Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 mai 2015 1 11 /05 /mai /2015 12:50

Prévision du 12 au 15 mai

Les anticyclones subtropicaux qui recouvrent nos régions en altitude effectuent leur repli progressif en direction de l’Atlantique

Ceci ne présage rien de bon, Les Saints de glace seront beaux, mais ils frapperont d’autant plus ensuite avec retard comme en 2012 ! Nous pourrons nous croire très provisoirement en été, avant que n’arrivent les descentes de nord qui ne manqueront pas de gâcher le pont de l’Ascension

Les perturbations d’origine septentrionale, au début au loin vers l’est, se rapprochent peu à peu de notre région au point d’apporter le mauvais temps pluvieux

Les températures seront d’autant plus chaudes au début en particulier dans les sillons de la Loire et de l’Allier que la chute sera très dure ensuite !

Le vent du sud ne manquera pas ensuite de laisser la place à un vent de nord avec burle sur les plateaux de la haute Loire, mistral en vallée du Rhône et Méditerranée agitée

Lundi :

Beau temps chaud, sec et ensoleillé comme précédemment annoncé

Les températures sont déjà estivales dans les dépressions (de l’ordre de 25°)

Mardi :

Premiers signes de faiblesse de l’anticyclone

Les perturbations passent au large vers l’est, elles sont au pire capables chez nous d’apporter de l’instabilité en soirée avec quelques averses orageuses sur les reliefs océaniques ( Haut Forez , Monts auvergnats, de la Madeleine et du Beaujolais ) et la bordure septentrionale du Roannais. Le reste de la région connait encore une journée de beau temps ensoleillé

Avec un vent du sud qui forcit dans la journée, les températures déjà douces le matin connaissent un coup de chaleur dans les sillons de la Loire et de l’Allier avec des maximums qui dépassent 30° dans les Limagnes

Mercredi :

La nouvelle perturbation passe encore au large vers l’est mais plus près que la précédente, le risque d’averses orageuses sur le Roannais et les reliefs océaniques est plus important que la veille

Globalement la journée reste ensoleillée et belle sur le reste de la région avec plus de nuages d’instabilité en fin de journée

Après une matinée très douce, le coup de chaleur commencé la veille dans les sillons de la Loire et de l’Allier continue avec des maximums supérieurs à 30° dans les dépressions

Le vent passe à l’ouest au nord d’une ligne Clermont Ferrant-Feurs, il est dévié en sud sur le Forez et le Velay

Jeudi :

Cette fois, la nouvelle perturbation et sa dégradation pluvieuse avec une tendance orageuse au début nous concerne vraiment à partir de la mi-journée. Les précipitations sont généralisées mais affectent surtout les reliefs océaniques

Après une matinée encore douce, les températures ne montent pas dans la journée . la chute des maximums est déjà sensible, à peine 20° dans les dépressions , celles de la Loire gardent un peu plus de chaleur que celles de l’Allier

Les flux atmosphériques s’inversent et le vent du nord revient en fin de journée

Vendredi :

Le maximum de la dégradation

Les précipitations s’attardent sur la région. elles sont surtout substantielles sur l’axe du Mézenc au Pilat , on ne peut exclure des flocons sur les sommets de nos montagnes Pierre sur Haute , Mézenc.

Les températures s’écroulent, minimums proches de zéro sur les plateaux du cœur du Massif central , on ne peut exclure des gelées dans les trous à froid.

Les maximums sont très bas

Le vent du nord fort sévit avec burle, mistral et méditerranée agitée

Après un tel coup, il sera difficile au temps de se remettre rapidement pendant le reste du week-end

Désolé

Gérard Staron

Partager cet article
Repost0
10 mai 2015 7 10 /05 /mai /2015 21:36
Flux atmosphériques dans la troposphère et la stratosphère (7 mai 2015)

Claude m'a adressé le trajet fort intéressant du ballon sonde école de l'IUT de Valence !

Au début de la montée, ce dernier est pris dans le flux de nord de la vallée du Rhône . le mistral de ce sillon méridien ne concerne qu'une couche peu épaisse de l'atmosphère ( environ 2000m) et très vite le ballon se retrouve dans un flux d'ouest ce jeudi 7 mai 2015.

Le ballon restera dans ce flux d'ouest pendant la plus grande partie de sa montée en jaune et de sa descente en rouge après son éclatement ! Ceci lui permet de traverser perpendiculairement le massif alpin . Cette montagne élevée a une influence dans les basses couches de l'atmosphère, mais au-dessus il en est tout autrement !

Au moment où il se trouve au plus haut dans la stratosphère, puisqu'il éclatera à plus de 31 kilomètres d'altitude, la direction du ballon change et il se trouve pris dans un flux inverse d'est , souvent constaté quand les ballons passent au dessus des flux du jet stream. Le ballon retrouve le flux d'ouest dans sa chute à des altitudes plus basses .

Gérard Staron

Partager cet article
Repost0
8 mai 2015 5 08 /05 /mai /2015 14:35

La météo a permis de prévoir les résultats des élections législatives dans le Royaume Uni

Hier à la mi-journée , alors que nos voisins commençaient à voter vous avez pu lire dans mes prévisions sur ce blog :

« L’air froid anticyclonique des hautes latitudes a provoqué le refroidissement déjà annoncé. Ce dernier passe avant sur le Royaume Uni, sauf l’Ecosse encore sous l’influence de la perturbation précédente. Ce pays vote aujourd’hui. Selon les observations en ce domaine faites dans mon ouvrage de 2003 « le ciel tomberait-il sur nos têtes » sur les élections des pays Européens depuis 1960 environ, et confirmées depuis, ceci semble un avantage notable pour le parti conservateur ! à vérifier ! »

C’est fait !

Contre toute attente et en dépit de sondages très incertains, le parti conservateur l’a nettement emporté avec le retour de l’anticyclone, sauf en Ecosse qui subissait encore ce jeudi, les restes du type de temps perturbé précédent !

J’ai été le seul à faire une telle prévision !

Une confirmation claire de l’influence de la météo du jour de l’élection sur les résultats et de mes observations de mon ouvrage de 2003 « le ciel tomberait-il sur nos têtes » (Editions ALEAS de Lyon) !

Gérard Staron

Partager cet article
Repost0
7 mai 2015 4 07 /05 /mai /2015 10:45

Prévision du 8 au 11 mai 2015

Les hautes pressions reviennent avec une origine complexe, et elles formeront un axe de l’Atlantique à la Russie

Après le passage d’une dernière perturbation qui prend un caractère orageux dans la soirée de vendredi, les précipitations sont terminées. Ceci améliore la situation là où les pluies ont été très fortes (à l’est du Rhône et de la Saône) mais accentue le début de sécheresse ailleurs ( bassins de la Loire)

L’ensoleillement est contrecarré par l’origine froide de l’air arrivée ce jeudi (déjection polaire en provenance des hautes latitudes) et un vent du nord souvent présent, donc les températures resteront assez basses au niveau des minimums et ne dépasseront que très rarement 20° dans les dépressions au maximum de l’après-midi.

Jeudi :

Confirmation de la prévision antérieure chez nous

L’air froid anticyclonique des hautes latitudes a provoqué le refroidissement déjà annoncé. Ce dernier passe avant sur le Royaume Uni, sauf l’Ecosse encore sous l’influence de la perturbation précédente. Ce pays vote aujourd’hui. Selon les observations en ce domaine faites dans mon ouvrage de 2003 « le ciel tomberait-il sur nos têtes » sur les élections des pays Européens depuis 1960 environ, et confirmées depuis, ceci semble un avantage notable pour le parti conservateur ! à vérifier ! la Grande Bretagne étant souvent un pays au comportement différent par rapport à ses voisins européens!

Vendredi :

Une dernière perturbation réussit à s’infiltrer à partir du sud-ouest et à prendre un caractère orageux en soirée quand elle arrive sur la partie Ligérienne. Cette dernière sera arrosée mais ce sont ensuite le couloir Rhodanien et les Alpes du nord qui recevront ensuite les plus forts cumuls dans la nuit.

Après des minimums matinaux très frais et marqués par des inversions de températures, il pourrait faire plus doux en altitude que dans les bassins, les maximums de la journée remontent et dépassent 20° dans les dépressions en raison du vent de sud qui s’établit avant l’arrivée de la perturbation.

Samedi :

Avec le retour des hautes pressions et du temps ensoleillé, pas de précipitations

Le vent du nord avec ses accélérations, burle sur les plateaux de la haute Loire et mistral en vallée du Rhône, revient , les températures minimales restent fraîches , moins de 10° partout et les maximums baissent et repassent en dessous de 20° dans les dépressions les plus chaudes

Dimanche :

Toujours dans les hautes pressions, beau temps ensoleillé toutefois une perturbation qui passe largement à l’est dans la matinée peut égarer des nuages jusqu’à notre région !

Le vent du nord qui persiste maintient les températures à des niveaux assez bas. Les minimums sont à peine positifs sur les plateaux du cœur du Massif central et on ne peut exclure des gelées dans les trous à froid

Les maximums restent partout en dessous de 20°

Lundi :

Toujours dans les hautes pressions qui se décalent un peu vers l’est ce qui inverse les flux atmosphériques, fin de celui du nord et retour du sud en cours de journée

Beau temps ensoleillé

Si les minimums restent bas le matin, les maximums augmentent à nouveau et dépassent le seuil de 20° dans les dépressions !

Ce décalage vers l’est des hautes pressions semblent aussi le début de leur disparition et avec elles du beau temps sec !

A confirmer

Gérard staron

Partager cet article
Repost0
6 mai 2015 3 06 /05 /mai /2015 21:47
un beau flux de sud-ouest en altitude (5 mai 2015)

Claude, parmi ses nombreux talents, a suivi hier les signaux émis par le radio sondage de Nimes envoyés à la mi-journée!

son trajet avec en jaune la partie montante du ballon , puis en rouge après son éclatement est particulièrement rectiligne avec une orientation de sud-ouest particulièrement rapide constante tout au long de son évolution!

les courants de sud-ouest accompagnent les situations orageuses comme celle qui régnait hier avec la même orientation

la nuit précédente de la côte Atlantique à la région parisienne et au Nord

puis lors de la reprise de l'après-midi de la région Lyonnaise au Jura

Très souvent à haute altitude, les vents n'ont pas la même direction que dans les basses couches de la troposphère , la trajectoire rectiligne uniforme montre que cette fois les flux atmosphériques sont homogènes à toutes les altitudes rencontrées! C'est plutôt rare !

mais une fois de plus il a plu largement dans de nombreuses régions de France mais rien sur la région stéphanoise et une partie du Massif central!

Gérard Staron

Partager cet article
Repost0
5 mai 2015 2 05 /05 /mai /2015 00:06

E.D.M. 35

Pourquoi pleut-il si peu chez nous quand les inondations frappent autour de nous avec 3 phases!

  1. Depuis le début de mai les premières inondations ont affecté d’abord le versant français des Alpes du nord.

Les crues du Fier et du Chéran semblent les plus importantes avec une montée de plus de 4.5 m en soirée du 1er mai

Celle du Guiers et de l’Isère semblent moins importante avec pourtant 3.37 m à Grenoble

  1. Dans un second temps les rivières descendant du Jura ont monté et en particulier le Doubs avec plus de 5 m dans la région de Besançon. La montée n’est pas finie !

Ces rivières ont communiqué leurs flots aux gros cours d’eaux de l’aval. Si celui du Rhône supérieur en provenance des Alpes du Nord passe avant celui de la Saône dont le maximum se situe au niveau de Verdun sur le Doubs , leur conjonction est à surveiller !

  1. Actuellement les forts orages remontent del a côte Atlantique jusqu’à la région parisienne…..

Et pendant ce temps j’ai recueilli à peine 6 mm en deux jours à saint Etienne et encore moins en haute Loire, si les précipitations en cours peuvent encore déposer quelques millimètres, il ne semble pas là encore arriver de très gros totaux ……

Des crues en mai, et même début juin sont courantes sur le Rhône et la Saône, en particulier 1856 pour le premier et 1983 pour la seconde sont restés célèbres !

L’explication semble lier à deux aspects :

Du 30 avril au 3 mai des perturbations d’ouest balaient la France du nord avec des totaux importants au moment où elles abordent les côtes et surtout quand elles butent sur les reliefs de la France de l’est. Les cumuls sont importants car le contraste est important entre l’air frais qui arrive des hautes latitudes et celui réchauffé de Méditerranée

Ces précipitations sont exagérées contre les reliefs du nord de la France et surtout pendant la persistance de la même situation qui amène pendant 4 jours sont lot de pluies avec chaque fois sur ces montagnes plus de 30 mm et bien plus à Chamonix.

Pendant ce temps-là deux facteurs ont protégé notre région :

  1. Sa position d’abri bien connue depuis la thèse de P. Estienne face aux pluies océaniques. Elles ont touché le versant auvergnat des monts du Forez, ont débordé sur le Roannais , mais comme toujours en pareil cas, les bassins du Massif central ont été protégé ainsi que les reliefs au sud du Pilat.
  2. La présence d’une dorsale anticyclonique en provenance de la Péninsule ibérique s’étend au-delà des Pyrénées jusqu’au Massif central, les masses pluvieuses la contournent ce qui amplifie la protection de ces régions et renvoie la pluie sur les Alpes puis le Jura.

Actuellement, 4 mai, la situation a basculé, l’anticyclone s’est déplacé d’ouest en est. Il est venu se placer derrière les Alpes, en délaissant l’Aquitaine et les Pyrénées mais en recouvrant les régions de Rhône Alpes en avant du massif, ce qui permet la remontée des nuages orageux selon une trajectoire de sud-ouest de l’Aquitaine jusqu’à la région Parisienne. En soirée du 4, ces masses nuageuses sont au maximum de leur puissance pluvieuse car la chaleur de la journée a accru leur instabilité. Quand elles arriveront chez nous en fin de nuit ou demain matin, elles auront perdu une grande partie de leur violence car leur alimentation en chaleur aura cessé !

La situation est à surveiller sur le bassin du Rhône. Actuellement seules les parties amont, alpines pour le Fleuve ou du bassin de la Saône son touchées, la partie aval Méditerranéenne n’est pas affectée et la montée des eaux a toute les chances de s’y étaler, mais si une pluie cévenole venait s’ajouter la situation pourrait devenir critique ! le risque parait faible, mais prudence !

Gérard staron

Partager cet article
Repost0
3 mai 2015 7 03 /05 /mai /2015 20:27

Prévision du 4 au 7 mai 2015

Nous restons en bordure des perturbations et des anticyclones qui occupent la Méditerranée et l‘Europe derrière les Alpes, toutefois au fil des jours ces derniers vont peu à peu repousser les perturbations vers le nord.

Les pluies qui proviennent du sud-ouest au début sont peu à peu repoussées vers le nord et au fil des jours atteignent de moins en moins nos départements. La bordure nord des Combrailles au Roannais et ses reliefs d’influence océanique, anciens volcans auvergnats, axe du haut Forez aux monts de la Madeleine et du Pilat au haut Beaujolais sont les plus exposés

Au début le courant de sud-ouest dévié en sud par les reliefs méridiens de l’est de la France contribue à maintenir des températures élevées surtout les minimums, ensuite le passage à des flux d’ouest dévié en nord provoque une baisse sensible des températures

Le vent du sud fort au début pourrait provoquer des rafales dangereuses dans la nuit de lundi à mardi

En définitive on passe d’un temps humide et assez chaud à un autre sec et plus frais ! comment se fait ce changement !

Lundi :

Le flux de sud-ouest dépose des pluies dans la nuit et ensuite de moins en moins marquées dans la journée et concernent surtout les secteurs océaniques cités dans l’introduction

Les températures sont élevées pour la saison, en particulier les minimums situés entre 10 et 15° selon l’altitude. Les maximums atteignent 25° dans les dépressions.

Le vent du sud forcit et pourrait présenter des rafales vers 80 km/h en soirée et dans la nuit suivante en particulier dans le couloir ligérien, attention !

Mardi :

La nouvelle perturbation plus nettement océanique concerne surtout les secteurs présentés dans l’introduction de la bordure nord et de ses reliefs. Les bassins internes du Massif central semblent en grande partie à l’abri avec un temps plus ensoleillé.

SI les minimums du matin sont particulièrement doux pour la saison (15 à 18° environ), les maximums des la journée commentent leur baisse (environ 20°)

Le vent du sud fort laisse progressivement la place à celui du nord qui s’installe en fin de journée

Mercredi :

La nouvelle perturbation largement repoussée vers le nord n’est quasiment plus capable d’apporter des pluies sur nos départements, sauf quelques averses possibles sur la bordure nord

Avec un vent du nord accompagné de la burle sur les plateaux de la Haute Loire et du mistral en vallée du Rhône, les températures baissent. La chute est plus forte pour les minimums que les maximums qui restent vers 15 à 18° environ.

Jeudi :

Dans les anticyclones : pas de précipitations

La chute des températures continue avec un vent du nord fort et ses acolytes (burle et mistral ) : minimums à peine positifs et maximums au plus haut vers 18°

On pourra dire, surtout sur le sud de la Loire : comment-a-t-il pu pleuvoir autant avec inondations si près de notre région, alors que les cumuls ont été aussi faibles chez nous (2.1 mm à St Etienne et 0.3 mm à Montregard) ? Je vous propose une réponse demain !

Gérard Staron

Partager cet article
Repost0
2 mai 2015 6 02 /05 /mai /2015 17:00
Températures de Montregard (43) avril 2015 , moyen

Les températures de Montregard (43, altitude 990m) sont encore plus moyennes que celles de Saint Etienne, puis la moyenne du mois est équivalente à celle des 10 dernières années avec 8.3°c.

La pointe du 14 n'est pas un record absolu des minimums (21.6°c) et comme le minimum du 6 avec -5.3° n'est pas le plus bas de ces 10 dernières années en avril.

Les week-end n'ont pas plus trouvé grâce en altitude que dans le bassin de Saint Etienne avec des baisses sensibles les 5 et 6, 11 et 12 , 19 et 25 et 26!

Gérard Staron

Partager cet article
Repost0
1 mai 2015 5 01 /05 /mai /2015 16:44
Avril 2015 n'aime pas les week-end (températures de Saint Etienne 500m)

La courbe des températures de Saint Etienne (500 m ) montre une baisse très sensible pour chacun des week-end du mois

C'est flagrant pour les maximums quotidiens où la chute de Pâques , celle du 12 et surtout celle du 19 sont particulièrement nettes

C'est moins visible pour les minimums qui réagissent souvent avec un peu de retard!

Globalement avec une allure de cloche (de Pâques ) percée dans le milieu , Avril 2015 est très moyen par rapport aux 10 dernières années (11.9 contre 11.5° de moyenne) , il a la même température que l'an dernier!

IL présente un record avec un maximum absolu de 26.9° le 15 (auparavant 26.7° en 2012) mais à l'opposé il y a eu 3 jours de gel!

Si vous désirez les valeurs précises , elles seront publiées le 10 du mois dans le bulletin N°111 de l'AMRL en même temps que celles d'une quarantaine d'autres postes et de nombreux articles!

Gérard Staron

Partager cet article
Repost0
29 avril 2015 3 29 /04 /avril /2015 22:07
Descente froide et nuages sur la France (le 28-04-2015)

la nouvelle image du satellite défilant américain NOAA captée par Claude montre l'extension

de la descente froide en forme de triangle entre l'Atlantique et l'Europe centrale .

A l'intérieur, on distingue les nuages dans l'axe des vents du nord. Ils viennent se mouler sur les premiers versants face au nord en contournant le massif central et en suivant les Alpes du Nord et le jura et en butant sur les Pyrénées.

Dans notre région, ces nuages pénètrent curieusement plus loin dans le sillon de la Loire que celui de l'Allier!

Gérard Staron

Partager cet article
Repost0

Presentation

  • : Le blog de Gérard Staron Président de l'AMRL
  • : Le journal du climat et de la géographie libres. Actualité climatique Climat et société, impact du climat sur les activités humaines . Prévisions sur 4 jours
  • Contact

Rechercher

Articles Récents

  • Record de froid ou fraicheur (au choix) en avril sur la région Stéphanoise
    Depuis 2006, soit 16 ans , jamais un mois d'avril n'avait connu des températures aussi basses autant à Saint Etienne (alt 500m ) qu'à Montregard (alt 990 m) en Haute Loire aux confins des monts du Vivarais et du plateau de Montfaucon . Voici le bilan...
  • Covid : divorce entre discours et statistiques !
    Covid 19 : divorce entre discours et statistiques ! Que n’entend-t-on pas sur la façon dont la France a géré la crise du Coronavirus, on est en retard sur tout, le scandale est partout, on est mauvais sur tout, je vous fais grâce de tous les discours...
  • crues océaniques en cours ( situation 1/02/2021 et évolution probable )
    Des crues des rivières océaniques forment actuellement un puzzle aux 4 coins de notre pays Dans les hauts de France deux zones sont à surveiller : 1) les rivières descendant des collines de l'Artois semblent avoir connu leur maximums La Lys a atteint...
  • les particularités de l'élection américaines de 2020!
    Les particularités de l’élection de 2020 aux Etats Unis ! Un documentaire télévisé titrait « Donald trump est-il capable du pire ? » En réalité il a toujours « joué avec le pire » cela lui a permis de gagner dans beaucoup de circonstances comme homme...
  • L'opérette .... une idée d'étrennes
    Le livre "L'opérette parfum de l'histoire" présenté sur la revue Opéra Magazine ......
  • Prévision du 2 au 5 décembre 2020 : hivernal
    Prévision de Gérard Staron du 2 au 5 décembre 2020 (42, 43, 63, 69) Avec une descente froide en provenance des régions arctiques sur le proche Atlantique, l’hiver est arrivé avec le mois de décembre, son début officiel pour la Météorologie C’est le retour...
  • Cultes, covid et confinement: analyse historique !
    Cultes, covid, et confinement : analyse historique L’année 2020 aura vu à deux reprises l’interdiction des cérémonies religieuses et plusieurs dimanches, des croyants en prière devant leurs églises ! Jusqu’à quand faut-il remonter pour trouver pareil...
  • Prévision du 24 au 28 novembre 2020: les hautes pressions résistent
    Prévision de Gérard Staron du 25 au 28 novembre 2020 ( 42, 43, 63, 69) L’anticyclone se retire derrière les Alpes pour repousser les assauts des précipitations qui remontent du Levant Espagnol qui au maximum atteindront le Mézenc et des perturbations...
  • prévision du 15 au 18 novembre 2020 : Yoyo des tempéartures et du vent
    Prévision de Gérard Staron du 15 au 18 novembre 2020 (42, 43, 63, 69) Les anticyclones méditerranéens tiennent encore bon quelques jours et ils évitent à nos départements de connaitre les excès subis par les côtes de La Manche. Temps restera globalement...

Mes ouvrages

                                                                noel boules noel boules 4 gif                                                              noel boules noel boules 4 gif                                                                                                                                                                                                    noel boules noel boules 4 gif

Mon Site

                                                                                                                        Site

Articles sur Le progrès

Phénomènes météo exceptionnels de 1945 à nos jours (2013)

Quel drôle de temps

La Loire p 78, 79

Le Gier p 80

La fureur du Furan p 81

Climat de la Loire: Effet de couloir p 194

Climat de la Haute-Loire:

Le coeur  du Massif Central  p 195