Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 février 2016 3 03 /02 /février /2016 16:39

Prévision du 4 au 7 février 2016 (42, 43, 63, 69)

Les perturbations en provenance des hautes latitudes continuent de harceler les anticyclones situés sur le bassin méditerranéen et qui s’étendent jusqu’à nos régions

Les offensives perturbées, la première en cours, la seconde pour le week-end, apportent des précipitations surtout sur les régions océaniques, la bordure des Combrailles au Roannais et les reliefs des monts volcaniques auvergnats , de l’axe du Haut Forez aux monts de la Madeleine et du Pilat au Haut Beaujolais. Les bassins internes du Massif central (le Puy, les Limagnes du sud et dans une moindre mesure la plaine du Forez) sont le plus souvent à l’abri. La neige revient sur les montagnes le plus souvent au-dessus de 1000 mètres.

L’atmosphère s’agite avec des poussées de vent d’ouest, déviés en sud sur le Velay, le Forez et le Lyonnais. La principale dans la nuit de samedi à Dimanche pourrait approcher le seuil de la tempête, attention ! mais aussi de brèves séquences de vent du nord avec burle et mistral après les passages perturbés !

Les températures sont globalement en baisse, de façon très irrégulière selon les jours , tout en restant douces pour la saison avec des maximums aux alentours de 10° dans les dépressions, gelées matinales sur les plateaux certains matins.

Mercredi :

Prévision antérieure confirmée entièrement

Jeudi :

Les dernières précipitations sont limitées aux montagnes océaniques, plaines et bassins intra-montagnards sont à l’abri. On devrait découvrir les reliefs enneigés au-dessus de 800 à 1000 m le matin.

Un petit coup de vent du nord avec burle sur les plateaux de la Haute Loire et mistral en vallée du Rhône provoque une baisse des températures : retour de gelées matinales sur les plateaux et maximums en dessous de 10° dans les dépressions.

Vendredi :

Pas de précipitations avec réinstallation provisoire des hautes pressions

Le vent se calme, sauf un peu de résistance du mistral dans le bas Rhône. Les conditions redeviennent favorables à la formation de couches de brouillards ou de stratus bas en particulier dans le val de Saône où leur ténacité est toujours plus grande.

Les températures remontent, très peu de gelées même sur les plateaux, les maximums dépassent 10° dans les dépressions sauf dans les secteurs où les stratus maintiennent des inversions de températures, le val de Saône est le plus sensible.

Samedi :

La nouvelle perturbation s’annonce

Le vent de « sud-ouest » revient, il est dévié en « sud » du Velay au Forez et lyonnais, il forcit au fil des heures au point de provoquer des rafales proches de la tempête sur les secteurs proches du Pilat dans la nuit de samedi à Dimanche

Les températures restent douces, pas de gelées matinales, maximums au-dessus de 10° dans les dépressions, moins de stratus et d’inversions de températures que la veille.

Les nuages de la perturbation arrivent, mais les précipitations attendront la nuit suivante

Dimanche :

Journée très perturbée, les précipitations commencées dans la nuit précédente continuent et concernent surtout les secteurs océaniques, même si toutes les régions recevront leur part. Il s’agit surtout de pluie, le passage à la neige ne concerne que les parties sommitales des montagnes les plus élevées

Si les températures restent très douces le matin, sans gelées, les maximums amorcent ensuite une chute, moins de 10° dans les dépressions.

La pression des perturbations s’accentue encore dans le début de la semaine prochaine , il en résulte un ciel agité avec des épisodes de vent fort , des précipitations nombreuses , une tentative de poussée hivernale, neige et gel sur les plateaux : à confirmer

Gérard Staron

Partager cet article
Repost0
2 février 2016 2 02 /02 /février /2016 19:17
une image trompeuse (2/02/2016)

En regardant cette image captée et transmise par Claude ce 2 février en fin d'après-midi (18 heures) vous avez l'impression que la zone de pluie la plus marquée se situe de l'Espagne à l'est de la France , c'est faux !

Sous ces nuages abondants, les précipitations sont très faibles au mieux quelques gouttes sur les reliefs

la véritable perturbation pluvieuse correspond à la ligne de nuages bien plus frêle qui s'étire de la région nantaise aux Ardennes et à l'Allemagne centrale !

la couleur des nuages est pourtant semblable, il s'agit de nuages d'altitude, mais le phénomène qui alimente les pluies est très faible dans un cas et bien plus important dans l'autre car il est alimenté par une opposition de températures entre deux masses l'air bien plus importante

les images de satellites renseignent très peu sur l'importance des précipitations mais bien mieux sur la couverture nuageuse

Gérard Staron

Partager cet article
Repost0
29 janvier 2016 5 29 /01 /janvier /2016 23:15

Prévision du 30 janvier au 3 février 2016 (42, 43, 63, 69)

Les hautes pressions se retirent progressivement sous les coups de boutoirs des perturbations en provenance de l’Atlantique nord

A deux reprises, pendant le week-end et à partir de mercredi, les perturbations sont capables d’atteindre notre région. Elles déposeront essentiellement de la pluie, surtout de nuit, sur les secteurs océaniques, la bordure des Combrailles au Roannais et les reliefs, le Sancy, l’axe du haut Forez aux monts de la Madeleine et celui du Pilat au haut Beaujolais

Les températures restent encore douces pour la saison avec très peu de gelées même sur les plateaux en particulier sous les nuages et avec des maximums qui dépassent encore souvent 10° dans les dépressions.

Le vent d’ouest ou sud-ouest pourra être fort sur les crêtes océaniques avec des rafales qui pourraient atteindre 80 km/h.

Samedi :

Dernier jour de beau temps doux avant l’arrivée d’une perturbation océanique active

Elle est précédée d’un vent de sud-ouest qui forcit au cours de la journée jusqu’à atteindre 80 Km /h sur les crêtes océaniques

Après des petites gelées le matin sur les seuls plateaux du cœur du Massif central, les températures dépassent 10° dans les dépressions le long de la Loire et du Rhône et de la Saône, un peu moins dans les Limagnes avec l’arrivée des nuages

Pas de précipitations dans la journée, seuls les nuages annonciateurs de la perturbation avancent à partir du nord-ouest, les pluies ne se déclenchent que dans la nuit et traversent la région en privilégiant les secteurs océaniques cités.

Dimanche :

Les pluies continuent le matin puis elles diminuent au fil des heures. elles concernent seulement les reliefs en particulier ceux d’influence océanique déjà cités. Les bassins internes du Massif central (Le Puy, les Limagnes et dans une moindre la plaine du Forez) sont à l’abri

La journée reste douce, pas de gelées sous les nuages, les maximums sont en hausse et approchent de 15° dans les dépressions en particulier dans l’axe Rhône Saône

Le vent d’ouest fort continue de balayer les crêtes des reliefs

Lundi

Dans la traine de la perturbation, des averses éparses sont encore possibles sur les reliefs, mais les dépressions sont à l’abri

Les températures restent aux mêmes niveaux que la veille, pas de gelées, maximums toujours élevés pour la saison

Le vent faiblit, il est peu à peu dévié par les reliefs avec le passage au nord sur les crêtes de la haute Loire (burle) et en vallée du Rhône (mistral)

Mardi :

Journée de transition assez agréable

Pas de précipitations avant l’arrivée de la prochaine perturbation dans la nuit suivante

Le vent faiblit

Les températures restent élevées pour la saison, pas de gelées , légère baisse des maximums qui dépassent encore 10° dans les dépressions

Mercredi :

La nouvelle perturbation a commencé à déposer ses précipitations dans la nuit précédente. C’est encore de la pluie au début mais en raison de l’origine plus septentrionale de l’air le passage à la neige commence par les sommets et s’étendra aux plateaux dans la nuit de mercredi à jeudi. Les reliefs en particulier ceux d’influence océanique sont les plus arrosés et les bassins internes du Massif central semblent relativement à l’abri

Les températures baissent sensiblement : petites gelées sur les plateaux du cœur du Massif central, les maximums repassent nettement en dessous de 10° dans les dépressions

L’hiver semble revenir ensuite à partir de jeudi avec ses acolytes : le froid et la neige : à confirmer

Gérard Staron

Partager cet article
Repost0
25 janvier 2016 1 25 /01 /janvier /2016 11:17

Prévision du 26 au 29 janvier 2016

Les anticyclones en provenance des régions méridionales réoccupent provisoirement le terrain et repoussent quelques jours les perturbations océaniques vers des latitudes plus élevées. Elles ne reviennent en fin de semaine que pour arroser prioritairement la bordure des Combrailles aux Roannais et les reliefs.

Les températures remontent, pas ou peu de gelées, maximums élevés pour la saison, mais avec un temps calme, les brouillards et les couvercles de stratus bas reviennent, associés à des inversions de températures, en affectant de façon prioritaire les plaines de la Saône.

Beau temps en altitude avec beaucoup de soleil

Lundi :

Prévision antérieure confirmée

Pas de précipitations

Les températures remontent sauf dans les secteurs où brouillards et stratus bas font de la résistance (val de Saône)

Mardi :

Pas de précipitations

Avec un temps calme, beau temps ensoleillée en altitude mais les brouillards et les couvercles de stratus bas sont nombreux dans les plaines et bassins en particulier le val de Saône avec des inversions de températures

Globalement températures élevées pour la saison, pas de gelées et maximums supérieurs à 15° dans les sillons de l’Allier et de la Loire, au ciel dégagé plus tôt

Mercredi :

Temps inchangés

Pas de précipitations, beau temps en altitude, brouillards et stratus bas avec inversions de températures. Ces dernières sont inchangées et élevées pour la saison.

Jeudi :

Le temps change avec l’arrivée d’une perturbation océanique

Le vent de sud limite les brouillards et stratus bas, toujours absence des gelées, les premiers nuages limitent la hausse des maximums avec moins de soleil surtout en altitude

Les pluies commencent par la bordure des Combrailles au Roannais et les reliefs, ceux océaniques, Sancy , haut Forez et monts de la madeleine , mais aussi axe du Mézenc au Pilat. Les précipitations ne traversent la région que pendant la nuit

Vendredi :

Après une nuit pluvieuse, avec de la neige limitée aux sommets les plus élevés, les précipitations s’arrêtent dans la journée

Dans l’air froid qui suit, retour de petites gelées le matin sur les plateaux et les trous à froid , les températures maximales s’effondrent.

Piqure de rappel de vent du nord

Ce refroidissement devrait être très limité : à confirmer !

Gérard Staron

Partager cet article
Repost0
22 janvier 2016 5 22 /01 /janvier /2016 10:21
Froid au nord le 21/01/2016

l'image transmise par Claude hier montre l'extension de la poche d'air froid qui a envahi la France du nord et a provoqué de fortes gelées le matin jusqu'à -8.4° à Beauvais

Elle est limitée vers le sud par l'arc de stratus gris blanc qui s'étire de la Normandie au nord-est du Massif central puis ensuite continue au pied des Alpes du nord et du Jura

Par ailleurs le ciel relativement dégagé permet de voir les différents massifs enneigés des Alpes , du Massif central et des Pyrénées. Sancy, Cantal, Aubrac, Margeride et Lozère se distinguent parfaitement au centre de la France

les nuages de la nouvelle perturbation attendent sur l'Atlantique aujourd'hui pour pénétrer sur notre pays !

Gérard Staron

Partager cet article
Repost0
21 janvier 2016 4 21 /01 /janvier /2016 10:46

Prévision du 22 au 25 janvier 2016

Les hautes pressions tentent un retour et viennent s’installer sur l’Europe au-delà des Alpes , une situation proche de celle de décembre !

Une dernière perturbation réussit à s’infiltrer dans la nuit de vendredi à samedi avec essentiellement de la pluie même sur les plateaux, après les précipitations sont terminées pour quelques jours

Les températures remontent après le dernier coup de froid en cours de ce jeudi, les gelées disparaissent progressivement, le manteau nival recule, les maximums remontent.

Cette évolution est perturbée par de nombreux couvercles de stratus ou de brouillards qui accompagnent des inversions de températures !

Vendredi :

Dernière journée froide le matin avec des gelées accompagnées d’inversions de températures dans les vals de la Saône et de la Loire aval dans le Roannais

Avec l’installation du vent de sud avant l’arrivée de la perturbation, les maximums connaissent une hausse surtout le long des sillons de la Loire et de l’Allier

Les nuages de la perturbation océanique progressent à partir du nord-ouest, mais les pluies attendent le début de l a nuit pour se déclencher et traverser la région. Le passage à la neige n’est possible que sur les sommets largement au-dessus de 1000 m

Samedi :

Après les dernières pluies, le temps se rétablit peu à peu même s’il reste beaucoup de nébulosités, le recul du manteau neigeux lié aux pluies de la nuit est important

Pas de gelées matinales et remontée des températures minimales même sur les plateaux, sauf sur les sols qui restent enneigés

Dans le bref épisode de vent du nord qui suit le passage de la perturbation, les températures maximales positives baissent légèrement

Dimanche :

Pas de précipitations

Le retour du temps anticyclonique calme provoque le retour des brouillards et des couvercles de stratus avec des inversions de températures surtout dans le val de Saône

Quelques gelées sur les derniers sols enneigés et dans les trous à froid

Les températures maximales sont en nette hausse , surtout dans les sillons de l’Allier et de la Loire, celui de la Saône avec des stratus plus tenaces est à la traine.

Lundi :

Pas de précipitations,

Très peu de gelées sauf sur les restes enneigés des montagnes et les trous à froid

Poursuite de la remontée des maximums plus de 10° dans les dépressions, leur niveau dépend de la ténacité des couvercles de stratus et des brouillards matinaux en particulier dans le val de Saône

Même si l’on ne revient pas aux températures très douces de décembre, l’épisode hivernal est terminé : à confirmer

Gérard Staron

Partager cet article
Repost0
19 janvier 2016 2 19 /01 /janvier /2016 11:23
Automne 2015 à Montregard

L’automne 2015 à Montregard

Gérard Staron

L’automne météorologique comprend les mois entiers de septembre, octobre et novembre selon les définitions de l’OMM. Celui de 2015 ne figurera pas parmi les plus doux des 10 dernières années. Avec une moyenne de 8.6° sur l’ensemble des trois mois, seuls les automnes de 2007 (7.8°) 2010 (7.8°) et 2008 (8.4°) ont connu des températures plus basses. 2006 est inversement l’automne le plus doux avec 12°. Ceux de 2009 et de 2011 à 2014 ont connu des moyennes supérieures.

Dans le détail la situation est contrastée. Les mois de septembre avec 11.6° et octobre avec 7.6° sont les plus froids de la dernière décennie et battent les records de 2007 et 2008 (11.9°) pour septembre et de 2010 (7.9°) pour octobre. A l’opposé, Novembre avec 6.6°, se place parmi les plus doux de ces 10 dernières années derrière 2011 (7.7°) 2014 (7.4°) et 2006 (7.3°).

Le graphique des températures quotidiennes montre une baisse du début de septembre jusqu’à la mi-octobre où se produisent les premières gelées sous abri. Ensuite un long « été de la Saint Martin » s’étend de la fin d’octobre au 20 novembre. Cet épisode météorologique visible deux années sur trois environ est particulièrement important en 2015, il tiendrait son nom du très beau temps qui aurait régné entre la mort du Saint le 8 novembre et ses obsèques à Tours le 11 novembre en l’an 397. « L’été indien » est une appellation nord-américaine à la même saison. L’expression est arrivée en France par le biais de la chanson de Joe Dassin qui précise l’origine géographique.

L’hiver est ensuite arrivé brutalement dans la dernière décade de novembre avec les temps de nord, et une baisse très brutale des températures. La neige, les gelées parfois étendues à l’ensemble de la journée entière ont accompagné la fin du mois. Quelques flocons avaient été observés le 15 octobre, mais la première apparition de la neige au sol s’est produite le 21 novembre, un peu en retard par rapport à une année normale (entre le 10 et le 15 novembre dans le secteur[1]).

La saison est correctement arrosée avec 278.9 mm en raison de la remontée de pluies méditerranéennes. Rien de comparable avec la sécheresse des dépressions vellaves, foréziennes ou lyonnaises voisines. Les précipitations baissent au fil des mois : 122.1mm en septembre, 97.3mm en octobre et 59.5 mm en novembre.

[1] Gérard Staron « l’hiver dans le Massif central » 1993 publications de l’université de Saint Etienne

Partager cet article
Repost0
18 janvier 2016 1 18 /01 /janvier /2016 12:24
Nuances de blanc (17 janvier 2016)

La nouvelle image du satellite défilant NOAA de la fin de journée de dimanche envoyée par Claude est particulièrement intéressante.

On y distingue toutes formes de blancs

celui qui dessine les différents massifs des Alpes et correspond à la neige avec une opposition nord et sud tout à fait classique sur cette montagne

celui bien sâle qui recouvre le Massif central et ses bordures de la vallée du Rhône qui correspond à des stratus qui empêchent de voir l'extension géographique de la neige cachée dessous

celui des nuages de la perturbation qui avance à partir de l'Atlantique avec à l'avant ceux d'altitude peu efficaces puis à l'arrière ceux qui disposent de la force de précipitation ! C'est le redoux qui arrive mais comme toujours sa première phase risque d'être difficile ce lundi , car l'air plus doux en arrivant sur l'air froid se transformera en neige au début et parfois en verglas avant de passer à la pluie aux altitudes assez basses!

Gérard Staron

Partager cet article
Repost0
17 janvier 2016 7 17 /01 /janvier /2016 17:14

Prévision du 18 au 21 janvier 2016

L’épisode hivernal est arrivé dans les temps, maintenant les perturbations océaniques tentent de revenir par l’ouest, mais un air froid installé dans un cadre montagneux fait toujours de la résistance !

Les précipitations commenceront par de la neige puis peu à peu passent à la pluie dans les dépressions. Le manteau nival se renforce en épaisseur sur les reliefs mais recule dans les zones basses

Le redoux sera lent à s’installer avec des gelées qui persistent sur les sols enneigés. Les maximums dans les plaines et dépressions seront les premiers à remonter

Vents modérés, de sud avant l’arrivée des perturbations puis de nord avec burle et mistral après leur passage

Lundi :

Tendance antérieure confirmée avec des fortes gelées généralisées le matin suivi d’une journée sans dégel sur les reliefs et de maximums à peine positifs dans les dépressions

Après quelques légers flocons dans la nuit de dimanche à lundi sur les reliefs, une perturbation océanique arrive à partir de la mi-journée. En rentrant dans l’air froid, elle dépose une nouvelle couche de neige généralisée au début

Mardi :

L’air océanique qui arrive est plus doux , les gelées matinales reculent nettement en intensité et en extension géographique. Elles sont faibles et limitées aux zones déjà enneigées

Les précipitations sont aussi moins importantes, elles se limitent progressivement aux secteurs océaniques de la bordure des Combrailles au Roannais et aux reliefs du sancy , de l’axe du Forez aux monts de la Madeleine et du Pilat aux monts du Beaujolais. Les bassins internes du Massif central sont de plus en plus à l’abri, la limite pluie-neige remonte aussi en altitude

les maximums amorcent une nette remontée dans les dépressions (plus de 5°) en commençant par les Limagnes. Le val de Saône reste à la traine. Plateaux et montagnes restent proches de zéro toute la journée.

Mercredi :

Quelques flocons et pluies tombent encore sur les montagnes océaniques le matin puis s’arrêtent. Ailleurs les précipitations sont terminées

Les gelées matinales reprennent de l’importance et de l’extension sur l’ensemble des plateaux et secteurs enneigés

Les maximums restent inchangés , nettement positifs dans les dépressions et proches de zéro sur les plateaux et reliefs

Le vent du nord revient

Jeudi :

Pas de précipitations, mais le froid progresse à nouveau

Les gelées s’étendent encore, généralisées et sévères sur les plateaux, elles affectent aussi une grande partie des plaines et dépressions surtout celles internes au Massif central

les maximums sont en légère baisse, toujours positifs dans les plaines et dépressions, la journée est sans dégel sur les secteurs enneigés

Ensuite le redoux semble progresser plus nettement chez nous , mais l’air froid reste sur le nord-est de la France : à confirmer

Gérard Staron

Partager cet article
Repost0
13 janvier 2016 3 13 /01 /janvier /2016 13:45

Prévision du 14 au 17 janvier 2016

La fin de la famille des perturbations qui traversent la France s’accompagne d’un passage aux temps de nord selon une évolution très classique

Le deuxième épisode hivernal après celui de la fin novembre en est le résultat avec

Le passage de perturbations où les précipitations neigeuses prennent le pas sur la pluie

Le retour progressif des gelées qui deviendront généralisées le matin et qui résisteront toute la journée sur les plateaux

L’inversion des vents avec le vent de nord qui s’impose progressivement avec ses accélérations régionales, la burle sur les plateaux de la Haute Loire et le mistral en vallée du Rhône

La pression de l’hiver s’accentue de jours en jours

Mercredi :

Prévision antérieure confirmée

Pas de précipitations, températures maximales positives, proches de 10° dans les dépressions dernière journée de temps assez agréable

Jeudi :

Une perturbation océanique de trajectoire méridionale traverse la région, elle est encore majoritairement pluvieuse et le passage à la neige ne concerne que les reliefs avec une descente en altitude, d’abord les sommets puis les plateaux au-dessus de 800 m

Les principaux cumuls touchent un axe Velay et Forez

Les gelées matinales ne concernent que les plateaux du cœur du Massif central, les dépressions sont encore à l’abri. Les maximums baissent aussi, un peu plus de 5° dans les dépressions moins sur les plateaux

La direction des vents s’inverse et en fin de journée celui de nord s’installe

Vendredi

Les précipitations connaissent une accalmie entre les derniers flocons sur les reliefs du matin et l’arrivée d’une perturbation nettement neigeuse la nuit suivante. Les montagnes sont maintenant enneigées

Les gelées matinales progressent en intensité sur les plateaux et en extension en débordant sur les bassins et dépressions intramontagnards

Dans la journée, les températures sont encore positives dans les dépressions (5 degrés environ) mais les plateaux et reliefs sont sans dégel

Le vent du nord s’impose avec burle et mistral

Samedi :

La perturbation neigeuse de la nuit a déposé des couches dès 500 à 600 mètres , les flocons continuent de façon éparse toute la journée sur les plateaux

Les gelées matinales sont généralisés à l’ensemble de la région et sévères en altitude (moins 5° au moins), les plateaux sont sans dégel et les températures maximales à peine positives dans les dépressions

Le vent du nord forcit, burle et surtout mistral en vallée du Rhône sont proches de la tempête

Dimanche :

Arrêt progressif des précipitations neigeuses qui cessent dès le matin dans les dépressions et un peu plus tard sur les reliefs

Les gelées sont généralisées et sévères sur les plateaux, le matin. La journée reste presque partout sans dégel

Le vent du nord commence à faiblir

Lundi :

Journée très froide

Gelées généralisées et sévères partout

Légère hausse des maximums qui peuvent devenir faiblement positifs dans les dépressions les plus extérieures au Massif central, sans dégel ailleurs

Une nouvelle perturbation tente d’apporter le redoux et commence par des flocons en fin de journée

Le maximum de la vague hivernale est alors passée, mais le redoux sera très progressif et lent à s’imposer : à confirmer

Gérard Staron

Partager cet article
Repost0

Presentation

  • : Le blog de Gérard Staron Président de l'AMRL
  • : Le journal du climat et de la géographie libres. Actualité climatique Climat et société, impact du climat sur les activités humaines . Prévisions sur 4 jours
  • Contact

Rechercher

Articles Récents

  • Record de froid ou fraicheur (au choix) en avril sur la région Stéphanoise
    Depuis 2006, soit 16 ans , jamais un mois d'avril n'avait connu des températures aussi basses autant à Saint Etienne (alt 500m ) qu'à Montregard (alt 990 m) en Haute Loire aux confins des monts du Vivarais et du plateau de Montfaucon . Voici le bilan...
  • Covid : divorce entre discours et statistiques !
    Covid 19 : divorce entre discours et statistiques ! Que n’entend-t-on pas sur la façon dont la France a géré la crise du Coronavirus, on est en retard sur tout, le scandale est partout, on est mauvais sur tout, je vous fais grâce de tous les discours...
  • crues océaniques en cours ( situation 1/02/2021 et évolution probable )
    Des crues des rivières océaniques forment actuellement un puzzle aux 4 coins de notre pays Dans les hauts de France deux zones sont à surveiller : 1) les rivières descendant des collines de l'Artois semblent avoir connu leur maximums La Lys a atteint...
  • les particularités de l'élection américaines de 2020!
    Les particularités de l’élection de 2020 aux Etats Unis ! Un documentaire télévisé titrait « Donald trump est-il capable du pire ? » En réalité il a toujours « joué avec le pire » cela lui a permis de gagner dans beaucoup de circonstances comme homme...
  • L'opérette .... une idée d'étrennes
    Le livre "L'opérette parfum de l'histoire" présenté sur la revue Opéra Magazine ......
  • Prévision du 2 au 5 décembre 2020 : hivernal
    Prévision de Gérard Staron du 2 au 5 décembre 2020 (42, 43, 63, 69) Avec une descente froide en provenance des régions arctiques sur le proche Atlantique, l’hiver est arrivé avec le mois de décembre, son début officiel pour la Météorologie C’est le retour...
  • Cultes, covid et confinement: analyse historique !
    Cultes, covid, et confinement : analyse historique L’année 2020 aura vu à deux reprises l’interdiction des cérémonies religieuses et plusieurs dimanches, des croyants en prière devant leurs églises ! Jusqu’à quand faut-il remonter pour trouver pareil...
  • Prévision du 24 au 28 novembre 2020: les hautes pressions résistent
    Prévision de Gérard Staron du 25 au 28 novembre 2020 ( 42, 43, 63, 69) L’anticyclone se retire derrière les Alpes pour repousser les assauts des précipitations qui remontent du Levant Espagnol qui au maximum atteindront le Mézenc et des perturbations...
  • prévision du 15 au 18 novembre 2020 : Yoyo des tempéartures et du vent
    Prévision de Gérard Staron du 15 au 18 novembre 2020 (42, 43, 63, 69) Les anticyclones méditerranéens tiennent encore bon quelques jours et ils évitent à nos départements de connaitre les excès subis par les côtes de La Manche. Temps restera globalement...

Mes ouvrages

                                                                noel boules noel boules 4 gif                                                              noel boules noel boules 4 gif                                                                                                                                                                                                    noel boules noel boules 4 gif

Mon Site

                                                                                                                        Site

Articles sur Le progrès

Phénomènes météo exceptionnels de 1945 à nos jours (2013)

Quel drôle de temps

La Loire p 78, 79

Le Gier p 80

La fureur du Furan p 81

Climat de la Loire: Effet de couloir p 194

Climat de la Haute-Loire:

Le coeur  du Massif Central  p 195