Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 avril 2020 4 30 /04 /avril /2020 15:23
Covid 19 : l'amélioration vient toujours du sud

Le rapport entre les retours guéris sortis de l'hôpital et les hospitalisations encore en cours le 29 avril montre que l'amélioration vient encore plus du sud que la semaine précédente (voir notre précédente carte à la date du 20 avril)

l'Occitanie fait toujours la course en tête avec un rapport passé à plus de 3. ses hospitalisations  quotidiennes sont maintenant autant en baisse que les retours guéris sont en hausse. Ceci montre que les nouveaux cas approchent de zéro! 

PACA en seconde position  présente le même tableau que la semaine précédente, faible baisse des hospitalisations et forte hausse des sorties guéries. Y serait-on mieux soigné en particulier dans les Bouches du Rhône?

Bretagne et Nouvelle Aquitaine ont notablement amélioré leur situation

AURA présente toujours un énorme contraste entre l'Auvergne au niveau de l'Occitanie et Rhône Alpes en retard

Le Grand Est et Bourgogne Franche Comté s'améliorent toujours

Du centre , plus précisement de L'Orléanais, aux Hauts de France , on reste encore dans l'épidémie.

G.Staron

Partager cet article

Repost0
28 avril 2020 2 28 /04 /avril /2020 13:39

Grève et covid 19 !

Je m’excuse par avance si ces divagations de confinement  surprennent ou choquent certains des lecteurs  mais pourtant je crois que c’est révélateur de l’état moral de notre pays !

Jeune professeur agrégé, arrivant dans le lycée, le représentant syndical était venu me voir et je n’ai retenu qu’une phrase de son discours qui m’a toujours interloqué : «la partie la plus importante du travail, c’est la grève »

L’auteur de cette formule, s’il est toujours en vie, doit être aujourd’hui dans un état d’extase absolu quand il voit qu’un être microscopique, un tout petit virus, a mis en état de cessation de travail La France, mais aussi une grande partie de l’humanité ! Lui qui tant de fois a tenté de développer la grève, ceux qui ont cru bloquer économiquement le pays, qui ont parfois cru réussir,  ces dernières années contre la Loi travail , les gilets jaunes, les réformes  des retraites anciennes et nouvelles etc , dans quel état sont-ils avec cette situation d’un blocage presque total ? J’ai connu tant  de tentatives réussies ou échouées dans l’éducation nationale pendant 40 ans que je ne les ai plus toutes en mémoire, parfois une par an ou tous les deux ans, un arrêt pendant 5 semaines environ, la durée syndicale.

Or nous sommes aujourd’hui  dans une situation qui rend pour le moins perplexe !

L’Hôpital dont tout le monde se félicite qu’il ait pu tenir face à la pandémie, qui pour cela a effectué un travail colossal bien plus important que sa tâche habituelle,  était en grève les mois qui précédaient. Personne n’a entendu qu’il y ait eu un appel à la reprise du travail ! Ce sont donc des soignants en grève qui font  face avec un certain succès et un énorme travail à la pandémie et que nos concitoyens applaudissent tous les jours !

Pour lutter contre ce méchant petit virus, il a été décidé le confinement et les gestes barrières, pour qu’il ne puisse plus se promener impunément et sournoisement de l’un à l’autre d’entre nous, n’est-ce pas d’une certaine façon une grève générale sanitaire qui ne dit pas son nom,   que les états ont mis en place pour faire face à la pandémie. La preuve, les pays les plus opposés à ce type de cessation de travail , leurs chefs d’état les plus récalcitrants comme le Président Trump aux USA ou le très conservateur Boris Johnson aux Royaume Uni et quelques autres, ont été obligés à leur corps défendant , et parfois en étant malades de se laisser convaincre au confinement. En France, n’a-t-on pas vu de nombreux secteurs d’activités qu’il était initialement prévu de conserver au travail,  arrêter de leur fait leur activité et amplifier ainsi le confinement.

Enfin quand on parle de déconfinement, ne voit-on pas les spécialistes de la grève ou du blocage social, tenter  par tous les moyens possibles de s’opposer à la reprise du travail dans les entreprises en utilisant parfois l’arme de la justice, à une nouvelle rentrée dans les écoles en utilisant  les populations les plus réceptrices, ceci en prétextant une reprise épidémique à laquelle on croit de moins en moins !   N’y a-t-il pas une grande jalousie des spécialistes habituels de la grève et du blocage social de l’économie face à un petit virus qui mieux qu’eux a  pu stopper l’activité d’une grande partie du monde! Ne veulent-ils pas ainsi montrer à nouveau la primauté de l’arrêt du travail social face à celui d’origine sanitaire ?

Ce mélodrame autour de la reprise des écoles est ahurissant. Tout le monde sait que les enfants ne font quasiment pas la maladie, on les croyait vecteurs du virus ce qui a été démenti scientifiquement, beaucoup d’élèves en ont profité pour sortir du circuit scolaire, l’école sera donc certainement le lieu où le risque de prendre la maladie est le plus faible, mais le hic est là, l’ouverture des écoles obligerait les parents à reprendre leur travail !

D’ailleurs ne nous faisons pas d’illusions, Pourquoi le déconfinement risque d’être plus difficile à mettre en place que le confinement ? Surtout en France, les spécialistes vous diront qu’il est toujours très difficile de savoir terminer une grève et il y a tout à craindre de la reprise du travail!  L’histoire montre  que les fins de crises  se sont souvent terminées par de grandes grèves par exemple 1919,  1936, 1947 etc… Allons-nous connaitre une grève générale qui n’ose pas dire encore son nom ?

  Je vais pour terminer vous faire une confidence, depuis que ce collègue a essayé de me convaincre autrefois : je n’ai jamais fait grève pendant tout le restant de ma carrière! 

G. S.

Partager cet article

Repost0
27 avril 2020 1 27 /04 /avril /2020 22:12

Prévision de Gérard Staron  du 28 avril au 1er mai 2020 (42, 43, 63, 69)

 

La France est un point de faiblesse dans les hautes pressions entre celles des Açores et de la Méditerranée, ceci permet l’intrusion de  perturbations océaniques qui seraient très affaiblies si en arrivant sur la chaleur déjà présente sur nos régions, elles ne prenaient une allure orageuse

Il en résulte la continuation d’averses pluvieuses quotidiennes en particulier dans l’après-midi et en soirée. Ces dernières intenses et orageuses au début perdent de leur vigueur au fil des jours. La sécheresse implantée depuis le début de l’année disparait progressivement

Les crêtes du Massif central en particulier celles des monts volcaniques auvergnats sont soufflées par des vents d’ouest ou de sud-ouest forts, ces derniers sont bien plus calmes dans les dépressions de la Loire et de l’axe Rhône-Saône

Les températures baissent, surtout les maximums de la journée qui n’atteindront plus 20° même en plaine

 

Mardi

Journée très pluvieuse

Dans la nuit de lundi à mardi la région est traversée par la bordure affaiblie de la perturbation qui dépose de fortes précipitations sur le Languedoc. Chez nous l’axe du Mézenc au Pilat est le plus concerné par des cumuls importants

Après une accalmie, les averses orageuses reprennent dans l’après-midi , elles concernent surtout un axe du Mézenc au Pilat et au Beaujolais, tout en déposant des cumuls aléatoires sur la plus grande partie de nos départements.  

Les températures commencent leur baisse  

Les minimums restent encours avec plus de 10° en plaine et un peu moins en montagne

Les maximums n’atteignent plus 18° en plaine

Les vents sont faibles dans les couloirs de l’Allier, la Loire et du Rhône  à l’exception d’un flux d’ouest sur les montagnes volcaniques auvergnates

 

Mercredi :

Les averses pluvieuses sont moins orageuses et moins nombreuses. Elles débutent par des cellules éparses sur les reliefs dans l’après-midi avant l’arrivée d’une perturbation plus organisée en soirée et dans la nuit

Les vents d’ouest qui les accompagnent ne concernent que les crêtes des monts volcaniques auvergnats ; Ils sont faibles et changeants dans les couloirs de l’Allier de la Loire et du Rhône

Les températures baissent encore

Cette fois les minimums sont les plus concernés avec à peine plus de 5° en plaine et moins sur les reliefs

Les maximums changent peu, vers 18° en plaine.

 

Jeudi :

Les averses rares et faibles le matin, restes de la perturbation de la nuit, reprennent un peu de vigueur en soirée

Les vents d’ouest et sud-ouest forcissent et concernent l’ensemble des reliefs du Massif central mais surtout ceux de l’Auvergne

Si les minimums reprennent quelques degrés, plus de 10° dans les plaines du Rhône, un peu moins dans celles des couloirs de l’Allier et de la Loire, et environ 5° en montagne, les maximums continuent leur baisse , moins de 18° partout, environ 15° dans les plaines des couloirs de l’Allier et de la Loire , un peu plus dans celui du Rhône, moins de 10° sur les sommets des montagnes  

 

Vendredi 1er mai

Les averses pluvieuses reprennent à partir de la mi-journée de façon éparse

En liaison avec un coup de vent dans le golfe de Gascogne, le vent d’ouest souffle fort sur les crêtes auvergnates dans l’après-midi , moins ailleurs

Les températures  sont au plus bas

Les minimums se situent vers 5° en plaine, ils remontent toutefois dans les Limagnes jusqu’à 9°, des inversions de températures sont possibles dans le val de Saône le matin en liaison avec des stratus

Les maximums ne dépassent pas 15° en plaine et 10° en montagne

 

Le temps devrait être plus  sec et moins frais dans la suite du Week-end du 1er mai

Partager cet article

Repost0
23 avril 2020 4 23 /04 /avril /2020 21:19

Prévision de Gérard Staron du 24 au 27 avril 2020 (42, 43, 63, 69)

 

Nous sommes placés dans une zone de relative faiblesse des hautes pressions entre celles de l’Atlantique et de Méditerranée orientale, ce que les spécialistes nomment souvent un marais barométrique

Nous restons dans un printemps assez chaud et humide

Les précipitations convectives faibles le matin avec un temps assez ensoleillé prennent de l’importance en seconde partie de journée et en soirée. La répartition géographique des pluies est souvent aléatoire, les indications qui suivent doivent être prises avec grande prudence,  mais les reliefs semblent plus exposés que les plaines, on ne peut exclure une forme orageuse et une certaine sensation de lourdeur du temps

Les températures  restent assez élevées pour la saison  avec des minimums vers 10° et des maximums vers 20° en plaine

Le vent sera le plus souvent très  faible avec une direction de sud quand il forcit un peu ! Ceci facilitera la mise en place d’inversions de températures au petit matin avec des couches de stratus. La val de Saône est très exposé à cette situation.

Les changement quotidiens sont faibles

 

Vendredi :

Les pluies convectives prennent de l’importance de la fin de matinée où elles apparaissent  à la soirée. Elles semblent surtout affecter l’Auvergne et leurs monts volcaniques  (Sancy Dômes), le Forez et le Lyonnais paraissent moins concernés,  prudence toutefois !

Le vent faible le matin permet la mise en place en fin de nuit d’inversions de températures en particulier dans le val de Saône

Les minimums se situent vers 10° en plaine

Les maximums dépassent 20° en plaine mais montent jusqu’à 23° dans celles du sillon Rhône Saône

 

Samedi :

Les précipitations convectives semblent plus généralisées et importantes que la veille avec deslignes parfois orageuses orientées sud-ouest nord-est , l’axe Auvergne Roannais pourrait être d’abord concerné avant un déplacement sur celui Mézenc Pilat Lyonnais, avec réserves !

Le vent de sud parait plus fort en fin de journée , mais faible le matin il permet encore la mise en place d’inversions de températures en particulier dans le val de Saône  

Les températures changent très peu

Les minimums restent  vers 10° en plaine

Les maximums connaissent l’esquisse d’une petit hausse : plus de 20° en plaine , jusqu’à 24° dans le sillon Rhône Saône

 

Dimanche :

Toujours le même temps avec des changements mineurs

Toujours des averses convectives croissantes au fil des heures jusqu’en soirée, avec une importance et une géographie assez semblable à celle de la veille mais intéressant plus la Haute Loire  

Les minimums semble en légère hausse, jusqu’à 12/13° en plaine, le risque d’inversions de températures existe toujours mais parais plus limité

Les maximums baissent un peu , à peine 20° en plaine

 

Lundi :

Encore très peu de changements !

Toujours des averses convectives avec les mêmes caractéristiques, toutefois dans la nuit suivante elles pourraient s’accompagner de paroxysmes orageux locaux à surveiller !

Légère hausse des températures

Minimums au-dessus de 10° même sur une partie des plateaux , le risque d’inversion semble plus faible le matin avec un vent du sud plus marqué

Maximums sans changements, plus de 20° en plaine, jusqu’à 22° dans l’axe Rhône Saône

Partager cet article

Repost0
21 avril 2020 2 21 /04 /avril /2020 17:52

Partager cet article

Repost0
21 avril 2020 2 21 /04 /avril /2020 17:52

Partager cet article

Repost0
20 avril 2020 1 20 /04 /avril /2020 21:23
Covid 19 : l'amélioration vient du sud !

Le rapport entre le nombre de retours guéris de l'hopital et les hospitalisations à la date du 20 avril 2020 est un bon indicateur de l'amélioration géographique face à l'épidémie !

Presque dans toutes les régions, à l'exception du Centre val de loire  il y a maintenant plus de patients qui sont sortis guéris de l'Hôpital que d'hospitalisations à la date du 20 avril ce qui n'était le cas d'aucune à la date du 6 avril 2020!

les régions méditerranéennes surtout l'Occitanie sont celles où l'épidémie est la plus en recul

A l'exception de la Bretagne, l'est du Pays présente actuellement  une évolution meilleure que l'ouest , c'est une situation inverse à la situation de mars où l'infection a d'abord touché les régions de l'est du pays . Si l'Aquitaine a toujours  moins d'hospitalisation que les autres régions du sud, l'épidémie y régresse plus lentement actuellement;

L'amélioration s'effectue toujours de deux façons:

une baisse des hospitalisations conjointe à une hausse des sorties guéries de l’hôpital. Le cas le plus spectaculaire est celui de l'Occitanie, première région à connaitre son pic d'hospitalisations le 6 avril avec une baisse quasiment continue depuis qui approche maintenant 20% . Beaucoup d'autres régions ont amorcé bien après le 6 avril une baisse de leurs hospitalisations mais dans des proportions moindres  (Bretagne, AURA, Grand Est et Normandie ont légèrement  moins d'hospitalisés le 20 avril que le 6 avril )

une hausse très forte des sorties guéries, alors que les hospitalisations restent quasiment stables ou même augmentent encore un peu,  ce qui traduit une épidémie encore très  active combattue avec plus de succès qu'ailleurs, mais avec quel traitement ? C'est surtout le cas de Provence Alpes Côte d'Azur  avec Marseille où un nom vient à l'esprit, mais aussi dans une moindre mesure  de Bourgogne Franche Comté  !

Gérard Staron

Partager cet article

Repost0
19 avril 2020 7 19 /04 /avril /2020 20:50

Prévision de Gérard Staron du 20 au 23 avril 2020 (42, 43, 63, 69) :

 

Le temps a complètement changé avec le week-end qui se termine, autant on connaissait un début de printemps  sec et ensoleillé la semaine dernière , autant on passe à une forme humide  humide et assez frais dans les jours qui viennent.

Les hautes pressions centrées sur les mers du Nord et de Norvège laissent un espace dépressionnaire avec une goutte froide en altitude qui laissent remonter de Méditerranée des précipitations plus ou moins orageuses qui déposent leur précipitations prioritairement sur l’axe du Mézenc au Pilat, mais avec un caractère aléatoire conforme à ce type de précipitations estivales. Les nuages se développent de façon quotidienne à partir de l’après-midi.  

Le vent reste faible mais plutôt de sud

Les températures du matin restent douces mais avec un déficit de soleil dans la journée les maximums baissent.

Le temps est très stable d’une journée à l’autre, au point de me répéter pour les 4 jours

 

Lundi :

Les nuages puis les averses à tendance orageuse se développent au fil des heures et remontent de Méditerranée et déposent ensuite leurs précipitations

Les minimums restent doux : plus de 10° en  plaine, moins de 10° en Margeride

Les maximums dépassent 15° en plaine avec une chance d’atteindre 20° dans le val de Saône

 

Mardi :

Toujours les averses orageuses à partir de la mi-journée, plutôt moins importantes que la veille, et affectant surtout la partie auvergnate

Toujours des minimums doux sans grands changements allant jusqu’à 14° en vallée du Rhône

Toujours des maximums assez modérés pour la saison, montant jusqu’à 20° à Lyon et dans les Limagnes

 

Mercredi :

La journée semble plus pluvieuse que les précédentes avec répartition aléatoire des précipitations depuis la matinée  

Les températures sont en baisse

Peu pour les minimums sans grands changements jusqu’à 12 à 13° en plaine

De façon plus nette pour les maximums avec moins de 15° presque partout, sauf peut-être pour l’axe Rhône Saône.

Le vent du sud forcit dans la journée

 

Jeudi :

Toujours le même risque de précipitations à peine plus faible que la veille

Les minimums sont doux sans changement important , vers 10° en plaine

Les maximums amorcent une hausse jusqu’à 20° dans l’axe Rhône Saône

 

Cette forme humide du printemps pourrait continuer encore quelques jours en s’atténuant …..

 

 

Partager cet article

Repost0
15 avril 2020 3 15 /04 /avril /2020 22:36

Prévision de Gérard Staron  du 16 au 19 avril 2020 (42,43, 63, 69) :

 

La France se situe dans une zone de transition

Sur le flanc sud d’un lointain anticyclone sur la mer du Nord  qui génère un flux de sud-est sec et continental

A partir de l’Atlantique tente d’arriver des perturbations très affaiblies qui se revigoreront sur l’air chaud pour prendre une allure orageuse dans l’après-midi et en soirée

La dégradation du temps sera lente à venir

Les averses orageuses très rares et limitées sur quelques reliefs les premiers jours, prennent de plus en plus d’importance jusqu’au week-end, il faut encore un peu de patience  pour des pluies substantielles  qui limiteront la sécheresse de certaines dépressions comme le Forez.

Les températures restent chaudes et sont même en hausse  avant une chute dimanche

 le vent de sud prédomine avec une vitesse très variable, quand il se calme en fin de nuit des inversions de températures sont possibles en particulier dans le val de Saône

 

Jeudi :

les averses à allure orageuses de l’après-midi et la soirée sont rares, modérées, limitées à quelques reliefs, probablement du Sancy aux monts de la Madeleine et peut être du haut Forez  

Les températures sont assez élevées sans excès

les minimums dépassent 5° en plaine , et sont  en dessous en montagne

les maximums dépassent 20° en plaine , jusqu’à 22° dans les Limagnes et l’agglomération Lyonnaise

le vent du sud forcit au fil des heures surtout sur les crêtes

 

Vendredi :

Les averses à allure orageuses de l’après-midi et la soirée restent modérées mais  sont plus nombreuses, concernent l’ensemble des reliefs avec une possibilité de débordement sur les dépressions

le vent du sud continue ce qui provoque une légère hausse des températures

les minimums peuvent atteindre 10° dans les Limagnes , 7 à 8° dans les autres plaines et moins en montagne

Les maximums au-dessus de 20° en plaine gagnent encore un à deux degrés sur les plaines du Nord du massif central, surtout Limagne Bourbonnaise, Roanne et val de Saône

 

Samedi :

Les averses orageuses bien plus intenses affectent surtout un axe sud-ouest nord-est de l’Auvergne aux plaines de Roanne et du Beaujolais au nord de nos départements

Les températures sont encore en hausse

Les minimums atteignent 10° dans les Limagnes mais avec un vent du sud très faible le matin, des inversions de températures sont possibles surtout dans le val de Saône

Avec un vent du sud qui reprend de la vigueur dans la journée, les maximums enflent jusqu’à 25° en plaine et jusqu’à 20° en montagne

 

Dimanche

Les averses pluvieuses et orageuses sont généralisées dès la mi-journée, cette fois toutes les régions même les plus sèches ont des chances de recevoir des précipitations substantielles mais attentions aux phénomènes annexes des orages : grêle, foudre, coups de vents …… et la répartition géographique des pluies est parfois capricieuse …..

Avec un vent du sud fort, les minimums sont très doux le matin, plus de 10° en plaine

Sous les orages les maximums chutes ne pas espérer plus de 18° en plaine sauf peut-être dans l’est Lyonnais touché plus tardivement.

Partager cet article

Repost0
14 avril 2020 2 14 /04 /avril /2020 18:13
Covid 19 : carte intéressante

Dans les statistiques données chaque jour par l'agence nationale de Santé, il y a le nombre de retours à domicile guéris et les hospitalisations de la journée. Faire le rapport entre les deux était un moyen de mesure l'état de l'épidémie à la date du 13 avril !

la région Occitanie se fait remarquer par une baisse des hospitalisations depuis le 6 avril, une hausse importante des guéris et un nombre d'hospitalisations inférieur à 1000. En outre depuis le 4 avril les températures maximales sont régulièrement chaque jour supérieures à 20° Cette région semble sortir de l'épidémie sans y être vraiment rentré dans certains départements !

Les regions PACA (Provence Alpes Cote d'Azur) et Bourgogne Franche Comté possèdent nettement plus de guéris que d'hospitalisés, mais cette amélioration n'est dû qu'à l'augmentation des guéris, alors que les hospitalisations restent stables ou en légère hausse ! Avec un flux important  de malades qui continue d'arriver, et des sorties encore plus nombreuses, on y guérit beaucoup !   Cette situation est-elle dû aux traitements qui y sont pratiqués ?  Il y a le département des Bouches du Rhône parmi elles !

Un ensemble important a un nombre de guéris qui approche celui des hospitalisations mais soit avec un nombre faible d'hospitalisations qui traduit une faible infection qui persiste  (Nouvelle Aquitaine), soit avec des régions très infectées qui améliorent leur situation (Grand Est). AURA présente un contraste majeur entre la partie Auvergne, très peu infectée  et la partie Rhône Alpes beaucoup plus touchée 

Enfin les zones à la traine où le nombre des retours guéris est loin de se rapprocher de celui des hospitalisations surtout l'Ile de France et le nord de la France !

Il y a une France qui sort de la Pandémie quand une y est encore! 

Gérard Staron

Partager cet article

Repost0

Presentation

  • : Le blog de Gérard Staron Président de l'AMRL
  • : Le journal du climat et de la géographie libres. Actualité climatique Climat et société, impact du climat sur les activités humaines . Prévisions sur 4 jours
  • Contact

Rechercher

Articles Récents

Mes ouvrages

                                                                noel boules noel boules 4 gif                                                              noel boules noel boules 4 gif                                                                                                                                                                                                    noel boules noel boules 4 gif

Mon Site

                                                                                                                        Site

Articles sur Le progrès

Phénomènes météo exceptionnels de 1945 à nos jours (2013)

Quel drôle de temps

La Loire p 78, 79

Le Gier p 80

La fureur du Furan p 81

Climat de la Loire: Effet de couloir p 194

Climat de la Haute-Loire:

Le coeur  du Massif Central  p 195