Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 octobre 2011 2 11 /10 /octobre /2011 09:00

Bilan de l’eau

Situation fin septembre 2011

Gérard Staron

 

 logo.jpgarticle effectué avec l'ensemble des postes pluvio-thermomètriques de l'association

merci de m'avoir communiqué vos observations

 

La rechute de la sécheresse en septembre a été sévère dans la région, surtout elle intervient alors que la recrudescence pluviale avait été très inégale au niveau géographique. Partout l’indigence pluviométrique associée à des températures élevées a provoqué un déficit pluviométrique ( ETP P).

Dans le tableau suivant, vous trouverez nos postes classés selon ce déficit pluviométrique, et l’état de la réserve du sol en pourcentage, calculé à partir d’un maximum de 100mm uniformément pris en compte

 

déficit pluviométrique (-)

Etat de la Réserve du sol (%)

stations

septembre

stations

septembre

Saint Etienne

-29,1

Tarentaise

69%

Ecully

-35,1

Montregard (43)

50%

Noirétable

-37,3

St just en Bas

26%

Tarentaise

-38,9

Noirétable

23%

Lyon Bron

-41,4

Bard

20%

Montregard (43)

-43,5

St André la Côte

20%

St just en Bas

-45,5

Corbas

12%

Corbas

-46,8

Montmelas

11%

St André la Côte

-51,1

Violay

11%

Bard

-54,6

Lyon Bron

10%

Violay

-55,3

Aveize

10,00%

Leigneux

-56,2

Saint Etienne

10%

Montmelas

-56,5

Ecully

9%

Aveize

-59,3

Leigneux

9%

Montchal

-64,2

Montchal

6%

Villefranche

-69,9

Andrézieux

5%

Andrézieux

-73,2

Villefranche

3%

Anse

-74,6

Anse

2%

 

Les effets de l’orage du dimanche 4 sont en grande partie responsable de la hiérarchie des déficits pluviométriques avec des contrastes cocasses entre les deux postes de Saint Etienne, l’officiel d’Andrézieux à sec et le mien le plus arrosé ! Tarentaise qui connaissait une pluviométrie insolente depuis mai, a aussi été placé au régime sec à quelques kilomètres ! 

En réalité, il n’y a aucune logique géographique ! Les régions d’altitudes et celles exposées aux pluies océaniques devancées par des postes des principales agglomérations normalement sec. Seuls enseignements, le val de Saône et une partie de la plaine du Forez  trustent la sécheresse.

             L’état hydrique du sol s’est dégradé partout, mais sa situation dépend en grande partie des péripéties des mois précédents avec des calculs plus complexes quand des périodes opposées de pluviométrie se succèdent. Les grands contrastes géographiques antérieurs continuent, bien que la situation de septembre soit assez homogène. Le Pilat conserve un meilleur état hydrique que les monts du Forez et ceux du Lyonnais. A l’opposé le val de Saône est proche du point de flétrissement, avec dans une moindre mesure la plaine du Forez.

              Alors que l’on a peu parlé de sécheresse en septembre, cette aggravation a provoqué dans la région, la situation la plus délicate de l’année au niveau de la ressource en eau !

Partager cet article

Repost0

commentaires

Presentation

  • : Le blog de Gérard Staron Président de l'AMRL
  • : Le journal du climat et de la géographie libres. Actualité climatique Climat et société, impact du climat sur les activités humaines . Prévisions sur 4 jours
  • Contact

Rechercher

Articles Récents

Mes ouvrages

                                                                noel boules noel boules 4 gif                                                              noel boules noel boules 4 gif                                                                                                                                                                                                    noel boules noel boules 4 gif

Mon Site

                                                                                                                        Site

Articles sur Le progrès

Phénomènes météo exceptionnels de 1945 à nos jours (2013)

Quel drôle de temps

La Loire p 78, 79

Le Gier p 80

La fureur du Furan p 81

Climat de la Loire: Effet de couloir p 194

Climat de la Haute-Loire:

Le coeur  du Massif Central  p 195