Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 novembre 2013 6 09 /11 /novembre /2013 18:24

Chronique N°950


Il ne manque plus que 50 numéros pour atteindre 1000, une année de chronique ! Quand le 23 octobre 1993, peu ou aucun  d’entre vous ont entendu la première, qui aurait pu penser que 20 ans après, cette petite émission approcherait du millier ! C’est l’occasion de remercier Radio Espérance de sa confiance sans cesse renouvelée, j’ai connu toutes ses transformations, les studios de la rue Buisson avec la chronique en direct dans l’émission de Marinette, l’époque où ma fille Marie Gabrielle formée par Jean Pierre  m’aidait pour la technique, l’informatisation, le déménagement de la radio etc. C’est aussi l’occasion de les saluer et de les remercier et aussi tous les autres, celles et ceux qui m’ont aidé dans le cadre de cette chronique et continuent aujourd’hui.

Si cette émission existe encore c’est peut-être parce que j’ai persévéré dans ma spécialité ou ma passion après ma thèse « l’hiver dans le Massif central » publiée elle aussi en 1993. Par exemple président de l’association des météorologistes d’entre Rhône et Loire (AMRL), j’ai participé au hors-série du Progrès « Quel drôle de temps » qui sort cette semaine où j’ai été chargé des articles sur les climats de la Loire, de la haute Loire, sur le fleuve Loire et les rivières Furan et Gier !

Surtout la climatologie qui était une science naissante à mes débuts,  a pris une place dans la société que personne ne pouvait deviner à l’époque.

Qui aurait pu croire que la peur climatique, celle du réchauffement de la planète, deviendrait l’une des principales craintes  de notre monde actuel. Que les questions d’environnement comme celle de l’eau,  les problèmes des catastrophes naturelles et en particulier les inondations,  prendraient une telle place !

Analysons l’actualité, l’écotaxe est climatique, les bonus-malus des véhicules modifiés actuellement  aussi, le plan climat énergie dans le bâtiment aussi, la campagne sur le bio aussi, les craintes sur l’eau et la sécheresse aussi ! Je pourrais continuer la liste. Le climat a envahi nos vies et il est sorti du cadre purement scientifique !

Au milieu de ces discours, l’année 2013 dérange ! elle est marquée par le décalage, que dis-je, l’abime entre le discours en particulier celui des médias mais aussi celui des gouvernements et l’observation des faits.

Dans la situation actuelle, ce décalage, ce gouffre n’est pas une grande découverte, on pourrait faire la même remarque pour notre situation économique, le chômage,  l’éducation,  la sécurité etc, mais nous nous contentons d’évoquer les questions climatiques

Le GIEC et surtout les médias qui ont transmis son message ont dramatisé en 2013 les risques liés au réchauffement de la planète. Le franchissement du seuil de 400 ppm (part pour million) de gaz carbonique dans l’atmosphère a été présenté comme le début sans retour possible de la catastrophe finale, le niveau à partir duquel la planète était en grand danger à cause du réchauffement que ce petit composant de l’atmosphère engendrerait ! A l’automne le 5ème rapport a enfoncé le clou en annonçant qu’une hausse de températures supérieure à 2° poserait problème à la fin du siècle  et qu’elle pourrait atteindre 4.8° ! Même si c’est moins que les 6° d’avant, c’est encore annoncer l’apocalypse !

 Or Les températures de 2013 font pourtant « tâche » par rapport à ce discours après un hiver froid et un printemps calamiteux. Les moyennes coulissantes de températures sur 12 mois les situent en dessous de 2 à 2.5° en juin dernier par rapport à leur maximum atteint  de mai 2006 à avril 2007 pour toutes les stations européennes de Dublin à Nice et de Francfort à Laval, de Lille au Mont Aigoual qui nous servent de référence Chronique N°932 : Evolution récente des températures ! .

Au long de juillet et août, les médias ont annoncé un « bel été », le problème est qu’il n’a pas été très chaud. Par rapport à l’an dernier, la hausse des températures de juillet a été compensée par la baisse de celles d’août. Depuis le début de l’automne, les périodes de chaleur par flux de sud sont mises en valeur par les médias pour leurs températures très élevés, nul ne sait si c’est pour vendre le réchauffement de la planète ou pour faciliter le tourisme, mais les moyennes de septembre et d’octobre sont à peine supérieures aux normales. Depuis 1946, A Saint Etienne Bouthéon, 18 années ont connu une température égale ou supérieure  à celle de 2013 en septembre et 5 en octobre. A titre anecdotique la station du Puy en Velay a dû attendre le 27 septembre pour connaitre son maximum de température de l’année, à peine supérieur à 30° (30,2°), un niveau très quelconque. A une époque où on annonce des canicules, 2013 a connu souvent les températures maximales absolues les plus faibles depuis au moins 2006 !

A la fin de l’été le feuilleton de la fonte de la banquise est revenu. Le 5 ème rapport du GIEC a enfoncé encore le clou. Certains auteurs pensent que la banquise pourrait disparaître en été au milieu du siècle ; les bateaux pourraient alors facilement emprunter les passages du Nord-Ouest et du Nord-Est, voire passer par le Pôle

Pourtant la banquise de l’arctique est en reprise en 2013, au moment le plus bas de la fin de cet été, sa superficie a dépassé 3 M Km2, elle correspond au  minimum annuel le plus élevé depuis 2006. Les passages maritimes dont parle le GIEC sont restés fermés sauf pendant quelques jours de septembre du côté sibérien, ce qui a permis le passage très médiatisé d’un seul navire.  Quant ’à La banquise antarctique, 2013 est la 3ème année depuis 1979 à dépasser les 16 millions de Km2 après 2012 et 2007 pour son maximum annuel. Après ce dernier très tardif, depuis 1 mois sa superficie n’a jamais été aussi importante depuis 1979 pendant octobre. Ces informations sont indiscutables, résultats des observations de la NASA et des universités américaines reprises par le site « Cryosphère Today »

Plus on annonce un réchauffement climatique dangereux, plus la nature semble vouloir faire planer le suspense. Je n’ignore pas l’argument que l’on peut opposer. Une année ne saurait être comparée à une évolution sur un siècle. Certains déclarent ne pas avoir les mêmes valeurs, les deux aspects ne sont pas à la même échelle de temps et on  signalera qu’il peut toujours y avoir une année différente dans un siècle. Seul aspect troublant, elles se multiplient depuis  2007 à l’exception de 2011 !

Ce décalage permet de s’interroger sur les particularités scientifiques de la climatologie en même temps qu’elle passait de la compilation et de l’analyse des observations météorologiques à la mise en place de modèles de plus en plus sophistiqués pour prévoir le climat avenir. Tout se passe comme si cette science, et ce n’est pas la seule, avait changé de but. Initialement la science est faite pour comprendre et connaitre le monde qui nous entoure, or elle est passé, sans avoir tout compris du présent, à la mission de définir un avenir, un au-delà, radieux et apocalyptique avec une confiance absolue dans les modèles mathématiques de plus en plus puissants qui lui servent de support.

Or définir un avenir, un au-delà est-ce le rôle de la science surtout en climatologie ?  ,

Le plus curieux est que la science depuis le siècle des lumières a été largement utilisée pour lutter contre les religions et le christianisme en sait quelque chose, lui qui a subi pendant plusieurs siècles ses attaques, or aujourd’hui la situation semble inversée, la science semble servir d’appui à de nouvelles idéologies, croyances qui prennent un caractère religieux. Une évolution surprenante, attestée par exemple, par le changement de signification du mot « vertueux » aujourd’hui réservé au comportement dans le domaine environnemental

Nous vivons décidément un monde curieux !

Gérard Staron vous donne rendez-vous samedi prochain pour lancer la dernière étape avant le millier Bonne semaine….

Partager cet article

Repost 0
Published by Gérard Staron - dans société
commenter cet article

commentaires

Presentation

  • : Le blog de Gérard Staron Président de l'AMRL
  • : Le journal du climat et de la géographie libres. Actualité climatique Climat et société, impact du climat sur les activités humaines . Interprétation d'extraits d'opérette ou de chansons anciennes avec commentaire historique
  • Contact

Rechercher

Contenu du blog

Sur ce blog:

 

-l'évènement du moment

-prévisions

-chroniques

-observations

-commentaires de documents

Articles Récents

  • orages du 21 juin
    les images du satellite NOAA captées par Claude à 16 h et 19 heuremontre que les orages ont remonté du sud vers le nord de ce fait ils ont affecté l'Auvergne mais ont épargné les agglomérations de Saint Etienne et Lyon en passant plus à l'ouest Ceux d'aujourd'hui...
  • L'orage n'a pas éteint les incendies au Portugal !
    Les images captées par Claude du satellite américain NOAA montre que les orages du 17 juin en soirée (image du haut) n'ont pas mis fin aux incendies de forêt qui dévastent le Portugal depuis plusieurs jours avec la catastrophe dramatique relatée par les...
  • Prévision du 20 au 23 juin 2017 : chaud
    Prévision de Gérard Staron du 20 au 23 juin 2017 Nous restons sous l‘influence sous l’influence des anticyclones subtropicaux, plus forts sur l’ouest de la France que sur nos régions, plus présents en altitude qu’au sol Leur protection contre les orages...
  • Orages du 14 juin 2017
    l'image captée et transmise par Claude du satellite américain NOAA permet d'apprécier les orages au moment où ils sont au maximums. (image à 15h 57) Dans les minutes qui ont précédé les fortes pluies ont touché la commune de Roche La Molière et le cumul...
  • Prévision du 15 au 18 juin 2017 : patience, un rafraichissement ne tarde pas à mettre fin aux orages !
    Prévision de Gérard Staron du 15 au 18 juin 2017 (42, 43, 63, 69) L’anticyclone des Açores va à nouveau étendre ses effets sur la France ! Avant qu’il puisse mettre fin à la convection qui permet le déclenchement des orages, il faudra encore attendre...
  • Prévision du 11 au 14 juin 2017: alternativement chaud et orageux
    Prévision de Gérard Staron du 11 au 14 juin 2017 (42, 43, 63, 69) Nous restons sous l’influence des anticyclones subtropicaux remontés sur la France, leur protection est cependant insuffisante pour empêcher certains jours des développements convectifs...
  • Prévision spéciale pour le critérium du Dauphiné ( 8 au 11 juin 2017)
    Prévision spéciale critérium du Dauphiné (2ème partie) Les anticyclones semblent s’implanter sur cette partie de la France pendant la deuxième partie de la semaine du critérium du Dauphiné Libéré. Les conditions de course seront donc globalement bonnes...
  • Prévision du 7 au 10 juin 2017 : changeant, frais et chaud, arrosé ou sec
    Prévision de Gérard Staron du 7 au 10 juin 2017 (42, 43, 63, 69) Notre région se situe au contact des perturbations et dépressions qui balaient les côtes de la Manche et des anticyclones subtropicaux qui tentent de remonter du sud Il en résulte une situation...
  • Prévision spéciale Critérium du Dauphiné (1ère partie Saint-Etienne - Bourgoin )
    Prévision pour le critérium du Dauphiné 2017 1ères étapes de Saint Etienne (4 juin) à Bourgoin (7 juin) Le temps sera agité sur la France mais ces excès concerneront peu le parcours de la Course De petites tempêtes affecteront l’ouest de la France, mais...
  • Prévision du 3 au 6 juin 2017 : alternance de soleil et de pluies orageuses
    Prévision de Gérard Staron du 3 au 6 juin 2017 L’anticyclone des Açores tente bien de revenir par la Péninsule ibérique, mais sa protection sera encore très insuffisante Il en résulte un temps changeant sur des pas de temps assez court Des perturbations...

Mes ouvrages

                                                                noel boules noel boules 4 gif                                                              noel boules noel boules 4 gif                                                                                                                                                                                                    noel boules noel boules 4 gif

Mon Site

                                                                                                                        Site

Articles sur Le progrès

Phénomènes météo exceptionnels de 1945 à nos jours (2013)

Quel drôle de temps

La Loire p 78, 79

Le Gier p 80

La fureur du Furan p 81

Climat de la Loire: Effet de couloir p 194

Climat de la Haute-Loire:

Le coeur  du Massif Central  p 195