Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 avril 2020 3 01 /04 /avril /2020 22:35

 Prévision de Gérard Staron du 2 au 5 avril 2020 (42, 43, 63, 69)

 

Les hautes pressions vont après quelques hésitations, se décaler vers l’est pour installer leur centre sur l’Allemagne et la Pologne

Le passage du flanc oriental a celui occidental des anticyclones provoque une inversion des vents, après une dernière résistance de celui de nord, celui de sud prend la succession pendant le week-end

De moins en moins de précipitations après les dernières averses de fin de journée sur les reliefs

Les températures attendent le week-end pour remonter nettement avec la fin des dernières gelées matinales

 

Jeudi :

Rares gelées le matin sur les plateaux du cœur du Massif central (Margeride) associées  avec des minimums à peine positifs en plaine. Ne pas exclure les inversions de températures dans les dépressions et vallées avec un vent faible plutôt de nord.

Les maximums amorcent une timide remontée, plus de 10° en plaine, jusqu’à 15° dans celles de l’axe Rhône Saône avec un soleil assez généreux

Rares averses en soirée sur les reliefs, ceux de l’axe du Mézenc au Pliat paraissent les plus exposés

 

Vendredi :

Légère rechute des températures  en raison d’un vent du nord plus présent accompagné du mistral en vallée du Rhône

Les gelées sont généralisées sur l’ensemble des plateaux du Massif central, seules les plaines extérieures au massif ont quelques chances d’y échapper

Les maximums de l’après-midi baissent un peu, entre 10° en plaine et 13° dans l’agglomération Lyonnaise

Rares averses en soirées sur les reliefs , surtout ceux de la partie auvergnate

 

Samedi

Les vents faibles  s’inversent dans la journée en passant de la direction nord à celle du sud avec des conditions différentes.

Le matin les gelées concernent encore l’ensemble des plateaux et relief du Massif central alors que les plaines sont à peine positives avec un risque d’inversions de températures

L’après-midi avec le soleil généreux, les maximums connaissent une nette hausse , entre 15 et 17 en plaine, plus de 10° sur les plateaux

Pas de précipitations

 

Dimanche

Confirmation de la hausse des températures

Le matin pas de gelées et les plaines atteignent 5° pour les minimums avec des risques d’inversions de températures dans les cuvettes et dépressions

Les maximums continuent leur hausse avec des plaines vers 18°

Le vent du sud forcit au fil des heures, les rafales deviennent importantes en soirée à proximité de l’axe Rhône Saône

Pas de précipitations

Partager cet article
Repost0
28 mars 2020 6 28 /03 /mars /2020 21:56

Prévision de Gérard Staron du 29 mars  au 1er avril 2020 (42, 43, 63, 69)

 

Sur le flanc oriental de hautes pressions centrées sur l’Atlantique nord, notre région subir de plein fouet un flux de nord perturbé surtout au début. Nous allons donc connaitre  un retour de conditions hivernales avec neige et gelées

Ceci n’a rien d’exceptionnel, car les calendriers de probabilités  que j’avais établis dans ma thèse « l’hiver dans le Massif central » montrent très souvent  vers le 1er avril ce dernier retour d’un zeste hivernal mais cette année il prend plus d’importance  après un hiver trop doux et dans les circonstances sanitaires actuelles !

La perturbation amène au début des chutes de neige, à des altitudes assez basses sur les reliefs qui s’atténuent puis disparaissent au fil des jours

Les gelées reviennent le matin même en plaine ce qui est gênant au moment où les arbres fruitiers sont en fleurs et sensibles à des températures à peine négatives. Les maximums atteignent péniblement 10° en plaine et souvent moins

Le vent du nord sévit avec des rafales fortes dans la nuit de dimanche à lundi (vers 80 à 90 km/h)

 

Dimanche :

 

Les précipitations sévissent surtout sur les reliefs en provenance du nord  avec un  passage à la neige en deuxième partie de journée dès les plateaux, les plaines ne recevront que des cumuls dérisoires

Les minimums sont encore positifs, vers 5° , un peu plus en plaine et  moins sur les reliefs

Les maximums chutent par rapport à la veille, moins de 10° partout, sauf sur une partie de l’axe Rhône Saône

Le vent du nord s’installe puis forcit au fil des heures, surtout le mistral en vallée du Rhône, ses rafales approchent le seuil de la tempête dans la nuit suivante

 

Lundi :

Les précipitations neigeuses venant du nord  continuent sur les reliefs en particulier ceux de la Haute Loire  (Mézenc, monts du Velay et de Margeride)

Les gelées matinales  sont généralisées seules quelques plaines externes peuvent y échapper de justesse (Limagnes du nord, Roanne, vals de Saône et du Rhône)

Les maximums descendent en dessous de 10° partout, sauf sur l’agglomération de Lyon (ilot de chaleur urbain)

Le vent du nord très fort dans la nuit précédente commence à faiblir progressivement dans la journée en particulier le mistral en vallée du Rhône

 

Mardi :  

Encore des averses neigeuses sur les reliefs, surtout ceux de la Haute Loire, plus faibles que la veille,

Les gelées sont généralisées, même ne plaine et sévères sur les plateaux

Les maximums changent peu, moins de 10° même en plaine, sauf peut-être sur l’agglomération de Lyon

Le vent du nord continue de faiblir

 

Mercredi :

Pas de précipitations

Gelées généralisées même en plaine et sévères sur les plateaux

Avec un vent faible les inversions de températures reviennent en particulier dans les vallées et cuvettes

Dans la journée un redoux venu du sud tente d’arriver dans la journée avec des plaines vers 10°

Le vent du nord faiblit encore, seul le mistral fait un peu de résistance.

Partager cet article
Repost0
26 mars 2020 4 26 /03 /mars /2020 10:54
neige!

Retour de la neige au dessus de 900 mètres cette nuit au dessus de Saint Etienne

voici les restes difficilement visibles à contre jour , on distingue deux tâches vers Salvaris

comme annoncé dans notre dernière prévision!

G.S.

Partager cet article
Repost0
24 mars 2020 2 24 /03 /mars /2020 19:26

Prévision de Gérard Staron du 25 au 28 mars 2020 (42, 43, 63, 69)

 

Nous restons situés sur le flanc méridional de hautes pressions centrées sur les pays Baltes et qui continuent à envoyer sur la France un flux de Nord-est continental et froid

En place depuis le début de la semaine, La France du nord le subissait de plein fouet, notre région jusqu’à présent en marge va être plus affectée

Ce flux de nord –est sera dévié en nord par les axes des reliefs avec le mistral en vallée du Rhône

Les averses au contact de cet air froid avec celui antérieur plus doux qui affectaient les reliefs vont se déplacer vers la Méditerranée et laisser chez nous  quelques flocons en altitude  puis un ciel plus ensoleillé occupera les lieux

La baisse des températures continue et se manifeste surtout par des gelées matinales qui peuvent même concerner une partie des plaines. A un moment où les arbres fruitiers sont souvent en pleine floraison, ceci peut causer quelques dégâts futurs pour la récolte

Le soleil maintien les maximums de la journée à un niveau acceptable

 

Mercredi

Encore quelques averses  en soirée sur les reliefs en particulier sur l’axe du Mézenc au Pilat, elles pourront se transformer en flocons dans la nuit suivante

Les gelées matinales affectent l’ensemble des plateaux du Massif central avec une extension probable aux plaines et bassins internes. De rares plaines extérieures au Massif peuvent de justessse y échapper ( Limagnes bourbonnaises, plaine du Roanne et axe Rhône Saône)

Les maximums sont les plus bas de la période : vers 10° en plaine, moins sur les reliefs

Vent assez faible et hésitant

 

Jeudi :

Très rares averses sur les reliefs auvergnats avec des flocons en altitude

Gelées matinales généralisées, sévères sur les plateaux, seule la vallée du Rhône au sud de Lyon a quelques chances d’y échapper

Le soleil permet une légère hausse du maximum, environ 12° sur l’agglomération de Lyon et 11° dans les autres plaines

 

Vendredi :

Pas de précipitations

Léger recul des gelées, elles affectent les plateaux du Massif central et descendant dans des plaines en association avec des inversions de températures en particulier dans le val de Saône

En liaison avec le soleil, les maximums augmentent jusqu’à 15° dans l’axe Rhône Saône et 12 à 13° dans les autres plaines longeant la Loire et l’Allier

Vent du nord fort avec le mistral en vallée du Rhône

 

Samedi :

Les gelées disparaissent  sauf sur les hauts reliefs

Les minimums atteignent 5° dans les plaines externes  (Limagnes Roanne , Lyon)

Maximums sans changements par rapport à la veille

Le vent du nord faiblit

Partager cet article
Repost0
22 mars 2020 7 22 /03 /mars /2020 19:02

La Météorologie et l’opérette

Gérard Staron

 

Vous êtes habitués aux facéties de votre président ! Cette dernière est liée au livre qui vient de paraitre  aux éditions Spinelle : « L’Opérette parfum de l’histoire » où il aurait pu ajouter un chapitre « l’opérette parfum de la Météorologie ». En effet, le temps, le climat sont souvent des auxiliaires  précieux pour l’intrigue  dans ces ouvrages de musique légère.

J’ai trouvé  deux airs sur la pluie. Le premier dans « Fandango du Pays basque » de Francis Lopez correspond à l’une des régions les plus arrosée de notre pays avec son  climat océanique. Le second dans « Rip Rip » de R. Planquette à l’acte II, est un quatuor pour mettre en place une atmosphère adaptée qui précède l’endormissement du rôle principal.

Dans la « Belle Hélène » de Jacques Offenbach, le grand Augure de Jupiter Calchas  ne peut pas se passer du Tonnerre à l’acte I pour émettre ses oracles. Louis Varney a commis une opérette intitulé « L’amour mouillé », ce n’est pas ce que quelques esprits grivois peuvent penser, mais bien d’un orage au cours duquel se produisent l’arrivée de quelques personnages nécessaires à  l’intrigue !

Certaines œuvres évoquent les saisons. C’est ainsi que le printemps revient au moins deux fois. Dans Ciboulette, de Reynaldo Hahn, la jeune maraichère et Duparquet le régisseur des Halles « font un beau voyage, c’est le premier jour du printemps » puis décrivent les rencontres fantasmagoriques  qu’ils ont effectué dans leurs parcours entre les halles de Paris et Aubervilliers, à l’époque banlieue maraichère de Paris, aujourd’hui submergée par la ville, spécialisée à l’époque dans la production de choux, le légume qui tient au ventre. L’autre opérette qui évoque le printemps est « les  trois valses »  d’Oscar Strauss au premier acte. Les soirées d’été servent aussi de cadre à quelques airs langoureux de « Monsieur Beaucaire » d’André Messager. L’automne et surtout l’hiver sont oubliés, on comprend pourquoi. 

La nature n’est jamais oublié. Une fleur ou un oiseau accompagne souvent les meilleurs moments. C’est ainsi qu’on trouve l’air du Muguet dans le finale du 1er acte de Ciboulette, celui de la rose dans « Monsieur Beaucaire » de la variété spéciale de Noël, l’évocation du Lilas dans « les trois Valses », la Rose de Noël dans l’œuvre posthume de Frantz Lehar. Pour les oiseaux , le Rossignol autant par Francis. lopez dans « le chanteur de Mexico » que par André Messager  dans « Monsieur Beaucaire »

Vous connaissez l’auteur, voici le site de l’éditeur https://www.editions-spinelle.com 

Partager cet article
Repost0
20 mars 2020 5 20 /03 /mars /2020 23:22

Prévision de Gérard Staron  du 21 au 24 mars 2020 (42, 43, 63, 69)

Les hautes pressions s’installent sur la Mer Baltique et sur leur flanc méridional elles envoient en direction de la France un flux de nord-est continental et froid .

Le vent qui en résulte chez nous est bien moins fort que celui qui balaie le Bassin parisien, il est dévie en nord par le reliefs avec le mistral en vallée du Rhône

Les températures s’écroulent  mais l’air froid bien buter sur le Massif central et intéresse surtout les plaines du nord (Limagnes bourbonnaise, Roanne et val de Saône), avec de très grosses inversions de températures le matin  par rapport aux reliefs  

Les averses aléatoires de l’après-midi  parfois orageuses,   proviennent de la rencontre sur notre région de cet air froid  avec l’air assez chaud qui s’est installé ces derniers jours et persiste sur le sud du pays

 

Samedi

Des averses parfois orageuses se mettent en place sur les reliefs en fin de journée de façon aléatoire. Elles paraissent intéresser surtout ce jour-là les monts du Forez et du Sancy mais leur localisation géographique est difficile à prévoir car il s’agit de cellules isolées

Les températures sont encore élevées

Minimums vers 8° en plaine avec des inversions surtout dans le val de Saône

Maximums en légère baisse environ 18 à 19° en vallée du Rhône au sud de Lyon , environ 17 à 18° dans les autres plaines  et moins de 15° sur les reliefs

 

Dimanche

Toujours des averses après la mi-journée sur les reliefs réparties de façon aléatoire sur les reliefs. Les monts volcaniques auvergnats, la Margeride et le Mézenc semblent les montagnes les plus concernées   

Les températures accentuent la baisse

Les minimums sont à peine positifs  surtout dans les plaines du nord déjà citées plus haut avec de très grosses inversions par rapport à des reliefs qui peuvent atteindre 5°

Les maximums s’écroulent, moins de 10° en montagne et des plaines qui ne dépassent pas 13° dans l’axe Rhône Saône

 

Lundi

Toujours des averses  après la mi-journée sur les reliefs auvergnats avec une répartition géographique aléatoire , les mêmes montagnes que la veille semblent les plus exposées

SI les minimums accentuent leur baisse dans les plaines du nord déjà citées (proches de la gelée), les inversions de températures par rapport aux reliefs s’accentuent

Les maximums effectuent une amorce de reprise , jusqu’à 15° en plaine et 10° en montagne

 

Mardi :

Les précipitations sont plus rares

Quelques flocons peuvent recouvrir les hautes  montagnes le matin

Le vent du nord en particulier le mistral en vallée du Rhône forcit

Nouvelle baisse des températures

Des gelées matinales sont possibles dans les plaines du nord déjà citées avec toujours de fortes inversions par rapport aux reliefs

Les maximums rechutent, pas plus de 10° en plaine et parfois moins quand les inversions du matin persistent. Le val de Saône est exposé à cette situation

 

Partager cet article
Repost0
11 mars 2020 3 11 /03 /mars /2020 14:42

Prévision spéciale Course Paris-Nice

2eme partie de Saint Amand Montrond à Nice

 

L’épreuve particulièrement marquée par le vent et la pluie surtout pendant la première étape autour de plaisir (tout un programme)  n’en pas fini avec les aléas climatiques

 

Mercredi : Course contre la Montre à Saint-Amand-Montrond

On ne peut totalement exclure quelques petites averses sur la course selon une répartition aléatoire

Le vent de sud-ouest reste fort sur l’épreuve avec cependant une légère baisse des rafales au fil des heures , d’environ 40 km/h, elle pourraient se situer vers 30 km/h pour les derniers concurrents avec beaucoup d’irrégularité à quelques minutes d’intervalle

Le vent plutôt favorable dans la première partie, il devient défavorable ensuite en particulier dans la longue ligne droite d’arrivée

Températures vers 15°

 

Jeudi : étape Gannat – La Côte-Saint-André

Une perturbation pluvieuse en provenance du nord- ouest  tente de rejoindre le peloton partie devant  sur un trajet de direction semblable entre L’Allier et les Terres Froides du Dauphiné. Même si la plus grande partie des précipitations aura lieu après l’arrivée de la course, des averses sont possibles dans la seconde partie du parcours en particulier sur le versant nord du Pilat à partir de la côte de Trèves.

La course quitte les vents violents , la vitesse des rafales devient de plus en plus faible au fil des heures de course

Les températures atteignent 18 à 19° dans la traversée de la vallée du Rhône, et sont de l’ordre de 15° ailleurs

 

Vendredi : étape Sorgues – Apt

Le mistral assez fort souffle en vallée du Rhône avec de l’ordre de 60 km/h . Plus la course ne s’écarte de l’axe Rhodanien, pour s’approcher d’Apt, plus le mistral baisse en intensité (environ 40 km/h en rafale). Sur un trajet globalement ouest-est, de nombreux secteurs présentent un vent de côté ou ¾ arrière susceptible d’être favorables  la création de bordures. L’arrivée sera vent de face à Apt

Pas de précipitations sur la course

Températures douces

 

Samedi : étape Nice –Col de la Colmiane

Les conditions de la première partie de l’étape semblent assez bonnes mais ….

Risque de précipitations à proximité de l’arrivée avec passage à la neige possible sur le massif du Mercantour qui se situe en arrière de la Colmiane . On ne peut totalement exclure la neige sur les partir les plus hautes du col final même s’il semble que ce soient surtout des altitudes supérieures qui seront concernées.

 Vent assez faible, un peu plus fort dans l’axe de la vallée du Var

 

   Dimanche : étape Nice- Nice

La course délaisse le parcours classique par les reliefs le long de la côte à l’est de Nice en particulier le col d’Eze pour rester à l’intérieur de l’arrière-pays  or il y a des possibilité d’averses sur ces reliefs, même si ces quelques pluies à la répartition aléatoire  semblent arroser les montagnes plus élevées que celles du parcours de la course, mais on ne peut exclure des précipitations limitées sur la course

Le vent semble faible plutôt de sud et la température assez douce  

 

Partager cet article
Repost0
10 mars 2020 2 10 /03 /mars /2020 22:51

Prévision de Gérard Staron du 11 au 15 mars 2020 (42, 43, 63, 69)

 

Progressivement les anticyclones du sud sur la Méditerranée repoussent les perturbations qui circulent à des latitudes plus élevées

Cette évolution ne se fait pas sans à-coups !

Nous sortons peu à peu de l’influence des précipitations océaniques mais ce n’est pas sans une dernière perturbation qui réussit à s’infiltrer jeudi soir !

La douceur revient mais ce n’est pas sans encore sans un accroc avec retour des gelées sur les plateaux,

Les flux de sud reviennent mais avec quelques intermèdes de flux de nord

 

Mercredi

Les précipitations amorcent une sortie par le nord de nos départements. Seules les hauteurs des monts du Forez, du Beaujolais, et de Tarare  reçoivent encore quelques rares pluies

Les températures sont encore fraîches le matin avec plus de 7° en plaine et moins sur les reliefs

Dans la journée, les maximums effectuent un bond au-dessus de 15° en plaine, et montent jusqu’à 18° en vallée du Rhône au sud de Lyon.

Vents hésitants  avec Le mistral finissant en vallée du Rhône  et un flux de sud-ouest en bordure septentrionale de la région.

 

Jeudi :

La journée est en grande partie sans précipitations jusqu’à l’arrivée d’une perturbation en fin de journée qui dépose ses pluies sur l’est de nos départements, les monts du Forez , ceux du Pilat et du Lyonnais et l’Yssingelais

Les températures sont particulièrement douces sur l’est de l’axe Rhône Saône et beaucoup plus basses sur l’Auvergne

Minimums au-dessus de 10° sur l’axe Rhône Saône mais à peine à 6° dans les Limagnes

Maximums en hausse sur les plaines de l’axe Rhône Saône avec 15° et plus , mais par contre en baisse sur l’Auvergne  (moins de 15° dans les Limagnes)

Vent faible

 

Vendredi :

Forte dégradation du temps avec l’infiltration d’un flux de nord dans l’anticyclone

Le mistral souffle en vallée du Rhône et la burle sur les plateaux de Haute Loire

Au petit matin, les dernières précipitations de la perturbation se sont changées en neige sur les montagnes.

Les températures baissent

Les gelées reviennent sur les plateaux du Massif central surtout dans la partie auvergnate

Les maximums baissent, ils ne dépassent 10° que dans les plaines de l’axe Rhône Saône

 

Samedi :

Pas de précipitations

Le matin les gelées recouvrent l’ensemble des plateaux du Massif central , les plaines sont à peine positives

Les maximums dépassent 10° en plaine

Vent du nord et surtout le mistral forcissent

 

Dimanche :

Pas de précipitations

Le matin reste froid avec des gelées généralisées sur les plateaux du Massif central , mais l’inversion des vents , fin de celui du nord et passage à celui du sud qui forcit , provoque une remontée importante des maximums avec plus de soleil et jusqu’à 15° dans les Limagnes , à peine moins dans les autres plaines.

 

Partager cet article
Repost0
3 mars 2020 2 03 /03 /mars /2020 18:32

Prévision de Gérard Staron du 4 au 7 mars 2020 (42, 43, 63, 69)

 

Nous restons sous l’influence des perturbations qui descendent de l’Atlantique Nord sur le flanc de l’Anticyclone des Açores qui  gonfle sur le golfe de Gascogne

Le flux dominant provient du nord avec des vents associés de burle et de mistral en vallée du Rhône après les perturbations mais il sera très changeant ce qui n’exclut pas des coups de sud violents. La tempête de mardi le long des Pyrénées nous concerne peu, par contre celle de jeudi avec vent de sud présentera des rafales proches de 100 km/h autour du Pilat et sur le Lyonnais  

Les températures resteront fraîches avec une tendance très irrégulière  à la baisse jusqu’au week-end et le retour des gelées

Les précipitations seront abondantes surtout sur les reliefs en particulier ceux d’influence océanique (monts volcaniques auvergnats, Haut Forez et monts de la Madeleine, mais tous nos départements auront leur part. Avec de la pluie au début, le passage à la neige s’effectue sur les reliefs en fin de passage des perturbations.

Après un début en fanfare en novembre, puis trois mois très doux, ce n’est pas la première fois que mars nous rappelle que la saison froide n’est pas terminée. Dans le passé en 1974-75, la première neige au sol , très abondante s’était produit pour de nombreux postes le 19 mars sur le Massif central pour ceux qui avaient échappé à la neige d’octobre !

 

Mercredi :

La bordure de la perturbation qui accompagne la tempête qui sévit le long des Pyrénées apporte des précipitations sur les reliefs, en particulier ceux de la partie auvergnate (monts volcaniques, Margeride surtout) le passage à la neige s’effectue au-dessus de 800 à 1000m sur les montagnes

Les températures sont fraîches

Le matin reviennent sur l’ensemble des plateaux du Massif central et les plaines connaissent les minimums à peine positifs

Les maximums culminent vers 10° en plaine

Le vent du nord sévit surtout le mistral en vallée du Rhône

 

Jeudi

La perturbation qui arrive est précédée d’une nouvelle petite tempête qui concerne cette fois chez nous les secteurs proches du Pilat et l’axe Rhône Saône. Attention les rafales par direction de sud  devraient approcher 100 km/h

Les précipitation déposent partout de la pluie en privilégiant cependant les montagnes en particulier les monts volcaniques auvergnats

Net radoucissement des températures

Pas de gelées, des minimums proches de 5° partout avec un air doux qui passe par-dessus le Massif central

La hausse des maximums est plus légère jusqu’à 12° en plaine mais moins de 10° sur les reliefs

 

Vendredi :

Les précipitations continuent surtout sur les monts volcaniques auvergnats et  de façon atténuée ailleurs. Le passage à la neige qui a commencé sur les sommets dans la nuit précédente et descend sur les plateaux dans la journée

Si le vent se calme, les températures chutent

Les gelées reviennent le matin sur les plateaux du Massif central et des minimums à peine positifs en plaine

Les maximums baissent à partir de l’Auvergne. Au mieux 10° sur l’axe Rhône Saône

 

Samedi :

Les chutes de neige continuent sur les plateaux dans la matinée

Les températures continuent leur baisse

Gelées sur les plateaux du massif central et minimums à peine positifs en plaine

Nette chute des maximums : 5° au mieux en plaine

Retour du vent du nord en particulier mistral fort en vallée du Rhône

Partager cet article
Repost0
28 février 2020 5 28 /02 /février /2020 20:22

Prévision de Gérard Staron  du 29 février au 3 mars 2020 (42, 43, 63, 69)

 

Les dépressions océaniques qui circulent au nord de l’Europe réussissent à repousser vers le sud les anticyclones méditerranéens qui ont provoqué l’essentiel du temps du mois de février.

Les perturbations associées, au départ d’ouest puis de nord-ouest, déposent des précipitations en priorité sur l’ensemble des montagnes surtout celles d’influence océanique, reliefs volcaniques auvergnats, haut Forez et Monts de la Madeleine, axe du Pilat aux monts du Beaujolais. Les bassins du cœur du Massif central sont en grande partie à l’abri

Les températures douces pendant le Week-end connaissent une tendance à la baisse avec un retour des gelées matinales

Les tempêtes qui traversent la France du nord provoquent des conséquences plus ou moins atténuées sur nos départements. Les crêtes du Mézenc au Pilat et le Lyonnais connaissent toutefois des rafales proches de 100 km/H samedi. Au cours de la semaine prochaine on passe au vent de nord avec mistral en vallée du Rhône et burle dans la Haute Loire.

Samedi :

Par temps perturbé d’ouest, le vent de sud chez nous est très fort en liaison avec la tempête qui circule le long de la Manche. Le seuil de 100 km/h peut être atteint sur les crêtes du Mézenc au Pilat et l’axe du Rhône et de la Saône

Les précipitations, de la pluie, à partir de la mi-journée, touchent surtout les reliefs avec une géographie correspondant à celle décrite dans l’introduction

Les températures sont encore douces

Les minimums dépassent 5° en plaine, pas encore de gelées

Maximums au-dessus de 10° en plaine Jusqu’à 15° dans les Limagnes

 

Dimanche :

Nouvelles perturbation d’ouest butant sur les monts volcaniques auvergnats et ne déborde ensuite sur les autres reliefs qu’en fin de journée. Majoritairement de la pluie, on passe à la neige sur les sommets des reliefs

Le vent de sud reste très fort surtout en fin de journée et nuit suivante, mais avec des rafales un peu plus fortes que la veille

Les températures baissent

Les gelées réapparaissent sur les reliefs du cœur du Massif central , ailleurs minimums légèrement positifs en plaine

Les maximums dépassent 10° en plaine  et montent jusqu’à 13° sur l’agglomération lyonnaise

 

Lundi :

Passage à une perturbation de nord-ouest avec des précipitations situées surtout sut l’ensemble des reliefs avec de la neige à des altitudes plus basses (vers 800 à 1000 m)

Le vent reste fort mais avec des rafales un peu plus faibles que samedi et une direction qui évolue vers l’ouest

Les températures continuent leur baisse

Les gelées matinales sont plus présentes que la veille surtout sur le Velay et la Margeride, minimums à peine positifs en plaine

Les maximums atteignent encore 10° en plaine, même 12° sur l’axe Rhône Saône

 

Mardi :

Les dernières précipitations s’effectuent surtout sur les reliefs  sous forme de neige à des altitudes plus basses sur l’ensemble des plateaux

Les températures baissent encore

Les gelées sont généralisées sauf de rares plaines externes  (Limagnes du Nord, Roanne et axe Rhône Saône)

Chute des maximums au-dessus de 5° en plaine  et jour sans dégel en haute montagne enneigée

Le vent change de direction , d’ouest sur les crêtes au nord d’un ligne de Clermont-Ferrand à feurs, de nord sur la haute Loire et en vallée du Rhône (mistral)

Partager cet article
Repost0

Presentation

  • : Le blog de Gérard Staron Président de l'AMRL
  • : Le journal du climat et de la géographie libres. Actualité climatique Climat et société, impact du climat sur les activités humaines . Prévisions sur 4 jours
  • Contact

Rechercher

Articles Récents

  • crues océaniques en cours ( situation 1/02/2021 et évolution probable )
    Des crues des rivières océaniques forment actuellement un puzzle aux 4 coins de notre pays Dans les hauts de France deux zones sont à surveiller : 1) les rivières descendant des collines de l'Artois semblent avoir connu leur maximums La Lys a atteint...
  • les particularités de l'élection américaines de 2020!
    Les particularités de l’élection de 2020 aux Etats Unis ! Un documentaire télévisé titrait « Donald trump est-il capable du pire ? » En réalité il a toujours « joué avec le pire » cela lui a permis de gagner dans beaucoup de circonstances comme homme...
  • L'opérette .... une idée d'étrennes
    Le livre "L'opérette parfum de l'histoire" présenté sur la revue Opéra Magazine ......
  • Prévision du 2 au 5 décembre 2020 : hivernal
    Prévision de Gérard Staron du 2 au 5 décembre 2020 (42, 43, 63, 69) Avec une descente froide en provenance des régions arctiques sur le proche Atlantique, l’hiver est arrivé avec le mois de décembre, son début officiel pour la Météorologie C’est le retour...
  • Cultes, covid et confinement: analyse historique !
    Cultes, covid, et confinement : analyse historique L’année 2020 aura vu à deux reprises l’interdiction des cérémonies religieuses et plusieurs dimanches, des croyants en prière devant leurs églises ! Jusqu’à quand faut-il remonter pour trouver pareil...
  • Prévision du 24 au 28 novembre 2020: les hautes pressions résistent
    Prévision de Gérard Staron du 25 au 28 novembre 2020 ( 42, 43, 63, 69) L’anticyclone se retire derrière les Alpes pour repousser les assauts des précipitations qui remontent du Levant Espagnol qui au maximum atteindront le Mézenc et des perturbations...
  • prévision du 15 au 18 novembre 2020 : Yoyo des tempéartures et du vent
    Prévision de Gérard Staron du 15 au 18 novembre 2020 (42, 43, 63, 69) Les anticyclones méditerranéens tiennent encore bon quelques jours et ils évitent à nos départements de connaitre les excès subis par les côtes de La Manche. Temps restera globalement...
  • Coronavirus et températures : extrait du bulletin N° 171 de l'AMRL
    Voici un premier extrait de l'étude figurant dans le dernier bulletin de l'AMRL Coronavirus et températures ( reprise septembre et octobre 2020) Gerard Staron Lors de la première vague nous avons tenté d’analyser s’il était possible d’établir un lien...
  • Hommage ... Père Maurice Vial
    Hommage…..Maurice Vial Quand c’est la saison des hommages, c’est mauvais signe pour notre pays….. Je voudrais évoquer celui de mon vieux prêtre, le Père Maurice Vial que l’âge nous a enlevé et que le coronavirus associé à un trait d’union fâcheux dans...
  • Prévision du 1er au 4 novembre 2020 : très doux puis nette dégradation et refroidissement
    Prévision de Gérard Staron du 1er au 4 novembre 2020 (42, 43, 63, 69) Des dépressions et perturbations en provenance des hautes latitudes seront freinées dans leur descente vers le sud par les anticyclones méditerranéens Notre région ne sera donc que...

Mes ouvrages

                                                                noel boules noel boules 4 gif                                                              noel boules noel boules 4 gif                                                                                                                                                                                                    noel boules noel boules 4 gif

Mon Site

                                                                                                                        Site

Articles sur Le progrès

Phénomènes météo exceptionnels de 1945 à nos jours (2013)

Quel drôle de temps

La Loire p 78, 79

Le Gier p 80

La fureur du Furan p 81

Climat de la Loire: Effet de couloir p 194

Climat de la Haute-Loire:

Le coeur  du Massif Central  p 195