Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 décembre 2011 6 03 /12 /décembre /2011 16:40

Chronique N°852

Le mois de novembre n’était pas terminé que le 29, la télévision annonçait qu’il serait le second plus chaud depuis le début du 20ème siècle dans notre pays, le 30 l’information était reprise par une partie de la presse écrite

Quelle ne fût pas ma surprise quand j’ai relevé les températures de mon hobo de Saint Etienne : la moyenne approchée de novembre calculée selon les normes officielles ressort à 9,0° et alors que mes observations continues datent seulement de 6 ans, il y a déjà deux autres mois de novembre plus chauds, 2006 avec 9.3° et 2009 avec 9.6°, ce qui place 2011 au 3ème rang sur 6.

Pour compléter les informations sur des séries plus longues, j’ai consulté mes archives[1] de la station de Saint Etienne Bouthéon. Avec 9,8° la moyenne de novembre 2011 est devancée par celles de 2009 10.3°, de 2006 10°, mais aussi de 1994 10° et 1984 10.2°. Ceci place 2011 en 5ème position sur une série commençant à la fin de la seconde guerre mondiale. Ce dernier mois de novembre a été beau, chaud mais on ne peut pas utiliser le mot « exceptionnel », puisque sa température est atteinte de l’ordre d’une année sur 10.

Si l’on passe à la station régionale de Lyon Bron, avec 9,6°en 2011, les températures moyennes de novembre 2009 (10.6°), 1994 (10.5°), 1984 (10.4°), 2002 (10.2°), 2006 (10.1°), 1938 et 1963 (9.8°) sont supérieures à celles de ce dernier mois, soit au  total 7.

Comme chaque fois que je fais remarquer des observations de ce type, la réponse est celle du village des irréductibles gaulois, « ailleurs il a fait tellement plus chaud », j’ai eu la curiosité de consulter le panel de stations françaises et européennes dont je suis les températures.

A Lille, on trouve avec de petites nuances les mêmes mois de novembre plus chauds que 2011 et ses  8.7°. 1994 avec 10.9 arrive en tête suivi de 2002, 2009, 2006, 1984, et 1951, seule nouveauté. 1997 est à égalité avec 2011.

A Charleville Mézières, les mêmes années ont eu un mois de novembre plus chaud. Dans l’est du pays, 2011 a connu un mois de novembre à peine supérieur aux normales. A Nancy Essey en plus des années  déjà citées, il faut ajouter depuis 1980,  2003, 2000, 1992 et même 1982

Sur des séries bien plus courtes, Nice dont on a vanté tout au long du mois les maximums remarquables a connu en 2006 une moyenne supérieure à 2011 (14.9 contre 14.7°). Au mont Aigoual 1994 est bien au-dessus de 2011 (6.1 contre 4.9°).

Parmi mes postes de référence, Je n’en ai trouvé qu’un seul où novembre 2011 constitue un record pour le mois : Laval avec 10.9°

Quand on passe à l’étranger pour des séries récentes. A Santander 2006 et 2009 sont bien au-dessus de 2011 (18.1 en 2009, 16.2° en 2006 et seulement 15.5° en 2011). A Francfort, avec 5.9°, novembre 2011 est bien plus froid que 2010 7°, 2009 et 2006 8.6°, 2002 8°, 2003 7.4° et 2008 6.6°…Devant l’avalanche de températures supérieures, je n’ai pas continué à fouiller un passé plus lointain L’Allemagne est décidément très fraîche en ce moment !

Comment peut-on annoncer  la seconde année la plus chaude pour un mois de novembre depuis le début du XXème siècle quand les mesures sur des lieux déterminés présentent des kyrielles de mois de novembre aux températures plus élevées ?

L’explication parait très simple, la nouvelle a été diffusée le 29 novembre, la dernière température quotidienne datait au plus tard de la veille soit du 28. Comme il s’agit d’un lundi, que le week-end est une coupure sacrée et qu’une telle information nécessite des calculs et des transmissions, les données qui ont été utilisées datent au plus tard du vendredi précédent soit du 25 novembre. Pour que la moyenne observée comprenne le mois complet il aurait fallu attendre le 1er décembre au matin, cette annonce médiatique a donc été faite sur des observations tronquées ou estimées pour les derniers jours. La chronologie des températures du mois montre que les jours les plus froids ont été les 26, 27 et 28.

Si je prends pour exemple ma station de Saint Etienne, si on arrête la moyenne du mois au 25, cette dernière ressort à 9.7° et à cette date, novembre 2011 était provisoirement celui le plus chaud devant 2006 et 2009. L’impact des derniers jours l’a fait passer en dessous des valeurs de ces années. En 2011, du 1er au 13, les températures quotidiennes sont toutes supérieures à 9°, la moyenne du mois entier. A l’exception du 21, tous les  jours qui suivent sont largement en dessous. Lors d’un mois de transition à l’entrée de l’hiver, où l’angle d’arrivée des rayons du soleil et la durée des jours baisse, il n’y a rien de plus normal que la fin du mois soit plus froide que le début. Quand on ajoute l’effet de l’été de la Saint Martin au début et le changement de la nature de l’anticyclone alimenté en air arctique sur ses arrières en fin de mois, cette tendance est renforcée. Avec l’annonce hâtive de cette deuxième place, on a simplement vendu la peau de l’ours avant de l’avoir tué ! un animal symbole du froid plus que du chaud !

Il y a au moins un point commun entre la météorologie et l‘éducation nationale. Il faut des moyennes élevées ! L’ancien professeur que j’étais dans une vie antérieure se souvient des convocations dans le bureau du chef d’établissement, les moyennes des classes étaient  basses, déjà, avec une demande plus ou moins sympathiques pour les relever. Je me souviens de ces inspecteurs qui demandaient de bonnes notes ou des moyennes élevées lors des réunions de concertations pour la correction du baccalauréat, je me souviens aussi des pressions amicales sur les collègues qui avaient une moyenne inférieure à 9 et même parfois à 10 au bac . Je me souviens, de ces collègues violemment pris à parti dans les conseils de classe quand leur moyenne était basse mais aussi de ceux qui mettaient une moyenne supérieure à 10 à tous leurs élèves pour éviter des problèmes , en particulier d’un conseil de classe où des questions étaient soulevées sur une  discipline, et le chef d’établissement de répondre « vous voyez bien que tout va bien, tous les élèves ont la moyenne ! ». Sans oublier tous ceux qui atteignent 10 après que l’on ait ajouté des points puis arrondi, une, deux, trois fois leurs moyennes à l’unité supérieure ! Le vieux professeur vous dira que le moyen le plus couramment suggéré pour avoir une bonne moyenne, quand le paquet de copies présente une qualité insuffisante, consiste à augmenter la note des meilleurs. Comment cette deuxième place de novembre est-elle obtenu ?

 Le grand point commun entre la climatologie et l’éducation, il faut de bonnes moyennes, pour valoriser les élèves dit-on, ou pour booster le réchauffement de la planète. La comparaison ferait plutôt rire, s’il n’y avait pas des enjeux de pressions sur une conférence ou de changements de société ! Le citoyen n’est d’ailleurs pas toujours dupe, à la question du journal local stéphanois : les températures exceptionnelles de novembre vous inquiètent-elles ?  67% ont répondu non. En plus elles baissent les factures de chauffage !

Il n’y a décidément que dans le monde de la Finance où la pression n’est pas à la hausse mais à la baisse des notes et moyennes. Les agences de notation ne pensent qu’à les dégrader jamais à les relever ! Elles n’ont rien compris

 Appliquera-t-on jamais à propos des moyennes dans l’éducation et en climatologie les mêmes sanctions contre le dopage dans le sport et surtout le cyclisme, 2 ans de suspension ? Gérard Staron vous donne rendez-vous samedi prochain sur les ondes de Radio Espérance,  Bonne semaine



[1] RMT (résumé  mensuel du temps en France)  abonné depuis 1964 et autres documents

Partager cet article

Repost0

commentaires

Presentation

  • : Le blog de Gérard Staron Président de l'AMRL
  • : Le journal du climat et de la géographie libres. Actualité climatique Climat et société, impact du climat sur les activités humaines . Prévisions sur 4 jours
  • Contact

Rechercher

Articles Récents

Mes ouvrages

                                                                noel boules noel boules 4 gif                                                              noel boules noel boules 4 gif                                                                                                                                                                                                    noel boules noel boules 4 gif

Mon Site

                                                                                                                        Site

Articles sur Le progrès

Phénomènes météo exceptionnels de 1945 à nos jours (2013)

Quel drôle de temps

La Loire p 78, 79

Le Gier p 80

La fureur du Furan p 81

Climat de la Loire: Effet de couloir p 194

Climat de la Haute-Loire:

Le coeur  du Massif Central  p 195