Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 février 2010 1 15 /02 /février /2010 16:26


Prévisions du 16 au 19 février 2010

 

    L’air froid sibérien se replie au-delà du Rhin. Il est remplacé par un flux de sud en provenance des régions méditerranéennes.

Les températures remontent  mais la hausse du thermomètre n’a rien de spectaculaire,  les grands froids sont provisoirement terminés. Les températures maximales deviennent à nouveau positives, sans excès

Cette remontée de sud s’accompagne de très fortes précipitations sur les régions littorales de la Grande Bleue. Ces dernières affectent les Cévennes et débordent  sur nos départements à partir de l’axe montagneux du Mézenc au Pilat  qu’elles dépassent  pour atteindre l’ensemble du Velay et du Forez où l’atmosphère sera très agitée.

Il faut toujours se méfier d’un redoux en altitude au dessus de 1000 m surtout dans le cas où il n’est pas net et massif avec  des phénomènes glissants (verglas ou neige et vent) au début . En dessous les précipitations passeront à la pluie et le manteau nival fondra progressivement.

D’une façon générale le temps sera meilleur sur la partie auvergnate avec moins de précipitations, un peu plus de soleil, et  des températures maximales plus élevées.

 

Mardi :

Dernière journée de gelées sévères généralisées le matin, les températures deviennent faiblement positives dans la journée.

Un premier épisode pluvieux remonte de Méditerranée. Faible, ses précipitations  passent à la neige sur les reliefs du Mézenc au Pilat. Il ne parait pas dépasser nettement cet axe montagneux vers le nord à l’exception de quelques nuages

Vent de sud.

 

Mercredi :

Les petites gelées matinales sont limitées aux plateaux enneigées. Les températures maximales continuent leur hausse dans la journée en particulier sur la partie auvergnate

Le véritable épisode méditerranéen arrose da façon abondante  l’axe montagneux de l’est du Massif central du Mézenc au Pilat et aux Monts du Beaujolais. Les précipitations débordent en arrière  sur le Velay et le Forez et l’ensemble des reliefs.  Il s’agit essentiellement de pluie, le passage à la neige se produit au-delà de 1000m

Avec un vent de sud assez fort, le redoux pourrait apporter une situation difficile en altitude

 

Jeudi :

Les petites gelées matinales sont limitées aux plateaux enneigés de moyenne altitude, les températures maximales continuent leur hausse  et deviennent douces

Les précipitations se terminent dans la matinée

Journée globalement agréable

 

Vendredi

La seconde vague pluvieuse remonte de Méditerranée selon une trajectoire orientale qui risque de concerner plus la vallée du Rhône et les Alpes que le Massif central

Nous en subirons toutefois les conséquences avec des précipitations du Mézenc au Pilat et un faible débordement au delà

Comme nous sommes dans l’air froid situé en arrière de la perturbation, les gelées reviennent sur les plateaux, les températures maximales baissent à nouveau, la neige revient en altitude surtout dans la nuit de vendredi à samedi.

L’Auvergne bénéficie de meilleures conditions que l’ensemble Velay et Forez

 

Ce premier redoux semble marquer le pas pour le week-end  où le froid pourrait revenir, sans les excès de ces derniers jours, et avec une situation météorologique agitée.


A confirmer vendredi 19 février

 

Gérard Staron

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Franck Sturtz 01/03/2010 13:37


Cher Monsieur,
Vos thèses, allant à contre-sens des idées largement propagées, sont intéressantes. Vous défendez l'idée que le réchauffement s'est arrêté en 2007, ce qui est peut-être le cas en France. Mais ne
faut-il pas faire des moyennes glissantes sur des surfaces terrestres plus larges afin de confirmer votre observation basée sur la France ?
Très cordialement
Pr Franck Sturtz


Gérard Staron 06/03/2010 17:24


Merci de votre commentaire!
il est bien évident que la France n'est pas la planète entière. d'ailleurs parmi les stations que j'ai choisi de suivre , il y a des allemandes et espagnoles
l'arrêt du réchauffement après les 12 mois glissants de juin 2006- mai 2007 et la baisse des températures depuis est une observation réelle, parfois occultée.
Il y a d'autres signes :
les rangs annoncés pour les températures des années 2007, 2008,2009 ne sont plus dans les 5 premiers comme c'était auparavant annoncé de façon tonitruante. et comme j'en aurais été informé par un
collègue lyonnais très réchauffé
Au niveau de la surface de la banquise de l'hémisphère nord telle qu'on peut la suivre sur internet depuis son coup de chaleur de 2007
La seule incertitude
s'agit-t-il d'une pause provisoire dans le réchauffement ou d'un véritable changement de tendance ! les mois et années qui viennent le diront bien vite
Très cordialement
Gérard Staron


Presentation

  • : Le blog de Gérard Staron Président de l'AMRL
  • : Le journal du climat et de la géographie libres. Actualité climatique Climat et société, impact du climat sur les activités humaines . Prévisions sur 4 jours
  • Contact

Rechercher

Articles Récents

Mes ouvrages

                                                                noel boules noel boules 4 gif                                                              noel boules noel boules 4 gif                                                                                                                                                                                                    noel boules noel boules 4 gif

Mon Site

                                                                                                                        Site

Articles sur Le progrès

Phénomènes météo exceptionnels de 1945 à nos jours (2013)

Quel drôle de temps

La Loire p 78, 79

Le Gier p 80

La fureur du Furan p 81

Climat de la Loire: Effet de couloir p 194

Climat de la Haute-Loire:

Le coeur  du Massif Central  p 195