Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 mai 2018 3 16 /05 /mai /2018 16:14
L'épisode pluvio-neigeux du 12 au 15 mai 2018 : le basculement sur notre région des masses pluvieuses

ces images du satellite NOAA  captées et transmises par Claude permettent de comprendre pourquoi notre région et en particulier les Montagnes de l'est du Massif central ont été au coeur de l'épisode pluvio-neigeux de cette mi mai.

Progressivement des masses pluvieuses qui remontent de la Péninsule Ibérique vont être retroussées quand elles vont entrer en contact avec l'air froid en provenance du nord-est.

Ce basculement se fait sur le nord-est du Massif central entre Cévennes et Pilat 

A gauche l'image du 12 mai en début de nuit montre les masses pluvieuses qui arrivent du sud-ouest sur notre région 

Au centre le 13, à la même heure alors qu'il neige depuis la fin de la nuit précédente sur nos montagnes le basculement a commencé. les masses pluvieuses proviennent du sud-sud-est  

A droite le 14, l'air froid a renvoyé vers le sud-ouest l'air Méditerranéen pluvieux et neigeux , les chutes de neige sont terminées!

Ce type de blocage total où l'air froid septentrional renvoie vers ses origines une perturbation  méditerranéenne est parfois encore plus catastrophique que cette fois 

C'est la situation du début 2 et 3  décembre 2003 qui avait provoqué de très grosses crues sur es bassins du Rhône , de la Loire, de l'Allier et enfin du Tarn et du Lot et détient encore  beaucoup de records de pluviométrie dans la région sur 24 ou 48 heures !  

Heureusement qu'en mai , la Méditerranée n'est pas encore  assez réchauffé pour provoquer une plus grande intensité des masses pluvieuses alors qu'à la fin de l'automne elle garde encore beaucoup de chaleur pour permettre aux nuages d'accumuler beaucoup plus d'humidité 

l'air était si froid dans la haute Atmosphère qu'il l'a communiqué progressivement en descendant au cours de la précipitation aux couches plus basses jusqu'au sol , c'est ce qui a donné la neige sur nos reliefs.

Gérard Staron 

Partager cet article
Repost0
14 mai 2018 1 14 /05 /mai /2018 18:34
Neige en Haute Loire (Suite)

Après la chute de neige continue de dimanche , la neige continuait à tomber sur les plateaux de la Haute Loire ce matin , en particulier avec une chute entre 10 et 12 heures que la photo ci dessus a tenté de saisir!

A Montregard à 1000 m d'altitude, l'épaisseur de neige au sol est passée par un maximum de 20 cm dans l'après-midi de dimanche, est descendu à 16 cm lundi matin pour remonter vers 19 cm au moment de cette chute

le total des précipitations sur 24 heures mesuré ce matin, fusion de la neige y compris, atteint 73 mm 

la température étant resté positive pendant tout le temps de la chute ne pas s'étonner du décalage entre les précipitations et la neige au sol! il y a eu une course de vitesse entre la chute et la fusion en arrivant au sol ! 

L'axe du Mézenc au Pilat affecté hier par la remontée des précipitations de Méditerranée a été encore en première ligne da la descente de nord-est de ce lundi , les masses pluvieuses ayant tournoyé sur place entre hier et aujourd'hui !

Rien n'est fini 

Gérard Staron 

Partager cet article
Repost0
13 mai 2018 7 13 /05 /mai /2018 15:03

Prévision de Gérard Staron du 14 au 17 mai 2018 (42, 43, 63, 69):

 

L’anticyclone des Açores qui déborde sur la France de l’ouest n’ira pas plus loin repoussé par les perturbations qui remontent actuellement de Méditerranée puis par l’air froid descendant du nord  qui prendra sa suite !

Les fortes précipitations avec passage à la neige vers 800 à 1000m ne sont pas terminées, elles vont faiblir et basculer progressivement pour venir du nord-est puis du nord

Le vent du nord s’installe, surtout la burle sur les plateaux du Massif central, le mistral tardera à forcir

La neige au sol qui dépasse maintenant 15 cm à partir de 1000 m sur l’axe du Mézenc au Pilat ne reculera que progressivement en altitude au fil des jours. Sur une végétation en pleine croissance, ce manteau nival laissera des traces destructrices, en particulier sur les futures récoltes fruitières de nos montagnes

Après la chute énorme entre samedi et dimanche, Les températures indignes d’un mois de mai montent très lentement, ne pas espérer atteindre 20° en particulier dans les plaines du Massif central !

 

Dimanche soir et nuit suivante : temps  exécrable (suite)

Les chutes de neige venant de Méditerranée ne sont pas terminées sur l’axe du Mézenc au Pilat au-dessus de 900 m et dans une moindre mesure sur les autres reliefs

La pluie continue en dessous…

Les précipitations effectuent progressivement un mouvement tournant sur nos départements qui se trouvent au centre de ce basculement ! Tout un programme !

Les maximums de dimanche n’atteindront pas 10° et resteront proches de 0° en montagne

 

Lundi :

Les précipitations continuent au moins jusqu’à la mi-journée  en se décalant vers le nord et vers l’ouest sous la poussée du flux de nord, en baissant d’intensité et en repoussant la limite pluie neige au-dessus de 1000m  

Nos montagnes gardent leur neige

Le vent du nord affecte les crêtes du Massif central avec la burle

Les températures sont toujours indignes de mai mais amorcent une hausse

Les minimums sont proches de zéro en montagne et dépassent 5° en plaine, un peu plus dans le val de Saône

Les maximums atteignent 10° dans les plaines du Rhône et de la Saône, restent en dessous partout ailleurs surtout en montagne

 

Mardi :

Les précipitations reviennent par le nord-est, l’axe Mézenc Pilat est encore en première ligne avec les autres montagnes du Forez et Lyonnais et le passage à la neige remonte au-dessus de 1200 m

Toujours le vent du nord et la brule

Les minimums changent peu vers 8 à 9° en plaine et moins de 5° sur les plateaux enneigés du cœur du massif central (Margeride surtout

La hausse des maximums est plus nette en commençant par l’Auvergne , ils atteignent 15° dans les plaines des Limagnes et celles qui longent la Loire,  ils sont un peu plus bas dans celles de l’axe Rhône et Saône et très bas en montagne

 

Mercredi :

Encore quelques rares pluies de nord qui viennent buter sur le Massif central (Combrailles, Roannais, Beaujolais et reliefs proches)

Toujours le vent du nord

Les températures sont plus correctes :

Minimums au-dessus de 10° presque partout (sauf plateaux du cœur du Massif central (Margeride)

Maximums au-dessus de 18° en plaine et même de 20° dans celles du Rhône et de la Saône, moins de 15° dans les plateaux du cœur du Massif central

 

Jeudi :

Quelques rares averses sur les montagnes du nord (Monts du Beaujolais de Tarare de la Madeleine et du haut Forez)

Toujours le vent du nord surtout le mistral en vallée du Rhône

Les températures repartent à la baisse

Minimums supérieurs à 10° dans les plaines du nord (Limagnes Roanne), en dessous ailleurs

Maximums moins de 15° partout

 

La suite ne parait pas  meilleure

 

 

Partager cet article
Repost0
13 mai 2018 7 13 /05 /mai /2018 12:27
Grosse neige sur les plateaux de la Haute Loire (13/05/2018)

Depuis la nuit dernière, il neige continument et ce n'est pas terminé

Même si la température reste positive, la couche au sol augmente progressivement 

11 cm à 13 heures à Montregard !

Il s'agit de la remontée d'une précipitation en provenance de la Méditerranée. En principe l'air en provenance du sud est doux mais sur les reliefs de l'est du Massif central, il entre en contact avec celui du nord en altitude. L'air froid à haute  altitude s'est communiqué au cours de la précipitation aux couches de plus en plus basses de l'atmosphère jusqu'au sol !

Habituellement ce type de grosses chutes en provenance de la Grande bleue, ne se transforme en neige qu'au cours de l'hiver en bloquant souvent les autoroutes!

De la neige en mai, en Haute Loire vers 900 à 1000 m n'est pas rare, mais le plus souvent il s'agit de chutes qui ne tiennent pas au sol 

A une altitude équivalente au Mazet-Saint-Voy, la dernière neige au sol se produit une année sur 4 le 23 avril alors que la dernière chute sans manteau au sol a lieu une année sur 4 le 10 mai !

il s'agit d'une situation très rare !

Gérard Staron

 

Partager cet article
Repost0
9 mai 2018 3 09 /05 /mai /2018 13:45

Prévision de Gérard Staron du 9 au 13 mai 2018

 

La France se situe dans un col anticyclonique entre les hautes pressions des Açores et du continent  qui laissent passer les perturbations dans tous les sens en  provenance des hautes latitudes comme de Méditerranée

Ceci provoque une dégradation du temps

Nous subissons 2 vagues perturbées, la première est déjà en cours , la seconde plus importante arrive pour le week-end

Chaque vague pluvieuse est suivie du vent du nord et d’une baisse sensible des températures à des niveaux indignes de la saison

 

Mercredi :

La première dégradation se termine 

Les précipitations se décalent vers l’est et seule la partie rhodanienne est encore concernée

Les températures restent assez douces

Encore des maximums de l’ordre de 20° en plaine susceptibles d’atteindre 23° dans les plaines rhodaniennes

Le soleil encore timide revient dans l’après-midi

Le vent du nord s’installe

 

Jeudi :

Peu de précipitations sauf de rares averses sur les reliefs

Le vent du nord avec le mistral en vallée du Rhône continue

Les températures sont en baisse sensible

Les minimums ne dépassent 10° qu’en plaine

Les températures montent peu dans la journée et les maximums restent en dessous de 15° partout et parfois de 10° en montagne

 

Vendredi :

Intermède assez agréable

Pas de précipitations

Si les minimums restent frais avec moins de 10° partout, les maximums augmentent à nouveau sous l’action du soleil avec plus de 20° en plaine et moins sur les plateaux

Le vent assez faible s’inverse avec le retour de celui du sud

 

Samedi

Amorce de la nouvelle dégradation

Après des minimums en hausse avec environ 10° presque partout en association avec des inversions de températures et des couches de stratus le matin

A partir de la mi-journée arrive en auvergne une perturbation active qui apporte des précipitations importantes, les régions ligériennes et rhodaniennes ne seront atteintes qu’en soirée et la nuit suivante.

Les températures maximales baissent fortement en Auvergne dans l’après-midi avec moins de 15°, par contre elles se maintiennent provisoirement au-dessus de 20° dans les plaines ligériennes et rhodaniennes

En soirée, le vent du nord revient

 

Dimanche

Mauvais temps

Les précipitations commencées la veille prennent de l’importance dans la nuit et la matinée suivante en particulier sur l’axe du Mézenc au Pilat. Les cumuls déposés sont forts et le passage à la neige n’est pas impossible au-dessus de 1200 m en particulier sur le Mézenc.

Le vent du nord forcit surtout en vallée du Rhône

Les températures baissent

Les minimums sont partout en dessous de 10° et proches de zéro en montagne

Les maximums dépassent rarement 10° même en plaine

Partager cet article
Repost0
4 mai 2018 5 04 /05 /mai /2018 22:54

Prévision de Gérard Staron du 5 au 8 mai 2018 (42, 43, 63, 69)

 

Notre région se situe sur le flanc méridional des Hautes pressions qui s’étirent des Açores à la mer Baltique

Hors de leur protection, après des matinées sèches et assez ensoleillées, des cellules pluvio-orageuses peuvent se développer au cours de la journée et surtout en soirée et déposent des précipitations de plus en plus intenses et généralisées au fil des jours

Le vent du nord faiblit progressivement et sa direction devient changeante

De ce fait, le matin, des couches de stratus se mettent en place dans les dépressions avec des inversions de températures et des minimums le plus souvent compris entre 10 et 15°

Dans la journée, les températures dépassent 20° dans les plaines et celles du Rhône et de la Saône sont plus élevées jusqu’à 25°  que celles le long de l’Allier et de la Loire. Les montagnes restent en dessous de 20°.

 

Samedi :

Les précipitations sont rares et se limitent à des cellules qui débordent des Alpes en provenance du nord–est, capables seulement de déposer quelques averses sur l’axe du Mézenc au Pilat et aux Monts de Tarare

Le vent du nord avec le mistral en vallée du Rhône commence à faiblir

Les températures minimales ne dépassent 10° que dans les plaines du Rhône, elles restent fraîches dans les dépressions du Massif central

Les maximums en hausse dépassent 20° dans l’ensemble des plaines, mais celles de la vallée du Rhône sont encore plus hautes (23 à 24°). Les reliefs dépassent 15°

 

Dimanche

Les cellules pluvio-orageuses commencent à se développer dans l’après-midi et en soirée, mais elles semblent limitées aux régions proches de l’axe du Mézenc au Pilat

Les minimums dépassent 10° partout mais avec un vent faible, le risque de formation de couches de stratus avec des inversions de températures augmente dans les dépressions du massif central et des plaines de la Saône le matin

Les maximums continuent à augmenter, environ 25° dans les plaines du Rhône, un peu moins dans celles du Massif central et moins de 20° en montagne

 

Lundi :

La formation de cellules pluvio-orageuses est plus importante que la veille dans l’après-midi et la soirée. Les pluies  plus importantes touchent des localisations éparses sur l’ensemble de nos départements et débordent largement vers le nord  de la ligne du Mézenc au Pilat.

Le vent faible, plutôt de sud, permet la mise en place de couches de stratus le matin avec des inversions de températures  avec des minimums compris entre 10 et 15°

Les maximums dépassent 20° dans les plaines et même 25° dans celles du Rhône, moins de 20° en montagne

 

Mardi :

La formation de cellules orageuses dans l’après-midi et en soirée enfle encore par rapport à la veille autant pour l’intensité, pour son développement, précoce dans la journée, que la couverture  géographique assez généralisée

Les températures changent peu par rapport à la veille autant pour les minimums que les maximums

Vent faible

Partager cet article
Repost0
30 avril 2018 1 30 /04 /avril /2018 19:53

Prévision de Gérard Staron du 1er au 4 mai 2018 (42, 43, 63, 69)

 

L’anticyclone des Açores se réinstalle très lentement sur la France de l’ouest

Comme nous restons sur son flanc oriental, le flux atmosphérique vient du nord ou du nord-est, il en résulte des vents forts en particulier le mistral dans la vallée du Rhône et la burle sur les plateaux de la Haute Loire

Les précipitations peuvent de moins en moins nous atteindre de plus en plus limitées au fil des jours à des averses sur les reliefs

Les températures sont basses, on ne peut exclure des gelées sur les plateaux du cœur du Massif central et les trous à froid , les minimums peineront à dépasser 5° en plaine et les maximums 15°

 

Mardi :

Les averses sont nombreuses sur le Massif central en particulier sur les reliefs surtout le matin,  en faiblissant au fil des heures

Elles peuvent se transformer en neige au-dessus de 1200 m

Les minimums sont compris entre 5 et 7° en plaine mais approchent de zéro sur les reliefs

Les maximums sont compris entre 10 et 14° en plaine, mais en dessous de 10° sur les reliefs

Le vent du nord arrive, il est encore modéré sauf le mistral en vallée du Rhône

 

Mercredi :

Pas de précipitations

Le vent du nord forcit et il est ressenti sur l’ensemble de la région surtout le mistral en vallée du Rhône

Les minimums atteignent 5 à 6° dans les plaines externes, sauf dans les bassins internes du massif central (Plaine du Forez,  le Puy, Limagnes du sud) qui descendent en dessous. Les reliefs approchent de zéro.

Les maximums sont en légère hausse, plus de 15° dans les plaines, jusqu’à 18° dans celles du Rhône au sud de Lyon , mais restent en dessous sur les reliefs

 

Jeudi :

Le vent du nord est fort, surtout en fin de journée avec le mistral dans la vallée du Rhône

Ceci permet une nouvelle baisse des températures

Les minimums ne dépassent pas 5° en plaine sauf sur celles du Rhône et de la Saône   et approchent 0° sur les reliefs  

Les maximums sont compris entre 10 et 13° en plaine, moins sur les reliefs

Des averses commencées pendant la nuit précédente tombent sur les reliefs surtout le matin puis disparaissent dans le reste de la journée

 

Vendredi :

Risque de précipitations très faibles, elles concernent les régions plus à l’est en particulier les Alpes

Le vent du nord reste fort surtout le mistral même s’il faiblit en fin de journée

Les températures minimales sont basses, proches de zéro sur les plateaux du Massif central, elles ne dépassent 5° que dans les plaines du Rhône et de la Saône

Les maximums connaissent un début de hausse, environ 17 à 18° dans les plaines du Rhône et de la Saône, environ 15° dans celles du Massif central  et plus de 10° sur les reliefs

On sort ensuite progressivement de la période de temps médiocre et frais

Partager cet article
Repost0
26 avril 2018 4 26 /04 /avril /2018 20:35

Prévision de Gérard Staron du 27 au 30 avril 2018 (42, 43, 63, 69)

 

Une dépression avec ses perturbations associées réussit à s’infiltrer sur la France entre l’anticyclone des Açores et celui du continent européen

Le temps se dégrade fortement

Le vent du sud sera fort au point d’approcher du seuil de la tempête sur les crêtes du Massif central en particulier en début de journée de dimanche

Les précipitations orageuses au début pourront apporter des précipitations importantes sur des lignes remontant du sud-ouest au nord –est. Comme souvent, le temps se dégrade au cours de la journée. Les matinées seront souvent meilleures que les soirées où se feront l’essentiel des précipitations. Les cumuls augmentent de jours en jours

Les températures continuent leur baisse, celle de jeudi n’est qu’un hors d’œuvre, et les maximums descendront très bas pour la saison. Cette chute sera particulièrement ressentie en Auvergne alors que les plaines du Rhône et de la Saône garderont quelques restes de chaleur

 

Vendredi :

 Pas de précipitations pendant la plus grande partie de la journée, mais en soirée des averses orageuses remontent des Cévennes au Pilat surtout sur le versant Rhodanien. Le risque de débordement vers le nord est faible  

Le vent du nord du matin, surtout un mistral fort en vallée du Rhône s’inverse au fil des heures avec l’installation d’un flux de sud de plus en plus fort

Les températures sont encore acceptables

Les minimums dépassent 5° dans les plaines mais descendent en dessous sur les reliefs où ils approchent de zéro.

Les maximums se situent entre 20° dans les Limagnes et 24° dans les plaines du Rhône au sud de Lyon. Moins de 20° en Montagne.

 

Samedi :

La dégradation du temps s’accentue

Le vent du sud forcit et les rafales approchent du niveau de la tempête dans la nuit suivante

La ligne pluvio-orageuse qui arrive en soirée semble affecter surtout un axe de l’Auvergne au Roannais au nord de nos départements. Ses cumuls peuvent être déjà localement importants avec une tendance orageuse.

Les températures présentent un contraste entre l’Auvergne et les plaines du Rhône et de la Saône

Les minimums atteignent 10° dans les plaines du Rhône au sud de Lyon alors que l’on ne dépasse pas 7° dans les Limagnes  

L’écart est encore plus grand pour les maximums avec plus de 18° dans les plaines du Rhône et à peine plus de 10° dans les Limagnes. Les plaines de la Loire sont en situation intermédiaire.

 

Dimanche :

Mauvais temps pluvieux très agité et généralisé

Le vent du sud souffle fort sur les crêtes du Massif central où les rafales approchent de la tempête

Les pluies orageuses prennent ensuite la relève. Elles traversent l’ensemble de la région avec des cumuls importants en particulier des Cévennes au Pilat avec un risque d’inondations localisées

Si les minimums sont acceptables avec des plaines au-dessus de 12°, les températures maximales sont au plus bas avec un écart entre les plaines du Rhône et de la Saône (plus de 14°)et les Limagnes vers 10°

 

Lundi :

L’épisode pluvio-orageux qui arrive en soirée et continue la nuit suivante dépose des cumuls plus faibles que celui de la veille

Le vent faiblit

Les températures du matin sont basses avec un risque de petites gelées sur les plateaux du cœur du Massif central et plus de 5° en plaine

Les maximums augmentent un peu , plus de 16° dans les plaines du Rhône et de la Saône, plus de 14° dans les Limagnes

 

Le 1er mai, le temps devrait s’améliorer lentement !

Partager cet article
Repost0
23 avril 2018 1 23 /04 /avril /2018 16:20
Anticyclone, mais ciel pas si dégagé le 21 avril 2018!

l'image du satellite NOAA  captée par Claude en début d'après-midi de samedi montre qu'avec un anticyclone qui recouvre totalement la France, le ciel n'est pas aussi dégagé que celà !

les nuages d'altitude des perturbations sont très rares :

on distingue celle qui approche des Pyrénées et celle qui n'arrive pas à pénétrer dans le pays de la baie du Mont Saint Michel au Maine !

Seules les reliefs présentent un ciel dégagé avec des restes de neige sur les Alpes les Pyrénées mais aussi sur les vosges et de plus rares crêtes jurassiennes et du Massif central!

Par contre tous les bassins accumulent dans leurs parties les plus basses une grisaille qui épargne la forêt des landes dans le Bassin Aquitain, l'agglomération parisienne dans celui de Paris !

D'autres ensembles urbains dispersent aussi cette grisaille au dessus d'eux: Toulouse, Rennes, Lyon, c'est encore plus net en Belgique avec Bruxelles Anvers et Liège!  

A l'exception de quelques secteurs de la vallée du Rhône et du Languedoc, cette grisaille déborde peu sur les régions méditerranéennes!

Cette grisaille ne semble pas suffisamment épaisse pour occulter complètement les rayons du soleil sur les régions qu'elle recouvre!

Gérard Staron 

Partager cet article
Repost0
22 avril 2018 7 22 /04 /avril /2018 21:19

Prévision de Gérard Staron  du 23 au 26 avril 2018 (42, 43, 63, 69) :

 

Les hautes pressions s’affaiblissent sur le France

En se réfugiant sur l’Atlantique, elles laissent entrer sur notre pays des flux de nord variables selon les jours

Notre région se situe au contact de l’air frais qui tente de pénétrer par le nord et de celui plus chaud qui résiste sur la Méditerranée

Il en résulte des situations orageuses un jour sur deux qui s’étirent de l’Aquitaine au nord-est du Pays et impactent nos départements

Les températures baissent mais moins brutalement et surtout plus tardivement que sur la moitié nord du pays. Chez nous, cette baisse sera plus sensible sur la partie Massif central que dans les plaines du Rhône et de la Saône qui garderont plus longtemps la chaleur

 

Lundi :

Les pluies orageuses prennent en écharpe nos départements du sud-ouest au nord –est  au cours de la journée avec une répartition très inégale des cumuls de précipitations

La baisse des températures reste faible

Les minimums sont doux entre 10° sur les reliefs et 13° en plaine ave un risque de couches de stratus la matin, associées à des inversions de températures

La baisse des maximums est plus marquée avec de l’ordre de 20° en plaine, sauf celles du Rhône et de la Saône qui restent au-dessus , moins sur les reliefs.

Le vent reste faible plutôt de sud

 

Mardi :

Le risque de pluies orageuses est très faible, plus de soleil

Le vent du nord assez modéré sur l’ensemble de la région s’installe de façon assez modérée, il est par contre plus fort en vallée du Rhône avec le mistral  

Les minimums varient peu par rapport à  la veille

Les maximums sont en légère hausse, plus de 20° en plaine et à peine un peu moins en montagne  

 

Mercredi :

Les pluies orageuses reviennent dans la journée et surtout en soirée, elles semblent concerner en priorité un axe du Velay au Forez et au Lyonnais.

Si les minimums sont en légère hausse vers 13 à 14°  presque partout avec un risque de couches de stratus dans les cuvettes associées à des inversions de températures, les maximums ne dépassent pas 20° dans les plaines internes  du Massif central le long de la Loire et de l’Allier alors que celles de l’axe Rhône Saône sont nettement au-dessus  (24 à 25° )

Le vent reste faible

 

Jeudi :

Quasiment pas de pluies orageuses

Le vent du nord fort revient  avec la burle sur les plateaux de la Haute Loire et un mistral violent en vallée du Rhône

Les températures baissent

Les minimums descendent en dessous de 10° et les maximums en dessous de 18° sauf dans les plaines du Rhône au sud de Lyon qui dépassent ces seuils

 

Partager cet article
Repost0

Presentation

  • : Le blog de Gérard Staron Président de l'AMRL
  • : Le journal du climat et de la géographie libres. Actualité climatique Climat et société, impact du climat sur les activités humaines . Prévisions sur 4 jours
  • Contact

Rechercher

Articles Récents

  • Covid : divorce entre discours et statistiques !
    Covid 19 : divorce entre discours et statistiques ! Que n’entend-t-on pas sur la façon dont la France a géré la crise du Coronavirus, on est en retard sur tout, le scandale est partout, on est mauvais sur tout, je vous fais grâce de tous les discours...
  • crues océaniques en cours ( situation 1/02/2021 et évolution probable )
    Des crues des rivières océaniques forment actuellement un puzzle aux 4 coins de notre pays Dans les hauts de France deux zones sont à surveiller : 1) les rivières descendant des collines de l'Artois semblent avoir connu leur maximums La Lys a atteint...
  • les particularités de l'élection américaines de 2020!
    Les particularités de l’élection de 2020 aux Etats Unis ! Un documentaire télévisé titrait « Donald trump est-il capable du pire ? » En réalité il a toujours « joué avec le pire » cela lui a permis de gagner dans beaucoup de circonstances comme homme...
  • L'opérette .... une idée d'étrennes
    Le livre "L'opérette parfum de l'histoire" présenté sur la revue Opéra Magazine ......
  • Prévision du 2 au 5 décembre 2020 : hivernal
    Prévision de Gérard Staron du 2 au 5 décembre 2020 (42, 43, 63, 69) Avec une descente froide en provenance des régions arctiques sur le proche Atlantique, l’hiver est arrivé avec le mois de décembre, son début officiel pour la Météorologie C’est le retour...
  • Cultes, covid et confinement: analyse historique !
    Cultes, covid, et confinement : analyse historique L’année 2020 aura vu à deux reprises l’interdiction des cérémonies religieuses et plusieurs dimanches, des croyants en prière devant leurs églises ! Jusqu’à quand faut-il remonter pour trouver pareil...
  • Prévision du 24 au 28 novembre 2020: les hautes pressions résistent
    Prévision de Gérard Staron du 25 au 28 novembre 2020 ( 42, 43, 63, 69) L’anticyclone se retire derrière les Alpes pour repousser les assauts des précipitations qui remontent du Levant Espagnol qui au maximum atteindront le Mézenc et des perturbations...
  • prévision du 15 au 18 novembre 2020 : Yoyo des tempéartures et du vent
    Prévision de Gérard Staron du 15 au 18 novembre 2020 (42, 43, 63, 69) Les anticyclones méditerranéens tiennent encore bon quelques jours et ils évitent à nos départements de connaitre les excès subis par les côtes de La Manche. Temps restera globalement...
  • Coronavirus et températures : extrait du bulletin N° 171 de l'AMRL
    Voici un premier extrait de l'étude figurant dans le dernier bulletin de l'AMRL Coronavirus et températures ( reprise septembre et octobre 2020) Gerard Staron Lors de la première vague nous avons tenté d’analyser s’il était possible d’établir un lien...

Mes ouvrages

                                                                noel boules noel boules 4 gif                                                              noel boules noel boules 4 gif                                                                                                                                                                                                    noel boules noel boules 4 gif

Mon Site

                                                                                                                        Site

Articles sur Le progrès

Phénomènes météo exceptionnels de 1945 à nos jours (2013)

Quel drôle de temps

La Loire p 78, 79

Le Gier p 80

La fureur du Furan p 81

Climat de la Loire: Effet de couloir p 194

Climat de la Haute-Loire:

Le coeur  du Massif Central  p 195