Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 janvier 2012 3 18 /01 /janvier /2012 18:21

Claude vient de me transmettre le parcours des radiosondes lancés aujourd'hui à 12 heures de Nimes et de l'Observatoire de Haute Provence près de Manosque (merci) ! les ballons ont éclaté respectivement à 26 et 36 km d'altitude et leur trace a été perdue dans la descente vers 8000 mètres.

Nimes et OHP18-1-12

Vous pouvez suivre sur cette carte la trajectoire strictement parrallèle des deux ballons qui montre que les conditions de vent rencontrées sont strictement identiques à partir des 2 lieux de lancement.

Dans la troposphère le ballon est attiré par le flux de nord nord-est vers la Méditerranée dans les mêmes conditions. progressivement en altitude les ballons effectuent une même courbe qui les place sous l'influence d'un vent d'ouest  dans la stratosphère. Ce dernier trajet est logiquement plus long pour le ballon de l'observatoire de Haute Provence qui monte 10 km  plus haut que celui de Nimes. Après l'éclatement , visible pour celui de l'observatoire de Haute Provence, passage du trait bleu au trait rouge,  les restes sont repris dans le flux de nord-nord-est quand ils reviennent dans la troposphère.

Lors des situations d'affrontement extrème entre air arctique et tropical lié aux tempêtes que nous avons présenté en décembre et au début janvier, le vent dans la stratosphère était très rapide et de même sens que celui dans la troposphère, les ballons sondes parcouraient des distances inouies, traversant de nombreuses frontières comme celui de Trappes allant en Allemagne ou en Suisse. La situation devenant à nouveau moins conflictuelle, la direction des flux atmosphériques change à nouveau entre le jet stream dans la troposphère et la stratosphère située au dessus comme nous avons pu le constater à de nombreuses reprises auparavant.

Autre remarque, on aurait pu croire que le mistral et son accélération dans les basses couches dans l'axe de la vallée du Rhône auraient provoqué une différence à ce niveau d'altitude entre Nimes et l'Observatoire de Haute Provence, situé dans une zone moins sensible à ce vent, constatons que c'est peu visible sur le document au moins pour la direction!

Gérard Staron

Partager cet article

Repost 0
Published by Gérard Staron - dans climatologie
commenter cet article

commentaires

Presentation

  • : Le blog de Gérard Staron Président de l'AMRL
  • : Le journal du climat et de la géographie libres. Actualité climatique Climat et société, impact du climat sur les activités humaines . Interprétation d'extraits d'opérette ou de chansons anciennes avec commentaire historique
  • Contact

Rechercher

Contenu du blog

Sur ce blog:

 

-l'évènement du moment

-prévisions

-chroniques

-observations

-commentaires de documents

Articles Récents

Mes ouvrages

                                                                noel boules noel boules 4 gif                                                              noel boules noel boules 4 gif                                                                                                                                                                                                    noel boules noel boules 4 gif

Mon Site

                                                                                                                        Site

Articles sur Le progrès

Phénomènes météo exceptionnels de 1945 à nos jours (2013)

Quel drôle de temps

La Loire p 78, 79

Le Gier p 80

La fureur du Furan p 81

Climat de la Loire: Effet de couloir p 194

Climat de la Haute-Loire:

Le coeur  du Massif Central  p 195