Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 juillet 2014 2 15 /07 /juillet /2014 11:08

Prévision spéciale Tour de France (2ème semaine 16 au 20 juillet 2014)

 

Le Tour a été beaucoup affecté par la pluie dans la France du Nord, l’anticyclone des Açores qui s’installe provisoirement devrait lui apporter un répit salutaire pendant cette semaine et permettre le retour du beau-temps, seule incertitude pour le dimanche 20 juillet.

La fraicheur  sera aussi remplacée brutalement par la chaleur (températures supérieures à 30°  dans les bassins et dépressions)

Le vent peut avoir, à quelques heures près, de l’importance sur le déroulement de la course à trois moments principaux :

1)      Le 18 entre le Pilat et les Alpes dans le couloir Rhodanien et la traversée des terres froides du Dauphiné avec l’installation d’un vent du sud fort.

2)      Le 19 entre le col du Lautaret et Briançon, la brise de  vallée cumulée avec le flux de sud atmosphérique, face à la course, pourrait gêner des échappés surtout un homme seul face à un peloton

3)      Le 20, à quelques heures près , le mistral s’installe quand le peloton franchit le sud de la vallée du Rhône de Cavaillon à l’arrivée.

 

Mercredi 16 juillet : étape Besançon-Oyonnax

Pas de précipitations, le risque d’averse localisé en fin d’étape sur le Jura est très faible

Avec un beau temps ensoleillé, la chaleur encore modérée s’installe (maximums au dessus de 25° dans les plaines de la Saône, moins sur le Jura

Le vent faible est favorable. De nord-est au début , il est dévié ensuite par les reliefs avec une origine de nord et suit ainsi l’orientation de la course , nord-est sud–ouest du départ à Arbois, puis Nord-sud.

 

Jeudi 17 juillet : étape Bourg-en-Bresse  Saint-Etienne

Beau temps, pas de précipitations

Chaleur, températures supérieures à 30° dans la traversée des coteaux du Beaujolais et du lyonnais

Vent très faible plutôt de nord,  favorable dans le même secteur.  Ensuite, sur les monts du lyonnais, secteur d’altitude dégagé où il sera plus ressenti, son orientation sera le plus souvent ¾ arrière.

 

Vendredi 18 juillet : Etape Saint-Etienne Chamrousse

Pas de précipitations

Encore beau temps chaud, plus de 30° dans la traversée du couloir rhodanien entre Pilat et Alpes

Le temps commence à se dégrader sur la France de l’ouest, un flux de sud se met en place , et le vent forcit au fil des heures de vendredi . Sa vitesse qui devrait dépasser  30 à 40 km/h dans l’après-mdi. Sera-t-elle déjà suffisante quand les coureurs traverseront la vallée du Rhône puis les terres froides du Dauphiné où le vent viendra de côté pour former des bordures ? Ce couloir a déjà provoqué dans le passé l’éclatement du peloton , plus par vent de nord (mistral ) que de sud , mais l’accélération des flux atmosphériques se produit dans les deux sens !

Sur la partie Alpine, le vent pourrait être aussi fort et de face dans la cluse de Voreppe avant l’attaque du col !

 

Samedi 19 juillet : Etape Grenoble-Risoul

Si le mauvais temps revient sur la France par l’ouest, le Tour devrait bénéficier encore d’une journée de répit

Pas de précipitations, on ne peut exclure une averse isolée sur les reliefs en fin d’après-midi selon certains modèles, mais cette probabilité me parait très faible

Toujours la chaleur avec 30° dans les vallées

Le vent du sud est globalement défavorable à partir du sommet du lautaret. Dans la descente de ce col jusqu’à Briançon , il peut se cumuler avec la brise de vallée et fournir un flux défavorable à la marche de la course. Souvent ce type de vent gêne l’avancée des échappées, surtout un homme seul face à un peloton. Combien de fois celui qui a passé un col en tête est gêne dans sa progression et rejoint ! le même problème peut se produire dans la descente de l’izoard !

 

Dimanche 20 juillet : Etape Tallard -Nîmes

Si la première partie de l’étape dans la vallée de la Durance et les chaînons calcaires des Alpes du sud ne parait pas présenter de problèmes météorologiques, beau temps, vent faible, il n’en est pas de même de la fin qui traverse le couloir rhodanien de Cavaillon à l’arrivée

Deux incertitudes majeures planent sur la course à quelques heures près :

1)      Une grosse pluie orageuse tombe sur les Cévennes, dans quelle mesure affectera-elle le piémont gardois où arrive la course ?

2)      Le vent du nord s’installe dans l’après-midi et forcit . Le mistral a souvent provoqué des bordures dans ce secteur qui longe les Alpilles et le nord de la Camargue, sera-t-il suffisamment établi au moment du passage de la course ou arrivera-t-il après son arrivée ?

Selon le déroulement horaire, La course ne peut être confronté qu’à l’un des deux risques et peut-être aucun, surement pas les deux à la fois !

 

Prochaine prévision : lundi 21 juillet journée de repos

Gérard Staron

Partager cet article

Repost0

commentaires

Presentation

  • : Le blog de Gérard Staron Président de l'AMRL
  • : Le journal du climat et de la géographie libres. Actualité climatique Climat et société, impact du climat sur les activités humaines . Prévisions sur 4 jours
  • Contact

Rechercher

Articles Récents

Mes ouvrages

                                                                noel boules noel boules 4 gif                                                              noel boules noel boules 4 gif                                                                                                                                                                                                    noel boules noel boules 4 gif

Mon Site

                                                                                                                        Site

Articles sur Le progrès

Phénomènes météo exceptionnels de 1945 à nos jours (2013)

Quel drôle de temps

La Loire p 78, 79

Le Gier p 80

La fureur du Furan p 81

Climat de la Loire: Effet de couloir p 194

Climat de la Haute-Loire:

Le coeur  du Massif Central  p 195