Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 décembre 2019 3 04 /12 /décembre /2019 23:14

Prévision de Gérard Staron  du 5 au 8 décembre 2019 (42, 43, 63, 69) :

 

Notre région se situe en bordure des perturbations océaniques qui balaient la France du nord et tentent de descendre en latitude et l’anticyclone des Açores qui essaie de résister sur la Méditerranée

Les précipitations nulles au début deviennent un peu plus pressantes au fil des jours en affectant les montagnes océaniques de la bordure nord  (Monts volcaniques auvergnats, Monts de la Madeleine et du haut Forez,  haut Beaujolais,  puis en traversant le Massif central

Les températures sont assez douces pour la saison, mais elles sont marquées par de fortes inversions de températures en particulier dans le val de Saône , les gelées deviennent de plus en plus discrètes et les maximums approchent de 10°

Avec des vents faibles, la région échappe le plus souvent à l’agitation de la France du nord , seules les crêtes du Massif central la ressentent partiellement en fin de semaine

 

Jeudi :

Pas de précipitations,  La remontée des pluies méditerranéennes sur le Roussillon n’arrive pas jusqu’à nos départements

Le matin de fortes inversions de températures affectent le vel du Rhône et surtout de la Saône avec de possibles petites gelées

L’air doux qui arrive par-dessus le Massif central s’accompagne de minimums positifs sur les reliefs

Les maximums dépendent de la capacité du soleil à disperser les inversions de températures, ce sera difficile dans le val de Saône où les maximums n’atteignent pas 10° , par contre ce sera le cas dans les Limagnes. Globalement les maximums seront assez égalitaires de l’ordre de 8 à 10 ) sur l’ensemble des départements

 

Vendredi :

Pas de précipitations, la perturbation océanique qui traverse la France du nord est incapable d’arriver jusqu’à nous

Encore des inversions de températures avec un air doux qui passe par-dessus le Massif central et un air froid qui reste tapi dans les plaines de la bordure nord des reliefs , le val de Saône mais aussi les Limagnes et les plaines de Roanne et du Forez  

Gelées très rares

Les maximums en légère hausse vers 10° dépendent de la capacité du soleil à disperser les inversions de températures et les stratus qui les accompagnent e(t ce sera dur en val de Saône.

 

Samedi :

Quelques restes de la perturbation de la veille viennent buter sur la bordure septentrionale de nos départements et apportent quelques précipitations sur leurs reliefs  cités dans l’introduction, mais aussi des nuages ailleurs

Les minimums sont légèrement positifs en plaine  et les inversions de températures subsistent tout en étant moins nette que les jours précédents. Le val de Saône est toujours le secteur le plus sensible

Quelques gelées reviennent sur les plateaux du cœur du massif central (Margeride et Velay)

Maximums sans grands changements entre 5° en montagne et 10° en plaine, sauf le Val de Saône qui peine à quitter les inversions

 

Dimanche :

La perturbation plus active et à une latitude plus basse  qui arrive,  traverse cette fois plus sérieusement nos départements en déposant des précipitations sur l’ensemble des reliefs tout en privilégiant ceux océaniques cités plus hauts

Les minimums sont légèrement positifs entre 1° en montagne et 5° en plaine

Avec un vent plus fort, les inversions sont moins nombreuses mais le val de Saône fait de la résistance

Les maximums assez doux même en montagne  atteignent 10° dans les plaines qui longent la loire et l’Allier, moins dans le val de Saône

Prévision du 5 au 8 décembre 2019 : assez clément pour la saison
Partager cet article
Repost0
29 novembre 2019 5 29 /11 /novembre /2019 23:30

Prévision de Gérard Staron  du 30 novembre au 4 décembre 2019 (42, 43, 63, 69)

 

Nous connaissons une brève incursion d’un air polaire septentrional….

SI les hautes pressions ne tardent pas à se rétablir après le weekend, le froid qu’il laissera risque de persister une partie de la semaine prochaine

Après un samedi encore doux avant la dégradation, les précipitations arrivent pendant la nuit suivante, de la pluie intense surtout sur l’axe Mézenc,  Pilat,  Lyonnais, puis un peu de neige à la fin sur les reliefs

Le froid ne tarde pas  à prendre la suite avec des gelées qui joueront les prolongations pendant la semaine suivante alors que le soleil remontera lentement les maximums quotidiens 

Voici l’échéancier de cet épisode hivernal !

 

Samedi :

Arrivée de la dégradation …. Elle est précédée d’un bref épisode de vent du sud , fort en soirée, et de températures assez douces

Les minimums dépassent encore 5° en plaine et les gelées sont assez rares sur les plateaux du cœur du Massif central surtout Velay et Margeride

Les maximums atteignent 10° dans les Limagnes , un petit peu moins dans les autres plaines et encore moins sur les reliefs (vers 5°)

 

Dimanche :

Journée pluvieuse

Les précipitations commencent dans la nuit précédente, elles sont particulièrement intense sur un axe Mézenc, Pilat et Lyonnais, attention à la réaction des cours d’eaux, Dans la journée les pluies tardent à s’évacuer sur le bassin du Rhône puis les Alpes, ensuite les averses de traîne prennent la suite sur les reliefs.

Les minimums restent encore doux avec environ 5° en plaine et moins sur les reliefs sans gelées

Les maximums commencent à baisser,  en dessous de 10° partout, encore positifs en montagne

Les vents s’inversent, celui de nord revient  

 

Lundi :

Arrivée du froid

Dans la nuit de dimanche à lundi, les averses de traîne passent à la neige en altitude à partir de 800 m.  Le Pilat et les zones situées autour, sont particulièrement exposées. Les averses continuent sporadiquement dans la journée en s’atténuant  

Le refroidissement est net avec la retour des gelées sur l’ensemble des plateaux du Massif central , les plaines restent proches de zéro , sauf celles du Rhône et de la Saône où les minimums peuvent atteindre 3°.

La baisse des maximums est forte, à peine 5° en plaine, journée sans dégel en Montagne au-dessus de 1000 m

Le vent du nord forcit, en particulier la burle sur les plateaux de la Haute Loire et surtout le mistral.

 

Mardi :

Jour le plus froid

Fin progressive des averses de neige sur les reliefs, retour d’un soleil timide

Les gelées sont généralisées, même en plaine, et sévères sur les plateaux du Massif central

Les maximums évoluent de la journée sans dégel en montagne à des plaines à peine positives (2 à 3°)

Le vent du nord reste fort sur la bordure des Combrailles au Beaujolais et en vallée du Rhône avec le mistral

 

Mercredi :

Pas de précipitations

Le froid commence à s’atténuer à partir du sud avec un radoucissement passant par-dessus les reliefs,

Ceci provoque de très fortes inversions de températures avec des formations de stratus au contact de l’air plus doux au-dessus

Les gelées sont surtout présentes dans les plaines du nord du Massif central

Les maximums commencent à remonter à partir de la Haute Loire

Les vents se calment

Partager cet article
Repost0
24 novembre 2019 7 24 /11 /novembre /2019 22:52

Prévision de Gérard Staron du 25 au 29 novembre 2019 (42, 43, 63, 69)

 

La légère poussée des anticyclones méditerranéens nous libère partiellement de l’influence des perturbations océaniques qui affectent surtout les rivages de la Manche. la méditerranée n'est plus capable d'envoyer de l'eau comme ce week-end , 69 mm en 48 h à Montregard

Leurs précipitations touchent surtout chez nous les monts volcaniques auvergnats et la de la Margeride  et s’étiolent en pénétrant à l’intérieur des sillons de l’Allier et de la Loire, les monts du Forez et de la Madeleine  sont parfois affectés 

Les températures restent globalement douces pour la saison avec une absence quasi-totale de gelées

Les vents violents d’ouest ou sud-ouest  qui affectent la France du nord ne nous concernent que de façon très atténuée

 

 

Lundi :

Les averses océaniques viennent buter sur les monts volcaniques auvergnats, elles s’étiolent ensuite sur les autres reliefs du Massif central et pénètrent très peu à l’intérieur des sillons de la Loire et de l’Allier qui restent en grande partie à l’écart

Les minimums sont assez doux , plus de 5° dans les plaines de l’axe Rhône Saône , plus de 3° dans les autres, pas de gelées , des inversions de températures sont possibles dans les cuvettes et dépressions en raison d’un vent de nord faiblissant

Les maximums dépassent 10° en plaine, les Limagnes sont les plus douces  vers 12° , les reliefs sont en dessous de 10°   

 

Mardi :

Pas de précipitations sauf quelques averses sur les monts volcaniques auvergnats , toutefois une perturbation océanique approche

Elle s’accompagne d’un renforcement d’un vent de sud-ouest devenant de plein sud dans l’axe Rhône Saône avec des rafales assez fortes sur la partie nord de nos départements , les précipitations n’atteindront la région que dans la nuit qui suit.

Les températures sont très douces pour la saison

Les minimums dépassent 5° partout sauf les hauts reliefs encore enneigés

Les maximums sont au-dessus de 13° en plaine , près de 10° sur les hauts reliefs

 

Mercredi :

Depuis la nuit précédente les, précipitations de la perturbation d’ouest traverse nos départements, les cumuls les plus importants sont déposés sur les monts volcaniques  auvergnats et la Margeride et s’étiolent ensuite en traversant le reste du Massif central, les bassins internes sont en grande partie à l’abri,  les pluies continuent en s’atténuant dans la journée avec la même répartition géographique.

Toujours des températures très douces

Minimums supérieurs à 10° dans les plaines de l’axe Rhône Saône, à 8° dans les autres du Massif central, à, 5° sur les reliefs

Maximums supérieurs à 10° en plaine  

Le vent de sud-ouest assez fort concerne surtout les crêtes de la partie nord de nos départements

 

Jeudi :

La nouvelle perturbation océanique vient du nord-ouest ce qui modifie un peu la géographie des pluies. Outre les monts volcaniques auvergnats et la Margeride , ceux du hauts Forez et de la Madeleine sont aussi en première ligne

Les températures baissent

Minimums vers 5° avec des inversions de températures dans les cuvettes et dépressions

Maximums au-dessus de 10° en plaine

Le vent commence à changer de direction, il passe à l’ouest sur les crêtes avant de virer au nord

Partager cet article
Repost0
18 novembre 2019 1 18 /11 /novembre /2019 17:08

Prévision de Gérard Staron du 19 au 23 novembre 2019

 

Les perturbations océaniques et méditerranéennes envahissent la France, elles tarderont à atteindre notre région

Les précipitations butent quelques jours d’un côté sur les monts volcaniques auvergnats et de l’autre sur l’axe des Cévennes. Seules ces dernières en provenance de Méditerranée réussiront à nous atteindre vraiment en fin de semaine en déposant de forts cumuls sur l’axe du Mézenc au Pilat et en pénétrant au-delà

Le vent du nord cèdera la place à celui du sud. Ce dernier soufflera fort sur les reliefs du Massif central mais il ne semble pas que le seuil de la tempête soit atteint

Les températures remontent lentement, les gelées disparaissent progressivement

Le manteau neigeux se replie sur les montagnes

 

Mardi :

Une perturbation qui remonte de Méditerranée arrive en bout de course à déposer des flocons sur les montagnes surtout sur l’axe du Mézenc au Pilat

Les gelées concernent encore l’ensemble des plateaux du Massif central, plaines et bassins connaissent des minimums légèrement positifs

Les maximums montent au-dessus de 5° dans les plaines de l’axe Rhône Saône, un peu moins dans les autres plaines, les bas plateaux sont à peine positifs et les montagnes enneigées conservent une journée sans dégel

Le vent du nord avec burle et mistral en vallée du Rhône faiblit

 

Mercredi :

Quasiment pas de précipitations, les remontées méditerranéennes arrivent à peine à atteindre le sud de la Haute Loire pour y déposer quelques gouttes ou flocons

Toujours des gelées sur l’ensemble des plateaux du cœur du Massif central, surtout Margeride,

 les minimums atteignent 3° dans les plaines de l’axe Rhône Saône et sont positifs sur l’ensemble des autres

Les maximums montent jusqu’à 10° dans les Limagnes, dépassent 5° sur l’ensemble des plaines et il n’y a plus de jours sans dégel sur les reliefs

Les vents s’inversent et celui de sud s’installe

 

Jeudi :

Les précipitations remontant de Méditerranée en fin de journée  sont plus pressantes sur l’axe du Mézenc au Pilat, mais il ne semble pas qu’elles puissent s’étendre beaucoup au-delà. Cette fois il s’agit de pluie

Plus de gelées sauf sur les hautes montagnes enneigées

Les minimums atteignent 5° dans les Limagnes , positifs sur l’ensemble des plaines

Avec un vent du sud fort sur les crêtes du Massif Central , les maximums positifs partout, dépassent 10° en plaine

 

Vendredi :

Le vent du sud souffle fort sur les crêtes du Massif central sans atteindre la tempête (rafales vers 70 à 80 km/h), il précède l’arrivée d’une perturbation méditerranéenne qui dépose de fortes pluies la nuit suivante sur l’axe du Mézenc au Pilat et auparavant sur les Cévennes

Finies les gelées, les minimums dépassent 5° en plaine

Les maximums, positifs partout,  dépassent 10° en plaine  surtout celles des Limagnes et de l’axe Rhône Saône

 

Samedi :

Journée pluvieuse dans le sillage du maximum de précipitations de la nuit  précédente. Cette fois l’ensemble des départements est concerné. Le passage à la neige s’effectue vers 1200 m sur la Margeride et la Mézenc

Pas de gelées sauf trous à froid, minimums en plaine au-dessus de 5°

Les maximums baissent légèrement en dessous de 10° en plaine, mais restent positifs partout même en montagne

 

Tendance pour Dimanche :

Pas de précipitations

Rares gelées sur les plateaux du cœur du Massif central  (cuvettes de moyenne altitude, Velay et Margeride)

Légère baisse des minimums en plaine, maximums sans changements

Bref épisode de vent du nord surtout de mistral en vallée du Rhône

 

 

Partager cet article
Repost0
14 novembre 2019 4 14 /11 /novembre /2019 19:05
grosse chute méditerranéenne en cours, attention !

Comme on pouvait le penser (voir notre prévision) la petite perturbation qui descendant du nord cette nuit et a dépose quelques flocons au dessus de 800 mètres environ sur le Pilat, puis elle s'est transformée dans la journée en une grosse chute méditerranéenne quand elle a reçu le renfort de l'humidité de la Grande bleue et quand les hautes pressions qui sont installées derrières les Alpes nous ont renvoyé les masses pluvieuses ou orageuses  sur la Côte d'Azur et neigeuses quand elles sont rentrées en provenance du sud jusqu'à notre région. 

Deux secteurs dangereux

--- les Alpes maritimes où commencent de gros orages

--- les Montagnes du Mézenc au Pilat  avec débordement sur le Velay et le Forez où se met en place une grosse chute de neige lourde

A Saint Etienne

Il était tombé 3 mm la nuit dernière avec de la neige à partir de 800 à 850 m

la précipitation en ville vers 500 m est passée sous forme de neige vers 14 h , cette dernière a tenu sur le sol vers 16 heures et sur les routes après 17 h

Attention la couche risque d'être importante.....

il s'agit de la réédition de grosses chutes de neige lourdes comme nous en avons déjà connu dans le passé et deux l'an dernier 30 octobre 2018 et 3 février 2019 !

Gérard Staron

 

Partager cet article
Repost0
12 novembre 2019 2 12 /11 /novembre /2019 20:10

L’arrivée de l’hiver se confirme

D’abord des descentes de perturbations de nord apportent de la neige en Montagne et des gelées au cœur du Massif Central

Ensuite la Méditerranée réagit à l’arrivée de l’air mais son air doux s’empalant dans l’air froid contribue à aggraver la situation par de la neige importante pouvant descendre jusqu’en Plaine sur la face septentrionale du Massif central

Enfin un froid qui s’est installé est toujours difficile à déloger

 

Mercredi :

Dans la nuit précédente une perturbation assez faible en provenance du nord apporte de la neige sur les reliefs océaniques de la bordure nord et ouest  , monts volcaniques auvergnats , monts de la Madeleine et du haut Forez , Haut beaujolais et monts de Tarare, les autres reliefs sont moins touchés et les plaines et surtout les  bassins internes (Le Puy Limagnes de sud)  sont en grande partie à l’abri des précipitations. Les précipitations s’arrêtent dans la matinée

Le froid s’accentue

Il gèle sur l’ensemble des plateaux du cœur du  Massif central surtout Margeride et Velay. Minimums à peine positifs en plaine

Les maximums sont bas : un peu plus de 5° en plaine , Moins en Montagne

Le vent d’ouest sur les crêtes septentrionales du Massif  se change en un flux de nord au sud avec l’accélération classique en vallée du Rhône (mistral)

 

Jeudi

Journée très agitée à risque

Dans la nuit précédente arrive une nouvelle perturbation de nord plus active que la précédente avec des flocons en altitude sur les mêmes reliefs  que ceux cités pour mercredi

Après une accalmie, la réaction de la Méditerranée remonte du sud avec un vent de même direction, elle apporte de fortes pluies le long de ses rivages, attention aux réaction des rivières  , mais ceci se transforme en neige sur les reliefs du Mézenc au Pilat avec des couches susceptibles d’être importantes et avec une redescente sur les versant vellaves et Foréziens à des altitude assez basses, attention c’est la situation des grosses couches de neige chez nous par fois accompagnées d’orages

Les minimums sont proches de zéro partout, moins de gelées que la veille

La journée est sans dégel sur les reliefs des départements ligériens, les maximums sont assez doux en limagnes en raison du foehn qui descend du massif ( vers 8°) mais en dessous de 5° dans les autres plaines

 

Vendredi :

 une dépression qui tourne sur la France apporte encore des averses de neige sur les reliefs surtout ceux du nord de nos départements mais le gros des chutes est terminé

le froid s’intensifie

Gelées assez sévères quasiment généralisées seules quelques plaines ont des chances d’y échapper Limagne Bourbonnaise, Roanne et peut être Forez

Journée sans dégel en montagne, les maximums sont à peine positifs en plaine  

 

Samedi :

Quelques averses de neige en montagne venant de l’océan   , sur les monts volcaniques auvergnats

Gelées importantes généralisées  sauf sur quelques plaines périphériques

Maximums proches de 5° en plaine et de zéro en montagne

 

Dimanche

Le froid reste tenace mais risque de chutes de neige faible

Fortes gelées quasiment généralisées sauf dans l’ilot de chaleur urbain lyonnais , risque d’inversion de températures dans les cuvettes et dépressions

Maximums à peine positifs en plaine et journée sans dégel en montagne

Il est toujours lent et difficile de faire partir le froid quand il est arrivé !

Partager cet article
Repost0
7 novembre 2019 4 07 /11 /novembre /2019 17:39

Prévision de Gérard Staron du 8 au 11 novembre 2019 (42, 43, 63, 69)

 

Les perturbations océaniques continuent d’imposer leur loi sur la France, mais leur provenance de plus en plus septentrionale provoque l’arrivée de l’hiver.

Les précipitations qui concernent surtout au départ les monts volcaniques auvergnats s’étendent à l’ensemble de nos départements en même temps que le passage à la neige s’effectue à des altitudes de plus en plus basses sur les plateaux du Massif central

Les gelées reviennent, au départ limitées à quelques trous à froid, elles s’étendant à l’ensemble des reliefs en devenant de plus en plus sévères, les minimums gardent des minimums positifs de justesse

Le froid s’installe aussi dans la journée avec des maximums en dessous de 10° même en plaine

Le vent du nord revient avec la burle sur les plateaux de la Haute Loire et surtout le mistral en vallée du Rhône

 

Vendredi :

Les averses océaniques concernent surtout en fin de journée et la nuit suivante les monts volcaniques auvergnats avec un passage à la neige seulement sur les sommets, les autres montagnes sont moins affectées et  les dépressions sont en grande partie à l’abri

Avec un vent faible le matin les inversions de températures sont nombreuses. Elles affectent surtout les cuvettes de moyenne altitude avec des gelées et les dépressions et vallées comme le val de Saône où les minimums sont à peine positifs

Les maximums restent au-dessus de 10° en plaine , un peu moins en montagne

 

Samedi

Après des averses de neige sur les sommets la nuit précédente et avant une perturbation très active dans celle suit , très peu de précipitations

Les températures continuent leur baisse

Les gelées matinales  s’étendent à une grande partie des plateaux du cœur du massif central (Velay et Margeride) alors que les minimums sont proches de zéro en plaine

Les maximums chutent  avec à peine plus de 5° en plaine et la possibilité de journée sans dégel sur les plus hauts sommets (Sancy, Mézenc et Pierre sur Haute)

Le vent du nord revient avec la burle et le mistral

 

Dimanche :

L’hiver est là

La perturbation de la nuit a déposé de la neige à partir des plateaux du Massif central vers 500 à 600 m qui tiennent au-dessus, les chutes continuent dans la journée en s’affaiblissant progressivement. Attention sur les routes

Les gelées matinales s’étendent à l’ensemble des plateaux du Massif central , les minimums sont à peine positifs en plaine

Les maximums restent bas , environ 5° en plaine, montagnes à peine positives

Après une accalmie le matin, le vent du nord revient de plus en plus fort ensuite

 

Lundi :

Nous restons dans l’air froid et la réaction de la Méditerranée ne nous atteint pas donc très peu de précipitations

Les gelées sévères concernent l’ensemble des plateaux du Massif central,  y compris les bassins internes. Minimums à peine positifs dans les plaines extérieures au massif (couloir Rhône-Saône , Roanne, Limagnes de l’aval )

Légère hausse des maximums, positifs presque partout, plus de 5° en plaine

Le vent du nord faiblit mais le mistral fait de la résistance en vallée du Rhône

Partager cet article
Repost0
2 novembre 2019 6 02 /11 /novembre /2019 19:46

Prévision de Gérard Staron  du 3 au 6 novembre 2019 (42, 43, 63, 69)

 

Le temps est très agité avec une dépression qui descend sur l’Atlantique et vient affronter des hautes pressions sur les Alpes.

Il en résulte d’abord dimanche une tempête à la trajectoire trompeuse et de très fortes précipitations sur les reliefs en particulier un axe des Monts volcaniques auvergnats à la Margeride dans une atmosphère encore douce

Ensuite les pluies se font plus rares , mais avec la baisse des températures la première neige pourrait se produire sur les principaux sommets de nos départements (Margeride, Sancy , Mézenc , Pierre sur Haute )

 

Dimanche :

La tempête qui aborde les côtes du golfe de Gascogne en début de nuit vient buter sur les crêtes du Massif central, alors qu’elle semble contourner au départ le relief par le nord comme lors des tempêtes précédentes, elle changerait de trajectoire à la mi-journée pour partir en Méditerranée.

Chez nous le seule de 100 km/h semble surtout concerner les montagnes en particulier un axe des monts volcaniques auvergnats à la Margeride, dans une moindre mesure les crêtes du Forez et du Mézenc jusqu’au Pilat. Les rafales semblent plus faibles dans les dépressions et surtout dans l’angle nord-est de nos départements (Roannais et Beaujolais). Le passage des vents violents aborde l’auvergne en fin de matinée et quitte les Cévennes pour partir en Méditerranée dans l’après-midi)

Les fortes pluies présentent une géographie semblable : forts cumuls sur la Margeride et les monts volcaniques auvergnats au point que l’on ne peut exclure une réaction importante de La Dordogne, de la Truyère, éventuellement Allagnon, Couzes. Les autres reliefs sont arrosés alors que les dépressions des axes de l’Allier, de la Loire et de la Saône sont en grande partie à l’abri

Les températures sont douces le matin , plus de 10° en plaine , moins sur les reliefs , mais elles n’augmentent pas au cours de la journée et restent dans des niveaux semblables

 

Lundi :

Le vent reste fort sans être tempétueux (vers 70 km/h en rafale), de direction sud-ouest et concerne le nord de nos départements au-delà d’une ligne Clermont Ferrand à Feurs  

Poursuite des fortes précipitations sur l’axe des monts volcaniques auvergnats à la Margeride avec une géographie des précipitations semblable à celle de la veille et un risque de réaction des mêmes rivières  

Les températures sont entre 5 et 8° le matin, les maximums dépassent à peine 10° en plaine

 

Mardi :

Le vent de sud-ouest reste fort sur les mêmes secteurs septentrionaux de nos départements

Les précipitations commencent à baisser  sur l’axe de la Margeride aux monts volcaniques auvergnats  mais la baisse des températures peut permettre le passage en fin de nuit sur les sommets les plus hauts  alors qu’elles ont cessé dans les sillons de la Loire et de l’Allier

Les minimums sont en dessous de 5° sur les reliefs, à peine supérieurs en plaine, jusqu’à 8° dans la vallée du Rhône à partir de Lyon

Maximums supérieurs à 10° en plaine

 

Mercredi :

Les dernières précipitations sur les reliefs peuvent se transformer en neige au-dessus de 1400 m  (Sancy, Cézallier, Margeride, Mézenc et Haut Forez)

Minimums en dessous de 5° sur les reliefs  avec des gelées possibles dans les trous à froid

Maximums vers 10° en plaine, moins de 5° sur les reliefs

Le vent passe au nord dans la journée

Partager cet article
Repost0
28 octobre 2019 1 28 /10 /octobre /2019 23:57

Prévision de Gérard Staron  du 29 octobre au 2 novembre 2019 (42, 43, 63, 69)

 

Les perturbations océaniques d’ouest vont de plus imposer leur loi sur la France au fil des jours au point que nos départements peu touchés habituellement par ce type de précipitations, les subiront de plus en plus souvent 

Les fortes pluies concerneront surtout les monts volcaniques auvergnats puis perdront peu à peu de leur importance en traversant le Massif central, seuls les reliefs recevront des cumuls substantiels, les bassins internes (bassins du Puy, Limagnes du sud, plaine du Forez)  seront en grande partie à l’abri 

L’air océanique qui arrive de l’ouest  étant assez doux, les températures ne baisseront que modérément 

Les vents seront le plus souvent faibles au début , leur force s’affirme en même temps que les perturbations nous affecte de plus en plus pressante.

 

Mardi :

C’est une perturbation très dégradée qui nous atteint, en fin de journée. Les pluies de fin de journée concernent surtout les monts volcaniques auvergnats

Le vent faible le matin permet la mise en place d’inversions de températures dans les dépressions en particulier dans le val de Saône, ensuite le vent du nord se lève surtout le mistral en vallée du Rhône

Les températures   continuent d’être agréables pour la saison

Minimums le plus souvent supérieurs à 10°

Les maximums se situent entre 10° en montagne et 15° en  plaine

 

Mercredi :

Intermède dans les précipitations et le passage des perturbations

Le vent reste faible sur l’ensemble de la région, plutôt de nord , seul le mistral en vallée du Rhône présente une certaine force

Cette situation est très favorable à la mise en place d’inversions de températures le matin dans les vallées et dépressions associées à des couches de stratus. le val de Saône semble affecté en priorité, les autres cuvettes du massif central beaucoup moins

Les températures sont en baisse

Minimums vers 10°

Les maximums sont globalement décroissants du sud vers le nord de la région au point que certains reliefs de la Haute Loire seront plus hauts que des plaines du nord. Ils descendent de 15° dans les bassins de la Haute loire (Le Puy Limagnes du sud)  à 10° environ dans les plaines du Nord (Limagnes bourbonnaises, Plaine de Roanne, val de Saône)

 

Jeudi :

Les perturbations reviennent de plus en plus actives en déposant leurs plus fortes pluies sur les montagnes volcaniques auvergnates, les cumuls baissent sur les autres reliefs atteints plus tard, les bassins du Massif central sont en partie à l’abri

Les vents assez faibles opposent une direction d’ouest sur les crêtes montagneuses et une orientation de nord en vallée du Rhône (mistral)

Les températures continuent une légère baisse

A l’exception de la vallée du Rhône à partir de Lyon , les minimums passent en dessous de 10°

Les maximums descendent en dessous de 15° même en vallée du Rhône et de la Saône, atteignent à peine 10° sur les reliefs  

 

Vendredi

La nouvelle perturbation encore plus active que la précédente aborde nos départements dans l’après-midi avec la même répartition géographique que la précédente

Elle précédée du retour du vent du sud qui forcit

La baisse des températures s’accentue un peu

Les minimums vers 5° sur les montagnes du cœur du Massif central , montent à un peu plus de 10° dans les plaines de l’axe Rhône Saône

Les maximums s’étirent sur les même régions de moins de 10° (Montagnes)  à un peu plus de 15° (axe Rhône Saône )

 

Samedi

Perturbations et précipitations sont encore plus pressantes et fournies avec la même répartition géographique

Le vent du sud forcit sur les crêtes

Les températures changent peu mais toujours à la baisse

Minimums vers 10° en plaine, moins en montagne

Maximums en dessous de 15° partout, et de 10° en montagne

Partager cet article
Repost0
22 octobre 2019 2 22 /10 /octobre /2019 22:36

Prévision de Gérard Staron du 23 au 27 octobre 2019 (42, 43, 63, 69)

 

Le fort épisode pluvieux méditerranéen en cours va déplacer ses calamités  progressivement du Roussillon aux Alpes maritimes avant de s’éloigner en Italie. A l’arrière les anticyclone se reconstituent.

Les calamités vont-elles atteindre nos départements mercredi ou jeudi  ?

Le vent de sud-est qui précède les précipitations sera moins fort que sur la moitié sud du Massif central mais il atteindra environ 80 km/h en rafale sur les crêtes en ^particulier sur le sud de la haute Loire

Les pluies atteindront en priorité le sud du Mézenc , puis se déplaceront en soirée jusqu’au Pilat avant de déborder plus au nord

Ensuite jusqu’au week-end, les précipitations s’arrêtent, le vent faiblit, les inversions de températures reviennent le matin mais les températures restent globalement assez douces

 

Mercredi :

Le vent de sud-est est la première manifestation de l’épisode méditerranéen avec des rafales qui décroissent des hauteurs auvergnates à celles du Lyonnais ! Les rafales ne devraient pas dépasser chez nous 80 km/h ce qui constitue déjà un niveau élevé

Les précipitations nous atteignent ensuite avec un déplacement d’ouest en est et une atténuation de la Haute Loire au nord du Massif central

Elles atteignent le Mézenc dans l’après-midi avec une extension plus faible sur les montagnes volcaniques auvergnates, puis débordent ensuite jusqu’au Pilat avec une extension atténuée sur le Forez et le Velay, elles continuent ensuite dans la nuit suivante. Prévoir une réaction des rivières avec un sol maintenant saturé

Les températures restent douces

Minimums au-dessus de 10° partout avec peu de différences géographiques

Maximums élevés dans les plaines du nord jusqu’à 20° en raison du foehn descendant des reliefs  (Limagnes de l’aval, Roannais et val de Saône)

Un rafraichissement est très net sur les montagnes du Massif central surtout celles de la Haute Loire ( à peine plus de 10° sur les sommets)

 

Jeudi :

Les précipitations s’éloignent vers l’Italie , seules quelques averses sur les montagnes volcaniques auvergnates sont possibles en soirée, mais l’atmosphère reste humide et nuageuse

 les températures baissent

Les minimums restent encore assez doux entre 5° sur les reliefs et 10° dans les plaines du nord

Les maximums s’effondrent à peine plus élevés que les minimums, 15° dans les plaines de l’axe Rhône Saône, un peu plus de 10° dans les dépressions du Massif central, moins sur les reliefs auvergnats

Le vent de sud encore présent le matin s’inverse ensuite pour laisser la place à celui de nord avec le mistral en vallée du Rhône

 

Vendredi :

Pas de précipitations

Le vent de nord encore fort le matin faiblit, seul le mistral fait de la résistance en vallée du Rhône

Les minimums restent vers 10° dans les plaines du pourtour du Massif central (axe Rhône Saône, Limagnes de l’aval et Roannais) mais ils sont nettement en dessous sur le cœur du massif

Les maximums amorcent un léger redressement en raison du retour du soleil, environ 15° en plaine , montagnes en dessous  

 

Samedi :

Pas de précipitations, retour du soleil plus marqué

Avec un vent faible de direction variable  et la mise en place de couches de stratus dans la nuit, on constate de fortes inversions de températures le matin. Le val de Saône est très sensible à cette situation (minimums vers 10°)

Les maximums augmentent par rapport à la veille

 

Dimanche

Répétition du temps du samedi

Pas de précipitations et vent faible

Inversions de températures le matin dans les cuvettes et vallées avec des couches de stratus et des minimums un peu plus bas (moins de 10°)

Les maximums  dépendent de la capacité du soleil à s’imposer face aux inversions, Ils  atteignent 18° environ en plaine quand le soleil arriver à percer la masse de stratus. Il y a des doutes que ce soit le cas dans le val de Saône.

Partager cet article
Repost0

Presentation

  • : Le blog de Gérard Staron Président de l'AMRL
  • : Le journal du climat et de la géographie libres. Actualité climatique Climat et société, impact du climat sur les activités humaines . Prévisions sur 4 jours
  • Contact

Rechercher

Articles Récents

  • Record de froid ou fraicheur (au choix) en avril sur la région Stéphanoise
    Depuis 2006, soit 16 ans , jamais un mois d'avril n'avait connu des températures aussi basses autant à Saint Etienne (alt 500m ) qu'à Montregard (alt 990 m) en Haute Loire aux confins des monts du Vivarais et du plateau de Montfaucon . Voici le bilan...
  • Covid : divorce entre discours et statistiques !
    Covid 19 : divorce entre discours et statistiques ! Que n’entend-t-on pas sur la façon dont la France a géré la crise du Coronavirus, on est en retard sur tout, le scandale est partout, on est mauvais sur tout, je vous fais grâce de tous les discours...
  • crues océaniques en cours ( situation 1/02/2021 et évolution probable )
    Des crues des rivières océaniques forment actuellement un puzzle aux 4 coins de notre pays Dans les hauts de France deux zones sont à surveiller : 1) les rivières descendant des collines de l'Artois semblent avoir connu leur maximums La Lys a atteint...
  • les particularités de l'élection américaines de 2020!
    Les particularités de l’élection de 2020 aux Etats Unis ! Un documentaire télévisé titrait « Donald trump est-il capable du pire ? » En réalité il a toujours « joué avec le pire » cela lui a permis de gagner dans beaucoup de circonstances comme homme...
  • L'opérette .... une idée d'étrennes
    Le livre "L'opérette parfum de l'histoire" présenté sur la revue Opéra Magazine ......
  • Prévision du 2 au 5 décembre 2020 : hivernal
    Prévision de Gérard Staron du 2 au 5 décembre 2020 (42, 43, 63, 69) Avec une descente froide en provenance des régions arctiques sur le proche Atlantique, l’hiver est arrivé avec le mois de décembre, son début officiel pour la Météorologie C’est le retour...
  • Cultes, covid et confinement: analyse historique !
    Cultes, covid, et confinement : analyse historique L’année 2020 aura vu à deux reprises l’interdiction des cérémonies religieuses et plusieurs dimanches, des croyants en prière devant leurs églises ! Jusqu’à quand faut-il remonter pour trouver pareil...
  • Prévision du 24 au 28 novembre 2020: les hautes pressions résistent
    Prévision de Gérard Staron du 25 au 28 novembre 2020 ( 42, 43, 63, 69) L’anticyclone se retire derrière les Alpes pour repousser les assauts des précipitations qui remontent du Levant Espagnol qui au maximum atteindront le Mézenc et des perturbations...
  • prévision du 15 au 18 novembre 2020 : Yoyo des tempéartures et du vent
    Prévision de Gérard Staron du 15 au 18 novembre 2020 (42, 43, 63, 69) Les anticyclones méditerranéens tiennent encore bon quelques jours et ils évitent à nos départements de connaitre les excès subis par les côtes de La Manche. Temps restera globalement...

Mes ouvrages

                                                                noel boules noel boules 4 gif                                                              noel boules noel boules 4 gif                                                                                                                                                                                                    noel boules noel boules 4 gif

Mon Site

                                                                                                                        Site

Articles sur Le progrès

Phénomènes météo exceptionnels de 1945 à nos jours (2013)

Quel drôle de temps

La Loire p 78, 79

Le Gier p 80

La fureur du Furan p 81

Climat de la Loire: Effet de couloir p 194

Climat de la Haute-Loire:

Le coeur  du Massif Central  p 195