Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 juillet 2011 2 05 /07 /juillet /2011 18:38

Prévision spéciale Tour de France (de la Bretagne au Massif central)

 

 La perturbation du mardi 5 juillet  était annoncée, mais  en avance de quelques heures sur le premier timing décelables 4 jours avant, elle n’a pas attendu l’arrivée pour arroser la course ! Après 3 jours de beau temps, les intempéries de l’étape de Mardi de Lorient à Mûr de Bretagne constituent le hors d’œuvre d’une période marquée par les difficultés climatiques.

Les pluies constitueront une menace quotidienne sur la course que ce soient celles des perturbations océaniques sur les routes du Massif Armoricain ou celles plus orageuses sur les crêtes du Massif central.

Le vent surtout de sud-ouest est virulent sur la France du nord. Les heures des plus fortes rafales sont souvent la nuit, mais le souffle dans l’après-midi peut avoir un impact sur la course. Les vitesses sont au niveau du seuil de 40 à 50 km/h qui permet le déclenchement de bordures. Les régions traversées, littorales (côtes du cap Fréhel) ou au paysage dégagé (Beauce, Berry), ont dans le passé éparpillé le peloton en éventails à de nombreuses reprises que ce soit sur le Tour de France ou d’autres épreuves Paris-Nice, Paris-Tours.

Les températures sont globalement fraiches pour la saison,

 

Mercredi 6 juillet :

De Carhaix au cap Fréhel, de petites pluies fraîches sont possibles, avec des températures maximales qui ne devraient pas dépasser 20°.

Surtout, un vent de sud-ouest forcit au fil des heures . Il est globalement favorable au sens de la course. Ses effets risquent de se faire sentir dans la partie située le long de la côte, localisation qui accentue sa vitesse. Dans le secteur littoral compris entre Plouha et le sud de l’agglomération de Saint Brieuc, il souffle de côté par rapport au tracé de l’étape. Ensuite jusqu’à l’arrivée, sa direction est plutôt ¾ arrière. Ces conditions sont très favorables au déclenchement de bordures.

 

Jeudi 7 juillet :

Une nouvelle perturbation arrive : risque important d’arroser la course sur le versant nord des collines du Perche traversées de Dinan à Lisieux.

Les températures sont aussi fraîches que la veille.

Le vent d’ouest sud-ouest aux rafales de l’ordre de 40 km/h , est encore susceptible de provoquer des bordures  en particulier dans le secteur compris entre la baie du Mont Saint Michel et les collines du Perche.

 

Vendredi 8 juillet :

Etape Le Mans Châteauroux.

Une nouvelle perturbation arrive mais à l’intérieur des terres, la course a quelques chances d’échapper à ses averses. Les températures assez fraîches en fin de matinée sont plus clémentes que les deux jours précédents.

Le vent présente le principal impact potentiel du temps sur la course.  De direction sud-ouest, il est globalement de côté par rapport au parcours.  La vitesse forcit au fil des heures et atteint en fin d’étape le seuil des rafales vers 40 à 50 km/h.  La course traverse des régions céréalières au paysage dégagé comme la Beauce, avant le passage du val de Loire vers Chaumont sur Loire, et le Berry, après. Dans le passé, ces zones ont souvent été le théâtre de bordures. Toutes ces conditions sont favorables à leur déclenchement !

 

Indications pour les deux étapes du Massif central.

Samedi : Aigurande –Super Besse sur le Massif du Sancy

Dimanche : d’ Issoire dans les Limagnes à Saint Flour en passant les cols du haut Cantal

 Le risque de déclenchement de pluies orageuses est substantiel d’autant plus que l’on se trouve sur des reliefs en fin d’après-midi qui facilitent leur développement. Leur probabilité est cependant plus forte samedi sur le massif du Sancy, que dimanche sur celui du Cantal où la course a une grande chance de les éviter.

Dans les secteurs de basse altitude, les températures augmentent de quelques degrés, mais sur les reliefs la course retrouve la fraîcheur.

Le vent est plus modéré. Il n’a une chance de présenter des rafales susceptibles d’un impact sur la course,  que dans la première partie de l’étape de Samedi dans la traversée des Combrailles, avec une direction d’ouest sud-ouest de côté ou ¾ arrière par rapport au parcours.

 

Gérard Staron

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Presentation

  • : Le blog de Gérard Staron Président de l'AMRL
  • : Le journal du climat et de la géographie libres. Actualité climatique Climat et société, impact du climat sur les activités humaines . Prévisions sur 4 jours
  • Contact

Rechercher

Articles Récents

Mes ouvrages

                                                                noel boules noel boules 4 gif                                                              noel boules noel boules 4 gif                                                                                                                                                                                                    noel boules noel boules 4 gif

Mon Site

                                                                                                                        Site

Articles sur Le progrès

Phénomènes météo exceptionnels de 1945 à nos jours (2013)

Quel drôle de temps

La Loire p 78, 79

Le Gier p 80

La fureur du Furan p 81

Climat de la Loire: Effet de couloir p 194

Climat de la Haute-Loire:

Le coeur  du Massif Central  p 195