers 130 km/h) que par son extension géographique limitée aux zones cotières.

Elle touche essentiellement la côté méridionale de la Bretagne, La pénétration dans l’intérieur est faible ou nulle.

La tempête a commencé par la pointe de la Bretagne, par la suite, ses tentatives de pénétration vers le sud se sont limitées à la Vendée et celles vers la Manche ne concernent que les avancées de la côtes pendant quelques heures et avec des vitesses dépassant à peine 100 km/h : les pointes du Cotentin , de la Hève , et du Boulonnais.

Ces tempêtes océaniques d’hiver sont souvent accompagnées de crues. Ces dernières ont commencé sur le bassin de la Lys mais les pluies en cours pourraient faire durer ou amplifier le phénomène ( à confirmer toutefois).

Gérard Staron

Partager cet article
Repost0
14 janvier 2015 3 14 /01 /janvier /2015 22:12

E.D.M. 22

La nouvelle image du 14 janvier transmise par Claude en début d’après-midi montre les perturbations qui se succèdent sur la France du nord accompagnés de vents violents

Celle de la veille a déposé des précipitations importantes sur le nord du pays qui ont provoqué le crue de la Lys la rivière flamande qui coule à l’ouest de Lille. Elle est parti maintenant vers l’est et on la distingue de l’Allemagne à la Suisse

Celle qui approche de la Bretagne et devrait apporter la première tempête océanique d’hiver.

Le mois de janvier est celui des tempêtes des pluies et des crues océaniques provoquées par la répétition des passages de perturbations atlantiques

Le sud de la France à l’écart a subi le vent du sud , on distingue le vent qui canalise les nuages en lignes de la vallée du Rhône à celui de la Loire selon une diagonale méridienne classique qui fait communiquer l’air du sud au nord de la France et inversement par cette trajectoire !

Ce sud ne restera pas longtemps à l’écart des perturbations et de l’hiver qui devrait se durcir ensuite !

Gérard Staron

E.D.M 22 : les perturbations attaquent! (14-01-2015)
Partager cet article
Repost0
13 janvier 2015 2 13 /01 /janvier /2015 11:30

Prévision du 14 au 17 janvier 2014

Les prochains jours sont consacrés à une nouvelle offensive perturbée en provenance des hautes latitudes

Le déroulement est classique

Au départ flux de sud-ouest dévié souvent en sud sur le sud de nos départements et températures douces avec l’arrivée des nuages

Le passage des perturbations se fera en deux temps :

La première surtout sous forme de pluie concerne surtout les secteurs océaniques , le nord des Combrailles au Roannais et ses reliefs du Sancy du haut Forez aux monts de la madeleine et du haut Beaujolais

La seconde affecte l’angle nord-est de la région au-delà de l’axe du Mézenc au haut Forez , le passage à la neige s’effectue à des altitudes de plus en plus basses

Ensuite les températures s’effondrent et l’hiver réel revient avec un coup de froid et le vent du nord avec ses acolytes la burle sur les plateaux du Massif central et le mistral en vallée du Rhône

Il semble que cette évolution se produise selon l’échéancier suivant :

Mardi :

Pas encore de précipitations

la journée reste douce avec des maximums au-dessus de 10° dans les dépressions et un vent de sud-ouest fort au nord de la ligne classique Clermont-Feurs. Les premiers nuages de la dégradation sont de plus en plus nombreux.

Mercredi :

La première perturbation passe dans la nuit mais continue ses effets une partie de la journée , ses pluies affectent surtout les montagnes océaniques , le passage à la neige ne concerne que les zones sommitales au-dessus de 1200 mètres. Les bassins internes, le Puy , Limagnes du sud surtout, paraissent à l’abri avec un temps meilleur

Sous un ciel couvert, pas de gelées matinales , les maximums restent doux pour la saison mais en baisse , moins de 10°.

Jeudi :

Avant l’arrivée de la nouvelle perturbation dans la nuit suivante, pas de précipitations sauf quelques averses du Mézenc au Pilat en provenance du sud

Les faibles gelées du matin sur les plateaux du cœur du Massif central sont suivies à nouveau de maximums très doux pour la saison (plus de 10° dans les dépressions)

La tempête de sud-ouest sur le nord de la France et les côtes de la Manche se transforme chez nous en un vent de sud plus modéré

Vendredi :

La deuxième perturbation arrivée dans la nuit s’attarde sur l’angle nord-est de la région (Velay et Forez). Les précipitations au départ sous forme de pluie passent à la neige à des altitudes de plus en plus basses, dès les plateaux en fin de journée

Si les gelées sont inexistantes le matin, les températures, à peine positives, baissent ensuite au cours de la journée. Le froid commence

Les vents s’inversent progressivement

Samedi :

Les derniers flocons continuent sur l’angle nord-est en particulier du Pilat aux monts du Beaujolais . Ils tiennent au sol.

Le froid se précise, retour des gelées matinales, puis d’une journée sans dégel sur les plateaux, maximums proches de zéro dans les dépressions

Épisode de vent du nord fort avec burle, mistral et Méditerranée agitée

Ensuite le froid s’affirme quelques jours en particulier le dimanche avec fortes gelées et journée sans dégel ! à confirmer

Gérard Staron

Partager cet article
Repost0
12 janvier 2015 1 12 /01 /janvier /2015 21:37

Alors que le soleil levant était encore caché ce matin derrière le masque des monts du Pilat qui l'empêchait de sortir à l'heure, l'astre arrivait à mettre en valeur une couche d'altocumumus mamatus qui tiennent ce qualificatif de leurs petites boules successives !

Altocumulus mamatus (le  12/1/2015)
Partager cet article
Repost0
10 janvier 2015 6 10 /01 /janvier /2015 00:57
  • Prévision du 10 au 13 janvier 2015

La région se situe en bordure de l’anticyclone centré sur l’Atlantique et des perturbations qui balaient le nord de la France

Les perturbations provoquent peu de précipitations. Les secteurs océaniques de la bordure nord des Combrailles au Roannais et les reliefs du Sancy, du haut Forez aux monts de la Madeleine et du haut Beaujolais sont les plus concernés. Les bassins internes du Massif central , le Puy ou les Limagnes du sud, semblent à l’abri

Les températures effectuent le yoyo , en liaison avec la succession de flux contradictoires , de sud ou de nord selon la position avant l’arrivée ou après le passage des perturbations

Samedi :

La perturbation de la nuit précédente ne semble pas concerner nos départements sauf les monts du Beaujolais qui peuvent recevoir quelques pluies

Les températures sont élevées pour la saison, pas de gelées et maximums très doux supérieurs à 10° dans les dépressions dans le flux de sud qui précède la prochaine perturbation

Dimanche :

La perturbation qui arrive pendant la nuit affecte plus la région avec de la pluie dans les zones basses et le passage à la neige sur les montagnes au-dessus de 1000m

Les températures amorcent une baisse pendant la nuit qui se continue pendant la journée pour terminer en soirée par les gelées

Le vent assez fort passe au secteur nord

Lundi :

Pas de précipitations après la perturbation

Le matin, des gelées généralisées reviennent, mais avec le retour du soleil les températures remontent nettement dans la journée pour atteindre 10° dans les dépressions

Le vent repasse au secteur sud

Mardi :

Pas de précipitations avant la nouvelle perturbation qui ne devrait pas nous atteindre avant la fin de la journée

Les gelées sont limitées aux plateaux et montagnes et les maximums à des niveaux élevés pour la saison en liaison avec le vent du sud

Pas de nouvelle vague de froid en vue : à confirmer

Gérard Staron

Partager cet article
Repost0
8 janvier 2015 4 08 /01 /janvier /2015 01:07

l'image satellite du jour transmise par Claude montre 3 types de blanc :

-les nuages des brouillards et stratus des bassins ou des versants nord du Massif central

-ceux d'altitude des perturbations qui approchent par l'ouest

-la neige des Alpes

Gérard Staron

Blancs de nuages et de neige (7/01/2015)

gif bonne annee parchemin plume et chandelle

Partager cet article
Repost0
5 janvier 2015 1 05 /01 /janvier /2015 15:34

Prévision du 6 au 9 janvier 2015

Les anticyclones sont revenus mais il s’agit d’un col fragile entre celui des Açores et celui continental froid de Russie. Les perturbations océaniques tentent de progresser à partir de l’Europe du nord où elles apportent tempêtes et pluies . Ce n’est qu’après quelques jours qu’elles arrivent à atteindre la région de façon significative et à déposer des précipitations sur les secteurs océaniques de la bordure septentrionale des Combrailles au Roannais et ses reliefs des monts volcaniques auvergnats , de l’axe du Haut Forez aux monts de la Madeleine et du Pilat aux monts du Beaujolais.

Les températures sont relativement douces pour un début janvier, les gelées arrivent par l’air froid continental qui progresse à partir du val de Saône avec les brouillards et la couche de stratus associés et des inversions de températures notoires laissent les zones d’altitudes dans le beau temps. Les maximums sont positifs dans la journée

Les vents sont globalement faibles nous subissons de façon très atténuée les flux violents qui affectent le nord de la France ou la Méditerranée

Lundi :

L’anticyclone rétablit le beau temps en altitude mais les plaines de la Saône restent dans la grisaille et le brouillard

le beau temps touche surtout les secteurs d’altitude

vent du nord faible

Mardi :

L’anticyclone resiste

Pas de précipitations, ciel dégagé en altitude mais brouillard et stratus matinaux tenaces surtout dans le val de la Saône et la vallée du Gier et dans une moindre mesure dans la plaine de Roanne

Les gelées provenant de l’air froid du nord-est progressent jusqu’aux plateaux du Massif central avec des inversions de températures et une intensité moindre par rapport à la veille

Les températures maximales sont en hausse et douces pour la saison jusqu’à 10°

Vent faible

Mercredi :

Une première perturbation tente d’arriver par le nord-ouest mais si les nuages sont visibles, les précipitations sont détruites avant d’atteindre la région, quelques gouttes sont peut-être possibles sur les crêtes océaniques

Les gelées sont moins nombreuses et intenses , mais comme la veille elles progressent avec les brouillards et les stratus matinaux à partir du val de Saône jusqu’aux plateaux du cœur du Massif central.

Les maximums restent doux et positifs mais en légère baisse par rapport à la veille

Jeudi :

La deuxième perturbation réussit à pénétrer un peu plus dans la région à partir de la mi-journée et à déposer des précipitations sur les secteurs océaniques déjà cités, puis sur l’ensemble des reliefs dans la nuit.

Très peu de gelées sauf dans les secteurs à risques, avec des brouillards et stratus matinaux surtout dans le val de Saône. Les maximums de la journée continuent leur baisse mais restent positifs

Un vent de sud-ouest puis d’ouest tempétueux sur le nord de la France effleure la région puis forcit en fin de journée sur la bordure des Combrailles au Roannais.

Vendredi :

Après la perturbation de la nuit précédente, une accalmie dans les précipitations se produit avant la prochaine repoussée au nord et qui touche moins la région que la précédente

Les gelées peu intenses connaissent une reprise sur les plateaux du Massif central et les maximums continuent à baisser, à peine positifs.

Le vent du nord revient surtout sur les plateaux de la haute Loire , burle et en vallée du rhône , mistral.

Le relatif redoux devrait continuer pendant le week-end , mais un nouveau coup d’hiver est à prévoir au début de la semaine prochaine ! à confirmer

Gérard Staron

Gif meilleurs voeux et bonne année

Partager cet article
Repost0
3 janvier 2015 6 03 /01 /janvier /2015 18:03
E.D.M.22 : l'arrivée du redoux du 2 janvier 2015

Ce graphique des températures à Montregard (1000m) dans les monts du Vivarais et à Saint Etienne (500 m) montre comment ce redoux a d'abord commencé par les régions d'altitude avant de s'étendre dans les dépressions du nord du Massif central

Les mesures sont prises toutes les deux minutes à partir de 0h jusqu'à 15 heures environ sur ces deux points distants de 45 km environ

Pendant la nuit, les températures amorcent une remontée irrégulière sur les hauteurs de l'est du Massif central alors qu'elles continuent de baisser dans la dépression stéphanoise où le minimum est plus bas qu'en altitude

Dans la journée la montée du thermomètre semblable au début subit une accélération brutale sur les montagnes vers 11 heures Cette dernière est plus lente dans la dépression.

On remarque que l'air doux commence par lécher par intermittence les sommets avant de chasser l'air froid qui reste accroché dans les zones basses avec de belles inversions de températures! Ce phénomène est souvent observé dans nos régions!

Bonne année 2015

Gérard staron

Une nouvelle année va commencer

Partager cet article
Repost0

Presentation

  • : Le blog de Gérard Staron Président de l'AMRL
  • : Le journal du climat et de la géographie libres. Actualité climatique Climat et société, impact du climat sur les activités humaines . Prévisions sur 4 jours
  • Contact

Rechercher

Articles Récents

  • Record de froid ou fraicheur (au choix) en avril sur la région Stéphanoise
    Depuis 2006, soit 16 ans , jamais un mois d'avril n'avait connu des températures aussi basses autant à Saint Etienne (alt 500m ) qu'à Montregard (alt 990 m) en Haute Loire aux confins des monts du Vivarais et du plateau de Montfaucon . Voici le bilan...
  • Covid : divorce entre discours et statistiques !
    Covid 19 : divorce entre discours et statistiques ! Que n’entend-t-on pas sur la façon dont la France a géré la crise du Coronavirus, on est en retard sur tout, le scandale est partout, on est mauvais sur tout, je vous fais grâce de tous les discours...
  • crues océaniques en cours ( situation 1/02/2021 et évolution probable )
    Des crues des rivières océaniques forment actuellement un puzzle aux 4 coins de notre pays Dans les hauts de France deux zones sont à surveiller : 1) les rivières descendant des collines de l'Artois semblent avoir connu leur maximums La Lys a atteint...
  • les particularités de l'élection américaines de 2020!
    Les particularités de l’élection de 2020 aux Etats Unis ! Un documentaire télévisé titrait « Donald trump est-il capable du pire ? » En réalité il a toujours « joué avec le pire » cela lui a permis de gagner dans beaucoup de circonstances comme homme...
  • L'opérette .... une idée d'étrennes
    Le livre "L'opérette parfum de l'histoire" présenté sur la revue Opéra Magazine ......
  • Prévision du 2 au 5 décembre 2020 : hivernal
    Prévision de Gérard Staron du 2 au 5 décembre 2020 (42, 43, 63, 69) Avec une descente froide en provenance des régions arctiques sur le proche Atlantique, l’hiver est arrivé avec le mois de décembre, son début officiel pour la Météorologie C’est le retour...
  • Cultes, covid et confinement: analyse historique !
    Cultes, covid, et confinement : analyse historique L’année 2020 aura vu à deux reprises l’interdiction des cérémonies religieuses et plusieurs dimanches, des croyants en prière devant leurs églises ! Jusqu’à quand faut-il remonter pour trouver pareil...
  • Prévision du 24 au 28 novembre 2020: les hautes pressions résistent
    Prévision de Gérard Staron du 25 au 28 novembre 2020 ( 42, 43, 63, 69) L’anticyclone se retire derrière les Alpes pour repousser les assauts des précipitations qui remontent du Levant Espagnol qui au maximum atteindront le Mézenc et des perturbations...
  • prévision du 15 au 18 novembre 2020 : Yoyo des tempéartures et du vent
    Prévision de Gérard Staron du 15 au 18 novembre 2020 (42, 43, 63, 69) Les anticyclones méditerranéens tiennent encore bon quelques jours et ils évitent à nos départements de connaitre les excès subis par les côtes de La Manche. Temps restera globalement...

Mes ouvrages

                                                                noel boules noel boules 4 gif                                                              noel boules noel boules 4 gif                                                                                                                                                                                                    noel boules noel boules 4 gif

Mon Site

                                                                                                                        Site

Articles sur Le progrès

Phénomènes météo exceptionnels de 1945 à nos jours (2013)

Quel drôle de temps

La Loire p 78, 79

Le Gier p 80

La fureur du Furan p 81

Climat de la Loire: Effet de couloir p 194

Climat de la Haute-Loire:

Le coeur  du Massif Central  p 195