Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 octobre 2018 2 16 /10 /octobre /2018 16:39
Crue de l'Aude : Aggravée par les caractéristiques hydrologiques !

La Montagne Noire avait des idées noires pendant la nuit de dimanche à lundi comme le montre le montage des images de satellite. Captées par Claude (merci)

Le 14 avant le déclenchement des fortes pluies sur l’Aude, on distingue des masses nuageuses méridiennes de la Catalogne espagnole où se situent les principales masses nuageuses à l’ouest de la France

Le 15 au matin après les fortes pluies , on remarque la basculement des masses nuageuses orientées cette fois sud-est nord-ouest

Les masses nuageuses sont venues buter de plein fouet contre la Montagne Noire et ont changé d’orientation sur ce secteur car les hautes pressions situées sur le continent européen ont bloqué les pluies ce qui a augmenté d’autant les précipitations sur ce secteur.

Ceci a eu deux conséquences importantes :

I - La première concerne l’aspect géographique avec les calamités concentrées sur un espace très réduit pour une pluie méditerranéenne

  1. Le secteur géographique concerné est très réduit, limité au versant méridional de la Montagne noire jusqu’au seuil de Naurouze dans la région de Carcassonne avec un orage qui a été quasi stationnaire sur ce secteur , comme ceci avait déjà été cas l’an dernier sur la Haute Loire le 13 juin dans le secteur de Goudet Costaros.
  2. Les précipitations cévenoles classiques remontent ensuite habituellement jusqu’à nos départements ligériens, tel n’a pas été le cas cette fois, car ce blocage a coupé la route aux masses pluvieuses, or avec la sécheresse, il y aurait eu intérêt à ce qu’une petite partie au moins des pluies arrive jusqu’à nous, et nous n’avons eu aucune précipitation !

II - Autre surprise le contraste entre l’importance de la crue hydrologique avec les dégâts induits  et l’importance bien plus réduite des hauteurs de précipitations.

Le cumul, le plus important,  mesuré à Carcassonne sur 24 heures, 139.8 mm est loin d’être un record. Pour ce poste il y était déjà tombé : 168.6 mm en novembre 1999, 151.7 mm en 1970 alors que la crue en aval de la ville  approche à Trèbes  ( 7.68 m contre 7,95 m) ou même dépasse de quelques centimètres à Puicheric ( 6.63 m contre 6.61 m)  le record de la crue du 25 octobre 1891 !

Nous avons donc des pluies à peine supérieure à une probabilité décennale (les pluies sont plus souvent supérieures à 200 mm en 24 heures parfois 600 mm lors  de crues méditerranéennes) qui ont donné une crue centennale dans la partie centrale du bassin de l’Aude, soit à l’endroit où le fleuve reçoit les affluents en provenance de la Montagne Noire en particulier l’Orbiel !

Qu’est-ce qui peut expliquer ce contraste ?

Le principal facteur semble hydrologique : la convergence dans un secteur de plaine de tous les cours d’eau rassemblant les eaux  du versant incriminé soit le Fresquel, l’Orbiel, grossi du Clamous. C’est ainsi qu’une crue limitée en amont à Limoux (3.77 m) devient extraordinaire à l’aval de Carcassonne, puis s’étale ensuite en perdant de sa vigueur !

La rapidité de la montée des eaux fait de même, 0.6 m par heure à Carcassonne, elle monte 1.3m/h sur l’Orbiel et 1.1 m/h à Trèbes pour retomber à 0.4 m/h vers l’aval . Ces valeurs sont importantes mais il y a au moins l’équivalent lors des événements méditerranéens , comme en septembre 1992 (Vaison la Romaine) 1980 (Loire à Bas en basset ) 1993 ou 2002 (Gardons) !

La concentration des eaux s’est effectuée sur un milieu  fortement peuplé  qui correspond à la zone urbaine de Carcassonne.

Cette zone de concentration  correspond aussi à une rupture de pente entre la Montagne Noire et la plaine du seuil du Lauraguais. Tout s’est déversé en même temps sur le secteur incriminé !

Tous ces éléments ont aggravé l’impact des précipitations….. Nous avons certes une calamité climatique, mais très largement aggravée par les facteurs hydrologiques liés à la concentration  des eaux sur un secteur à risque !

Une étude plus poussée sera fournie lors du prochain Météofil  N° 149 de l’AMRL…….

Partager cet article

Repost0
12 octobre 2018 5 12 /10 /octobre /2018 21:27

Prévision de Gérard Staron  du 13 au 16 octobre 2018 (42, 43, 63, 69)

Désolé de n'avoir pu envoyer mes prévisions ces derniers jours, les voici à nouveau !

Les hautes pressions dominent encore, mais laissent sur la France un col entre celles de l’Atlantique et celles du continent par où pénètrent des perturbations affaiblies !

Les pluies continueront à avoir des difficultés à atteindre nos départements en raison de la résistance de l’anticyclone derrière les Alpes, seuls les reliefs bordiers, le Mézenc d’un côté, les monts volcaniques auvergnats de l’autre,  ont des chances d’être atteints par quelques précipitations. La sécheresse risque de se poursuivre

Un vent de sud assez fort  balaie les crêtes du massif central en particulier le secteur du Mézenc au Pilat où les rafales peuvent atteindre 80 km/h

Les températures restent élevées  pour la saison  avec des maximums qui dépassent 20° en plaine avec un petit coup de foehn quand l’air redescend au nord du Massif central

 

Samedi

Belle journée ensoleillée sans précipitations

Les minimums dépassent 10° partout le matin avec un risque de couches de stratus associées à des inversions de températures dans les cuvettes et vallées. Le val de Saône est toujours le plus concerné par ce risque

Le vent de sud faible le matin forcit dans la journée et surtout dans la nuit suivante

Les maximums sont chauds pour la saison, ils dépassent 25° en plaine , ce qui n’est pas le cas sur les reliefs

 

Dimanche

La perturbation arrivent, les pluies les plus proches sont celles de Méditerranée qui peuvent atteindre le Mézenc, celles venant de l’océan concerneront le Limousin en fin de journée

Le vent de sud est fort toute la journée, particulièrement le matin où des rafales peuvent dépasser 80 km/h sur les crêtes en particulier celles du Mézenc au Pilat

Les températures sont élevées pour la saison

Les minimums dépassent 10° partout mais le risque de couches de stratus et d’inversions de températures est beaucoup plus faible que la veille

Les maximums varient peu, plus de 20° en plaine sans atteindre les 25° sauf sur l’agglomération de Lyon, moins sur les reliefs

 

Lundi :

La situation est incertaine pour les précipitations dans la mesure où les hautes pressions ont de grande chance de les repousser sur les lignes de crêtes du Mézenc et des monts volcaniques auvergnats, il peut ne pas pleuvoir

Le vent du sud reste fort avec les mêmes vitesses de rafales le matin sur les crêtes

Les températures restent hautes, en légère baisse cependant

Minimums supérieurs à 10° partout

Maximums supérieurs à 20° en plaine sauf sur les reliefs du cœur du Massif central assez ennuagés

 

Mardi :

Pas de précipitations, la perturbation a été évacuée

Avec des minimums de l’ordre de 10° le matin, un vent bien plus faible permet le retour des couches de stratus associées à des inversions de températures en particulier dans les plaines de la Saône

Les maximums changent peu, plus de 20° en plaine , moins sur les reliefs

Partager cet article

Repost0
6 octobre 2018 6 06 /10 /octobre /2018 20:46

j'ai entendu de nombreuses biographies de l'artiste ces derniers jours et à aucun moment, il n'a été mentionné qu'il a été compositeur d'opérette !

Pourtant c'est le cas, en 1965, il a composé "Monsieur Carnaval" qui a été donné au théatre du Chatelet et a été un succès non négligeable avec Georges Guétary comme principal interprète!

Beaucoup ont fredonné ces derniers jours  "La Bohème ", l'un des principaux air de l'opérette sans savoir son origine , l'auraient-ils fait s'ils avaient su ?

De ce gag culturel, il y a deux enseignements à tirer ......

Charles Aznavour a été français jusqu'au bout des ongles , au point de composer pour un genre musical , né en France, développé dans notre pays, qui a su attirer les compositeurs de nombreux autres pays d'Europe centrale qui ont souvent fait l'éloge de la France à un point que n'ont pas toujours fait ses propres ressortissants et qui est aussi tombé en désuétude avec la mort de Francis Lopez !

les milieux culturels parisiens ont tellement honte quand on parle d'opérette qu'ils ont complètement occulté cette partie de l'oeuvre de Charles Aznavour , Ils préfèrent les rythmes et musiques de l'étranger qu'ils viennent de l'Amérique ou de la Méditerranée à ceux de leur propre pays. Il y a là un grave problème pour qui prétend  être de l'intelligentia culturelle française !

Pour ma part, comme spécialiste et amoureux de l'opérette, c'est cette petite partie de l’œuvre musicale de Charles Aznavour que je veux saluer  en priorité! 

Gérard Staron

Partager cet article

Repost0
4 octobre 2018 4 04 /10 /octobre /2018 22:09

Prévision de Gérard Staron du 5 au 8 octobre 2018 (42, 43, 63, 69)

 

Après une poussée de l’anticyclone des Açores en cours, ce dernier se retire sur l’Atlantique pendant le week-end pour laisser passer les perturbations en provenance des hautes latitudes

Après encore deux journées sans précipitations, ces dernières reviennent pendant le week-end en affectant particulièrement les régions méditerranéennes mais elles réussiront à s’étendre jusqu’à nos départements en particulier l’axe du Mézenc au Pilat

Après une poussée de chaleur de deux jours dans la journée avec un vent du sud, un rafraichissement sensible suit  avec le retour de celui du nord

Le matin les minimums tournent autour de 10° avec un risque de couches de stratus associées à des inversions de températures dans les cuvettes et vallées

 

Vendredi :

Beau temps chaud

Après des minimums proches de 10° parfois plus élevés sur les plateaux que dans les cuvettes et dépressions en raison de couches de stratus associées à des inversions de températures, le soleil associé au vent du sud qui forcit au fil des heures, monte les températures au-dessus de 25° en plaine

 

Samedi :

Début de dégradation du temps

Le matin peu de changement : minimums vers 10° avec risque de stratus et d’inversions de températures dans les dépressions, toutefois moins important que la veille

Avec l’ensoleillement et le vent du sud assez fort , les maximums montent au-dessus de 25° dans les plaines au nord du Massif central, Limagnes du sud, Roannais et Beaujolais, en raison d’un effet de foehn.    

Les nuages de la perturbation sont visibles en direction du nord-ouest mais les premières cellules pluvio-orageuses isolées ne sont capables de fournir les premières pluies qu’en soirée. Ces dernières pourraient affecter l’axe du plateau de la Chaise Dieu aux monts de Tarare

 

Dimanche :

Mauvais temps

Depuis la nuit précédente, les pluies de la perturbation traversent la région, elles devraient être les plus importantes le matin sur un axe du Mézenc au Pilat et au Lyonnais

Sous une couverture nuageuse abondante, les températures sont douces le matin  proches de 12°, même 15° dans le sillon Rhône et Saône et assez proches entre plaines et plateaux.

Dans la journée le thermomètre ne monte pas, moins de 15° partout

Le sens des vents s’inverse    

Lundi :

Les fortes pluies de la côte d’azur, reviennent sur notre région par le nord–est très affaiblies en touchant surtout le lyonnais et la Pilat

Les minimums tombent en dessous de 10° sur la partie Massif central, sauf dans les plaines Rhône Saône où ils restent au-dessus

les maximums amorcent une légère reprise , 18° au mieux en plaine

Le vent du nord revient

 

Les fortes pluies devraient continuer dans les régions méditerranéennes pendant la semaine prochaine en débordant un peu sur nos départements

Partager cet article

Repost0
28 septembre 2018 5 28 /09 /septembre /2018 20:45

Prévision de Gérard Staron du 29 septembre au 2 octobre 2018 (42, 43, 63, 69) :

 

Les hautes pressions sont toujours là, mais centrées sur l’Atlantique, elles laissent arriver l’air en provenance des hautes latitudes pendant quelques jours avant de reprendre une protection plus forte.

Il en résulte à la fin du week-end un effondrement des températures, un palier est franchi en direction de la saison froide.

Les nuages seront plus nombreux avec un vent du nord très marqué  mais l’effet sur les précipitations sera limité à des orages assez limités  surtout dimanche: peu d'effet sur la sécheresse

 

Samedi :

Encore une belle journée mais avec plus de nuages

Les précipitations approchent mais semblent encore incapable de franchir les reliefs qui leur donnent l’accès à nos départements

Le vent du nord modéré est présent avec le mistral en vallée du Rhône

Les températures sont déjà en baisse

Les minimums sont compris entre 5° sur les reliefs et 10° dans les plaines du Rhône au sud de Lyon avec un risque d’inversions de températures associé à des couches de stratus dans les cuvettes et vallées

Les maximums descendent en dessous de 20° partout même en plaine , tout en restant au-dessus de 15° sur les reliefs

 

Dimanche :

La dégradation du temps s’accentue

Des cellules orageuses remontent du sud , elles touchent le Velay dès le matin , mais atteignent ensuite en s’atténuant le Forez et le Lyonnais, elles déposent des précipitations le plus souvent limitées mais avec des grandes différences locales  

Les températures sont encore peu affectées :

Les minimums sont autour de 10° , un peu plus dans les plaines de la Loire et du Rhône, moins sur la partie Auvergne. Avec un vent faible, le risque de couches de stratus avec des inversions de températures est présent le matin

Les maximums restent élevés, un peu plus de 20° en plaine et moins sur les reliefs

 

Lundi :

Temps médiocre

Après une accalmie des précipitations le matin, un reprise des pluies fraîches et très modérées arrive du nord, touche d’abord le Roannais et le Beaujolais, puis s’étend jusqu’au Pilat et à L’Yssingelais

Les températures s’effondrent

Un peu les minimums, en dessous de 10° partout sauf les plaines du Rhône au sud de Lyon

Beaucoup les maximums, le thermomètre ne monte pas dans la journée, à peine 10° en plaine et moins en montagne dans une atmosphère humide et nuageuse

Le vent du nord revient et forcit en soirée et dans la nuit, surtout le mistral en vallée du Rhône et la burle sur les plateaux de la Haute Loire

 

Mardi :

Pas de précipitations

Avec un vent du nord fort le matin, les minimums sont très bas, moins de 5° partout, les  gelées sous abri sont possibles sur les reliefs du cœur du massif central (Margeride et Velay)

Avec un retour timide du soleil ensuite, les maximums dépassent 10° partout et approchent 15° en plaine

 

Le beau temps semble revenir ensuite

Partager cet article

Repost0
24 septembre 2018 1 24 /09 /septembre /2018 12:20

Prévision de Gérard Staron  du 25 au 28 septembre 2018 (42, 43, 63, 69) :

 

Après la tentative d’infiltration de la perturbation de la nuit dernière, l’anticyclone ne tarde pas à se reformer sur l’Europe du nord

Après les quelques pluies de la nuit de dimanche à lundi, aucun  espoir de précipitations pendant les prochains jours, la sécheresse continue !

La perturbation a amené derrière elle un très net refroidissement, ce dernier sera le plus marqué mardi matin avec un risque des premières gelées dans les trous à froid, mais les températures maximales ne tarderont pas à remonter très vite à des niveaux élevés pour la saison, quasiment estivaux avec beaucoup de soleil

Pas contre le matin, avec un air calme, les inversions de températures se multiplieront en liaison avec des couches de stratus dans les dépressions et vallées, le val de Saône sera comme toujours le plus concerné. 

 

Lundi :

Les précipitations sont finies

Le vent du nord suit avec un mistral fort en vallée du Rhône et la burle sur les plateaux de la Haute Loire

En dépit d’un début de retour du soleil, les températures maximales sont en forte baisse : moins de 18° sauf dans les plaines du Rhône au sud de Lyon, moins de 15° sur les reliefs

 

Mardi :

Pas de précipitations

Le matin les températures sont très basses, 5° au mieux dans les plaines, les premières gelées sont possibles dans les trous à froid et sur les plateaux du cœur du massif central (Margeride et Velay)

Le vent du nord encore fort le matin, surtout le mistral  faiblit ensuite progressivement

Les maximums amorcent un début de remontée sous l’effet du soleil

Plus de 18° dans les Limagnes et plaines de l’axe Rhône Saône

Plus de 16° dans celles qui longent la Loire

Plus de 15° sur les reliefs

 

Mercredi :

Pas de précipitations

Le matin les températures sont comprises entre 5 et 10° , mais en liaison avec un vent faible , les inversions de températures associées à des couches de stratus sont nombreuses dans les cuvettes et vallées

Le soleil provoque une nette remontée des maximums : plus de 20° partout, jusqu’à 25° dans les plaines et bassins

 

Jeudi :

Pas de précipitations

Dans un air particulièrement calme, les couches de stratus et les inversions de températures sont nombreuses le matin dans les dépressions cuvettes et vallées avec des minimums proches de 10° qui ont tendance à être plus élevés sur les reliefs du sud du Massif central   léchés par un léger flux plutôt de sud

Les maximums continuent leur hausse avec un soleil généreux, plus de 25° en plaine , plus de 20° partout

 

Vendredi :

Le temps change peu

Pas de précipitations

Toujours des minimums vers 10°  avec des inversions de températures et des couches de stratus dans les dépressions cuvettes et vallées le matin

Toujours un ensoleillement généreux surtout en montagne et des maximums qui dépassent 25° en plaine

Partager cet article

Repost0
19 septembre 2018 3 19 /09 /septembre /2018 18:32

Prévision de Gérard Staron du 20 au 23 septembre 2018 (42, 43, 63, 69)

 

Les perturbations en provenance des hautes latitudes tentent d’attaquer la citadelle anticyclonique qui protège la France, notre région derrière les montagnes du massif central sera l’une des dernières à être atteinte :

Les espoirs de précipitations sont faibles jusqu’au week-end, même si on ne peut exclure ici ou là la présence de cellules orageuses. la sécheresse se poursuit  sur nos départements

Les températures restent élevées pour la saison même s’il faut prévoir une baisse pendant le week-end

Vent assez faible et changeant

 

Jeudi :

Journée chaude et ensoleillée

Pas de précipitations même si l’on ne peut pas exclure des averses orageuses isolées en fin de journée sur les reliefs

Les minimums dépassent 15° partout et atteignent jusqu’à 18 en plaine

Les maximums dépassent 25° partout et atteignent 30° en plaine

Vent faible sauf mistral finissant en vallée du Rhône

 

Vendredi :

Le vent du sud précède la première tentative d’arrivée d’une perturbation océanique, il n’est pas sûr qu’elle arrive à déposer des pluies sur nos départements en soirée et dans la nuit qui suit. Si elle y arrive le Roannais, le Lyonnais et le Forez et leurs montagnes sont les plus exposés

Les minimums sont aussi élevés que la veille

Les maximums amorcent une baisse, plus de 25° en plaine et plus de 20° en Montagne

 

Samedi :

La nouvelle perturbation ne semble pas en mesure d’atteindre la région, elle ne laisse que ses nuages

Le vent du nord arrive

Les températures baissent

les minimums passent en dessous de 15° partout sauf dans la vallée du Rhône au sud de Lyon

les maximums dépassent seulement 20° en plaine, moins en Montagne

Seules les plaines de l’axe Rhône  et dans une moindre mesure Saône gardent des températures plus élevés

 

Dimanche :

La nouvelle perturbation n’est capable que d’effleurer le nord de la région, elle laisse des nuages mais ne pas espérer de précipitations sauf rares averses sur les reliefs

Les températures continuent leur baisse, surtout les minimums situés entre 10 et 14° avec un risque de couches de stratus associés à des inversions de températures dans les cuvettes

Les maximums restent au même niveau que la veille peut être avec 1 à 2° en plus

 

Lundi : 1er espoir d’arrosage et encore modéré

Partager cet article

Repost0
15 septembre 2018 6 15 /09 /septembre /2018 21:29

Prévision de Gérard Staron du 16 au 19 septembre 2018 (42, 43, 63, 69)

 

L’anticyclone des Açores fait de la résistance en se réfugiant sur l’Europe continentale……

Il en résulte que sur son flanc occidental, les flux atmosphériques proviennent du sud et remplacent ceux du nord

Les températures restent élevées pour la saison

Les pluies continuent de se faire attendre et la sécheresse se prolonge

 

Dimanche

Pas de précipitations

Belle journée ensoleillée

Le vent passe au sud et forcit au fil des heures

Le matin avec des températures proches de 10° des stratus s’installent dans les plaines du nord de nos départements alors qu’un flux doux passe par-dessus sur les reliefs du Massif central. Il en résulte des inversions de températures en  particulier dans les Limagnes et le val de Saône.

Les maximums sont élevés pour la saison, ils approchent 30° en plaine et dépassent 20° partout

 

Lundi :

Le beau temps ensoleillé change peu : pas de précipitations, vent du sud.

Les températures augmentent :

Les minimums dépassent 15° en plaine, très égalitaires avec les reliefs, le risque de couches de stratus avec des inversions de températures le matin dans les dépressions est réel.

Les maximums atteignent 30° en plaine en particulier les Limagnes et celles du Rhône et de la Saône

 

Mardi :

Toujours le même temps  le même beau temps mais ….

Le vent du sud forcit en particulier selon un axe Mézenc, Pilat et Lyonnais 

Le temps reste toujours aussi chaud avec des minimums qui dépassent 15° et des maximums 30° en plaine

Pas de précipitations, sauf en soirée, les premières cellules pluvio-orageuses abordent les monts volcaniques auvergnats

 

Mercredi :

Les cellules orageuses  sont capables d’affecter toute la région même si seulement certains secteurs déterminés de façon aléatoire seront affectés …….

Le vent du sud faiblit

Les températures ne montent plus :

Minimums au-dessus de 15° en plaine

Les maximums ne dépassent 30° que dans les plaines du Rhône et de la Saône, ailleurs ils baissent

Partager cet article

Repost0
12 septembre 2018 3 12 /09 /septembre /2018 09:46
le  Meteo fil N° 147 de l'AMRL (septembre 2018) est paru

Le Bulletin des météorologistes d'entre Rhône et loire de septembre 2018 (N° 147) est paru

vous y trouverez outre les données de Juillet et août (précipitations températures insolation  vent) sur les deux départements de la Loire et du Rhône  de notre quarantaine de postes, mais aussi  de nombreux articles avec de nombreux documents sur la météorologie de cet été :

Guy Blanchet : Juin et Juillet 2018

Stéphane Chabrier : 10 année d'observation de neige à Saint Genest Malifaux

Guy Blanchet : Dossier canicule

Gérard Staron :  Le Bilan de l'eau en juillet et août " dégradation estivale"

Gérard Staron  : Au jour le Jour " l'été du Tonnerre

si vous êtes intéressé prendre contact avec le président par l'intermédiaire d'un commentaire sur ce blog ou avec le trésorier par le site de l'association ...........

Gérard Staron

 

Partager cet article

Repost0
11 septembre 2018 2 11 /09 /septembre /2018 10:30

Prévision de Gérard Staron du 11 au 14 septembre 2018 (42, 43, 63, 69) :

 

Les anticyclones subtropicaux s’installent jusqu’au week-end ……..

Comme leur  localisation est septentrionale, ils ne pourront empêcher l’infiltration de cellules orageuses en provenance du sud-ouest mercredi qui pourrait apporter localement quelques précipitations

Les températures seront élevées pour la saison et le soleil généreux

 

Mardi :

Beau temps ensoleillé

Pas de précipitations orageuses

Le vent du nord faiblit seul le mistral résiste un temps en vallée du Rhône

Les températures maximales approchent de 30° en plaine

 

Mercredi :

Avant les orages de la deuxième partie de journée, matinée ensoleillée avec un vent du sud et des températures élevées

Les minimums sont particulièrement doux entre 15° sur les reliefs  et 19° en plaine

Les maximums dépassent 30° en plaine surtout les Limagnes

Dans l’après-midi des cellules orageuses remontent du sud-ouest. Elles apportent quelques précipitations sans être très intenses  La haute Loire devrait être la plus touchée et peut être dans le prolongement le Forez et le Lyonnais

 

Jeudi :

Après les dernières pluies liées aux orages de la veille le matin, les cellules orageuses s’évacuent en direction des Alpes

On ne peut exclure de faibles recrudescences localisées en fin de journée

Les températures restent élevées

Les minimums sont doux vers 18° avec un risque de couches de stratus dans les cuvettes le matin associées à des inversions de températures et à un vent faible

Les maximums sont en légère baisse de l’ordre de 27 à 28° en plaine, nettement moins en montagne avec le retour du vent du nord dans l’après midi

 

Vendredi :

Pas de précipitations orageuses, le soleil revient, mais le vent du nord persiste surtout le mistral en vallée du Rhône  

Les températures continuent leur baisse,  tout en restant assez élevées pour la saison

Minimums vers 15° , un peu plus en plaine et un peu moins sur les reliefs

Maximums vers 25° en plaine

Partager cet article

Repost0

Presentation

  • : Le blog de Gérard Staron Président de l'AMRL
  • : Le journal du climat et de la géographie libres. Actualité climatique Climat et société, impact du climat sur les activités humaines . Prévisions sur 4 jours
  • Contact

Rechercher

Articles Récents

Mes ouvrages

                                                                noel boules noel boules 4 gif                                                              noel boules noel boules 4 gif                                                                                                                                                                                                    noel boules noel boules 4 gif

Mon Site

                                                                                                                        Site

Articles sur Le progrès

Phénomènes météo exceptionnels de 1945 à nos jours (2013)

Quel drôle de temps

La Loire p 78, 79

Le Gier p 80

La fureur du Furan p 81

Climat de la Loire: Effet de couloir p 194

Climat de la Haute-Loire:

Le coeur  du Massif Central  p 195