Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
31 mars 2016 4 31 /03 /mars /2016 21:25
La perturbation bloquée de fin mars !

Après la perturbation grande vitesse du vendredi saint, les images du satellite NOAA captées par Claude hier mercredi 30 mars et aujourd'hui 31 dans l'après-midi , montrent qu'en 24 heures les nuages n'ont pas progressé sur la France du nord , un peu plus vers le sud du golfe de Gascogne au Bassin Aquitain

l'anticyclone qui s'est installé derrière les Alpes empêche sa progression vers l'est ?

l'interrogation que nous avons lancé dans notre dernière prévision est toujours d'actualité, le blocage persistera-t-il demain premier avril et cette perturbation arrivera-t-elle chez nous ? et dans quel état ?

ce sera le poissons d'avril de cette année

les prévisions de la télévision ou des médias hésitent de puis plusieurs jours et selon les différentes versions, on nous a annoncé de la neige ou de fortes chaleurs ! de grosses différences !

Pour notre part, nous avons préféré faire part de nos interrogations et demain vous aurez la réponse ?

Beau temps ou temps exécrable dans notre région !

le poisson d'avril tranchera !

Gérard Staron

Partager cet article
Repost0
28 mars 2016 1 28 /03 /mars /2016 11:31

Prévision du 29 mars au 1er avril 2016 (42, 43, 63, 69)

Le ciel reste agité sur la France, mais les grandes manœuvres du ciel se déplacent vers le nord sous l’effet de hautes pressions qui s’installent derrière les Alpes et qui repoussent progressivement les perturbations des hautes latitudes.

Dans ces conditions :

Les précipitations sont de moins en moins capables au fil des jours d’atteindre nos départements et ne déversent des cumuls significatifs que sur les secteurs océaniques, la bordure des Combrailles au Roannais et surtout les montagnes volcaniques auvergnates, l’axe du haut Forez aux monts de la Madeleine et celui du Pilat aux monts du Beaujolais.

Le vent de sud-ouest dévié en sud par les reliefs s’installe et forcit quand les perturbations tentent de devenir pressantes mais sans atteindre les excès de la France du nord ( tempête en cours sur les côtes de la Manche)

Les températures montent progressivement, finies les gelées et les maximums flirtent avec 20° dans les dépressions

Lundi :

La tempête des côtes de la Manche effleure seulement la région , seules les crêtes des montagnes les plus septentrionales, en particulier le Sancy pourraient être copieusement ventées sans les excès du nord de la France

Après le passage de la perturbation, des averses sont encore possibles sur les secteurs océaniques déjà cités, mais le ciel reste globalement couvert partout

Les maximums se situent vers 15° dans les dépressions

Mardi :

Une perturbation océanique arrive en provenance du sud-ouest avec ses précipitations, elle est encore capable de pénétrer la région en s’affaiblissant progressivement le long d’un axe, Cantal , Margeride ,monts du Forez. Les bassins internes du Massif central le long de la Loire et l’Allier amonts sont en grande partie à l’abri.

Vent de sud assez faible

Les températures poursuivent leur hausse, minimums sans gelées vers 5°, maximums vers 15° dans les sillons de la Loire et l’Allier et nettement au-dessus dans celui du Rhône et de la Saône

Mercredi :

La nouvelle perturbation n’est capable de procurer quelques pluies que sur les secteurs océaniques déjà cités. Pas de précipitations ailleurs.

Le vent du sud forcit au fil des heures

Le ciel se dégage en commençant par l’est et le sud de nos départements

Les températures continuent leur hausse, minimums au-dessus de 5° et maximums approchant 20° dans les dépressions

Jeudi :

Pas de précipitations, mais une nouvelle perturbation s’approche sans atteindre la région ses nuages sont visibles au nord-ouest

Le vent du sud fort depuis la nuit précédente continue avec des rafales susceptibles d’atteindre 70 à 80 Km/h

Les températures continuent leur hausse quand l’air descend des reliefs vers les couloirs de notre région , minimums vers 10° et maximums vers 20° parfois au-dessus dans le sillon du Rhône et de la Saône

Vendredi :

La perturbation qui tentait de progresser la veille est annoncée bloquée par les hautes pressions derrières les Alpes

Selon l’axe où le blocage s’effectue nous connaissons soit

1)Un beau temps avec températures élevées comme la veille et ciel dégagé si les pluies sont bloquées selon un axe du Bassin aquitain à celui de Paris qui reçoit de forts cumuls

2)Un temps exécrable avec fortes précipitations surtout du Mézenc au Pilat et baisse des températures si les hautes pressions sont enfoncées jusqu’aux Alpes et que le blocage a lieu chez nous !

Actuellement les modèles privilégient la première hypothèse mais rien n’est vraiment sûr

Le vent faiblit

Les conditions météorologiques sont incertaines ensuite : à éclaircir !

Gérard Staron

Partager cet article
Repost0
27 mars 2016 7 27 /03 /mars /2016 20:46
Joyeuses Pâques !

Joyeuses Pâques avec la perturbation vue par le satellite russe Meteor M2 et captée et transmise par Claude

après le coup de vent de la nuit , elle a apporté quelques millimètres avant que le ciel ne se dégage dans l'après-midi

Pâques n'a pas été complètement aux tisons!

Gérard Staron

Partager cet article
Repost0
26 mars 2016 6 26 /03 /mars /2016 11:15
la perturbation  à grande vitesse du vendredi saint !

Une perturbation peut se déplacer très vite comme le montre cette double image satellite captée et transmise par Claude:

à 10h 30 UTC (11h 30 locales ) le satellite russe Météor M2 la surprend avec une large bande qui prend en écharpe notre pays des Pyrénées aux pays rhénans. ne sont visible que la Provence qui n'est pas encore atteinte et la Bretagne et une partie du Cotentin que ses nuages ont quitté !

à 17h UTC (18h locales) soit 6 h 30 après , le satellite américain NOAA la retrouve sur les régions méditerranéennes du Roussillon à la Provence, ses nuages ont déserté l'ensemble du pays ne laissant derrière que des stratus bas accrochés sur les reliefs de la France de l'est !

la bande de nuages concerné est plus étroite !

Quand on tente de mesurer son déplacement on constate que son front de nuage avant a progressé de 500 km environ en 6h 30 soit une vitesse moyenne de 77 km/h c'est déjà très rapide pour une perturbation mais on remarque surtout qu'elle était très pressée de quitter notre pays car la libération du ciel par ses nuages a progressé de 650 km de la Bretagne aux Cévennes soit une moyenne de 100 km/h en ligne directe!

Quand on sait que les TGV mettent presque autant de temps pour rallier Rennes et Marseille, la performance est significative!

Comme elle n'a pas payé le péage sur nos autoroutes, la perturbation du vendredi saint a donc commis un excès de vitesse caractérisé par rapport à la limitation à 90 km/h de notre réseau routier traditionnel et un manquement grave par rapport à la sécurité routière

qui aura donc le courage de la verbaliser et à qui les forces de l'ordre enverront-elles la contravention, dans un pays laic où l'état ne devrait pas s'immiscer dans les affaires du ciel !

un jour très particulier comme le vendredi saint , la perturbation était vraiment pressée de quitter notre ciel !

Gérard Staron

Partager cet article
Repost0
24 mars 2016 4 24 /03 /mars /2016 11:57

Prévision du 25 au 28 mars 2016 (42, 43, 63, 69)

Le week-end pascal sera agité

Nous passons sous l’influence de perturbations océaniques qui balaient surtout la France du nord mais débordent chez nous

Elles apporteront des précipitations qui affecteront en priorité la bordure des Combrailles au Roannais et les reliefs le Sancy, l’axe du haut Forez aux monts de la Madeleine et celui du Mézenc au Pilat et au haut Beaujolais ; le passage à la neige ne concerne que les hauts sommets.

Avant leur passage, Les tempêtes des côtes de la Manche arriveront chez nous atténuées, tout en approchant le seuil de 100 km/h, avec un changement de direction du vent , le nord cédant la place au sud-ouest dévie comme toujours par les reliefs dans la moitié sud de nos départements

L’air qui arrive est un peu moins froid, les faibles gelées se limitent aux plateaux du cœur du Massif central (Velay Margeride) ou aux trous à froid, les maximums dépassent 10° dans les dépressions.

Jeudi Saint :

Prévision antérieure confirmée, vent du nord , maximums vers 12° dans les dépressions, seule différence pas de précipitations

Vendredi Saint :

Une perturbation de nord-ouest apporte ses nuages, puis dépose des précipitations à partir de la mi-journée en priorité sur les zones citées dans l’introduction. Le passage à le neige ne concerne que les hauts sommets (Sancy, Pierre sur Haute, Mézenc) et les bassin internes du Massif central (le Puy , Limagnes du sud ) sont en grande partie à l’abri

Si les gelées matinales sont très faibles et limitées aux secteurs à risque (Margeride, Velay et trous à froid), les maximums baissent (vers 10° dans les dépressions)

Les vents plus faibles changent de direction et divergent sur la région, plutôt de nord au sud et de sud au nord !

Samedi Saint

Pas de précipitations entre le passage de deux perturbations donc journée assez ensoleillée

Le vent de sud-ouest dévié en sud par les reliefs, forcit au cours de la journée et ses rafales devraient approcher le seuil de la tempête en soirée et la nuit suivante (vers 90 km/h), en particulier dans les secteurs autour du Pilat : attention

Après des minimums à peine positif avec quelques gelées dans les secteurs déjà cités , les maximums connaissent une hausse sensible et dépassent largement 15° dans les sillons de l’Allier, de la Loire et dans une moindre mesure du Rhône et de la Saône

Dimanche de Pâques :

La perturbation arrive dans la nuit précédente et dépose des précipitations importantes en privilégiant les secteurs cités dans l’introduction. Le passage à la neige concerne les montagnes au-dessus de 1000m. Dans la journée on passe aux giboulées de la traine qui suivent les fronts pluvieux

Quasiment pas de gelées sauf trous à froid et les maximums des températures baissent vers 12° dans les dépressions

Accalmie provisoire des vents forts

Lundi de Pâques :

Accalmie dans les précipitations avant l’arrivée d’une nouvelle perturbation

La tempête qui sévit de la Bretagne au Nord de la France provoque une reprise du vent de sud-ouest chez nous, cette derniere tout en approchant de la tempête semble un peu moins forte chez nous que celle de la soirée de samedi. Par contre c’est l’inverse sur le nord de la France !

Les températures augmentent un peu, quasiment plus de gelées même dans les secteurs à risque et des maximums en légère hausse (12 à 14° dans les dépressions)

Ce semi-hiver tardif semble continuer lors du passage au mois d’avril ! à confirmer

Gérard Staron

Partager cet article
Repost0
20 mars 2016 7 20 /03 /mars /2016 23:13

Prévision du 21 au 24 mars 2016 (42, 43, 63, 69)

La pression de l’air en provenance des hautes latitudes attirée par une dépression italienne continue sur nos régions.

Le vent reste de nord ou de nord-est avec ses accélérations, la burle sur les plateaux de la Haute Loire et le mistral en vallée du Rhône

L’origine septentrionale accorde peu d’humidité, suffisamment pour provoquer une couverture nuageuse et brumeuse sur tous les versants exposés à cette influence jusqu’à la crête du Mézenc au Pilat, mais les précipitations sont limitées à des flocons sur les reliefs avec des quantités très médiocres à des altitudes supérieures à 800 à 1000 m.

Les températures restent basses pour la saison avec des gelées présentes sur les plateaux du Massif central et des maximums autour de 10° dans les dépressions

Lundi :

Les pluies remontant du sud-ouest de dimanche ont été repoussées par le flux de nord et nord –est

Pas de précipitations mais des flocons épars sur les montagnes

Nombreuses inversions de températures le matin, il pourrait faire plus froid dans les fonds de vallées de la Loire et de l’Allier que sur les reliefs voisin avec les brouillards et stratus associés

Les maximums sont autour de 10°, un peu moins dans les sillons de la Loire et de l’Allier, un peu plus dans celui du Rhône et de la Saône

Retour du vent du nord dans la journée

Mardi :

L’influence septentrionale s’accentue avec :

Un vent du nord qui forcit

Des gelées sur l’ensemble des plateaux du Massif central

Des températures maximales proches de 10° dans les dépressions, moins dans les sillons de la Loire et l’Allier, un peu plus dans celui du Rhône et de la Saône

Encore beaucoup de nébulosités sur les zones exposées aux influences de nord, mais quasiment pas de précipitations sauf de rares flocons sur les reliefs

Mercredi :

Toujours l’influence de nord

Avec un vent de cette direction fort, surtout le mistral en vallée du Rhône

Avec des températures sans changements, gelées sur les plateaux et maximums vers 10° dans les dépressions

Avec beaucoup de nuages sur les secteurs sous cette influence avec des flocons et petites pluies sur les reliefs, plus nombreux que les jours précédents

Jeudi :

Toujours l’influence du nord

Si le vent correspondant faiblit

Les températures varient peu

Et les flocons sont plus nombreux sur les reliefs

Après la fin de l’hiver administratif, mars continue d’incarner cette année l’hiver réel, mais pour Pâques le temps pourrait évoluer : à confirmer

Gérard Staron

Partager cet article
Repost0
18 mars 2016 5 18 /03 /mars /2016 00:24
la neige avant la dernière chute le 15 mars 2016

le 15 mars , l'image du satellite Météor M1 transmise par Claude montre le matin que notre région possède toujours la portion congrue de l'extension du manteau nival

on peut suivre celui-ci sur les Alpes, le Jura, les Vosges , la Ligurie et même la Corse qui conserve plus de neige que notre région

Notre Massif central porte bien mal son nom quand l'enneigement l'éparpille en une multitude de petites tâches

Gérard Staron

Partager cet article
Repost0
16 mars 2016 3 16 /03 /mars /2016 18:30

La chute de neige arrivée en milieu de journée sur les départements de la Loire, la haute loire et le Rhône est loin d'être terminée. ils seront au moins autant si non plus que l'Ardèche

la couche au sol sera importante sur L'yssingelais, le Forez et surtout le Pilat au dessus de 600 mètres

la circulation automobile risque d'être fortement impactée

les premiers plateaux entre 400 et 600 m où la chute commence à tenir au sol seront aussi largement recouvert jeudi matin

A tous niveau c'est la chute la plus importante de l'hiver avec une situation météorologique qui ressemble à celle des grosses précipitations méditerranéennes

l'axe des chutes s'effectue selon une orientation sud-est nord-est de la côte d'Azur au Pilat

l'hiver actuel ressemble à s'y méprendre à celui de 1974-1975 :

- mois d'octobre très mauvais

- cœur de la saison très doux

- véritable hiver en mars , il avait fallu attendre le 19 mars 1975 pour que des stations connaissent leur premier fort gel et leur première neige au sol

Gérard Staron

Partager cet article
Repost0
16 mars 2016 3 16 /03 /mars /2016 11:28

Prévision du 17 au 20 mars 2016

L’anticyclone tenace sur les Iles britanniques et la mer du Nord continue de nous envoyer un flux de nord-est sur son flanc oriental

Ce dernier est dévié en nord avec la burle sur les plateaux de la Laute Loire et le mistral en vallée du Rhône

Quand il amène un air continental le fond de l’air est froid mais le ciel se dégage et le soleil fait monter un peu les températures dans la journée après des gelées matinales plus ou moins étendues et sévères

Quand la réaction de la Méditerranée pénètre dans l’air froid jusqu’à nous, le temps est mauvais avec de la neige à assez basse altitude et des températures très basses

Après la dégradation hivernale de mercredi, la situation s’améliore progressivement

mercredi 16 mars 2016

Rechute hivernale, la dégradation du temps est plus forte qu’annoncé initialement

La neige arrive de l’est, elle touche d’abord le Lyonnais, elle est maximale sur l’axe du Mézenc au Pilat et au haut Beaujolais, elle continue sur l’Yssingelais, le Forez et le Roannais, puis s’affaiblit

Ce pourrait être l’une des plus grosses épaisseurs de cet hiver à partir de 500 mètres !

Les maximums sont à peine positifs dans les dépressions et sans dégel en altitude.

Le vent du nord revient ensuite

Jeudi :

Les derniers flocons tombent sur l’axe du Mézenc au Pilat, puis l’influence continentale plus sèche s’installe

Après des gelées matinales presque généralisées, seules les plaines du Rhône et de la Saône ont des chances d’y échapper, le soleil fait remonter les maximums vers 13 à 14 degrés dans les dépressions

Le vent faible reste de nord ou nord-est

Le manteau neigeux présent le matin dès les premiers plateaux commence son recul

Vendredi :

L’influence continentale s’affirme

Après des gelées matinales sur les plateaux du Massif central, le retour progressif du soleil permet des maximums de l’ordre de 12 à 14° dans les dépressions

Pas de précipitations

Reprise du vent du nord ou nord-est dans la journée

Possibilité de brouillards ou stratus matinaux le matin dans les vallées surtout celle de la Saône

Samedi

Toujours l’influence continentale

Assez beau temps en altitude où le manteau nival accentue son retrait

Pas de précipitations mais possibilités de brouillards ou de couvercles de stratus le matin dans les vallées en particulier celle de la Saône

Après des gelées limitées aux montagnes enneigées et des inversions de températures dans les plaines, les maximums atteignent entre 13 et 15° dans les dépressions sous l’effet du retour du soleil.

Dimanche

Le temps change !

Une perturbation remonte du sud–ouest, il n’est pas sûr qu’elle réussisse à atteindre nos départements dans la seconde partie de la journée, les modèles sont en désaccord total sur la question. Si elle y arrive il s’agira de pluies assez abondantes

Très peu de gelées le matin sur les plateaux et reliefs, les maximums restent au même niveau que la veille

Encore possibilité de brouillards et stratus matinaux sur les mêmes secteurs

Vent faible plutôt de sud

Le temps frais pour la saison avec rappels de l’hiver pourrait bien nous accompagner jusqu’à Paques : à confirmer

Gérard Staron

Partager cet article
Repost0
12 mars 2016 6 12 /03 /mars /2016 12:50

Prévision du 13 au 16 mars 2016 (42, 43, 63, 69

L’installation de hautes pressions sur la mer du Nord nous place sous l’influence d’un flux de nord d’origine continentale.

Arrivant sur la région, il est dévié en vent du nord par les axes du relief avec ses accélérations, la burle sur les plateaux de la Haute Loire et le mistral en vallée du Rhône. Il s’atténue au fil des jours

L’Europe orientale étant encore très froide en mars, les températures restent basses avec des gelées quotidiennes sur les plateaux, susceptibles de s’étendre aux dépressions certains jours, les maximums seront autour de 10° dans les dépressions

Les temps de nord-est apportent plus de nuages et d’humidité que de précipitations. Ces dernières, faibles, concernent surtout les reliefs en particulier le Pilat et ceux de l’angle nord-est de la région du Mézenc aux monts du Forez et de la Madeleine avec extension sur le Forez et le Velay

Le manteau neigeux résiste sur les reliefs au-dessus de 1000m d’altitude

Samedi :

Prévision antérieure confirmée, journée assez froide (maximums inférieurs à 10° partout) et maussade sans précipitations

Vent du nord

Dimanche :

Peu de changements

La journée reste froide, Les gelées matinales concernent l’ensemble des plateaux avec possibilité d’extension à une partie des dépressions proches ou à l’intérieur des reliefs, les maximums baissent vers 5° dans les dépressions et journée sans dégel sur les reliefs enneigés

Journée maussade avec une couverture nuageuse abondante

Il s’ajoute la possibilité de petites précipitations sur les reliefs avec de la neige au-dessus de 800 à 1000 mètres

Vent du nord (suite)

Lundi :

Pas de précipitations, les petites précipitations sur les Cévennes ne semblent pas dépasser le Mézenc mais la couverture nuageuse tarde à se disperser !

Les gelées sont encore présentes sur l’ensemble des plateaux le matin avec possibilité d’extension à une partie des dépressions

Les maximums remontent un peu, vers 10° dans les dépressions

Le vent du nord faiblit

Mardi :

Des petites pluies sur les régions du nord-est, avec l’axe du Mézenc au Pilat d’un côté et aux monts du Forez de l’autre.

Les températures remontent un peu :

Les gelées concernent l’ensemble des plateaux mais ne s’étendent plus aux dépressions

Les maximums atteignent de l’ordre de 12° dans les dépressions

Vent faible et de direction variable sur la région

Mercredi :

Les petites précipitations se reproduisent sur les mêmes régions que la veille

Les températures sont inchangées, gelées sur les plateaux et maximums vers 10 à 12° dans les dépressions

Le vent du nord revient en fin de journée

Ensuite, mars semble rester très frais avec des gelées matinales sur les plateaux : à confirmer

Gérard Staron

Partager cet article
Repost0

Presentation

  • : Le blog de Gérard Staron Président de l'AMRL
  • : Le journal du climat et de la géographie libres. Actualité climatique Climat et société, impact du climat sur les activités humaines . Prévisions sur 4 jours
  • Contact

Rechercher

Articles Récents

  • Record de froid ou fraicheur (au choix) en avril sur la région Stéphanoise
    Depuis 2006, soit 16 ans , jamais un mois d'avril n'avait connu des températures aussi basses autant à Saint Etienne (alt 500m ) qu'à Montregard (alt 990 m) en Haute Loire aux confins des monts du Vivarais et du plateau de Montfaucon . Voici le bilan...
  • Covid : divorce entre discours et statistiques !
    Covid 19 : divorce entre discours et statistiques ! Que n’entend-t-on pas sur la façon dont la France a géré la crise du Coronavirus, on est en retard sur tout, le scandale est partout, on est mauvais sur tout, je vous fais grâce de tous les discours...
  • crues océaniques en cours ( situation 1/02/2021 et évolution probable )
    Des crues des rivières océaniques forment actuellement un puzzle aux 4 coins de notre pays Dans les hauts de France deux zones sont à surveiller : 1) les rivières descendant des collines de l'Artois semblent avoir connu leur maximums La Lys a atteint...
  • les particularités de l'élection américaines de 2020!
    Les particularités de l’élection de 2020 aux Etats Unis ! Un documentaire télévisé titrait « Donald trump est-il capable du pire ? » En réalité il a toujours « joué avec le pire » cela lui a permis de gagner dans beaucoup de circonstances comme homme...
  • L'opérette .... une idée d'étrennes
    Le livre "L'opérette parfum de l'histoire" présenté sur la revue Opéra Magazine ......
  • Prévision du 2 au 5 décembre 2020 : hivernal
    Prévision de Gérard Staron du 2 au 5 décembre 2020 (42, 43, 63, 69) Avec une descente froide en provenance des régions arctiques sur le proche Atlantique, l’hiver est arrivé avec le mois de décembre, son début officiel pour la Météorologie C’est le retour...
  • Cultes, covid et confinement: analyse historique !
    Cultes, covid, et confinement : analyse historique L’année 2020 aura vu à deux reprises l’interdiction des cérémonies religieuses et plusieurs dimanches, des croyants en prière devant leurs églises ! Jusqu’à quand faut-il remonter pour trouver pareil...
  • Prévision du 24 au 28 novembre 2020: les hautes pressions résistent
    Prévision de Gérard Staron du 25 au 28 novembre 2020 ( 42, 43, 63, 69) L’anticyclone se retire derrière les Alpes pour repousser les assauts des précipitations qui remontent du Levant Espagnol qui au maximum atteindront le Mézenc et des perturbations...
  • prévision du 15 au 18 novembre 2020 : Yoyo des tempéartures et du vent
    Prévision de Gérard Staron du 15 au 18 novembre 2020 (42, 43, 63, 69) Les anticyclones méditerranéens tiennent encore bon quelques jours et ils évitent à nos départements de connaitre les excès subis par les côtes de La Manche. Temps restera globalement...

Mes ouvrages

                                                                noel boules noel boules 4 gif                                                              noel boules noel boules 4 gif                                                                                                                                                                                                    noel boules noel boules 4 gif

Mon Site

                                                                                                                        Site

Articles sur Le progrès

Phénomènes météo exceptionnels de 1945 à nos jours (2013)

Quel drôle de temps

La Loire p 78, 79

Le Gier p 80

La fureur du Furan p 81

Climat de la Loire: Effet de couloir p 194

Climat de la Haute-Loire:

Le coeur  du Massif Central  p 195