Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 avril 2017 1 03 /04 /avril /2017 22:42
Un dimanche morose (2/04/2017) une habitude printanière ?

L'image communiquée par Claude de dimanche en soirée montre que notre dimanche a été affecté par un temps arrivant chez nous  du nord-est et tournant autour d'une dépression centrée en Méditerranée.

Les masses pluvieuses qui ont déposé de la pluie sur l'est du Massif central toute la journée ont continué leur marche en direction du Languedoc 

C'est la situation qui donne habituellement au début du printemps  la neige du Coucou sur le Pilat , mais pour quelques degrés en plus, la neige n'a touché que des régions au dessus de 1300 à 1400 m soit  les Alpes du nord , le Mézenc mais aussi l'est des Pyrénées.

Comme l'an dernier à la même époque où le phénomène avait été caricatural , chaque week-end et surtout le dimanche connait une détérioration du temps pendant le printemps, cette tendance se continuera-t-elle en 2017  jusqu'en juin comme en 2016 ?

Gérard Staron 

Partager cet article
Repost0
31 mars 2017 5 31 /03 /mars /2017 21:09

Prévision du 1er au 4 avril 2017

 

La dégradation du week-end aura bien lieu et elle n’est pas un poisson d’avril en dépit de la date d’arrivée de la perturbation pluvieuse

 Le temps tardera à se rétablir ensuite car l’anticyclone gonfle de l’Atlantique aux iles britanniques ce qui nous concerne de façon limitée aux influences négatives

Notre région sur son flanc oriental est concerné par un vent du nord avec ses accélérations classiques de la burle sur les plateaux de la Haute Loire et surtout du mistral en vallée du Rhône

Après la nette baisse du week-end, les températures tarderont à remonter

Après l’arrosage du week-end, des averses seront encore possibles surtout sur les reliefs car les hautes pressions sont incapables de nous protéger pleinement

 

Samedi :

Nette dégradation du temps

Les précipitations les plus abondantes ont lieu pendant la nuit de vendredi à samedi ,  elles affectent déjà en soirée de vendredi l’Auvergne et traversent ensuite nos départements jusqu’à la matinée de samedi. Après une accalmie relative,  elles reprennent en soirée et la nuit suivante du lyonnais au Mézenc

Si les minimums du matin baissent peu, plus de 5° dans les plaines et moins sur les reliefs, les maximums connaissent une chute plus sensible. Ils ne dépassent pas 12 à 13° dans les plaines et descendent en dessous de 10° en montagne

Le vent du nord s’installe surtout le mistral

 

Dimanche :

Temps assez médiocre

Des précipitations continuent  le matin sur un axe du Lyonnais au Pilat et au Mézenc mais des averses sur les montagnes sont possibles pendant  le reste de la journée . Les dépressions du  Roannais et de l’Auvergne semblent à l’abri.

Si les minimums restent au même niveau que la veille, les maximums continuent leur baisse sur la partie Massif central qui n’atteint pas 10° même dans les plaines qui longent l’Allier et la Loire. Les plaines du Rhône et de la Saône  restent vers 12 à 13°

Le vent du nord forcit surtout le mistral en vallée du Rhône

 

Lundi :

L’amélioration reste très timide

Encore un risque d’averses faibles et de plus en plus rares au fil des heures  sur les montagnes

Les températures restent basses

Les minimums ne dépassent 5° que dans les plaines du Rhône et de la Saône

Les maximums restent en dessous de 10° dans les Limagnes, un peu plus dans les plaines de la Loire et beaucoup plus dans celles du Rhône et de la Saône

Le vent du nord reste fort surtout le mistral en vallée du Rhône

 

Mardi :

Amélioration un peu plus nette

Pas de précipitations sauf rares averses sur les reliefs

Le vent du nord et le mistral faiblissent

Les températures amorcent une hausse

Les minimums dépassent 5° dans les plaines

Les maximums dépassent aussi 10° dans les dépressions  et approchent 15° dans les plaines du Rhône et de la Saône

 

Avril justifie son dicton « ne te découvre pas d’un fil »

Gérard Staron

Partager cet article
Repost0
27 mars 2017 1 27 /03 /mars /2017 22:29

Prévision du 28 au 31 mars 2017 (42, 43, 63, 69)

 

Les hautes pressions reviennent avec une dorsale remontant de la Méditerranée jusqu’à la France.

Après les dernières averses de mardi sur l’Auvergne, il faut attendre le week-end prochain pour de nouvelles précipitations

Avec un soleil généreux, les températures augmentent, les maximums de l’après-midi plus nettement que les minimums du matin affectés en début de semaine par des inversions de températures associées à des couches de stratus

Après un petit coup de mistral en vallée du Rhône, le vent du sud s’installe  ensuite et forcit en fin de semaine

 

Mardi :

La bordure d’une perturbation occidentale affecte l’Auvergne en particulier sa moitié septentrionale et surtout ses reliefs avec surtout des nuages et de faibles précipitations. Ces dernières ne concernent quasiment pas les dépressions ligériennes rhodaniennes et séquaniennes. 

Les températures minimales sont encore très basses et à peine positives sur les plateaux du cœur du Massif central (Margeride et Velay), elles réservent aussi des inversions associées à des couches de stratus dans les plaines de la Saône 

Avec un soleil généreux, les maximums augmentent et approchent 18 ° dans les dépressions ou les dépassent dans les plaines du Rhône et de la Saône

Vent faible plutôt de nord

 

Mercredi :

Pas de précipitations, beau temps ensoleillé

Les températures augmentent  

Les minimums sont compris entre 5 et 8° avec encore un risque d’inversions associées à des couches de stratus dans les cuvettes en particulier le val de Saône

Les maximums approchent 20° dans les plaines du Rhône et de la Saône et atteignent 18° dans celles de la Loire et de l’Allier. Par ailleurs environ 15° en montagne.

Petit coup de mistral en vallée du Rhône

 

Jeudi :

Pas de précipitations, beau temps ensoleillé

Un vent du sud s’installe et forcit au fil des heures

Les températures continuent leur hausse

Les minimums sont doux avec plus de 5° partout et jusqu’à 10° dans les plaines du Rhône  

Les maximums dépassent 20° dans les dépressions et 15° en montagne

 

Vendredi :

Quelques signes de dégradation du temps avec l’approche d’une perturbation

Le vent du sud est fort dans la nuit précédente avec des rafales de l’ordre de 80 km/h sur les crêtes en particulier celle des Cévennes  au Pilat. Il continue dans la journée

Les minimums restent doux sans changement par rapport à la veille

Avec moins de soleil, les maximums amorcent une baisse et repassent en dessous de 18° partout

Par contre la perturbation n’est pas encore capable de déposer de précipitations, ce ne sera le cas  qu’à partir de la nuit suivante en Auvergne et ensuite le lendemain sur le reste de la région

 

Le printemps n’aime pas les week-ends , il en  dégrade souvent  le temps : à confirmer

Gérard Staron

Partager cet article
Repost0
23 mars 2017 4 23 /03 /mars /2017 16:57

Prévision du 23 au 27 mars 2017 (42, 43, 63, 69)

 

Nous régions est au contact de hautes pressions centrées sur le Royaume Uni, d’influences continentales froides en provenance du nord-est  et de remontées pluvieuses de Méditerranée venant du sud

Une rencontre agitée !

Les remontées de pluie méditerranéennes, force météorologique dominante depuis la nuit de mercredi à jeudi jouent les prolongations tout en perdant progressivement de leur influence sur la région à partir du Week-end. Les précipitations stoppent au moins provisoirement la période sèche de fin d’hiver que nous connaissions et elles affectent surtout l’axe du Mézenc au Pilat

Les températures subissent une chute sensible puis peu à peu remontent très lentement au fil des jours

Les vents très changeant connaissent toutes les directions possibles !

 

Jeudi :

Les pluies méditerranéennes jouent les prolongations, elles s’accompagnent de phénomènes orageux comme souvent. On a entendu le tonnerre mais  ce n’est pas un orage d’été

Elles remontent bien au-delà de l’axe du Mézenc au Pilat, le plus arrosé dans ce type de situation

La chute des températures est flagrante surtout sur la partie auvergnate. Les couloirs ligériens et séquano-rhodanien conservent des maximums plus élevés

 

Vendredi :

La nouvelle remontée de pluies méditerranéenne commence à être repoussée par l’air continental en provenance du nord-est. Les pluies sont importantes sur l’axe du Mézenc au Pilat, la pénétration au delà vers le nord concerne surtout les reliefs, beaucoup moins les dépressions

Les températures poursuivent leur baisse. De petites gelées sont possibles sur les plateaux de la partie auvergnate de la Margeride aux monts volcaniques, ailleurs les minimums sont à peine positifs

Les maximums passent en dessous de 10° sur la partie Massif central. Seules les plaines du Rhône et de la Saône restent au-dessus

Le vent de nord-est puis d’est est dévie en nord par les axes du relief en particulier avec le mistral en vallée du Rhône.

 

Samedi :

L’influence continentale de nord-est repousse les pluies méditerranéennes  qui ne sont capable d’atteindre que l’axe du Mézenc au Pilat  et le bassin du Rhône. Ailleurs accalmie dans les précipitations.

Les températures repartent à la hausse  avec des minimums supérieurs à 5° et des maximums au-dessus de 10° dans les dépressions. Moins chaque fois en montagne.

Le vent passe au sud-est, assez fort sur les crêtes

 

Dimanche :

Début d’amélioration du temps

Le répit dans les précipitations n’est perturbé qu’en fin de journée par quelques averses sur les reliefs avec peu de possibilités d’extension aux plaines

Si les minimums sont encore proches de zéro sur les plateaux auvergnats et vellaves, les maximums approchent de 15° dans les dépressions

Le vent passe au sud

 

Lundi :

Confirmation d’amélioration du temps

L’accalmie dans les précipitations se poursuit, la nouvelle perturbation devrait attendre la nuit pour en produire

Les minimums restent proches de la gelée sur les plateaux du Massif central (Margeride et Velay) et les maximums continuent leur hausse en atteignant ou en dépassent 15° dans les dépressions

Vent du sud faible

 

Le temps assez doux devrait ensuite reprendre : à confirmer

Gérard Staron

Partager cet article
Repost0
21 mars 2017 2 21 /03 /mars /2017 10:42
Eruption de l'Etna (17 et 20 mars)

Le satellite russe météor capté par Claude permet d'observer l'éruption en cours de l'Etna 

le 17 mars,  en haut on distingue en noir au centre le point chaud de l'éruption avec autour l'épandage des cendres ainsi que la condensation froide à haute altitude donc blanche  provoquée dans l'atmosphère proche 

le 20 mars,  en bas l'éruption semble faiblir , toutefois  l'image n'est pas à la même échelle. On distingue deux traînées noires de part et d'autre de l'Etna, deux coulées non encore refroidies ?

Dans les deux cas, le vent semble emporter le panache vers le nord  

Gérard Staron 

Partager cet article
Repost0
19 mars 2017 7 19 /03 /mars /2017 22:00

Prévision du 20 au 23 mars 2017

 

L’anticyclone s’efface pour laisser la place à des perturbations d’origine différente au fil des jours …

Les  précipitations affecteront d’abord les régions océaniques  de la bordure nord et surtout ses reliefs (Sancy, Hauts Forez, Monts de la Madeleine et du Beaujolais) mais ensuite leur répartition géographique sera plus généralisée.

La tendance des températures  est plutôt à la baisse.

Vent changeant au fil des jours

 

Lundi :

Pas de précipitations  sauf de rares averses sur les reliefs,  

Les températures sont assez élevées pour la saison  avec des minimums doux entre 5° sur les reliefs et 0° en vallée du Rhône et des maximums qui dépassent 15° dans les plaines de la Loire et de l’Allier, un peu moins dans celles du Rhône et de la Saône

Dans ces dernières des inversions associées à des couches de stratus sont possibles   

Le vent d’ouest est dévié en nord au sud d’une ligne de Noirétable au Beaujolais

 

Mardi

Une première perturbation en provenance du nord-ouest traverse la région. Elle dépose des précipitations en priorité sur les secteurs océaniques de la bordure septentrionale  des Combrailles du Roannais et du Beaujolais, et surtout ses reliefs cités dans l’introduction, ensuite les pluies faiblissent en pénétrant  dans le reste de la région où les montagnes sont surtout concernées

Les températures baissent. Le passage à la neige ne concerne que les parties sommitales des massifs les plus élevés (Sancy, Margeride, Mézenc et Forez)

Les minimums ne dépassent 5° que dans les plaines du Rhône et de la Saône et flirtent avec 0° sur les plateaux du cœur du Massif central

Les maximums ne dépassent 10° que dans les vals du Rhône et de la Saône

Toujours un vent d’ouest dévié en nord au sud d’une ligne qui varie peu par rapport à la veille

 

Mercredi

Des averses sont possibles sur les reliefs pendant la journée et privilégient les reliefs de la moitié nord (Sancy, Haut Forez , monts de la Madeleine et du Beaujolais), mais des précipitations plus soutenues en provenance du sud-ouest  avec de la neige sur les plateaux prennent la suite pendant la nuit suivante  

De petites gelées sont possibles le matin sur les plateaux du cœur du Massif central (Margeride, Velay et Auvergne)

Dans la Journée la partie auvergnate est plus fraîche (maximum à peine au-dessus de 10° en Limagnes)  que les couloirs  ligériens et séquano-rhodaniens où on approche de 15° avec un petit vent du sud

 

Jeudi :

La perturbation remontant du sud-ouest de la nuit précédente termine sa traversé de la région dans la matinée  par le couloir séquano-rhodanien. Elle a apporté de la neige sur les plateaux au-dessus de 800 mètres

Les températures baissent :

Des gelées affectent les plateaux du coeur du Massif central avec des minimums inférieurs à 5° partout

Maximums à peine supérieurs à 10° dans les dépressions

Vent faible

 

Un épisode de précipitations méditerranéennes est probable vendredi, mais sa pénétration dans nos départements est toujours difficile à préciser à l’avance !

Gérard Staron

Partager cet article
Repost0
15 mars 2017 3 15 /03 /mars /2017 15:02

Prévision du 15 au 19 mars 2017 (42, 43, 63, 69)

 

L’anticyclone des Açores  s’est installé plus tôt que prévu. Fort au départ, il s’affaiblira ensuite par le nord-est au fil des jours!

Au début  pas de précipitations et beaucoup de soleil  mais des perturbations qui passent dans le nord –est du pays auront tendance à pénétrer un peu plus pendant le week-end  dans notre direction en apportant des nuages et quelques précipitations sur la bordure des Combrailles au Roannais et au Beaujolais et surtout les reliefs voisins

Au début, Le vent calme permet l’installation de couches de stratus matinales associées à des inversions de températures comme ce mercredi dans les Limagnes (gelées à Clermont Ferrand) puis le vent du nord s’installe et forcit avec surtout le mistral en vallée du Rhône

Au début les températures, surtout les maximums,  sont élevées pour la saison, mais ensuite  le vent du nord et le manque de soleil provoquent une baisse sensible

 
Mercredi :

Beau temps ensoleillé, les températures dépassent 15 ° dans l’après-midi dans l’ensemble des dépressions

Pas de précipitations

 

jeudi :  

beau temps ensoleillé, pas de précipitations.

Avec le vent calme, des couches de stratus s’installent le matin dans les dépressions en particulier les plaines de la Saône, les nombreuses inversions de températures associées provoquent des minimums peu différenciés vers 5°

Les maximums augmentent, ils dépassent 18° dans l’ensemble des dépressions et approchent les 20° dans les Limagnes

 

Vendredi :

Toujours beau temps ensoleillé mais avec les prémices d’une dégradation

Les températures montent.

Les minimums approchent 10° mais le matin les stratus associés avec des inversions de températures et un vent calme touchent les dépressions en particulier les plaines de la Saône

Les maximums évoluent moins, entre 18 et 20° selon les dépressions , les plaines du Rhône et de la Saône semblant les plus chaudes avec un léger vent de sud dans la journée

La bordure d’une perturbation approche en fin de journée, elle provoque un risque faible d’averses éparses sur les reliefs du haut Beaujolais des monts de Tarare et de la Madeleine

 

Samedi :

Le vent d’ouest sévit au nord d’une ligne du Roannais au Beaujolais, il est dévié en nord par les reliefs au sud avec un mistral qui forcit en vallée du Rhône

La bordure de la nouvelle perturbation qui approche par le nord-est est plus capable d’apporter des nuages et des averses sur les monts du Beaujolais  et de la Madeleine et le Roannais que celle de la veille. La capacité des pluies  à descendre plus au sud est faible

Avec moins de soleil, les températures baissent :

Les minimums autour de 5° dans les dépressions

Les maximums qui descendent en dessous de 15° dans les dépressions

 

Dimanche :

La dégradation continue

Cette fois, la perturbation pénètre plus profondément dans nos départements à partir du nord. Naturellement la bordure des Combrailles, au Roannais et au Beaujolais est la plus arrosée avec les montagnes océaniques (Sancy, axes du Haut Forez aux monts de la Madeleine et du Pilat au haut Beaujolais) mais la capacité des pluies à affecter l’ensemble de nos départements est plus grande

Le vent du nord forcit en particulier le mistral

La baisse des températures est contenue pour les minimums (environ 7° dans les plaines de la Saône et du Rhône, et 5° dans les autres dépressions) mais elle se poursuit pour les maximums avec environ 10° dans les dépressions

 

L’anticyclone devrait ensuite rétablir sa suprématie après cette faiblesse : à confirmer

Gérard Staron

Partager cet article
Repost0
11 mars 2017 6 11 /03 /mars /2017 00:00

Prévision du 11 au 14 mars 2017 (42, 43, 63, 69)

 

Le temps sera très variable d’un jour à l’autre en raison d’un enchainement de types de temps assez atypique

Après un samedi anticyclonique, une perturbation océanique arrive par l’ouest puis est renvoyée dans sa direction d’origine

Après des températures élevées pour la saison, leur chute est dure

Après un court épisode de flux de sud on revient au vent du nord

Entre les deux, un épisode pluvieux dépose des précipitations importantes

 

Samedi :

Un avant-gout de printemps

Pas de précipitations et soleil abondant après dissipation des stratus matinaux en particulier dans le val de Saône

Vent faible avec une provenance du sud qui s’impose dans la journée 

Après des minimums vers 5° associés à des inversions de températures, les maximums montent à des niveaux élevés supérieurs à 18° dans les dépressions en particulier dans celles qui longent l’Allier (Limagnes) et la Loire (plaine du Forez)

 

Dimanche :

Le temps change avec l’arrivée d’une perturbation océanique dans le flux de sud qui précède, les minimums sont assez élevés vers 10° dans les dépressions

Les nuages puis les précipitations prennent la suite dans l’après-midi en commençant par les montagnes océaniques, en particulier les reliefs volcaniques auvergnats, puis en continuant en soirée dans toute la région

Les températures maximales baissent en commençant par l’Auvergne, moins de 15° dans es Limagnes, un peu plus dans les dépressions qui longent la Loire et encore 17 à 18° dans les plaines du Rhône et de la Saône

 

Lundi

Après avoir arrosé toute la nuit nos départements en déposant des cumuls substantiels, les pluies refluent vers leur direction d’origine dans la matinée et elles sont suivies d’averses ou de giboulées éparses en provenance du nord-est sur les reliefs. L’épisode pluvieux arrose peu l’axe Rhône / Saône.  

Le refroidissement est sensible pour les minimums aux alentours de 5°, un peu plus dans les plaines du Rhône et de la Saône, mais la chute est encore plus nette pour les maximums qui passent en dessous de 10° sauf dans les plaines du Rhône et de la Saône  

Le vent du nord avec burle et mistral revient

 

Mardi

Le temps amorce timidement son rétablissement

Fin des précipitations

Les minimums sont bas , vers 5° dans les dépressions et proches de zéro sur les reliefs

Le vent du nord sévit encore

Les maximums amorcent une timide remontée jusque vers 12° dans les dépressions

 

La poursuite du temps variable est probable ensuite.

Gérard Staron

 

Partager cet article
Repost0
8 mars 2017 3 08 /03 /mars /2017 11:03

Prévision spéciale Paris Nice

Du Beaujolais à Nice

 

La grande course cycliste de début de saison semble en avoir terminé avec les problèmes climatiques autant pour les précipitations, que le froid ou le vent violent

 

Mercredi 8 mars 17

Etape contre la montre Beaujeu - mont Brouilly

On pouvait craindre initialement des précipitations importantes sur la course avec le passage d’une perturbation !

Cette dernière en avance sur son calendrier prévu et surtout avec une trajectoire un peu plus septentrionale, le risque est devenu faible même si l’on ne peut exclure totalement quelques averses

Le vent sera assez faible

Les températures continuent de monter : maximums vers 13 à 14°

 

Jeudi :

Etape Quincié - Bourg de Péage

Pas de précipitations pour la Course avec des perturbations décalées vers le nord  et un parcours à l’abri derrière les crêtes de l’est du Massif central (Mont du lyonnais, Pilat et Monts du Vivarais) ce qui favorisera l’ensoleillement

Les températures sous abri  encore fraîches au départ vers 10°, augmentent au fil des kilomètres vers 17° à l’arrivée

Le vent peut avoir un impact sur la course dans la phase terminale après la côte de Saint Uze. De nord, le mistral prend de plus en plus de vitesse en descendant la vallée du Rhône avec des rafales proches de 50 km/h, surtout ce secteur proche de l’arrivée comprend plusieurs changements de direction susceptibles de provoquer des bordures lors des tronçons avec vent ¾ arrière entre la côte de Saint Uze et Saint Donat sur l’Herbasse, ou avec vent de côté dans la plaine de Valence entre Châteauneuf sur Isère et Alixian

Important pour le sprint: Les derniers kilomètres ont lieu par vent de face après Alixian

 

Vendredi :

Etape Aubagne - Fayence

Pas de précipitations sur la course

Températures agréables vers 18 à 20°

Le mistral encore sensible au départ  faiblit ensuite au fil des kilomètres

 

Samedi :

Nice Col de Couillole

Pas de précipitations sur la course

Vent faible limité aux brises locales

Températures agréables au départ vers 18° qui baissent progressivement avec l’altitude

 

Dimanche :

Pas de précipitations, la perturbation ne devrait arriver qu’après la course

Vent faible limité aux brises locales

Températures sans grands changements

 

Gérard Staron

Partager cet article
Repost0
5 mars 2017 7 05 /03 /mars /2017 20:59

Prévision spéciale Paris-Nice

Premières étapes jusqu’à Chalons sur Saône

 

Le début du mois de mars est souvent marqué par une petite recrudescence hivernale et cette année de faillit pas à cette probabilité

Si l’épreuve avait fréquenté les cols au-dessus de 800m, elle aurait rencontré la neige, mais ces altitudes ne sont pas au programme de ces premiers jours, même si l’on ne peut exclure une giboulée isolée

Cependant il y a un risque de précipitations et de vent fort avec des températures assez fraîches  sur la course

 

Lundi

Etape Rochefort en Yvelines - Amilly

Une perturbation pluvieuse traverse le Bassin parisien depuis le matin et la course démarre à la fin de son passage. Le risque de précipitations sur la course est réel, pluie continue au début puis giboulées de plus en plus espacées

Une tempête traverse le sud du Bassin parisien, les rafales atteindront au moins 50km/h selon une direction d’ouest et de nord-ouest plutôt favorable aux coureurs, sauf à la fin après le changement de direction de Châtillon sur Coligny. Si la tempête s’étendait un peu plus au nord , les rafales atteindraient alors de 80 à 90 km/h. le risque de bordures est réel dans la traversée du Gatinais sur un parcours qui alternera plateaux dégagés et forêt en bordure de celle d’Orléans.

Températures vers 5°   

 

Mardi :

Etape Chablis - Châlons-sur-Saône

Le risque de précipitations, plutôt de giboulées, semble limité au début de la Course jusqu’au passage de la Montagne bourguignonne

Le vent de nord-ouest est encore fort avec des rafales de l’ordre de 50 km/h en provenance du nord-ouest susceptible de provoquer des bordures, direction favorable en fonction du tracé de la course

Le temps change le long des hautes côtes de Beaune en fin d’étape, moins de vent , plus de précipitations et hausse des températures vers 8 à 9°

 

Les problèmes climatiques doivent diminuer dans les étapes suivantes à confirmer

Gérard Staron

Partager cet article
Repost0

Presentation

  • : Le blog de Gérard Staron Président de l'AMRL
  • : Le journal du climat et de la géographie libres. Actualité climatique Climat et société, impact du climat sur les activités humaines . Prévisions sur 4 jours
  • Contact

Rechercher

Articles Récents

  • Record de froid ou fraicheur (au choix) en avril sur la région Stéphanoise
    Depuis 2006, soit 16 ans , jamais un mois d'avril n'avait connu des températures aussi basses autant à Saint Etienne (alt 500m ) qu'à Montregard (alt 990 m) en Haute Loire aux confins des monts du Vivarais et du plateau de Montfaucon . Voici le bilan...
  • Covid : divorce entre discours et statistiques !
    Covid 19 : divorce entre discours et statistiques ! Que n’entend-t-on pas sur la façon dont la France a géré la crise du Coronavirus, on est en retard sur tout, le scandale est partout, on est mauvais sur tout, je vous fais grâce de tous les discours...
  • crues océaniques en cours ( situation 1/02/2021 et évolution probable )
    Des crues des rivières océaniques forment actuellement un puzzle aux 4 coins de notre pays Dans les hauts de France deux zones sont à surveiller : 1) les rivières descendant des collines de l'Artois semblent avoir connu leur maximums La Lys a atteint...
  • les particularités de l'élection américaines de 2020!
    Les particularités de l’élection de 2020 aux Etats Unis ! Un documentaire télévisé titrait « Donald trump est-il capable du pire ? » En réalité il a toujours « joué avec le pire » cela lui a permis de gagner dans beaucoup de circonstances comme homme...
  • L'opérette .... une idée d'étrennes
    Le livre "L'opérette parfum de l'histoire" présenté sur la revue Opéra Magazine ......
  • Prévision du 2 au 5 décembre 2020 : hivernal
    Prévision de Gérard Staron du 2 au 5 décembre 2020 (42, 43, 63, 69) Avec une descente froide en provenance des régions arctiques sur le proche Atlantique, l’hiver est arrivé avec le mois de décembre, son début officiel pour la Météorologie C’est le retour...
  • Cultes, covid et confinement: analyse historique !
    Cultes, covid, et confinement : analyse historique L’année 2020 aura vu à deux reprises l’interdiction des cérémonies religieuses et plusieurs dimanches, des croyants en prière devant leurs églises ! Jusqu’à quand faut-il remonter pour trouver pareil...
  • Prévision du 24 au 28 novembre 2020: les hautes pressions résistent
    Prévision de Gérard Staron du 25 au 28 novembre 2020 ( 42, 43, 63, 69) L’anticyclone se retire derrière les Alpes pour repousser les assauts des précipitations qui remontent du Levant Espagnol qui au maximum atteindront le Mézenc et des perturbations...
  • prévision du 15 au 18 novembre 2020 : Yoyo des tempéartures et du vent
    Prévision de Gérard Staron du 15 au 18 novembre 2020 (42, 43, 63, 69) Les anticyclones méditerranéens tiennent encore bon quelques jours et ils évitent à nos départements de connaitre les excès subis par les côtes de La Manche. Temps restera globalement...

Mes ouvrages

                                                                noel boules noel boules 4 gif                                                              noel boules noel boules 4 gif                                                                                                                                                                                                    noel boules noel boules 4 gif

Mon Site

                                                                                                                        Site

Articles sur Le progrès

Phénomènes météo exceptionnels de 1945 à nos jours (2013)

Quel drôle de temps

La Loire p 78, 79

Le Gier p 80

La fureur du Furan p 81

Climat de la Loire: Effet de couloir p 194

Climat de la Haute-Loire:

Le coeur  du Massif Central  p 195