Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 mars 2011 5 04 /03 /mars /2011 14:56

 

Paris-Nice, première grande épreuve du calendrier à sortir en France des rivages de la Grande Bleue est aussi celle qui a connu le plus d’avatars liés aux conditions climatiques, dans des régions parfois inattendues comme l’an dernier dans le bas Limousin.

La première partie de l’épreuve, jusqu’à Belleville ne semble pas devoir trop souffrir des excès climatiques avec une situation atmosphérique qui varie peu pendant les 4 jours.

L’anticyclone des Iles britanniques devrait  protéger  la course des précipitations, pluies comme neige. A l’heure du début des étapes, le givre qui a pu accompagner le gel nocturne a toutes les chances d’avoir disparu.

En dépit d’un temps assez ensoleillé, les températures maximales approcheront à peine des 10°,  proches des 6 à 8° le plus souvent, mais aujourd’hui les cyclistes ont les moyens de se protéger du froid.

Seul le vent dominant de nord-est semble de nature à avoir une influence sur la course, toutefois sa vitesse en rafales qui ne devrait pas dépasser  50 km/h ce qui parait limite pour le déclenchement de bordures  mais les régions traversées sont favorables à leur déclenchement et les coureurs décident !

 

Dimanche :

L’étape en ligne autour de Houdan dans les Yvelines subira  un vent de nord-est de direction changeante par rapport la course en raison d’un parcours en circuit sur les plateaux de l’ouest du bassin parisien aux confins de la Normandie

La vitesse des rafales de l’ordre de 30 à 40 km/h semble limite pour la formation de bordures en dépit de la présence de plateaux dégagés.

Dans la première moitié des deux boucles , sa direction est plutôt défavorable et inversement près de l’arrivée

 

Lundi:

L’étape de Montfort l’Amaury  à Amilly à proximité de Montargis présente un parcours de direction  Nord-ouest sud-est  jusqu’à Chatillon Coligny, à proximité de l’arrivée. Le vent toujours de nord-est arrive de côté, sur des plateaux dégagés de la Beauce et du Gatinais et des rafales susceptibles d’atteindre 50 km/h en début d’étape. Le risque de bordures est réel mais limité.

Près de l’arrivée , signaler un passage de vent défavorable entre Chatillon  Coligny et Château Renard, puis le retour d’une direction de côté dans les derniers kilomètres

 

Mardi

Entre Cosne sur Loire et Nuits Saint Georges, l’épreuve traverse le Morvan puis les côtes de l’arrière pays bourguignon.

Avec des conditions de températures et d’état du ciel sans grand changement,  le vent parait plus faible que la veille. Il forcit toutefois près de l’arrivée avec une direction de sud. Les difficultés commenceront à provenir du relief.

 

Mercredi

L’étape de Crêches sur Saône à Belleville quitte le val de Saône pour y revenir après un détour sur les hauteurs du Beaujolais. Les conditions climatiques devraient être satisfaisantes sur un parcours exigeant : températures un peu plus élevées que les jours précédents, vent faible, toujours pas de précipitations.

 

Mardi soir : prévision pour la deuxième partie de l’épreuve vers la Méditerranée

 

Gérard Staron

J.P. Bourgier et G. Staron «  Conditions climatiques et compétitions cyclistes » 2007 l’Harmattan

Partager cet article
Repost0

commentaires

Presentation

  • : Le blog de Gérard Staron Président de l'AMRL
  • : Le journal du climat et de la géographie libres. Actualité climatique Climat et société, impact du climat sur les activités humaines . Prévisions sur 4 jours
  • Contact

Rechercher

Articles Récents

  • Covid : divorce entre discours et statistiques !
    Covid 19 : divorce entre discours et statistiques ! Que n’entend-t-on pas sur la façon dont la France a géré la crise du Coronavirus, on est en retard sur tout, le scandale est partout, on est mauvais sur tout, je vous fais grâce de tous les discours...
  • crues océaniques en cours ( situation 1/02/2021 et évolution probable )
    Des crues des rivières océaniques forment actuellement un puzzle aux 4 coins de notre pays Dans les hauts de France deux zones sont à surveiller : 1) les rivières descendant des collines de l'Artois semblent avoir connu leur maximums La Lys a atteint...
  • les particularités de l'élection américaines de 2020!
    Les particularités de l’élection de 2020 aux Etats Unis ! Un documentaire télévisé titrait « Donald trump est-il capable du pire ? » En réalité il a toujours « joué avec le pire » cela lui a permis de gagner dans beaucoup de circonstances comme homme...
  • L'opérette .... une idée d'étrennes
    Le livre "L'opérette parfum de l'histoire" présenté sur la revue Opéra Magazine ......
  • Prévision du 2 au 5 décembre 2020 : hivernal
    Prévision de Gérard Staron du 2 au 5 décembre 2020 (42, 43, 63, 69) Avec une descente froide en provenance des régions arctiques sur le proche Atlantique, l’hiver est arrivé avec le mois de décembre, son début officiel pour la Météorologie C’est le retour...
  • Cultes, covid et confinement: analyse historique !
    Cultes, covid, et confinement : analyse historique L’année 2020 aura vu à deux reprises l’interdiction des cérémonies religieuses et plusieurs dimanches, des croyants en prière devant leurs églises ! Jusqu’à quand faut-il remonter pour trouver pareil...
  • Prévision du 24 au 28 novembre 2020: les hautes pressions résistent
    Prévision de Gérard Staron du 25 au 28 novembre 2020 ( 42, 43, 63, 69) L’anticyclone se retire derrière les Alpes pour repousser les assauts des précipitations qui remontent du Levant Espagnol qui au maximum atteindront le Mézenc et des perturbations...
  • prévision du 15 au 18 novembre 2020 : Yoyo des tempéartures et du vent
    Prévision de Gérard Staron du 15 au 18 novembre 2020 (42, 43, 63, 69) Les anticyclones méditerranéens tiennent encore bon quelques jours et ils évitent à nos départements de connaitre les excès subis par les côtes de La Manche. Temps restera globalement...
  • Coronavirus et températures : extrait du bulletin N° 171 de l'AMRL
    Voici un premier extrait de l'étude figurant dans le dernier bulletin de l'AMRL Coronavirus et températures ( reprise septembre et octobre 2020) Gerard Staron Lors de la première vague nous avons tenté d’analyser s’il était possible d’établir un lien...

Mes ouvrages

                                                                noel boules noel boules 4 gif                                                              noel boules noel boules 4 gif                                                                                                                                                                                                    noel boules noel boules 4 gif

Mon Site

                                                                                                                        Site

Articles sur Le progrès

Phénomènes météo exceptionnels de 1945 à nos jours (2013)

Quel drôle de temps

La Loire p 78, 79

Le Gier p 80

La fureur du Furan p 81

Climat de la Loire: Effet de couloir p 194

Climat de la Haute-Loire:

Le coeur  du Massif Central  p 195