Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 novembre 2015 4 26 /11 /novembre /2015 16:04

Prévision du 27 au 30 novembre 2015

Nous sortons très lentement de l’épisode hivernal en cours. L’anticyclone des Açores progresse difficilement à partir de l’Atlantique et repousse peu à peu vers l’est les perturbations qui descendent des hautes latitudes

Les précipitations seront de plus en plus limitées aux reliefs et aux secteurs océaniques de la bordure des Combrailles au Roannais puis disparaissent. Le passage à la neige s’effectue à des altitudes de plus en plus hautes

Les températures remontent de façon irrégulière d’une journée à l’autre. Les gelées matinales quand elles se produisent sont le plus souvent limitées aux plateaux. Les maximums sont positifs avec une hausse à partir de dimanche

Le vent du nord, plus ou moins fort, avec ses accélérations, la burle sur les plateaux de la haute Loire et le mistral en vallée du Rhône, reste l’élément le plus tenace sur le flanc oriental des hautes pressions

Jeudi :

Les précipitations sous forme de neige en montagnes au-dessus de 600 m se terminent à la mi –journée. Les bassins internes du Massif central (le Puy , Limagnes) sont à l’abri. Le manteau nival a été renforcé au-dessus de 800 m et a disparu en dessous. Les nuages restent abondants sur les versants face aux nord.

La journée est sans dégel sur les montagnes enneigées, les maximums dépassent 5° dans les dépressions.

Vendredi :

Première poussée des hautes pressions, pas de précipitations dans les dépressions, rares flocons résiduels sur les montagnes face au nord.

Les gelées matinales sont limitées aux plateaux et reliefs. Les températures maximales sont en légère baisse (de l’ordre de 5° dans les dépressions). La journée reste sans dégel sur les montagnes enneigées.

Le vent du nord faiblit

Samedi :

Une dernière perturbation s’infiltre à partir du nord-ouest , les précipitations affectent surtout les secteurs océaniques , la bordure des Combrailles au Roannais et les montagnes (Sancy, axe du haut Forez aux monts de la Madeleine et axe du Mézenc au Pilat et aux haut Beaujolais). Le passage à la neige s’effectue vers 900 à 1000m.

Très peu de gelées matinales sauf sur les secteurs enneigés et dans les trous à froid, les températures maximales restent vers 5° dans les dépressions et les jours sans dégel sont limités aux montagnes enneigés

Le vent du nord forcit à nouveau

Dimanche :

Les dernières rares précipitations affectent les reliefs surtout ceux de l’angle nord-est au-delà de l’axe Mézenc- Haut Forez , avec passage à la neige au-dessus de 1000m

Les gelées reviennent sur l’ensemble des plateaux et les dépressions sont en situation limite avec le zéro ! Les maximums connaissent ensuite une nette hausse avec 10° et plus dans les dépressions et la fin des journées sans dégel en altitude.

Le vent du nord laisse partiellement la place à celui d’ouest sur la bordure des Combrailles au Roannais

Lundi :

Dans les hautes pressions, pas de précipitations sauf dernières gouttes sur les reliefs, peu de gelées sauf dans les trous à froid, les maximums restent au même niveau que la veille et le vent du nord reste très discret. retour possible de brouillards surtout dans le val de Saône.

Nous sortons de ce premier épisode hivernal, mais les températures resteront de saison ! à confirmer !

Gérard Staron

Partager cet article
Repost0
24 novembre 2015 2 24 /11 /novembre /2015 11:34

Sur les terres froides du Dauphiné, la neige tient sous vent à des altitudes plus basses que sur notre Massif central!

C'est ce que montre cette photo qui m'a été envoyée par Claude (merci) prise ce dernier dimanche à Beaucroissant. la neige tient au sol vers 400m alors qu'elle n'a pas pu le faire en dessous de 550 m à Saint-Etienne . les chutes de la veille et de la nuit ont fondu de suite!

les terres froides du Dauphiné méritent leur nom pour des raisons agronomiques mais aussi climatiques , ce n'est pas la première fois que l'on signale une altitude de base du manteau neigeux plus basse à l'est du Rhône, la continentalité plus importante en liaison avec la proximité du massif alpin qui accumule le froid justifie cette différence !

Gérard Staron

Qu'est-ce qui fait tenir la neige ! (22/11/2015)
Partager cet article
Repost0
22 novembre 2015 7 22 /11 /novembre /2015 14:40

Prévision du 23 au 26 novembre 2015

L’épisode hivernal se poursuit en raison d’un air qui descend des hautes latitudes sur le flanc oriental de l’anticyclone des Açores

Le vent du nord avec ses accélérations, la burle sur les plateaux de la Haute Loire et le mistral dans la vallée du Rhône, sévit pendant toute la période, seule sa vitesse varie selon les jours.

Les températures restent basses avec des gelées matinales souvent généralisées et des maximums à peine positifs quand les journées ne sont pas sans dégel en altitude

Après les derniers flocons de dimanche, la légère avancée des hautes pressions nous protège jusqu’à la prochaine perturbation qui apportera un redoux relatif

Dimanche :

Prévision antérieure confirmée , mauvais temps, derniers flocons, maximums proches de zéro et journée sans dégel en altitude, vent du nord fort

Lundi :

Pas de précipitations sauf flocons résiduels sur les montagnes

Les gelées matinales sont généralisées et fortes (inférieures à -5°) sur les plateaux

Les maximums sont proches de zéro partout et journée sans dégel en montagne

Le retour du soleil est gêné par l’accumulation de nuages sur les versants nord des montagnes

Le vent du nord continue en faiblissant un peu

Le manteau nival tombé pendant le week-end résiste sur les plateaux

Mardi :

Pas de précipitations, la nouvelle perturbation qui arrive par le nord-ouest apporte ses nuages mais ses précipitations ne nous atteignent pas avant la nuit.

Le vent du nord faiblit

Les gelées matinales sont généralisées et sévères sur les plateaux comme la veille

Les maximums en légère hausse sont positifs presque partout , et atteignent plus de 5° dans les dépressions, le manteau nival commence son recul en altitude.

Mercredi :

Mauvais temps, les précipitations commencées pendant la nuit se poursuivent pendant la journée sous un ciel plombé par les nuages. Cette perturbation apporte un léger redoux. La neige sur les plateaux commence dès la nuit précédente, puis ensuite les pluies prennent la suite dans les zones basses sauf au-dessus de 1000m où la neige continue.

Les températures sont en légère hausse , moins de gelées qui n’affectent que les plateaux du cœur du Massif central et les zones enneigées, les maximums sont positifs comme la veille.

Le vent du nord discret une grande partie de la journée revient en soirée

Jeudi

Dans la traine qui suit la perturbation, les précipitations se terminent avec les dernières averses sur les reliefs, les nuages restent accrochés aux versants septentrionaux, et le vent du nord forcit à nouveau.

Les températures baissent dans l’air froid qui suit les perturbations mais de façon moins accentuée qu’en début de semaine : les gelées n’affectent que les plateaux et les dépressions restent positives, les journées sans dégel se limitent aux plus hautes montagnes

Progressivement ensuite on sort de ce premier épisode hivernal ! à confirmer

Gérard Staron

Partager cet article
Repost0
21 novembre 2015 6 21 /11 /novembre /2015 12:01

Après la pluie dans la nuit précédente (14.9 mm) et le blanchiment de Pierre sur haute visible ce matin , les premiers flocons ont été observés sur la ville à 500 m vers 11 heures

une première neige sur la ville le 21 novembre correspond à un léger retard par rapport à une situation normale

l'arrivée une année sur deux se produit le 15 novembre et trois année sur quatre elle a été observée le 25 novembre ( extrait de G. Staron "l'hiver dans le massif central" thèse de doctorat d'état)

Pour l'instant la chute trop limitée ne tient pas sur un sol encore réchauffé par les hautes températures de la période précédente!

G. Staron

Partager cet article
Repost0
19 novembre 2015 4 19 /11 /novembre /2015 21:01
derniers jours de beau temps : 18/11/2015

Nous vivons la fin d'un été de la saint martin particulièrement long et tiède!

Les images du satellite NOAA transmises hier par Claude montre comment l'anticyclone a encore pu stopper les offensives des perturbations océaniques :

en début d'après midi la masse nuageuse qui aborde la France de l'ouest est importante , à la fin de la journée elle n'est plus qu'un filet qui a peu avancé

De même la perturbation sur la Manche a peu avancé sur notre pays et la tempête sur le nord n'a servi à rien et est la preuve de son impuissance à avancer sur notre pays

Ce qui était vrai hier , ne le sera plus demain et l'hiver pourra arriver samedi !

Par ailleurs, les nuages bas de la plaine du Pô ont disparu dans l'après-midi

Gérard Staron

Partager cet article
Repost0
17 novembre 2015 2 17 /11 /novembre /2015 13:01

Prévision du 18 au 21 novembre 2015

Nous vivons les derniers jours de douceur avant une arrivée brutale de l’hiver pendant le week-end !

L’anticyclone des Açores qui nous apporte le beau temps depuis l’été de la saint Martin donne les premiers signes de faiblesses avant de s’écrouler face aux assauts des perturbations en provenance des hautes latitudes

Les premières précipitations toucheront seulement la bordure nord et les montagnes océaniques (Sancy, Haut Forez et Monts de la Madeleine, axe du Pilat au haut Beaujolais) mais en fin de semaine la perturbation de nord apportera d’abord des pluies généralisées puis peu à peu de la neige à des altitudes de plus en plus basses. Attention lors des premiers problèmes glissants sur les routes du week-end

Les températures restent encore douces pour la saison avant de s’écrouler à partir de samedi : retour des gelées généralisées et des journées sans dégel en altitude

Les vents d’ouest souffleront d’abord sur la France du nord , ils affectent chez nous seulement la bordure nord océanique et ils sont déviés en mistral en vallée du Rhône, mais à partir de samedi le vent du nord fort sera généralisé avec burle sur les plateaux de la haute Loire , mistral fort en vallée du Rhône et Méditerranée agitée

Mardi

Encore le beau temps ensoleillé et doux avec des maximums proche de 18 ° dans les dépressions, un peu plus dans les vallées du Rhône et de la Saône

La première perturbation s’annonce avec ses nuages à partir de l’ouest mais elle atteint très affaiblie dans la nuit notre région et n’est capable de donner des pluies faibles que sur la bordure nord et les reliefs océaniques déjà cités, dans la nuit suivante

Le vent d’ouest au-delà d’une ligne Feurs-Clermont est dévié en vent du nord en vallée du Rhône : mistral

Mercredi :

Après les dernières gouttes sur les secteurs océaniques déjà cités, le temps se rétablit avec le retour du soleil

Les températures restent douces, avec des minimums assez élevés le matin (plus de 10° dans les dépressions moins sur les plateaux ) et des maximums avec une baisse très faible par rapport à la veille ( moins de 18° dans les dépressions et de 15° sur les plateaux )

Toujours un vent faible d’ouest sensible surtout sur les bordures des Combrailles au Roannais et dévié en nord sur la Haute Loire et en vallée du Rhône

Jeudi :

La perturbation qui est passé dans la nuit précédente est très faible , à peine quelques petites pluies sur les secteurs océaniques déjà cités

Conditions de vent et de températures identiques par rapport à la veille, encore très douces pour la saison en dépit d’une présence nuageuses plus forte

Vendredi :

La pression des perturbations devient plus forte, plus de nuages !

Les précipitations deviennent plus importantes sur la bordure des Combrailles au Roannais et sur les reliefs, c’est encore de la pluie et les bassins internes du Massif central , le Puy, les Limagnes du sud et même la plaine du Forez sont encore à l’abri

Les températures restent inchangées par rapport à la veille

Le vent d’ouest forcit sur les reliefs et la bordure des Combrailles au Roannais et au Beaujolais, il reste dévié en nord en vallée du Rhône

Samedi

C’est le réveil brutal de l’hiver

Une perturbation de plein nord a abordé la région dans la nuit, elle dépose d’abord des pluies importantes et généralisées puis ensuite les précipitations passent progressivement à la neige sur les plateaux à des altitudes de plus en plus basses

Si les minimums du matin restent encore doux et inchangés par rapport à la veille, les températures s’effondrent dans la journée et deviennent négatives dès la soirée à partir des plateaux

Le vent du nord fort s’installe avec burle sur les plateaux, mistral en vallée du Rhône et Méditerranée agitée

Dimanche :

Gelées généralisées le matin même dans la plupart des dépressions,

Journée sans dégel sur les plateaux ensuite

Les chutes de neiges se poursuivent, à des altitudes basses avec une intensité qui diminue au fil des heures

La première séquence hivernale est arrivée, elle semble durer quelques jours !

Gérard Staron

Partager cet article
Repost0
13 novembre 2015 5 13 /11 /novembre /2015 12:27

Prévision du 14 au 17 novembre 2015

Les perturbations des hautes latitudes commencent à attaquer l’anticyclone des Açores qui nous apporte le beau temps actuel, mais ce dernier réussit à résister chez nous, ce qui n’est pas le cas sur la France du nord qui va connaitre vent et précipitations !

Sur nos départements :

Pas encore de précipitations, au pire des nuages de la bordure des perturbations qui balaient le nord de la France, la sécheresse revient même si elle a moins de conséquences que pendant la saison végétative

Les températures restent encore élevées pour la saison, pas de gelées , maximums au-dessus de 15° dans les dépressions le plus souvent

Vent faible : cette situation est favorable à la formation de brouillards, ou de couches de stratus obscurcissant le soleil le matin dans les dépressions, cette couche est capable de résister une grande partie de la journée dans le val de Saône

Vendredi :

Journée ensoleillée avec des maximums élevés dans les dépressions (16 à 18°) , sauf dans le val de Saône où les brouillards jouent les prolongations une grande partie de la journée . La couche devrait plus vite se dissiper sur l’agglomération Lyonnaise et la vallée du Rhône au nord du défilé de Vienne

Une perturbation tente de s’infiltrer à partir du nord-ouest, nous n’en verrons que les nuages et encore ils risquent de passer en partie inaperçus puisqu’ils circuleront essentiellement de nuit !

Samedi :

Pas de précipitations

Après le passage de la bordure de la perturbation, le vent du nord s’installe avec la burle sur les plateaux et surtout le mistral en vallée du Rhône

Il en résulte moins de brouillards que la veille, sauf sur le val de Saône où ils résistent encore et surtout une baisse des températures maximales qui tombent partout en dessous de 15°

Les minimums du matin restent doux vers 10° dans les dépressions.

Dimanche

Pas de précipitations

Le vent du nord disparait

Les brouillards reprennent de l’importance en provoquant le matin des inversions de températures, les minimums seront entre 5 et 10° partout , et parfois les secteurs d’altitudes seront plus doux que les dépressions

Le soleil revient dans la journée avec une hausse des maximums (16 à 18° dans les dépressions) , sauf pour le val de Saône où les brouillards résistent

Lundi :

Pas de précipitations, même si en fin de journée les nuages de celle qui tente de s’infiltrer par le nord-ouest seront visibles

Peu de vent et toujours du brouillard le matin dans les dépressions avec des minimums de l’ordre de 5 à 10° partout, parfois plus élevés en altitude en raison d’inversions de températures nombreuses

Les températures maximales sont en hausse en raison du soleil et du secteur chaud à l’avant de la perturbation.

Mardi :

La perturbation a toujours de grosses difficultés à pénétrer la région, au mieux elle apportera des pluies sur la bordure nord et les reliefs océaniques , Sancy , Haut Forez et monts de la Madeleine haut Beaujolais. Le reste de la région, surtout les bassins, devraient rester à l’abri.

Net recul des brouillards matinaux.

Les températures restent douces, sans changement le matin, maximums élevés surtout dans les bassins internes du Massif central.

Après l’anticyclone devrait rendre les armes et l’hiver arriver lors du prochain week-end (21 et 22 novembre ) : à confirmer

Gérard Staron

Partager cet article
Repost0
9 novembre 2015 1 09 /11 /novembre /2015 00:06

Prévision du 9 au 12 novembre 2015

L’été de la Saint Martin s’affaiblit progressivement

L’anticyclone résiste mais se continentalise lentement.

Pas de précipitations, les perturbations tentent bien de s’infiltrer à partir du nord-ouest mais elles n’apportent que des nuages

Les températures baissent progressivement

Les brouillards constituent le trublion du temps, ils provoquent des inversions de températures le matin et ils résistent plus ou moins dans la journée dans les dépressions

Cette persistance parait faible dans les couloirs de l’Allier et de la Loire par contre elle est maximale dans le val de Saône

Les montagnes conservent un très beau temps

Les vents deviennent faibles, plutôt de nord avec une accélération en vallée du Rhône

L’évolution est lente de jours en jours

Lundi

Pas de précipitations

Assez peu de brouillards sauf dans le val de Saône

Températures élevées pour la saison, minimums supérieurs à 10° et maximums supérieurs à 20° dans les dépressions .

Mardi :

Pas de précipitations

Les brouillards sont plus nombreux le matin

Les minimums changent peu mais les maximums baissent avec un dégradé des Limagnes où elles restent proches de 20° au val de Saône où la résistance du brouillard maintient des températures plus basses

Mercredi 11 novembre :

Pas de précipitations

Les brouillards encore plus importants le matin dans les dépressions provoquent des inversions de températures

Les minimums baissent en dessous de 10° presque partout

Les maximums encore élevés pour la saison présentent un dégradé en fonction de la résistance du brouillard des Limagnes au val de Saône où ils descendent en dessous de 15°

Jeudi :

Pas de précipitations

Moins de brouillard que la veille, ce qui provoque une remontée des températures maximales vers 20° dans les dépressions

Le lent passage de l’été de la Saint Martin à l’hiver devrait se poursuivre : à confirmer

Gérard Staron

Partager cet article
Repost0
4 novembre 2015 3 04 /11 /novembre /2015 12:35

Prévision du 5 au 8 novembre 2015

L’anticyclone continental européen augmente son influence sur la région dans les prochains jours, ce qui provoque un véritable été de la Saint Martin qui se produit au moins 2 années sur 3 au début novembre et qui semble vouloir se poursuivre jusqu’à la fête du saint le 11 novembre. Le nom d’été de la Saint Martin provient du très beau temps qui aurait existé entre le décès du saint à Candé le 8 novembre et ses obsèques à Tours le 11 novembre en 397 ! L’été indien globalement à la même période n’est qu’une importation en provenance du continent américain par le biais de la chanson !

Les grosses pluies méditerranéennes attendues depuis mardi, n’ont pas réussi à atteindre fortement la région et après les dernières gouttes de mercredi, les précipitations sont terminées pour plusieurs jours et rejetées le long des côtes de la Manche

Le flux de sud continue faiblement avec des vents faibles favorables à la mise en place de brouillards le matin dans les dépressions et surtout dans le val de Saône, ces derniers ne paraissent pas devoir s’opposer au retour du soleil dans la journée. Très beau temps en altitude.

Les températures restent douces , pas de gelées matinales avec des minimums souvent au-dessus de 10° dans les dépressions et des maximums qui atteignent 20° dans les 3 couloirs de l’Allier, de la Loire et Rhône-Saône.

Les variations quotidiennes du temps sont très faibles

Mercredi :

Dernière tentative de remontée des pluies méditerranéennes, elles affectent le bassin du Rhône à l’est de l’axe de reliefs Mézenc-Pilat- haut Beaujolais. Ailleurs plus de nuages que d’eau, quelques gouttes peuvent s’égarent sur le Forez, l’yssingelais et le Roannais, mais l’auvergne est à l’abri.

Les maximums sont élevés pour la saison près de 20° dans les dépressions

Jeudi :

Pas de précipitations, des brouillards matinaux qui se dissipent plus ou moins lentement surtout dans le val de Saône, des températures élevées (plus de 10° de minimums et environ 20° de maximum dans les dépressions)

Vendredi :

Identique à la veille, peut-être des nuages de la perturbation qui passe le long de la Manche en plus ?

Samedi :

Très Peu de changements, un vent de sud un peu plus marqué augmente un peu les maximums surtout dans les Limagnes

Dimanche :

Quasiment inchangé, les maximums reperdent la légère hausse de la veille et reviennent au niveau de vendredi

Il devrait en rester ainsi jusqu’à la saint Martin : le 11 novembre, à confirmer toutefois

Gérard Staron

Partager cet article
Repost0
3 novembre 2015 2 03 /11 /novembre /2015 15:36

le bilan des moyennes du mois qui vient de se terminer vient de réserver un contrepied remarquable au discours en vogue:

A mes deux postes il est le plus froid depuis le début des observations soit 10 ans depuis 2006

A Montregard (43) : octobre 2015 moyenne 7.6° , ancienne moyenne la plus basse : 7.9° en 2010

A Saint-Etienne (500m) : octobre 2015 moyenne 10.3° , ancienne moyenne la plus basse : 10.8° en 2010

Dans notre région, là où les moyennes présentent des séries plus anciennes , il faut remonter aux années suivantes pour trouver des températures plus basses :

A Andrézieux-Bouthéon avec 10.7° en 2015, la précédente année plus basse est 1992 avec 9.7°

A Lyon-Bron avec 11.9° en 2015 , la précédente année plus basse est 2003 avec 11.8°

Il en est de même à Violay

Les températures quotidiennes de la quarantaine de stations de notre réseau seront publiées dans le prochain bulletin N° 116 de l'AMRL , association des météorologistes d'entre Rhône et Loire à paraitre le 10 novembre !

Dans les stations dont je suis les observations dans le reste de la France, il faut remonter à 2010 pour trouver un mois d'octobre plus froid à Lille, Nice, au Mont Aigoual . il en est de même à l'étranger à Dublin et Francfort

A Laval , 2015 est à égalité avec 2007 , et il faut remonter à 2003 pour trouver plus froid

La région stéphanoise et Lyonnaise semble avoir accentué ces températures basses par rapport au reste de la France !

Voilà au moins un scoop qu'aucun média nous disputera dans le "climat"actuel, affaire Verdier, COP21, etc..... Le "ciel" est décidément allergique

Gérard Staron

Partager cet article
Repost0

Presentation

  • : Le blog de Gérard Staron Président de l'AMRL
  • : Le journal du climat et de la géographie libres. Actualité climatique Climat et société, impact du climat sur les activités humaines . Prévisions sur 4 jours
  • Contact

Rechercher

Articles Récents

  • Record de froid ou fraicheur (au choix) en avril sur la région Stéphanoise
    Depuis 2006, soit 16 ans , jamais un mois d'avril n'avait connu des températures aussi basses autant à Saint Etienne (alt 500m ) qu'à Montregard (alt 990 m) en Haute Loire aux confins des monts du Vivarais et du plateau de Montfaucon . Voici le bilan...
  • Covid : divorce entre discours et statistiques !
    Covid 19 : divorce entre discours et statistiques ! Que n’entend-t-on pas sur la façon dont la France a géré la crise du Coronavirus, on est en retard sur tout, le scandale est partout, on est mauvais sur tout, je vous fais grâce de tous les discours...
  • crues océaniques en cours ( situation 1/02/2021 et évolution probable )
    Des crues des rivières océaniques forment actuellement un puzzle aux 4 coins de notre pays Dans les hauts de France deux zones sont à surveiller : 1) les rivières descendant des collines de l'Artois semblent avoir connu leur maximums La Lys a atteint...
  • les particularités de l'élection américaines de 2020!
    Les particularités de l’élection de 2020 aux Etats Unis ! Un documentaire télévisé titrait « Donald trump est-il capable du pire ? » En réalité il a toujours « joué avec le pire » cela lui a permis de gagner dans beaucoup de circonstances comme homme...
  • L'opérette .... une idée d'étrennes
    Le livre "L'opérette parfum de l'histoire" présenté sur la revue Opéra Magazine ......
  • Prévision du 2 au 5 décembre 2020 : hivernal
    Prévision de Gérard Staron du 2 au 5 décembre 2020 (42, 43, 63, 69) Avec une descente froide en provenance des régions arctiques sur le proche Atlantique, l’hiver est arrivé avec le mois de décembre, son début officiel pour la Météorologie C’est le retour...
  • Cultes, covid et confinement: analyse historique !
    Cultes, covid, et confinement : analyse historique L’année 2020 aura vu à deux reprises l’interdiction des cérémonies religieuses et plusieurs dimanches, des croyants en prière devant leurs églises ! Jusqu’à quand faut-il remonter pour trouver pareil...
  • Prévision du 24 au 28 novembre 2020: les hautes pressions résistent
    Prévision de Gérard Staron du 25 au 28 novembre 2020 ( 42, 43, 63, 69) L’anticyclone se retire derrière les Alpes pour repousser les assauts des précipitations qui remontent du Levant Espagnol qui au maximum atteindront le Mézenc et des perturbations...
  • prévision du 15 au 18 novembre 2020 : Yoyo des tempéartures et du vent
    Prévision de Gérard Staron du 15 au 18 novembre 2020 (42, 43, 63, 69) Les anticyclones méditerranéens tiennent encore bon quelques jours et ils évitent à nos départements de connaitre les excès subis par les côtes de La Manche. Temps restera globalement...

Mes ouvrages

                                                                noel boules noel boules 4 gif                                                              noel boules noel boules 4 gif                                                                                                                                                                                                    noel boules noel boules 4 gif

Mon Site

                                                                                                                        Site

Articles sur Le progrès

Phénomènes météo exceptionnels de 1945 à nos jours (2013)

Quel drôle de temps

La Loire p 78, 79

Le Gier p 80

La fureur du Furan p 81

Climat de la Loire: Effet de couloir p 194

Climat de la Haute-Loire:

Le coeur  du Massif Central  p 195