Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 mars 2011 2 22 /03 /mars /2011 21:00

Comme  l’an dernier, Paul m’a transmis par l’intermédiaire de Jean Paul ses observations pluviométriques  de l’année 2010 à Montonnet commune d’Estivareilles (42) à environ 900 mètres d’altitude sur le flanc méridional des monts du Forez.

Avec tous mes remerciements, pour 8 années de relevés quotidiens scrupuleux dans un angle  du département de la Loire qui possède peu de points de mesure.

 

 

mois

2003

2004

2005

2006

2007

2008

2009

2010

moyenne

variation

janvier

73

68

56

48

24

41

32

48

48,7

-0,1

février

23

48

50

37

57

16

70

67

45,6

2,3

mars

10

66

21

50

66

89

25

50

46,7

0,4

avril

34,5

95,5

82,5

70,5

39

114

81

25

67,7

-7,1

mai

45

35,5

62,5

100

150

163

31

140

90,8

7

juin

59

31

48

77

99

119

74

147

72,4

9,3

juillet

58

32

13

111,5

161

113

95

110

83,3

3,4

août

80

237,5

41,5

79

128

87

84

21

94,7

-10,5

septembre

49

28,5

91,5

125

64

76

52

152

79,7

10,3

octobre

92

199,5

75

76

13

148

49

160

101,5

6,5

novembre

57

70

31,5

51

76

175

74

102

79,5

3,2

décembre

142

35

25

22

64

52

48

64

56,5

1

année

722,5

911,5

597,5

857

941

1193

715

1086

878

 

 

 

 2010 est particulièrement arrosée puisqu’elle a cumulé le second total de ces 8 dernières années et un excédent de 200 mm par rapport à la moyenne. Après une sécheresse hivernale traditionnelle en pays continental à l’intérieur du Massif central, la pluviométrie a présenté 2 saisons de maximum, la fin du printemps et le début de l’été d’une part, et l’automne d’autre part.  Cette répartition saisonnière des précipitations avec 2 maximums et 2 minimums est traditionnelle dans la région.

Seule curiosité,  Le mois d’août, a été détrôné comme mois du maximum pluviométrique en raison d’un total très faible lié à une carence en orages. Ce rôle de sécheresse estivale est habituellement  celui de juillet dans les statistiques régionales

En 2010 l’influence méditerranéenne a été renforcée par un maximum d’octobre. Ce mois détrône celui d’aout comme le plus arrosé depuis le début des observations.

 A quelques nuances  près, une répartition saisonnière assez classique  dans la région !

 

Gérard Staron

Partager cet article
Repost0

commentaires

Presentation

  • : Le blog de Gérard Staron Président de l'AMRL
  • : Le journal du climat et de la géographie libres. Actualité climatique Climat et société, impact du climat sur les activités humaines . Prévisions sur 4 jours
  • Contact

Rechercher

Articles Récents

  • Record de froid ou fraicheur (au choix) en avril sur la région Stéphanoise
    Depuis 2006, soit 16 ans , jamais un mois d'avril n'avait connu des températures aussi basses autant à Saint Etienne (alt 500m ) qu'à Montregard (alt 990 m) en Haute Loire aux confins des monts du Vivarais et du plateau de Montfaucon . Voici le bilan...
  • Covid : divorce entre discours et statistiques !
    Covid 19 : divorce entre discours et statistiques ! Que n’entend-t-on pas sur la façon dont la France a géré la crise du Coronavirus, on est en retard sur tout, le scandale est partout, on est mauvais sur tout, je vous fais grâce de tous les discours...
  • crues océaniques en cours ( situation 1/02/2021 et évolution probable )
    Des crues des rivières océaniques forment actuellement un puzzle aux 4 coins de notre pays Dans les hauts de France deux zones sont à surveiller : 1) les rivières descendant des collines de l'Artois semblent avoir connu leur maximums La Lys a atteint...
  • les particularités de l'élection américaines de 2020!
    Les particularités de l’élection de 2020 aux Etats Unis ! Un documentaire télévisé titrait « Donald trump est-il capable du pire ? » En réalité il a toujours « joué avec le pire » cela lui a permis de gagner dans beaucoup de circonstances comme homme...
  • L'opérette .... une idée d'étrennes
    Le livre "L'opérette parfum de l'histoire" présenté sur la revue Opéra Magazine ......
  • Prévision du 2 au 5 décembre 2020 : hivernal
    Prévision de Gérard Staron du 2 au 5 décembre 2020 (42, 43, 63, 69) Avec une descente froide en provenance des régions arctiques sur le proche Atlantique, l’hiver est arrivé avec le mois de décembre, son début officiel pour la Météorologie C’est le retour...
  • Cultes, covid et confinement: analyse historique !
    Cultes, covid, et confinement : analyse historique L’année 2020 aura vu à deux reprises l’interdiction des cérémonies religieuses et plusieurs dimanches, des croyants en prière devant leurs églises ! Jusqu’à quand faut-il remonter pour trouver pareil...
  • Prévision du 24 au 28 novembre 2020: les hautes pressions résistent
    Prévision de Gérard Staron du 25 au 28 novembre 2020 ( 42, 43, 63, 69) L’anticyclone se retire derrière les Alpes pour repousser les assauts des précipitations qui remontent du Levant Espagnol qui au maximum atteindront le Mézenc et des perturbations...
  • prévision du 15 au 18 novembre 2020 : Yoyo des tempéartures et du vent
    Prévision de Gérard Staron du 15 au 18 novembre 2020 (42, 43, 63, 69) Les anticyclones méditerranéens tiennent encore bon quelques jours et ils évitent à nos départements de connaitre les excès subis par les côtes de La Manche. Temps restera globalement...

Mes ouvrages

                                                                noel boules noel boules 4 gif                                                              noel boules noel boules 4 gif                                                                                                                                                                                                    noel boules noel boules 4 gif

Mon Site

                                                                                                                        Site

Articles sur Le progrès

Phénomènes météo exceptionnels de 1945 à nos jours (2013)

Quel drôle de temps

La Loire p 78, 79

Le Gier p 80

La fureur du Furan p 81

Climat de la Loire: Effet de couloir p 194

Climat de la Haute-Loire:

Le coeur  du Massif Central  p 195