Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 septembre 2010 4 23 /09 /septembre /2010 08:48

Nous avions envoyé ce texte à la revue francophone de cyclisme belge

"Coups de Pédales"

qui l'a publié dans son numéro de juillet et août 2010

Par ailleurs,

 Nous reprendrons nos prévisions météorologiques pour les principales épreuves cyclistes du calendrier pour le prochain :"Paris Tours"

Je vous annonce aussi la prochaine parution  (automne 2010) du nouveau livre de Jean-Paul Bourgier

"Le Tour de France 1914"

De la Fleur au Guidon à la baionnette au canon "

Préface de Jean Bobet

Editions Le Pas d'oiseau

 

 

Nouveau Giro sous l’eau en 2010

Jean Paul Bourgier  Gérard Staron

 

Les années paires, le Giro est très arrosé. Après 2008, l’édition 2010 a connu 9 étapes influencées par les conditions climatiques dont 8 par la pluie et 1 par le vent.

Aux Pays bas, le peloton éclate lors de la 3ème étape de Middelburg. Toutes les conditions sont remplies pour la création des bordures au pays des moulins à vent. Un parcours le long de la mer du Nord, un vent de nord-nord ouest avec des rafales de l’ordre de 45 km/h, le seuil critique pour faire exploser le peloton  et une température très fraîche avec 9° à midi.

Les étapes de l’Italie centrale sur la face Tyrrhénienne ou en montagne connaissent des déluges successifs.

Pendant, l’étape de Toscane arrivant à Montalcino, le 15 mai, la pluie a augmenté son impact   sur la course en l’associant à un parcours présentant des chemins en terre. Tous les observateurs ont signalé une étape dantesque.

Le lendemain, 16 mai, le premier rendez-vous en montagne est escamoté sous un ciel flamand associant brouillard et pluie.

Le 17 mai, entre Latium et Campanie, de nouvelles pluies diluviennes cassent le peloton en de multiples groupes

Enfin le 19 mai en direction de l’Aquila, la pluie et le froid provoquent un tremblement de terre sur le classement général après le véritable, dévastateur de l’an dernier.

Les derniers jours de l’épreuve, les précipitations reprennent dans les étapes alpestres :

--- Dans la descente le long du lac de Garde en direction de Brescia, le jeudi 27 mai

--- Sur les hauteurs des cols de l’étape d’Aprica en particulier le Mortirolo, le lendemain

--- Lors du passage du Gavia  et la fin de l’étape en direction de Ponté di Legno Tonale, le samedi.

La station suisse de Lugano très proche a reçu pendant ces 3 jours un total de 32,3 mm.

Les intempéries n’ont pas réussi à empêcher le passage du col le plus haut de l’épreuve « La Cima Coppi » par les concurrents, mais le reportage de la télévision italienne a été interrompu sous un ciel plombé. Le Giro a d’ailleurs eu beaucoup de chance. En plus des épaisseurs neigeuses résistant le long de la route depuis le dernier hiver, ce jour là, le passage de la pluie aux flocons a eu lieu à une altitude légèrement supérieure à celle du col, mais dans les 48 heures suivantes, le manteau s’est reconstitué au sol à 1800 m dans les Alpes.

Le Tour d’Italie n’a connu un climat favorable que lors de son parcours le long de la mer Adriatique, dans le sud de la botte en direction de Bitonto ou en remontant jusqu’à la Vénétie.

Le mauvais temps a été provoqué par la fameuse dépression du Golfe de Gènes et a affecté la face Tyrrhénienne de la péninsule, alors que le côté adriatique était à l’abri derrière les Apennins.

Les deux périodes pluvieuses correspondent au même type de temps. Une descente arctique arrive des hautes latitudes par les Pays bas avec le vent du nord constaté dans l’étape de Middelburg. Arrivé en Méditerranée, l’air froid se recharge en humidité sur la mer tiède et tourne autour de la dépression pour déposer les pluies sur le littoral de la botte.

Une énorme différence existe toutefois entre les deux périodes pluvieuses. La première descente froide du 15 au 19, aux températures très basses en altitude (-24° au niveau de la surface des 500hpa) ,  est bien plus vigoureuse que la seconde du 27 au 29 mai (-16° à la même altitude). Après avoir provoqué un week-end de l’ascension exécrable en France, les précipitations de la première qui ont arrosé l’Italie ont poursuivi leur route sur l’Europe centrale par La Croatie jusqu’à la Pologne avec une grosse crue de la Vistule. Celles de la seconde lèchent seulement les premiers chaînons alpins. Ceci explique que le samedi, les conditions de passage de la Forcola de Livigno, situé nettement à l’intérieur du massif, aient été meilleures que celles du Gavia, en position plus externe.

L’air arctique a été très actif pendant cette première moitié de l’année 2010. Il est descendu très bas en direction du sud, même pendant la fin du printemps. A cette période de l’année, la « Grande Bleue » déjà en partie réchauffé a réagi vigoureusement. Le Giro en sort-il grandi par les nombreux bouleversements provoqués par ces étapes dantesques ou victime pour les sacrifices demandés aux concurrents ?

Partager cet article
Repost0

commentaires

V


toujours aussi precis et clair


bon temps


a +



Répondre

Presentation

  • : Le blog de Gérard Staron Président de l'AMRL
  • : Le journal du climat et de la géographie libres. Actualité climatique Climat et société, impact du climat sur les activités humaines . Prévisions sur 4 jours
  • Contact

Rechercher

Articles Récents

  • Record de froid ou fraicheur (au choix) en avril sur la région Stéphanoise
    Depuis 2006, soit 16 ans , jamais un mois d'avril n'avait connu des températures aussi basses autant à Saint Etienne (alt 500m ) qu'à Montregard (alt 990 m) en Haute Loire aux confins des monts du Vivarais et du plateau de Montfaucon . Voici le bilan...
  • Covid : divorce entre discours et statistiques !
    Covid 19 : divorce entre discours et statistiques ! Que n’entend-t-on pas sur la façon dont la France a géré la crise du Coronavirus, on est en retard sur tout, le scandale est partout, on est mauvais sur tout, je vous fais grâce de tous les discours...
  • crues océaniques en cours ( situation 1/02/2021 et évolution probable )
    Des crues des rivières océaniques forment actuellement un puzzle aux 4 coins de notre pays Dans les hauts de France deux zones sont à surveiller : 1) les rivières descendant des collines de l'Artois semblent avoir connu leur maximums La Lys a atteint...
  • les particularités de l'élection américaines de 2020!
    Les particularités de l’élection de 2020 aux Etats Unis ! Un documentaire télévisé titrait « Donald trump est-il capable du pire ? » En réalité il a toujours « joué avec le pire » cela lui a permis de gagner dans beaucoup de circonstances comme homme...
  • L'opérette .... une idée d'étrennes
    Le livre "L'opérette parfum de l'histoire" présenté sur la revue Opéra Magazine ......
  • Prévision du 2 au 5 décembre 2020 : hivernal
    Prévision de Gérard Staron du 2 au 5 décembre 2020 (42, 43, 63, 69) Avec une descente froide en provenance des régions arctiques sur le proche Atlantique, l’hiver est arrivé avec le mois de décembre, son début officiel pour la Météorologie C’est le retour...
  • Cultes, covid et confinement: analyse historique !
    Cultes, covid, et confinement : analyse historique L’année 2020 aura vu à deux reprises l’interdiction des cérémonies religieuses et plusieurs dimanches, des croyants en prière devant leurs églises ! Jusqu’à quand faut-il remonter pour trouver pareil...
  • Prévision du 24 au 28 novembre 2020: les hautes pressions résistent
    Prévision de Gérard Staron du 25 au 28 novembre 2020 ( 42, 43, 63, 69) L’anticyclone se retire derrière les Alpes pour repousser les assauts des précipitations qui remontent du Levant Espagnol qui au maximum atteindront le Mézenc et des perturbations...
  • prévision du 15 au 18 novembre 2020 : Yoyo des tempéartures et du vent
    Prévision de Gérard Staron du 15 au 18 novembre 2020 (42, 43, 63, 69) Les anticyclones méditerranéens tiennent encore bon quelques jours et ils évitent à nos départements de connaitre les excès subis par les côtes de La Manche. Temps restera globalement...

Mes ouvrages

                                                                noel boules noel boules 4 gif                                                              noel boules noel boules 4 gif                                                                                                                                                                                                    noel boules noel boules 4 gif

Mon Site

                                                                                                                        Site

Articles sur Le progrès

Phénomènes météo exceptionnels de 1945 à nos jours (2013)

Quel drôle de temps

La Loire p 78, 79

Le Gier p 80

La fureur du Furan p 81

Climat de la Loire: Effet de couloir p 194

Climat de la Haute-Loire:

Le coeur  du Massif Central  p 195