Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 février 2015 5 06 /02 /février /2015 13:27

Prévision du 7 au 12 février 2015

Nous sortons très lentement de l’épisode froid et neigeux en cours en raison de la progression de l’anticyclone des Açores en direction des Iles britanniques.

Les chutes de neige cessent car les perturbations neigeuses sont repoussées de l’Allemagne à la Suisse. Le manteau au sol ne replie lentement vers les plateaux et montagnes.

Le flux de nord-est , dévie en nord sur nos régions avec la burle sur les plateaux de la Haute Loire et mistral en vallée du Rhône résiste encore quelques jours , Il dégage le ciel de sa couche de nuages et permet le retour du soleil. Mais sa disparition au cours de la semaine prochaine provoque un ciel calme susceptible de permettre le retour des brouillards et stratus bas dans les dépressions et vallées , surtout le val de Saône.

Les températures maximales remontent peu à peu et à partir de dimanche les dépressions sortent de la période sans dégel qui continue en montagne

Les gelées matinales généralisées et sévères sur les plateaux font de la résistance pendant toute la période !

Vendredi :

Nous subissons la chute des derniers flocons, mais ….

Le ciel reste désespérément couvert

Le vent de nord continue

La journée reste sans dégel mais les maximums regagnent de l’ordre de 1 à 2 ° par rapport à jeudi , la journée la plus froide

Samedi :

Pas de précipitations, sauf quelques très rares flocons exclusivement sur les reliefs

Le ciel commence à s’éclaircir, quelques chances de voir le soleil

Les températures maximales continuent un petite hausse, les dépressions extérieures , bourbonnaises, roannaises ou rhodaniennes sortent de la période sans dégel (Tx près de zéro)

Mais les gelées matinales sont toujours généralisées et sévères sur les plateaux et le vent du nord continue !

Dimanche

Pas de précipitations

Des chances plus importantes de voir le soleil

Les températures maximales continuent leur hausse et deviennent positives sur l’ensemble des dépressions

Mais :

Le vent du nord reprend de la puissance surtout le mistral et la burle

Les gelées matinales restent généralisées et sévères sur les plateaux où elles sont encore suivies d’un jour sans dégel

Lundi :

Pas de précipitations, La perturbation de nord qui touche l’Allemagne et la Suisse a peu de chances d’atteindre notre région

Le vent du nord faiblit

Les températures maximales sont positives dans les dépressions

Mais les gelées matinales sont encore généralisées et sévères sur les plateaux

Mardi :

Pas de précipitations

Le vent du nord est remplacé par un ciel calme susceptible de permettre le développement de brouillards et stratus bas dans les dépressions vallées et cuvettes, soleil en altitude

Les températures maximales sont positives sauf sur les montagnes

Les gelées, sévères sur les plateaux enneigés, restent presque généralisées, sauf quelques dépressions externes du Bourbonnais du roannais et le long du Rhône.

Tendance pour mercredi et jeudi :

L’amélioration très lente se poursuit

Pas de précipitations.

Le ciel calme permet la formation de brouillards ou stratus bas matinaux. le soleil règne sur les régions d’altitude

Les températures maximales du jour sont positives presque partout et le recul du manteau nival s’accentue

Les gelées matinales sont toujours présentes mais elles continuent à abandonner les dépressions, probablement la plaine du Forez en plus !

Gérard staron

Partager cet article

Repost0
4 février 2015 3 04 /02 /février /2015 22:10

E.D.M. 29 :

Comme le montrent les images des satellites américains NOAA du 2 au 4 février 2015 transmises par Claude, la perturbation qui a déposé de fortes quantités neigeuses a contourné la langue d’air froid qui descend du nord-est de l’Europe.

A gauche sur l’image du 2 en début d’après-midi, les masses nuageuses viennent buter contre les Pyrénées atlantiques qui seront les premières à recevoir les fortes précipitations. Le blocage contre la masse montagneuse les aggrave notablement.

Au centre, après avoir longé le massif pyrénéen, on distingue le 3 février le noyau des précipitations sur les Pyrénées orientales où elles se reconstituent en humidité sur la mer tiède ce qui aggrave encore les masses neigeuses qui tombent

A droite, aujourd’hui 4, après avoir suivi la côte de la Méditerranée, les fortes précipitations atteignent la côte d’Azur. Elles arrivent difficilement à pénétrer à l’intérieur de la France du sud , et ce ne sont que quelques flocons (4 à 5 cms) qui ont atteint Saint Etienne.

C’est le contact entre l’air doux de la perturbation et celui très froid qui occupe le continent qui a provoqué le passage à la neige

Quand il neige le long des côtes de la grande Bleue, l’air froid a envahi tout le continent et le redoux remontant de la mer tiède échoue son débarquement sur les plages !

Gérard Staron

E.D.M. 29 : la neige contourne l'air froid  des Pyrénées à la Côte d'Azur

Partager cet article

Repost0
2 février 2015 1 02 /02 /février /2015 16:28

Prévision du 3 au 6 février 2015

La circulation atmosphérique change, mais la première phase devrait accentuer la rigueur de l’hiver. L’anticyclone des Açores remonte en direction des Iles britanniques et coupe la route des perturbations océaniques. L’air froid en provenance des latitudes élevées provient des régions continentales de l’Europe, le Moscou Paris Il est attiré par la dépressions du golfe de Gènes ce qui l’accélère et provoque la réaction de la Méditerranée !

Les chutes de neiges sont encore présentes, mais elles s’atténuent au fil des jours et concernent surtout l’angle nord-est du Massif central et l’axe du Mézenc au Pilat en particulier ce dernier massif.

Les températures chutent avec des gelées généralisées et sévères le matin suivies de journées sans dégel sur les plateaux et parfois dans les dépressions. Sans atteindre les excès de 1956 ou 2012, ce début de février 2015 sera marqué par le froid.

Le vent du nord revient et forcit avec ses acolytes, la burle sur les plateaux de la Haute Loire, attention aux personnes égarées sur les montagnes enneigées en raison de la combinaison avec les congères qui modifient le paysage et l’accentuation des effets du froid, le mistral en vallée du Rhône et une Méditerranée agitée.

Soleil rare, mais des éclaircies apparaissent au fil des jours en commençant par les bassins internes du Massif central (le Puy, Limagnes )

Lundi :

Journée de transition, accalmie dans les chutes de neige sauf quelques flocons épars sur le Roannais et le Forez

Les maximums sont encore positifs dans les dépressions, journées sans dégel limitées aux montagnes

Mardi :

La réaction de la Méditerranée apporte des chutes de neige qui concernent chez nous en priorité l’axe du Mézenc au Pilat avec ensuite une pénétration sur le Velay , le forez et l’ensemble des montagnes

Les températures changent peu : gelées généralisées et sévères sur les plateaux , journées sans dégel en montagne et maximums faiblement positifs dans les dépressions

Le vent du nord commence

Mercredi :

Encore des flocons sur les montagnes et l’angle nord-est de nos départements (Yssingelais, Forez et Roannais). Le Pilat semble en première ligne et les bassins internes du Massif central (pointent leur nez le Puy, Limagnes) paraissent à l’abri.

Toujours des gelées généralisées et sévères sur les plateaux, des maximums à peine positifs dans les dépressions et une journée sans dégel sur les plateaux.

Le vent du nord forcit

Jeudi :

Une des journées les plus froides de l’hiver !

Toujours des flocons (quelques centimètres au plus) sur les montagnes, sur l’angle nord –est de la région et surtout sur le Pilat

Journée sans dégel quasiment partout ! le seuil du grand froid (-10°) pourrait être atteint le matin sur les plateaux , et celui du fort gel (-5°) dans les dépressions

Le vent du nord au maximum de sa puissance : attention sur les secteurs enneigés proches du Mézenc, congères, personnes égarées dans la neige

Vendredi :

Toujours froid

Encore quelques flocons sur les mêmes régions que la veille avec des quantités très faibles

Températures à peine moins basses que la veille, jour sans dégel, grand froid possible sur les plateaux du cœur du Massif central

Un peu de soleil

Le vent du nord commence à faiblir un peu

A partir du week-end , nous pourrions commencer à connaitre les effets positifs du changement de circulation atmosphérique , l’anticyclone des Açores poursuivant sa progression vers la France pourrait enfin couper l’arrivée de l’air froid continental , le vent du nord et les chutes de neige cessent, mais les températures ne remontent que très lentement (à confirmer)

Gérard Staron

Partager cet article

Repost0
1 février 2015 7 01 /02 /février /2015 22:54

Avec 5.7 mm mesurés ce matin et comptant pour le 31 janvier 2015 , le total définitif du mois de janvier 2015 se monte à 89.7 mm et constitue à Saint-Etienne 500m le record des précipitations pour mes trois mois d'hiver , décembre , janvier et février depuis 2006!

Gérard Staron

Partager cet article

Repost0
31 janvier 2015 6 31 /01 /janvier /2015 23:47

E.D.M. 28

Le mois de janvier est habituellement l’un des plus secs à Saint Etienne

Ce n’est pas le cas cette année

A Saint-Etienne, aujourd’hui le record du mois de janvier le plus arrosé depuis le début de mes observations en 2006 vient de tomber.

Il était de 84.1 mm en janvier 2014

Ce matin il n’était pas encore battu puisque le cumul du mois atteignait 84 mm mais les chutes de pluies et de neige qui se sont succédé aujourd’hui, ont plus que largement apporté les 0.1 mm nécessaires

Déjà à 12 heures avec 0.2 mm, le cumul de 2015 avec 84.2 mm dépassait le record de l’an dernier .

Pour tous les mois d’hiver (décembre à février) depuis 2006, janvier 2015 présente le 3ème cumul et s’approche très près de décembre 2008 et 2011 avec 85.7 et 85.2 mm qui le devancent encore à peine d’un millimètre et les précipitations d’un jour sont encore à ajouter , alors attendons demain matin !

Bien sur les totaux de janvier n’ont rien à voir avec ceux des mois les plus arrosés de l’année et les

186.4 mm de septembre 2010

175.6 mm de juin 2010

166.8 mm de mai 2010

158.3 mm de novembre 2008

En raison de l’influence continentale et de la difficulté des perturbations de déposer leur eaux sur notre ville, les trois mois d’hiver sont les plus secs de l’année

Gérard Staron

Partager cet article

Repost0
31 janvier 2015 6 31 /01 /janvier /2015 00:21

E.D.M. 27

Pourquoi la perturbation qui a traversé la France depuis hier a-t-elle déversé des quantités importantes de neige sur les Alpes et le Jura à l’est et beaucoup de pluies avec risque d’inondation sur le versant nord des Pyrénées et de la neige en altitude, alors que dans les régions du massif Central situées entre les deux, l’épisode a déposé peu de précipitations (4.9 mm à Saint-Etienne).

L’image du jour transmise par Claude aujourd’hui à 14 heures environ permet de répondre à la question.

La veille, la perturbation constituait un arc homogène de l’Atlantique au nord , or dans son évolution est a avancé de façon très inégale. Elle est totalement déformée par rapport à la veille et on remarque un arc de nuages en « u » avec une branche occidentale qui descend de l’Atlantique nord jusqu’à la Sardaigne et une branche orientale qui remonte jusqu’à l’Allemagne

La perturbation a avancé très vite dans sa partie centrale comme aspirée par la Méditerranée, elle n’a pas eu le temps sur le Massif central de déposer des quantités importantes de précipitations

Au contraire à l’est la perturbation est restée bloquée contre les Alpes, le Jura et les Vosges dans un premier temps. SI la perturbation continue son chemin le 30 dans l’après-midi vers l’Europe centrale, une deuxième couche est déposée par un front secondaire au moment de l’image

De même, un peu plus tard , la perturbation se bloque contre les Pyrénées, d’abord ceci provoque un coup de vent car elle affronte à la fois la barrière de relief mais aussi l’anticyclone derrière en Espagne, ensuite les précipitation se plaquent contre la montagne et sont d’autant plus importantes.

Il y a eu une coupure en deux de la partie active perturbation avec une séparation de plus de 500 km entre les deux.

Gérard Staron

E.D.M. 27: la perturbation coupée en deux !

Partager cet article

Repost0
29 janvier 2015 4 29 /01 /janvier /2015 11:48

Prévision du 30 janvier au 2 février 2015

L’influence des perturbations en provenance des hautes latitudes se renforce dans les prochains jours

Les précipitations sont quotidiennes. Elles concernent surtout les secteurs océaniques, soit la bordure des Combrailles au Roannais et surtout les reliefs des montagnes volcaniques auvergnates, de l’axe du haut Forez aux monts de la Madeleine et celui du Pilat au haut Beaujolais.

Le passage à la neige remonté jeudi à plus de 1000 mètres descend progressivement à des altitudes plus basses jusqu’aux dépressions ; le manteau déjà épais se consolide sur nos montagnes

La petite douceur de ce milieu de semaine est éphémère, les températures replongent avec des gelées de plus en plus généralisées et sévères au fil des jours avec des Journée sans dégel en montagnes et des maximums proches de zéro dans les dépressions.

Le vent d’ouest dominant, surtout au nord d’une ligne Clermont -Ferrand Feurs, mais assez faible, passe au nord à partir de la fin du week-end en se renforçant.

Jeudi :

Journée très pluvieuse, avec un passage à la neige repoussé au-dessus de 1000 m. les cumuls déposés sont importants en fin de journée surtout sur les secteurs océaniques décrits auparavant.

Sous un ciel très couvert, la relative douceur des températures nettement positives est éphémère

Vendredi :

Les précipitations sont moins importantes que la veille, Avec un intermède en cours de journée, elles affectent surtout les montagnes océaniques, les bassins internes du Massif central, Le Puy , Limagnes du sud, pourraient être en grande partie à l’abri avec un temps meilleur . le passage à la neige est plus bas que la veille dès les plateaux .

Les gelées reviennent sur l’ensemble des plateaux , les températures sont légèrement positives dans les dépressions , alors que les montagnes subissent une journée sans dégel

Samedi :

Les précipitations, à dominante neigeuses dès les premiers plateaux (vers 500 m) reviennent en fin de journée et affectent surtout les mêmes reliefs que les jours précédents

Les températures continuent leur lente baisse. les gelées matinales sont quasiment généralisées, seules quelques plaines bourbonnaises, roannaises ou rhodaniennes ont des chances d’y échapper, le journée est sans dégel en montagne et présente des maximums à peine positifs dans les dépressions

Dimanche :

Les chutes de neiges éparses se poursuivent sur les reliefs en particulier ceux d’influence océanique

Les gelées généralisées sont sévères sur les plateaux où elles sont suivies d’une journée sans dégel , maximums à peine positifs dans les dépressions.

Lundi :

Le froid remplace les précipitations , absentes avant le retour d’une perturbation neigeuse dans la nuit suivante

Les températures continuent leur baisse lente : gelées généralisées et sévères, journée sans dégel sur les plateaux et avec maximums proches de zéro dans les dépressions

Le vent du nord revient et forcit avec la burle sur les plateaux de la Haute Loire, le mistral en vallée du Rhône et une Méditerranée agitée !

Le froid devrait continuer pendant la plus grande partie de la semaine prochaine dans un hiver maintenant tenace : à confirmer

Gérard Staron

Partager cet article

Repost0
26 janvier 2015 1 26 /01 /janvier /2015 23:54

Cherchez la France dans l'image du satellite NOAA d'aujourd'hui , 26 janvier 2015 transmise par Claude ?

Si les frontières de notre pays n'étaient pas placées en surimpression, la France ne serait pas reconnaissable sous les nuages de la perturbation qui s'est enfoncé dans l'air froid en laissant de la neige puis ensuite dans un air plus doux de la pluie. cette évolution a été celle de Saint Etienne comme toujours en limite des précipitations solides et liquides !

Sortent tout juste de la bande nuageuse, de petits secteurs des cotes de la Manche après le passage de la perturbation et du Languedoc dans le petit effet de foehn de l'air qui descend des Cévennes avec un mistral fort

Gérard Staron

La France cachée sous les nuages (26/01/2015)

Partager cet article

Repost0
25 janvier 2015 7 25 /01 /janvier /2015 22:39

Prévision du 26 au 29 janvier 2015

La région passe d’un flux de nord sur le flanc de l’anticyclone atlantique à l’influence océanique avec des perturbations de nord-ouest donc l’hiver réel continue !

Toujours de la neige, des gelées matinales généralisées , des jours sans dégel sur les plateaux

Lundi :

Après des gelées généralisées le matin, les températures maximales sont sans dégel sur les plateaux et à peine positives dans les dépressions

La neige revient éparse dans la journée sur les reliefs, puis de façon plus intense dans la nuit avec la nouvelle perturbation de nord qui traverse la région

Le vent d’ouest sur le nord de la région est dévié en nord par les reliefs méridiens au sud d’une ligne Clermont-Ferrand Feurs

Mardi :

Les flocons de nord s’atténuent au fil des heures sur les reliefs de l’angle nord-est de la région au-delà de l’axe du Mézenc au haut Forez.

Les températures sont proches de zéro, les gelées sont peu intenses et limitées aux plateaux enneigés , les maximums sont à peine positifs dans les dépressions

Toujours le vent du nord

Mercredi :

Répit dans les précipitations neigeuses

Après des gelées généralisées, sévères sur les plateaux , les maximums sont positifs dans les dépressions et restent sans dégel sur les plateaux

Le vent du nord faiblit

Jeudi :

La nouvelle perturbation affecte surtout les secteurs océaniques de la bordure nord des Combrailles au Roannais et ses montagnes, le Sancy, les axes du haut Forez aux monts de la Madeleine et du Pilat au haut Beaujolais

Le passage de la pluie à la neige est plus haut en altitude car les températures remontent, peu de gelées sauf sur sol enneigé et maximums positifs

Mais jeudi est l’exception de la semaine, l’hiver réel continue : à confirmer

Gérard Staron

Partager cet article

Repost0
23 janvier 2015 5 23 /01 /janvier /2015 19:47

E. D. M. 26

L’image du satellite NOAA du 23 janvier 2015 transmise par Claude en début d’après-midi (13h 50) montre plusieurs tranches orientées sud-ouest nord-est de la Méditerranée orientale à l’Atlantique nord.

  1. Du sud de l’Italie aux Balkans, la perturbation qui a apporté tant de neige mercredi a continué sa route vers l’est, sa réactivation sur la mer tiède provoque ce tourbillon de la Sardaigne à l’Italie du Sud
  2. Le vent du nord lié à l’arrivée de l’air froid provoque un ciel très dégagé quand il redescend des reliefs du Massif central et des Alpes du Nord vers la vallée du Rhône avec un mistral très violent ou la plaine du Pô
  3. Ce même air froid accumule au contraire sur le versant nord des mêmes reliefs , une couche importante de nuages bas qui nous a privé de soleil du Massif central à l’Allemagne et vient se plaquer sur les reliefs des Cévennes au Pilat et à la limite entre les Alpes du nord et du sud
  4. De la Bretagne à l’Allemagne du nord, en arrière de cette couche de nuages, le ciel se débarrasse très partiellement de cette couche basse sur une autre bande
  5. De la Galice à l’Angleterre du nord, la nouvelle perturbation arrive et annonce encore de la neige quand elle rentrera dans cet air froid demain !

L’hiver véritable continue

Gérard Staron

E.D.M. 26 : hiver (suite le 23/01/2015)

Partager cet article

Repost0

Presentation

  • : Le blog de Gérard Staron Président de l'AMRL
  • : Le journal du climat et de la géographie libres. Actualité climatique Climat et société, impact du climat sur les activités humaines . Prévisions sur 4 jours
  • Contact

Rechercher

Articles Récents

Mes ouvrages

                                                                noel boules noel boules 4 gif                                                              noel boules noel boules 4 gif                                                                                                                                                                                                    noel boules noel boules 4 gif

Mon Site

                                                                                                                        Site

Articles sur Le progrès

Phénomènes météo exceptionnels de 1945 à nos jours (2013)

Quel drôle de temps

La Loire p 78, 79

Le Gier p 80

La fureur du Furan p 81

Climat de la Loire: Effet de couloir p 194

Climat de la Haute-Loire:

Le coeur  du Massif Central  p 195