Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 janvier 2018 2 16 /01 /janvier /2018 00:00

Prévision de Gérard Staron du 16 au 19 janvier 2018 (42, 43, 63, 69)

 

Les perturbations océaniques d’ouest  balaient la France, la partie nord du pays est plus concernée que nous par les coups de vents, les pluies mais nos départements ont leur part

Les coups de vents d’ouest balaient surtout les crêtes du Massif central en particulier la partie auvergnate

Les perturbations se succèdent les unes après les autres.  Les précipitations affectent la bordure des Combrailles au Roannais et surtout ses reliefs, les montagnes volcaniques auvergnates, la Margeride et l’axe du haut Forez aux monts de la Madeleine, les monts de Tarare  et le haut Beaujolais. Les autres montagnes paraissent moins touchées et les bassins internes du Massif central ( Le Puy, les Limagnes du sud et dans une moindre mesure la plaine du Forez) sont en partie à l’abri

Le passage à la neige s’effectue le plus souvent vers 1000 m

Les températures sont relativement douces pour la saison surtout les minimums avec peu de gelées. Les maximums restent en dessous de 10° le plus souvent dans les dépressions. Les grosses variations sont importantes en fonction du passage du secteur doux ou froid des perturbations !

 

Mardi :

Les précipitations dans la nuit précédente avec passage à la neige au-dessus de 1000 m s’atténuent dans la journée et correspondent à la répartition géographique citée au-dessus

Très peu de gelées le matin, sauf sur les sols enneigés et dans les cuvettes de moyenne altitude du cœur du Massif central, mais les minimums ne dépassent pas 5° dans les dépressions

Les maximums sont assez doux pour la saison , plus de 10° dans les plaines et même 12° dans celles du Rhône

Le vent d’ouest souffle fort sur les crêtes auvergnates

 

Mercredi :

Refroidissement

La nouvelle perturbation arrive dans la nuit précédente, douce au début elle apporte surtout de la pluie puis on passe à la neige  qui descend jusqu’à 800 à 1000 m environ. Les averses de neige  continuent dans la journée sur les reliefs. La répartition géographique est la même que celle déjà décrite

Le matin, de petites gelées concernent les plateaux du Massif central

Dans la journée les températures montent peu, les montagnes enneigées restent sans dégel, les plaines ne dépassent pas 5°

 

Jeudi :

Pas de précipitations entre la perturbation de la veille et celle de la nuit suivante sauf des flocons sur les montagnes volcaniques auvergnates et les monts du Forez

Un léger redoux limite les gelées du matin sur les montagnes enneigées et les cuvettes de moyenne altitude

Les maximums remontent vers 10° dans les dépressions

 

Vendredi :

Une nouvelle perturbation arrive la nuit précédente. Elle commence par déposer des pluies puis à partir du petit matin passage à la neige à des altitudes de plus en plus basses sur les montagnes (vers 800 à 1000 m)

Les minimums du matin sont doux avec très peu de gelées sauf sur les reliefs enneigés

Les maximums baissent, ils ne dépassent pas 6° dans les plaines sauf celles du Rhône vers 8°

 

Une série de perturbations océaniques d’ouest se termine souvent par une venant du nord, ceci pourrait se produire samedi avec un retour hivernal.

 

Partager cet article
Repost0
11 janvier 2018 4 11 /01 /janvier /2018 22:19

Prévision de Gérard Staron du 12 au 15 janvier 2018 (42, 43, 63, 69)

 

Nous vivons une période de transition avec des hautes pressions fragiles et temporaires,  entre deux familles de perturbations océaniques celle qui vient de se terminer  et celle qui revient la semaine prochaine.

Les précipitations sont plus rares mais des averses subsistent certains jours sur les reliefs  avec passage à la neige à partir de 800 à 1000 m. L’atmosphère reste humide et nébuleuse

Les températures sont intermédiaires sans grands froids et sans douceur marquée. De petites gelées affectent la partie Massif central, les minimums sont à peine positifs en plaine. Les maximums ne dépassent jamais 10°

Le vent est changeant et alterne directions contraires

 

Vendredi :

Depuis la nuit précédente de petites précipitations en provenance du nord, souvent de la bruine affectent surtout les reliefs océaniques et la partie nord de nos départements avec un passage à la neige à partir de 800 m , elles s’atténuent au fil des heures mais l’atmosphère reste humide et nuageuse dans les basses couches de l’atmosphère.

Les températures sont de saison   

Le matin, on se situe entre de petites gelées sur les plateaux du cœur du Massif central et des minimums légèrement positifs en plaine

Les maximums de la journée sont à peine plus élevés  que les minimums, seules les plaines qui longent le Rhône et la Saône dépassent nettement 5°

Le vent du nord avec burle sur les plateaux de la Haute Loire et mistral en vallée du Rhône continue  

 

Samedi :

Quasiment pas de précipitations sauf bruine sous des couches de stratus dans une atmosphère humide

Les minimums baissent avec des gelées sur l’ensemble de la partie Massif central, bassins internes y compris, seules quelques plaines extérieures y échappent de justesse le long du Rhône et de la Saône, dans le Roannais et le Bourbonnais   

Les maximums augmentent un peu mais ils restent partout en dessous de 10° et même de 5° en montagne

Le vent du nord du matin laisse la place ensuite à celui du sud qui devient assez fort en soirée sur les crêtes du Massif central

 

Dimanche :

Une grosse pluie méditerranéenne dans le Languedoc a des difficultés à arriver sur nos régions et à dépasser les reliefs bordiers de l’axe du Mézenc au Pilat, de la Margeride et des montagnes volcaniques auvergnates. Il est toujours très difficile d’évaluer les quantités de précipitations déposées dans ce cas, au-delà de ces reliefs, car elles peuvent être très variables sur des distances faibles  Sur les reliefs le passage à la neige s’effectue entre 800 et 1000 m.

Les températures varient peu  

Les gelées sont moins étendues que la veille sur les reliefs et les plaines ont des minimums  légèrement positifs

Les maximums se situent vers 10° en plaine et descendent en dessous de 5° sur les reliefs

Le vent faiblit

 

Lundi :

Pas de précipitations avant l’arrivée d’une nouvelle perturbation océanique en soirée qui constitue la première d’une famille très active qui va balayer la France pendant la semaine

Son arrivée est précédée d’un vent de sud-ouest qui souffle de plus en plus fort sur la moitié nord de l’ensemble géographique. Il est beaucoup plus faible sur la Haute Loire

Les températures varient peu

Toujours de petites gelées sur les plateaux du cœur du Massif central

Les maximums ne dépassent pas 10° en plaine mais restent positifs partout

 

Ensuite la semaine devrait présenter une suite de perturbations océaniques avec des pluies abondantes sur les reliefs concernés, mais assez faibles dans les plaines internes du Massif et une douceur plus affirmée  

Partager cet article
Repost0
7 janvier 2018 7 07 /01 /janvier /2018 19:33

Prévision de Gérard Staron   du 8 au 11 janvier 2018 (42, 43, 63, 69)

 

La situation reste assez erratique avec des surprises comme celle qui a empêché les pluies remontant de Méditerranée de pénétrer dans le cœur du Massif central, ce dimanche et qui devront encore attendre

Les précipitations restent (très importantes mais elles remontent d’abord de Méditerranée et ont des difficultés à pénétrer dans le Massif central au-delà d’une ligne du Mézenc aux Monts volcaniques auvergnats, ensuite les perturbations océaniques viennent buter sur les monts volcaniques auvergnats. Les inondations ne sont pas terminées sur le bassin de la Dordogne et ceux descendant des Alpes vers le Rhône  mais nos départements devraient être globalement épargnés

Les températures restent assez douces, mais avec une tendance à la baisse qui les fait se rapprocher progressivement des niveaux de saison. Quasiment pas de gelées matinales, maximales limitées par un manque de soleil

Vents changeant

 

Lundi :

Les fortes précipitations remontant de Méditerranée butent longtemps sur l’encadrement montagneux de nos départements du Mézenc à la Margeride et aux monts volcaniques auvergnats, ensuite en soirée les pluies remontent vers le nord sur le secteur du Pilat  et le Forez avec une intensité difficile à prévoir

Les températures restent douces : pas de gelées matinales , minimums supérieurs à 5° et maximums au-dessus de 10° en plaine et de 5° en montagne

Vent faible plutôt de nord

 

Mardi :

Les températures baissent : les minimums se situent vers 5° partout sans gelées notables et avec des inversions de températures sous des couches de stratus dans les cuvettes en particulier celles de la Saône, les maximums passent en dessous de 10° même en plaine

Les dernières précipitations passent à la neige en montagne au-dessus de 1200 m

Le vent du sud reprend et forcit en fin de journée

 

Mercredi

Accalmie dans les précipitations avant l’arrivée d’une nouvelle perturbation en fin de journée

Cette dernière est précédée du vent du sud

Les températures continuent une légère baisse avec des minimums en dessous de 5°  partout et à peine positifs en montagne. Les maximums restent au même niveau que la veille , à peine 10° en plaine

 

Jeudi :

La nouvelle perturbation océanique vient buter dans la nuit précédente sur le Massif central en particulier les monts volcaniques auvergnats. Les précipitations affectent l’ouest du Massif central jusqu’aux Monts du Forez et disparaissent au-delà vers l’est. Elles passent à la neige en montagne au-dessus de 800 à 1000 m

Les températures continuent leur baisse

Les minimums sont proches de zéro sur la partie Massif central , seules les plaines bordières (Limagnes bourbonnaise, plaines de Roanne, du Rhône et de la Saône) approchent de 5°

Les maximums descendent en dessous de 10° partout

Le vent du nord avec burle sur les plateaux de la Haute Loire et mistral en vallée du Rhône revient en fin de journée

 

Le retour lent de l’hiver réel  semble continuer ensuite

Partager cet article
Repost0
3 janvier 2018 3 03 /01 /janvier /2018 20:27

Prévision de Gérard Staron du 4 au 7 janvier 2018 (42, 43, 63, 69)

 

Le temps reste très agité, venteux, pluvieux et doux

Les perturbations changent de direction , on passe de celles océaniques d’ouest à celles de sud qui remontent de Méditerranée avec des vents forts associés d’ouest puis de sud proches du niveau de la tempête

Les pluies affectent d’abord surtout les hauteurs océaniques en particulier les monts volcaniques auvergnats, les crêtes du Forez et des monts de la Madeleine puis elles basculent pendant le week-end pour affecter surtout le sud de la Haute Loire

La grande douceur reste d’actualité, pas de gelées, les minimums sont très élevés pour la saison  et des maximums relativement moins haut. Les températures baissent légèrement au fil des jours après un jeudi presque chaud

Avec ce type de situation, des surprises sont possibles, modestie du météorologue !

 

Jeudi :

La nuit précédente et la matinée sont marquées par des précipitations très fortes sur les montagnes océaniques en particulier les monts volcaniques auvergnats et dans une moindre mesure l’ensemble des reliefs. Les bassins internes du Massif central  (Limagnes du sud, le Puy et plaine du Forez) sont en grande partie à l’abri

Au même moment, des vents violents d’ouest soufflent les crêtes su Massif central avec des rafales proches de la tempête ( 100 km/h) c’est Eléanor atténué

Une grande douceur affecte la région. Les minimums sont très élevés côté auvergnat avec plus de 10° dans les Limagnes, un peu moins doux dans les plaines Rhodaniennes. Inversement les maximums sont très hauts dans les plaines du Rhône et approchent 17° alors que les plaines de la Loire et de l’Allier sont en dessous de 15°

 

Vendredi :

Encore des pluies importantes sur les régions océaniques en particulier sur les montagnes volcaniques auvergnates avec une répartition géographique proche de celle de la veille

Encore la douceur, mais un peu moins forte que la veille, les minimums approchent seulement de 10° en plaine, pas de gelées en montagne. Les maximums approchent  15° dans les plaines du Rhône, de la Saône, et de la Loire

Les vents plus faibles changent de direction en passant de l’ouest au sud

 

Samedi :

Le vent du sud forcit au fil des heures et il approche du seuil de la tempête (100 km/h) en soirée sur les crêtes de la Haute Loire

Les pluies encore faibles  remontant de Méditerranée, ne semblent pas dépasser le Mézenc

La douceur subsiste encore mais la baisse des températures se précise. Les minimums dépassent encore 5° partout mais sans atteindre 10° même en plaine

Les maximums dépassent 10° en plaine, ils sont plus haut sur l’axe du Rhône et de la Saône

 

Dimanche :

Les pluies de Méditerranée sont fortes la nuit précédente et  le matin,  surtout dans le sud de la Haute Loire entre Mézenc et Margeride, elles remontent ensuite sur le Velay, le Forez , surtout le long de l’axe Mézenc Pilat en faiblissant progressivement

La neige peut revenir sporadiquement au-dessus de 1000 m

Le vent du sud faiblit

Les températures continuent à baisser en commençant par l‘Auvergne, les minimums restent positifs partout, les maximums se situent vers 10° en plaine.

 

L’hiver revient ensuite lentement à pas feutrés !

Partager cet article
Repost0
3 janvier 2018 3 03 /01 /janvier /2018 00:29

la fin de l'année 2017 est marquée par l'importance du nombre de ces jours de gel 

la somme d'octobre 1 jour

de novembre 21 jours (record déjà signalé)

et de décembre :  23 jours

fournit un total de 45 jours pour de dernier trimestre 2017.

Jamais depuis 2006 un tel nombre de jours n'avait été atteint et il devance :

2008 et 2010 avec 42 jours 

2007 avec 40 jours.

à l'opposé 2011 n'avait connu que 18 jours de gel.

Par contre si le froid a été régulier , il n'a pas été très intense , la température la plus basse enregistrée en décembre n'est que de -7.4° bien loin des -15.3° de décembre 2010. 

G. Staron 

Partager cet article
Repost0
30 décembre 2017 6 30 /12 /décembre /2017 12:15

Prévision de Gérard Staron du 30 décembre 2017 au 3 janvier 2018 (42, 43, 63, 69)

 

Nous connaissons une phase d’hiver océanique avec une suite de perturbations d’ouest qui affectent surtout les côtes de la Manche avec un temps très changeant

Notre région située en bordure méridionale de leur trajectoire  reçoit surtout des pluies importantes sur les montagnes volcaniques auvergnates, mais aussi sur la face septentrionale des Combrailles au Roannais et au Beaujolais. Les cumuls sont plus faibles sur les autres montagnes  alors que les bassins internes du Massif central sont peu arrosés.

Le passage à la neige s’effectue largement au-dessus de 1000 m, parfois même au-dessus des montagnes les plus élevées

La douceur s’installe, quasiment pas de gelées matinales, maximums assez élevés pour la saison, souvent au-dessus de 10° en plaine

Notre région est le plus souvent à l’abri des vents violents qui affectent la moitié nord de la France, sauf dans la soirée de lundi où des rafales proches de la tempête (100 km/h)  sont à craindre sur  les crêtes du Massif central

 

Samedi :

Arrivée de la douceur avec des maximums qui dépassent 10° en plaine et même 5° en montagne.

La journée reste pluvieuse même si le gros des précipitations est déjà passé. Des averses, surtout de pluies sont encore probables une grande partie de la journée sur les reliefs et les régions  de la bordure nord (Limagnes du nord, Roannais  et beaujolais). Les bassins internes sont peu touchés

Le manteau neigeux recule de façon spectaculaire, hier à 500 m, il est déjà remonté au-dessus de 1000 m.

 

Dimanche :

Accalmie dans les précipitations entre les dernières précipitations de la perturbation précédente et celles de la suivante qui arrive en soirée avec surtout des pluies

La douceur est confirmée , quasiment pas de gelées matinales sauf dans les trous à froid et sur les montagnes enneigées, les maximums dépassent 10° quasiment partout  et s’en approchent même en montagne.

 

Nuit du nouvel an pluvieuse et assez douce , pas de neige en dessous de 1000  m

 

Lundi :  

Après la perturbation de la nuit précédente et une accalmie assez brève dans les précipitations  une autre arrive dans l’après-midi avec son lot de pluie. Les cumuls sont surtout importants sur les reliefs volcaniques auvergnats

Plus fraiches, l’altitude de passage à la neige concerne les reliefs au-dessus de 1200 m pour la nuit de dimanche à lundi et de 1000m pour celle de la journée  

Les températures sont en légère baisse. Quelques gelées dans les cuvettes de moyenne altitude, maximums en dessous de 10° en plaine et de 5° en montagne.

Attention, un coup de vent violent d’ouest ou sud-ouest faisant suite à une tempête sur les côtes de l’Atlantique touche les crêtes du Massif central en soirée avec des rafales proches de 100 km/h

 

Mardi :

Journée pluvieuse et fraîche

Les précipitations continuent une grande partie de la journée avec passage à la neige sur les reliefs au-dessus de 800 à 1000 m

Les températures continuent leur baisse avec  l’arrivée d’un air plus froid

Les gelées reviennent sur les plateaux du cœur du Massif central (Margeride et Velay) et les minimums en plaine sont en dessous de 5°  

Le thermomètre monte très peu dans la journée avec des maximums qui dépassent peu 5° même en plaine

 

Mercredi :

Avec une nouvelle perturbation d’ouest, c’est le retour du redoux

La journée est pluvieuse avec des cumuls substantiels sur les régions océaniques déjà citées, pas de nouvelle neige même en montagne (sauf peut-être Sancy), et recul du manteau à haute altitude  

Les températures remontent pendant la nuit, pas de gelées matinales, les maximums dépassent à nouveau 10° sauf sur les hautes montagnes encore enneigées

 

Et naturellement bonne et heureuse année 2018 à tous les lecteurs de ce blog !

Partager cet article
Repost0
26 décembre 2017 2 26 /12 /décembre /2017 12:22

Prévision de Gérard Staron du 27 au 29 décembre 2017 : (42, 43, 63, 69)

 

Dans une situation hivernale océanique marquée par une succession de perturbations plus ou moins froide

Le temps alterne des phases de refroidissement avec des gelées matinales généralisées et des jours sans dégel en montagne et des périodes de redoux marqués même en altitude

Les précipitations alternent des phases de pluies et de neiges à des altitudes asses basses

 

Mercredi :

Forte dégradation hivernale

Le matin nous sommes encore dans le redoux avec des tempéartures minimales positives à toutes altitudes

Il arrive une perturbation froide qui dépose d’abord de la pluie puis ensuite de la neige à des altitudes de plus en plus basses sur l’ensemble des plateaux

Les températures baissent dans la journée par rapport au matin et le gel revient sur les montagnes

 

Jeudi :

Journée froide et maussade  avec des chutes de neige éparses sur la face septentrionale de nos départements  et ses reliefs

Le matin,  gelées généralisées, plaines y comprises, sévères sur les plateaux et peine positives dans les plaines

La journée est sans dégel en montagne, et les maximums sont à peine positifs en plaines

 

Vendredi :

Le matin reste froid avec des gelées généralisées, un peu moins sévères que la veille surtout sur la partie auvergnate

Un redoux arrive par l’ouest et l’Auvergne avec une perturbation qui commence par de la neige avant de passer à de la pluie à des altitudes de plus en plus élevées

Les maximums remontent en commençant par l’ouest, ils approchent près de 10° dans les Limagnes, un peu moins dans les plaines de la Loire et celles du Rhône (environ 6 à 7°)

 

Les derniers jours de l’année devraient se passer dans la douceur

Partager cet article
Repost0
22 décembre 2017 5 22 /12 /décembre /2017 22:28

Prévision de Gérard Staron  du 23 au 26 décembre 2017 ( 42, 43, 63, 69)

Le temps évolue avec le décalage du centre de l’anticyclone de l’Atlantique aux Balkans

Le flux de nord qui plaquait contre la Massif central cette couche de grisaille avec cette bruine en particulier sur le Pilat et les montagnes du Massif central va progressivement être changé en un flux de sud qui nettoie le ciel

Les précipitations cessent enfin mais reprennent la semaine prochaine avec des perturbations océaniques classiques d’ouest

La douceur s’accentue en altitude d’abord avec le retour du soleil  pour Noel alors que les dépressions en particulier les plaines de la Saône conservent plus longtemps le couvercle de grisaille qui maintient les maximums de températures à des niveaux assez bas

Peu de gelées sauf sur les montagnes enneigées

 

Samedi :

Dernier jour du couvercle de grisaille avec bruine dans les dépressions et sur les versants septentrionaux de nos reliefs. La couche de stratus commence à se trouer dans l’après-midi  sur les montagnes les plus élevées

Dernier jour aussi de vent du nord avec burle et mistral en vallée du Rhône

Très peu de gelées le matin sauf sur les zones enneigées des montagnes

Les maximums restent aussi limités, vers 5° en plaine sous la couche de stratus

 

Dimanche :

Le flux de nord prend fin  même si le mistral en vallée du Rhône fait un peu de résistance, il est remplacé par un flux de sud qui commence à dégager le ciel

En altitude après de petites gelées le matin sur les sols enneigés, le flux de sud provoque le retour du soleil  en montagne  en particulier sur l’axe du Mézenc au Pilat avec des températures maximales en nette hausse (vers 6 à 7°)

La couche de stratus est beaucoup plus lente à disparaitre dans les plaines qui débouchent vers le nord en particulier celles du val de Saône qui sous cette couche garde des températures basses minimums comme maximums. Les plaines qui longent la Loire et l’Allier  sont débarrassées plus facilement de la couche de grisaille

 

La nuit de Noël ne devrait pas comporter de gros pièges pour automobilistes, quasiment pas de gelées, risque de verglas faible sauf en haute montagne,   pas de chutes de neige,  attention cependant au brouillard en passant entre montagnes et dépression.

 

Lundi :

Le matin de fortes inversions de températures opposent les montagnes dans le flux de sud et le soleil et les dépressions, en particulier le val de Saône, qui restent sous la couche de stratus

Quasiment pas de gelées le matin sauf sur les rares sols encore enneigés

Le vent de sud forcit au fil des heures en particulier sur les crêtes entre Mézenc et Pilat (attention à quelques fortes rafales), il chasse les derniers stratus des plaines où les températures maximales atteignent 10°, il permet aussi la remontée de nuages de Méditerranée, « entrées maritimes » dont les rares pluies ne devraient pas dépasser le Mézenc

 

Mardi :

Ce fort vent du sud annonce une perturbation océanique arrivée dans la nuit de lundi à mardi et traverse ensuite la région. Elle apporte des pluies surtout importantes sur les reliefs océaniques en particulier les montagnes volcaniques auvergnates et de la neige en altitude au- dessus de 1000 m

Les températures restent encore douces, quasiment  pas de gelées sous les nuages,  maximums vers 8 à 10° dans les dépressions mais baisse des maximums  en montagne avec une absence de soleil

 

Le temps océanique devrait continuer ensuite avec neige en montagne et pluie en dessous, températures assez douces sauf baisse mercredi

 

Partager cet article
Repost0
22 décembre 2017 5 22 /12 /décembre /2017 19:35

Il pleut de façon continue depuis 3 jours à Saint Etienne, une petite bruine que rien n'arrête et qui dépose des cumul non négligeables

j'ai mesuré

3 mm le 21 au matin

3.5 mm le 22

et depuis ce matin déjà 2 mm

Pourtant le radar météorologique n'a rélevé que de rares petites virgules le 20 et le 22 et aucun signe de précipitations le 21

En réalité les radars ne peuvent pas voir ces petites pluies qui sont localisées dans les basses couches de l'atmosphère d'autant plus que le radar de Sembadel qui couvre la région ne peut pas tout voir en raison des arbres qui l'entourent

Il s'agit en effet d'une couche de stratus plaquée au sol et dont l'épaisseur limitée leur permet d'échapper à la vue du radar surtout conçu pour capter les pluies émises par les nuages d'altitude et dont la couverture passe au dessus!

Ces pluies prennent de l'importance sur le versant nord du Pilat puisqu'il s'agit d'un flux septentrional qui vient buter sur ce relief très sensible à ce type de temps . Ceci contribue à accentuer les pluies sur le secteur stéphanois !

Gérard Staron

Partager cet article
Repost0
18 décembre 2017 1 18 /12 /décembre /2017 23:32

Prévision de Gérard Staron du 19 au 22 décembre 2017 : (42, 43, 63, 69)

 

Les hautes pressions de l’Atlantique décident une petite poussée en direction de la France mais cette dernière est insuffisante pour nous faire sortir complètement  de l’influence septentrionale  que nous connaissons depuis trop de jours !

Fini les grosses chutes de neige comme celle de ce matin qui a affecté Lyon mais pas saint Etienne, la perturbation venant bloquer sur l’air froid qui a résisté sur le bassin du Rhône mais pas celui de la Loire, elles se poursuivent plus à l’est sur le Jura , les Alpes

Cependant on ne peut exclure des flocons sur les reliefs à des altitudes de plus en plus hautes remplacées ensuite par de la pluie

Cette influence de nord combinée avec l’enneigement sur les reliefs ralentit le redoux. Sur les reliefs enneigés les gelées font de la résistance parfois toute la journée alors que les plaines augmentent un peu chaque jour leurs températures positives. Grosse différence du temps selon l’altitude rudesse sur les reliefs, redoux en plaine  !

Le vent du nord continue tous les jours avec la burle et le mistral en vallée du Rhône, très faible ailleurs.

 

Mardi :

Sur les reliefs des flocons épars continuent d’alimenter l’enneigement avec des gelées susceptibles d’occuper toute la journée sur les plus hauts massifs

Les températures sont positives en plaines minimums comme maximums avec une faible différence entre les deux et des niveaux modestes

 

Mercredi :

De rares flocons  sont encore possibles à des altitudes de plus en plus élevées avec un recul de l’enneigement. Les plateaux sont découverts progressivement

Sur les sols enneigés les gelées sont observées le matin et toute la journée à haute altitude  (Mézenc et Margeride surtout)

En plaine les températures positives sont en très légère hausse vers 3 à 5°

 

Jeudi :

Les rares précipitations sur les reliefs se font sous forme de pluie ,  le manteau niveau continue de reculer par tranches d’altitude successives

Les gelées sont terminées sauf sur les hauts reliefs enneigés

Les maximums dépassent 5° en plaine

 

Vendredi :

Toujours des précipitations sur les reliefs sous forme de pluie

Le recul du manteau nival se poursuit

Plus de gelées à tous niveaux d’altitude, avec des minimums qui peuvent atteindre 5°  dans les plaines externes : Limagnes de l’aval, plaines de Roanne et du Rhône   

Les maximums sont à peine supérieurs aux minimums car le vent du nord, la burle et le mistral reprennent de la vigueur

 

Le redoux devrait attendre  Noel pour s’accentuer !

Partager cet article
Repost0

Presentation

  • : Le blog de Gérard Staron Président de l'AMRL
  • : Le journal du climat et de la géographie libres. Actualité climatique Climat et société, impact du climat sur les activités humaines . Prévisions sur 4 jours
  • Contact

Rechercher

Articles Récents

  • Record de froid ou fraicheur (au choix) en avril sur la région Stéphanoise
    Depuis 2006, soit 16 ans , jamais un mois d'avril n'avait connu des températures aussi basses autant à Saint Etienne (alt 500m ) qu'à Montregard (alt 990 m) en Haute Loire aux confins des monts du Vivarais et du plateau de Montfaucon . Voici le bilan...
  • Covid : divorce entre discours et statistiques !
    Covid 19 : divorce entre discours et statistiques ! Que n’entend-t-on pas sur la façon dont la France a géré la crise du Coronavirus, on est en retard sur tout, le scandale est partout, on est mauvais sur tout, je vous fais grâce de tous les discours...
  • crues océaniques en cours ( situation 1/02/2021 et évolution probable )
    Des crues des rivières océaniques forment actuellement un puzzle aux 4 coins de notre pays Dans les hauts de France deux zones sont à surveiller : 1) les rivières descendant des collines de l'Artois semblent avoir connu leur maximums La Lys a atteint...
  • les particularités de l'élection américaines de 2020!
    Les particularités de l’élection de 2020 aux Etats Unis ! Un documentaire télévisé titrait « Donald trump est-il capable du pire ? » En réalité il a toujours « joué avec le pire » cela lui a permis de gagner dans beaucoup de circonstances comme homme...
  • L'opérette .... une idée d'étrennes
    Le livre "L'opérette parfum de l'histoire" présenté sur la revue Opéra Magazine ......
  • Prévision du 2 au 5 décembre 2020 : hivernal
    Prévision de Gérard Staron du 2 au 5 décembre 2020 (42, 43, 63, 69) Avec une descente froide en provenance des régions arctiques sur le proche Atlantique, l’hiver est arrivé avec le mois de décembre, son début officiel pour la Météorologie C’est le retour...
  • Cultes, covid et confinement: analyse historique !
    Cultes, covid, et confinement : analyse historique L’année 2020 aura vu à deux reprises l’interdiction des cérémonies religieuses et plusieurs dimanches, des croyants en prière devant leurs églises ! Jusqu’à quand faut-il remonter pour trouver pareil...
  • Prévision du 24 au 28 novembre 2020: les hautes pressions résistent
    Prévision de Gérard Staron du 25 au 28 novembre 2020 ( 42, 43, 63, 69) L’anticyclone se retire derrière les Alpes pour repousser les assauts des précipitations qui remontent du Levant Espagnol qui au maximum atteindront le Mézenc et des perturbations...
  • prévision du 15 au 18 novembre 2020 : Yoyo des tempéartures et du vent
    Prévision de Gérard Staron du 15 au 18 novembre 2020 (42, 43, 63, 69) Les anticyclones méditerranéens tiennent encore bon quelques jours et ils évitent à nos départements de connaitre les excès subis par les côtes de La Manche. Temps restera globalement...

Mes ouvrages

                                                                noel boules noel boules 4 gif                                                              noel boules noel boules 4 gif                                                                                                                                                                                                    noel boules noel boules 4 gif

Mon Site

                                                                                                                        Site

Articles sur Le progrès

Phénomènes météo exceptionnels de 1945 à nos jours (2013)

Quel drôle de temps

La Loire p 78, 79

Le Gier p 80

La fureur du Furan p 81

Climat de la Loire: Effet de couloir p 194

Climat de la Haute-Loire:

Le coeur  du Massif Central  p 195