Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 mars 2017 3 08 /03 /mars /2017 11:03

Prévision spéciale Paris Nice

Du Beaujolais à Nice

 

La grande course cycliste de début de saison semble en avoir terminé avec les problèmes climatiques autant pour les précipitations, que le froid ou le vent violent

 

Mercredi 8 mars 17

Etape contre la montre Beaujeu - mont Brouilly

On pouvait craindre initialement des précipitations importantes sur la course avec le passage d’une perturbation !

Cette dernière en avance sur son calendrier prévu et surtout avec une trajectoire un peu plus septentrionale, le risque est devenu faible même si l’on ne peut exclure totalement quelques averses

Le vent sera assez faible

Les températures continuent de monter : maximums vers 13 à 14°

 

Jeudi :

Etape Quincié - Bourg de Péage

Pas de précipitations pour la Course avec des perturbations décalées vers le nord  et un parcours à l’abri derrière les crêtes de l’est du Massif central (Mont du lyonnais, Pilat et Monts du Vivarais) ce qui favorisera l’ensoleillement

Les températures sous abri  encore fraîches au départ vers 10°, augmentent au fil des kilomètres vers 17° à l’arrivée

Le vent peut avoir un impact sur la course dans la phase terminale après la côte de Saint Uze. De nord, le mistral prend de plus en plus de vitesse en descendant la vallée du Rhône avec des rafales proches de 50 km/h, surtout ce secteur proche de l’arrivée comprend plusieurs changements de direction susceptibles de provoquer des bordures lors des tronçons avec vent ¾ arrière entre la côte de Saint Uze et Saint Donat sur l’Herbasse, ou avec vent de côté dans la plaine de Valence entre Châteauneuf sur Isère et Alixian

Important pour le sprint: Les derniers kilomètres ont lieu par vent de face après Alixian

 

Vendredi :

Etape Aubagne - Fayence

Pas de précipitations sur la course

Températures agréables vers 18 à 20°

Le mistral encore sensible au départ  faiblit ensuite au fil des kilomètres

 

Samedi :

Nice Col de Couillole

Pas de précipitations sur la course

Vent faible limité aux brises locales

Températures agréables au départ vers 18° qui baissent progressivement avec l’altitude

 

Dimanche :

Pas de précipitations, la perturbation ne devrait arriver qu’après la course

Vent faible limité aux brises locales

Températures sans grands changements

 

Gérard Staron

Partager cet article

Repost0
5 mars 2017 7 05 /03 /mars /2017 20:59

Prévision spéciale Paris-Nice

Premières étapes jusqu’à Chalons sur Saône

 

Le début du mois de mars est souvent marqué par une petite recrudescence hivernale et cette année de faillit pas à cette probabilité

Si l’épreuve avait fréquenté les cols au-dessus de 800m, elle aurait rencontré la neige, mais ces altitudes ne sont pas au programme de ces premiers jours, même si l’on ne peut exclure une giboulée isolée

Cependant il y a un risque de précipitations et de vent fort avec des températures assez fraîches  sur la course

 

Lundi

Etape Rochefort en Yvelines - Amilly

Une perturbation pluvieuse traverse le Bassin parisien depuis le matin et la course démarre à la fin de son passage. Le risque de précipitations sur la course est réel, pluie continue au début puis giboulées de plus en plus espacées

Une tempête traverse le sud du Bassin parisien, les rafales atteindront au moins 50km/h selon une direction d’ouest et de nord-ouest plutôt favorable aux coureurs, sauf à la fin après le changement de direction de Châtillon sur Coligny. Si la tempête s’étendait un peu plus au nord , les rafales atteindraient alors de 80 à 90 km/h. le risque de bordures est réel dans la traversée du Gatinais sur un parcours qui alternera plateaux dégagés et forêt en bordure de celle d’Orléans.

Températures vers 5°   

 

Mardi :

Etape Chablis - Châlons-sur-Saône

Le risque de précipitations, plutôt de giboulées, semble limité au début de la Course jusqu’au passage de la Montagne bourguignonne

Le vent de nord-ouest est encore fort avec des rafales de l’ordre de 50 km/h en provenance du nord-ouest susceptible de provoquer des bordures, direction favorable en fonction du tracé de la course

Le temps change le long des hautes côtes de Beaune en fin d’étape, moins de vent , plus de précipitations et hausse des températures vers 8 à 9°

 

Les problèmes climatiques doivent diminuer dans les étapes suivantes à confirmer

Gérard Staron

Partager cet article

Repost0
5 mars 2017 7 05 /03 /mars /2017 18:59

Prévision du 6 au 9 mars 2017 : (42, 43, 63, 69)

 

Nous sommes dans la réminiscence classique de l’hiver du début mars sous l’impulsion de perturbations en provenance des hautes latitudes, mais cette situation est en principe assez brève à proximité du printemps commencé selon les règles de la météorologie  depuis le début du mois !

Comme cette poussée polaire provoque la résistance des hautes pressions sur l’Atlantique, il en résulte des tempêtes et il y en aura encore une lundi (rafales vers 100 km/h sur les crêtes de nos reliefs avec une direction rare chez nous ouest nord-ouest)

Les perturbations apportent des précipitations suivies de giboulées neigeuses. Elles disparaitront en milieu de semaine

La neige a fait son retour samedi au-dessus de 1100 m sur la partie auvergnate, ce matin vers 800 m, elle reviendra encore jusqu’à  mardi, puis disparaitra

Les températures basses s’accompagneront du retour de gelées sur les plateaux du Massif central et de maximums en dessous de 10°, puis elles remonteront en milieu de semaine  

 

Lundi :

 Très agité en fin de journée

Une nouvelle perturbation arrivée, elle est accompagnée d’une petite tempête qui circule du sud de la Bretagne à la Méditerranée, le vent d’Autan est très fort au sud du Massif central, et chez nous un vent de d’ouest nord-ouest  avec des rafales autour de 100 Km/h souffle les crêtes des montagnes et la partie auvergnate . Ce type de tempête affecte en principe beaucoup moins les dépressions qui longent la Loire et l’agglomération  stéphanoise.

Les précipitations suivent et commencent par de la pluie puis passent à la neige sur les plateaux pendant la nuit au-dessus de 800 m. Cumuls importants sur les reliefs, moins dans les dépressions

Les températures restent basses, très peu de gelées sur les plateaux , minimums compris presque partout entre 2 et 4°.

Les maximums sont inférieurs presque partout à 10°, même dans les dépressions,  sauf dans les plaines du Rhône et de la Saône un peu au dessus

 

Mardi :

Le passage de la perturbation se termine par des giboulées neigeuses sur les reliefs pendant une partie de la journée, les bassins internes du massif central semblent peu touchés (Limagnes du sud , le Puy et plaines du Forez)  et on découvre les plateaux enneigés le matin

Le matin, les gelées reviennent sur les plateaux du cœur du Massif central (Velay et Margeride), et les maximums de la journée sont presque partout inférieurs à 10° et proche de la journée sans dégel en montagne

Le vent du nord s’installe avec la burle sur les plateaux de la Haute Loire et le mistral en vallée du Rhône

 

Mercredi :

Les gelées matinales sont généralisées sur les plateaux du Massif central, minimums à peine positifs dans les dépressions.

Les maximums amorcent une remontée et dépassent 10° dans les dépressions surtout dans les plaines du Rhône et de la Saône (12à 13°).

La bordure d’une nouvelle perturbation de trajectoire orientale, apporte plus de nuages que de précipitations, exclusivement sur les reliefs océaniques

Le vent du nord continue avec burle et mistral

 

Jeudi :

Nous sortons du petit épisode hivernal

Fin des gelées sauf dans les trous à froid

Pas de précipitations et fin de l’épisode perturbé, plus de soleil

Hausse des maximums qui approchent 15° dans les dépressions

Mais encore un peu de vent du nord

 

Le temps de mars semble continuer avec une lente amorce de printemps interrompue régulièrement par un bref spasme hivernal : à confirmer

Gérard Staron

Partager cet article

Repost0
4 mars 2017 6 04 /03 /mars /2017 15:37

Voici les images transmises par Claude du satellite NOAA hier à 7 à 17 heures.....

on y distingue le violent flux de sud qui remonte de la Méditerranée sur la France avec les vents forts et les précipitations depuis cette nuit

Il s'est un peu décalé vers entre le matin et le soir, surtout il s'est redressé sur l'axe des Cévennes au Pilat!

le vent de sud a été violent à la limite de la tempête comme nous l'avions annoncé

les précipitations ont suivi avec 7 mm ce matin à Saint-Etienne

le passage à la neige très bas sur le sud-ouest du Massif central de la Montagne Noire au Cantal en particulier sur l'Aveyron, a été bien plus haut sur le Pilat et les monts du Vivarais

Situation à suivre , l'atmosphère restera agitée dans les jours suivants

Gérard Staron

Voir les commentaires

Partager cet article

Repost0
1 mars 2017 3 01 /03 /mars /2017 17:58

Prévision du 2 au 5 mars 2017 (42, 43, 63, 69)

 

Notre région passe sous l’influence des perturbations océaniques qui auparavant ne concernaient que la France du Nord

Les précipitations arrosent surtout  la bordure nord des Combrailles au Roannais et au Beaujolais et surtout les reliefs volcaniques auvergnats, l’axe du haut Forez aux monts de la Madeleine et celui du Pilat au haut Beaujolais, les montagnes du sud sont moins touchées et les cumuls sont faibles dans les bassins internes du Massif central, Limagnes du sud, le Puy et plaine du Forez. Leur passage dans la nuit facilite le passage à le neige sur les plateaux.

Températures globalement de saison, peu de gelées matinales sur les plateaux du cœur du Massif central, mais minimums rarement au-dessus de 5°, maximums variables en fonction de l’ensoleillement, au-dessus de 10° dans les dépressions 

Le vent de sud sera fort avant le passage des perturbations, une petite tempête ( 100 à 110 km/h) est probable sur les régions proches du Pilat dans la nuit de vendredi à samedi .

 

Mercredi

Prévision antérieure confirmée

Les maximums sont autour de 10° en raison du manque de soleil

Les précipitations continuent à affecter la bordure septentrionale et les reliefs océaniques, sans vraiment arroser les bassins intérieurs du Massif central et le sud de la haute loire

 

Jeudi :

Les dernières précipitations se terminent dans la matinée avec passage à la neige sur les plateaux, ensuite accalmie.

Les températures restent assez fraîches , minimums vers 5° dans les dépressions,  en dessous sur les reliefs sans gelées, maximums au-dessus de 10° dans les plaines  et plus bas sur les reliefs avec un retour timide du soleil

 

Vendredi :

Une perturbation arrive mais ses précipitations n’atteignent pas la région avant la nuit

Attention : Le vent du sud forcit et certaines rafales sont susceptibles d’atteindre le seuil de la tempête en soirée et début de nuit sur les régions proches du Pilat.

Les températures minimales sont proches de 5° partout sans gelées matinales

Avec le foehn, les maximums connaissent un petit coup de chaleur, plus de 15° dans les plaines du Rhône et de la Saône, à peine moins dans celles qui longent la Loire et l’Allier, mais moins de 10° sur les reliefs

Les précipitations concernent la nuit suivante avec des cumuls importants qui privilégient d’abord les régions océaniques citées dans l’introduction.

 

Samedi :

La perturbation très active continue à déposer des précipitations. Les cumuls sont surtout importants sur les reliefs, le passage à la neige se produit sur les plateaux dans la nuit précédente, une reprise est possible avec des averses la nuit suivante

Les températures baissent, retour de petites gelées sur les plateaux du cœur du Massif central  (Velay et Margeride), les maximums descendent vers 10° dans les dépressions et moins sur les plateaux

Le vent faiblit

 

Dimanche :

Les précipitations se calment, mais reprennent dans la nuit suivante avec passage à la neige sur l’ensemble des plateaux

Les températures restent basses, petites gelées plus étendues que la veille sur les plateaux du Massif central, les minimums n’atteignent 5° que dans les plaines du Rhône et de la Saône, les maximums sont inférieurs à 10° quasiment partout  

Le vent encore au sud le matin, change ensuite progressivement de direction

 

Il y a toujours une réminiscence de l’hiver au début mars qui ne devrait pas trop durer : à confirmer

Gérard Staron   

Partager cet article

Repost0
25 février 2017 6 25 /02 /février /2017 12:45

Prévision du 26 février au 1er mars 2017

 

Notre région reste en bordure des perturbations océaniques qui circulent sur la France du nord et des anticyclones qui occupent le sud depuis l’Atlantique et la Méditerranée

Les perturbations repoussées au nord pendant le week-end ont plus de chance de nous atteindre en début de semaine. La bordure des Combrailles au Roannais et au  Beaujolais et les reliefs océaniques, monts volcaniques auvergnats, axes du haut Forez aux monts de la Madeleine et du Pilat au haut Beaujolais seront les plus arrosés. Les bassins internes, le Puy, Limagnes du sud et plaine du Forez seront partiellement à l’abri

Températures convenables pour une fin d’hiver  mais très  variables en fonction de notre situation par rapport aux perturbations, petites gelées  sur les plateaux, inversions de températures associées aux couches de stratus sont possibles certains matins mais disparaissent d’autres , les maximums varient le plus souvent entre 10 et 15° dans les plaines

Vents changeants en direction comme en vitesse

 

Samedi :

Prévision antérieure confirmée

après les gelées du matin avec un vent du nord assez fort (burle et mistral ) ,  le soleil fait remonter les maximums au-dessus de 10° dans les plaines

 

Dimanche

Pas de précipitations

Après des gelées matinales sur les plateaux du cœur du Massif central et dans les dépressions affectées par les inversions de températures avec couches de stratus comme dans le val de Saône, le soleil permet une remontée des maximums vers 15° dans les dépressions et au-dessus de 10° sur les plateaux

Vent faible et changeant, au fil des heures la direction de sud s’impose

 

Lundi

Un vent de sud-ouest sur la partie auvergnate et au nord d’une ligne Noirétable-Feurs, dévie en sud par les reliefs sur l’axe du Velay au Forez et précède l’arrivée d’une perturbation active dans l’après-midi

Les températures sont en nette hausse, les minimums sans gelées atteignent 6° dans les plaines de la Saône délivrées des inversions et des couches de stratus, les maximums dépassent 15° dans les plaines de la Loire  en raison du foehn descendant du Pilat et sont assez élevés pour la saison  partout

Les pluies arrivent à partir de l’après-midi  et concernent surtout les secteurs océaniques déjà cités dans l’introduction

 

Mardi :

Journée très  pluvieuse en particulier dans les secteurs océaniques cités dans l’introduction et dans une moindre mesure sur l’ensemble des reliefs, les bassins internes du Massif central en partie à l’abri  sont nettement moins arrosés, bref passage à la neige la nuit précédente  au-dessus de 1200 mètres

Si les minimums sont doux pour la saison, plus de 5° dans les dépressions, les maximums baissent presque partout en dessous de 10°, sauf dans les plaines du Rhône au sud de Lyon

Le vent d’ouest souffle fort sur les crêtes océaniques en particulier sur les reliefs volcaniques auvergnats et au nord d’une ligne Noirétable Feurs. Il est plus faible et dévié en sud sur l’axe Velay et Forez

 

Mercredi :  

Les perturbations continuent avec une même répartition géographique des précipitations, la nuit précédente le passage à la neige s’effectue à partir des plateaux vers 800 mètres , mais ensuite il remonte en altitude dans la journée. Les précipitations baissent au fil des heures sans la journée  

Les températures minimales baissent fortement avec le retour de gelées sur les plateaux du cœur du Massif central

Les maximums remontent un  peu, plus de 10° dans les dépressions surtout les plaines du Rhône au sud de Lyon

Le vent continue de la même façon que la veille, fort et d’ouest sur les crêtes océaniques, faible et déviation en sud sur le Velay et le Forez.

 

Cette situation de transition entre perturbations du nord et anticyclones du sud risque de continuer ensuite en nous plaçant plus ou moins sous l’influence des premières ou des seconds selon les jours : à confirmer  

Gérard Staron

Partager cet article

Repost0
21 février 2017 2 21 /02 /février /2017 12:02

Prévision du 22 au 25 février 2017 (42, 43, 63, 69)

 

Nos départements sont situés en bordure des perturbations qui circulent sur la France du Nord et les anticyclones qui résistent sur la France du sud

Toutes les perturbations ne nous atteindront pas, quand elles y arriveront, elles arroseront surtout la bordure des Combrailles au Roannais et Beaujolais et surtout les reliefs qui les surmontent, l’axe du haut Forez et des monts de la Madeleine , ceux du Pilat aux haut Beaujolais. Les bassins internes, le Puy, Limagnes du sud, plaine du Forez seront en grande partie à l’abri.

Vent très changeants, faibles avec couches de stratus le matin associées à des inversions de températures sous les hautes pressions, vent de sud avant le passage des perturbations et de nord après avec la burle sur les plateaux de la Haute-Loire et le  mistral en vallée du Rhône

Températures assez changeantes en fonction de l’origine des flux atmosphériques

 

Mardi :

Prévision antérieure vérifiée, la petite perturbation a déposé 0.1mm à Saint Etienne  

Baisse des températures maximales confirmée, vers 10° dans les dépressions, avec moins de soleil et le retour du vent du nord avec burle et mistral

 

Mercredi :

Pas de précipitations, la perturbation du jour est loin vers le nord

Avec un vent faible, des couches de stratus s’installent dans la nuit dans les plaines en particulier celles de la Saône, avec des inversions de températures et des minimums légèrement positifs

Le retour du soleil provoque une hausse des maximums, au-dessus de 10° dans les dépressions sauf quand les couches de stratus sont tenaces comme dans le val de Saône

 

Jeudi :

La perturbation approche ses nuages sont visibles à partir du nord-ouest, mais ses pluies attendent la nuit pour arriver sur notre région

Avec un vent de sud qui forcit au fil des heures,  les températures augmentent, faiblement le matin (minimums vers 5°) avec encore des couches de stratus et des inversions de stratus dans les plaines et cuvettes surtout celles de la Saône, plus fortement dans la journée avec un petit coup de chaleur  et des maximums susceptibles d’atteindre 18° dans les plaines de la Loire, du Rhône et de la Saône.

 

Vendredi :

La perturbation a déposé ses pluies dans la nuit avec un passage à la neige sur les reliefs au-dessus de 1000 à 1200 m au petit matin. La bordure nord et les montagnes océaniques citées en introduction sont les plus arrosées, le bassins internes sont en grande partie à l’abri

Avec le retour du vent du nord, burle et mistral associés,  les températures baissent, un peu pour les minimums avec de petites gelées possibles dans les trous à froid, beaucoup plus pour les maximums qui ne dépassent pas 10° même dans les dépressions

 

Samedi :

Dans la nuit précédente, quelques averses sont possibles, de neige sur les reliefs

Les minimums continuent leur baisse avec le retour des gelées sur les plateaux du Massif central,

Avec le retour du soleil, les maximums remontent un peu, plus de 10° dans les dépressions

Le vent du nord forcit avec burle et surtout mistral en vallée du Rhône

 

Cette transition lente  de fin d’hiver continue encore quelques jours : à confirmer

Gérard Staron

Partager cet article

Repost0
17 février 2017 5 17 /02 /février /2017 19:14

Prévision du 18 au 21 février 2017 (42, 43, 63, 69)

 

Nous sommes sous l’influence d’un anticyclone Atlantique qui déborde nettement sur la France

Il est assez fort pour empêcher les perturbations de nous atteindre et quand elles y arrivent en fin de période les secteurs de la bordure nord et des reliefs océaniques sont les plus arrosés et les bassins internes sont à l’abri en grande partie

Il permet aussi l’établissement de brouillards et de couches de stratus dans les cuvettes associées à des inversions de températures. Le val de Saône et Lyon sont toujours les régions les plus concernées  

Il est assez faible pour permettre à un flux de nord sur son flanc oriental d’arriver jusqu’à nous, il en résulte la burle sur les plateaux de la Haute Loire et le mistral en vallée du Rhône  

Les températures sont plutôt en baisse tout en restant assez proches des niveaux antérieurs, gelées limités aux plateaux du cœur du Massif central, maximums proches de 10° , un peu plus dans les plaines et un peu moins sur les reliefs

 

Samedi :

Pas de précipitations

Après de petites gelées sur les plateaux du cœur du Massif central (Margeride et Velay) , après l’installation de couches de stratus bas associées à des inversions de températures surtout dans le val de Saône, les maximums sont proches de 10°, à peine plus dans les plaines , moins sur les plateaux

Le vent du nord faiblit dans la journée

 

Dimanche :

Pas de précipitations

Les minimums sont proches de 0° partout, ils sont associés à des inversions de températures avec des couches de stratus le matin surtout dans le val de Saône

Avec un soleil assez présent, les maximums dépassent largement 10° dans les dépressions et les plateaux s’en approchent

Vent faible de direction assez changeante

 

Lundi :

Pas de précipitations

Le matin des petites gelées affectent les plateaux du cœur du Massif central et des inversions de températures concernent  les cuvettes surtout le val de Saône avec des couches de stratus  

Dans la journée, les effets du soleil sont tempérés par le retour du vent du nord avec burle et mistral qui forcit dans la journée. Les maximums sont sans changement par rapport à la veille, plus de 10° dans les dépressions, moins sur les reliefs

 

Mardi

La bordure d’une perturbation de nord, plus active à l’est sur le Jura et les Alpes, arrive. Ses précipitations concernent la bordure des Combrailles, au Roannais et au Beaujolais et surtout les reliefs océaniques, le Sancy,  l’axe du haut Forez aux monts de la Madeleine et ceux de Tarare et du Beaujolais. Les cumuls déposés deviennent très faibles sur les autres montagnes et les bassins internes du Massif central, le Puy, Limagnes du Sud et plaine du Forez sont en grande partie à l’abri.

Sous les nuages, les minimums sont en légère hausse, quasiment pas de gelées, encore des inversions de températures, mais sans soleil dans la journée, les maximums baissent, partout en dessous de 10°

Toujours mistral et burle assez forts  

 

Cette situation devrait continuer quelques jours encore : à confirmer

Gérard Staron

Partager cet article

Repost0
16 février 2017 4 16 /02 /février /2017 23:03
Pluies sur l'ouest du Languedoc (13 et 14 février 2017)

Les images du satellite défilant américain NOAA transmises par Claude, les 13 et 14 février dans l'après midi,  permettent de comprendre les très fortes pluies qui ont provoqué des inondations sur l'ouest du Languedoc.

on distingue les masses nuageuses qui remontent le long des côtes du golfe du Lion  et qui viennent buter sur l'anticyclone continental centré sur l'Allemagne. il s'agit de celui qui nous a apporté le froid en janvier et qui a seulement reculé de quelques centaines de kilomètres. La France n'est plus dans son air froid mais dans sa bordure  avec un flux de sud

Cette fois, les pluies méditerranéennes ont été bloquées sur les premiers reliefs du Massif central , ici la Montagne Noire et les monts de lacaune, alors que le plus souvent un tel blocage s'effectue sur les Alpes 

Ceci a décalé les fortes pluies du Roussillon à l'ouest du languedoc ,et explique que ces dernières ont très peu touché les Cévennes . L'Ardèche comme le Pilat ne sont pas atteints

L'anticyclone d'air froid est encore très fort car on constate qu'entre les deux images séparées d'un plus plus de 24 Heures, les pluies sont incapables de progresser et même que les masses nuageuses sont en partie détruites.  ,

Gérard Staron

Partager cet article

Repost0
13 février 2017 1 13 /02 /février /2017 19:14

Prévision du 14 au 17 février 2017

 

L’anticyclone continental centré des Balkans à la Scandinavie, responsable en janvier de la vague de froid,  continue de résister  sur l’Europe.

Sur sa bordure occidentale il s’accompagne d’un flux de sud  violent qui sans apporter la tempête entre le Languedoc et le pays Toulousain, peut provoquer des vents proches de 100 km/h sur le sud de la Haute Loire et la crête du Mézenc au Pilat

Ceci  s’accompagne de températures douces,  sans gelées et avec des maximums proches de 15° dans les dépressions, le froid ne concerne que nos amis germaniques

Ces hautes pressions bloquent la remontée des pluies méditerranéennes qui affecteront fortement les bassins  du Languedoc et du Tarn,  qui buteront sur les reliefs qui ceinturent nos départements en particulier l’axe du Mézenc au Pilat et  qui pénètreront assez peu dans les sillons qui longent la Loire et l’Allier

 

Nuit de lundi à  mardi :

Attention : Dernier risque de vent fort de sud avec des rafales proches de la tempête sur les crêtes du  sud de la haute Loire et de l’axe du Mézenc au Pilat. Eole devrait vite perdre de la vitesse en descendant les sillons de la Loire et de l’Allier

 

Mardi :

Le vent du sud devrait commencer à faiblir dans la journée

Les fortes précipitations remontant de Méditerranée  butent sur les reliefs qui ceinturent nos départements en particulier l’axe du Mézenc au Pilat. La probabilité de leur pénétration au-delà est assez limitée mais plus forte sur l’axe auvergnat que sur celui de la Loire

La douceur continue, aucune gelée matinale, les minimums dépassent 5° dans les sillons de la Loire et de l’Allier, un peu moins dans les plaines du Rhône et de la Saône et surtout les plateaux

Les maximums atteignent 15° dans les plaines du Rhône et de la Saône, un peu moins dans celles de la Loire et de l’Allier et moins de 10° dans les reliefs.

 

Mercredi :

Des pluies sont encore possibles liées aux dernières tentatives de remontée des précipitations méditerranéennes, elles sont de moins en moins  présentes au fil des heures et concernent surtout l’encadrement montagneux en particulier l’axe du Mézenc au Pilat avec un faible risque de pénétration au-delà

La douceur s’amplifie en particulier pour les maximums qui dépassent 15° sur l’ensemble des plaines

Les minimums restent vers 5° dans les dépressions

Le vent du sud faiblit

 

Jeudi :

Pas de précipitations entre deux perturbations qui ne nous atteignent pas

La douceur commence à marquer le pas   avec des minimums vers 5° et des maximums un peu en dessous de 15° dans l’ensemble des plaines, sauf celles du Rhône et de la Saône où les températures  peuvent rester au-dessus. Des inversions de températures le matin, ne sont pas impossibles  

Vent faible de direction changeante

 

Vendredi :

Risque de précipitations faible, un perturbation océanique s’approche mais en raison de sa trajectoire orientale, elle apporte plus de nuages que de précipitations. On ne peut cependant exclure quelques pluies sur la bordure nord et ses reliefs océaniques en particulier le Beaujolais et le Roannais

Début de refroidissement, les minimums s’approchent de zéro sur les plateaux du cœur du massif central surtout le Velay et la Margeride. Ils restent vers 5° dans les plaines, risque d’inversion de températures avec couches de brouillard et de stratus associés  

Les maximums baissent aussi, à peine plus de 12° dans les dépressions et moins sur les plateaux

 

Le temps devrait revenir ensuite plus conforme à la saison : à confirmer

Gérard Staron   

Partager cet article

Repost0

Presentation

  • : Le blog de Gérard Staron Président de l'AMRL
  • : Le journal du climat et de la géographie libres. Actualité climatique Climat et société, impact du climat sur les activités humaines . Prévisions sur 4 jours
  • Contact

Rechercher

Articles Récents

Mes ouvrages

                                                                noel boules noel boules 4 gif                                                              noel boules noel boules 4 gif                                                                                                                                                                                                    noel boules noel boules 4 gif

Mon Site

                                                                                                                        Site

Articles sur Le progrès

Phénomènes météo exceptionnels de 1945 à nos jours (2013)

Quel drôle de temps

La Loire p 78, 79

Le Gier p 80

La fureur du Furan p 81

Climat de la Loire: Effet de couloir p 194

Climat de la Haute-Loire:

Le coeur  du Massif Central  p 195