Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 juin 2010 5 18 /06 /juin /2010 13:12

Inondation de Draguignan (15/06/2010) : les documents de Gérard

 

Gérard n’est pas celui que vous pensez, mais un ami qui réside dans le mitage, nom donné par les géographes aux propriétés dispersées  dans le milieu naturel méditerranéen, ici au dessus de Draguignan, un secteur particulièrement affecté par les pluies torrentielles du 15 juin.

Parmi les nombreux documents qu’il m’a adressés, ceux-ci permettent de comprendre le mécanisme de l’inondation avec un écoulement qui a transformé les routes en rivières en grossissant au fil de la pente en direction de la ville.

le 15.06.2010 007

Sur le haut, on observe le flot qui sort des terrains situés à droite sur le haut de la photo. Il est dévie par le portail et le mur de cloture situé en face. L’ensemble a tenu,   ce qui a protégé la propriété situé derrière en contrebas. A ce moment la crue n’est pas au maximum , ce dernier a eu lieu de nuit ce qui ne facilite pas les photos. Sur d’autres documents, on constate que le flot, même en grande partie retenu, a atteint le sommet du muret selon certaines laisses visibles sur le portail..  A partir de ce moment la route qui descend vers la ville est devenue une rivière. Son revêtement est défoncé dans les secteurs où le flot est le plus puissant, soit au premier plan

 

 

DRAGUIGNAN le.15.06.2010 062

A mi pente dans la descente vers la ville , le document pris après le retrait des eaux  montre que le flot a été très puissant sur la route.

La chaussée est totalement  défoncée à l’endroit où un flux complémentaire  en provenance  de la droite a renforcé celui qui descendait de l’amont.

La crue a été suffisante pour déplacer les véhicules , les projeter sur les trottoirs  ou les choquer contre les obstacles mais elle est encore insuffisante pour les emporter. La route a été encore plus une rivière entre les clôtures qui canalisent l’écoulement  des flots.

 

 

DRAGUIGNAN le.15.06.2010 036 

 Dans la ville au bas de la pente, la concentration des flots sur les chaussées a donné tellement de force que les véhicules ont été emportés, broyés, accumulés contre les obstacles avec une puissance énorme.

Naturellement les magasins, les locaux industriels ou d’habitation au rez de chaussée ont été envahis quelques soient les obstables placés à l’entrée des eaux.

 

Ce n’est qu’ensuite que les flots ont grossi les rivières , la Nartuby pour Draguignan et enfin le fleuve côtier de l’Argens en direction  de Fréjus jusqu’à la mer.

 

Gérard S. remercie Gérard A. pour ces témoignages.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Presentation

  • : Le blog de Gérard Staron Président de l'AMRL
  • : Le journal du climat et de la géographie libres. Actualité climatique Climat et société, impact du climat sur les activités humaines . Prévisions sur 4 jours
  • Contact

Rechercher

Articles Récents

Mes ouvrages

                                                                noel boules noel boules 4 gif                                                              noel boules noel boules 4 gif                                                                                                                                                                                                    noel boules noel boules 4 gif

Mon Site

                                                                                                                        Site

Articles sur Le progrès

Phénomènes météo exceptionnels de 1945 à nos jours (2013)

Quel drôle de temps

La Loire p 78, 79

Le Gier p 80

La fureur du Furan p 81

Climat de la Loire: Effet de couloir p 194

Climat de la Haute-Loire:

Le coeur  du Massif Central  p 195