Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 novembre 2011 6 05 /11 /novembre /2011 19:10

Attention :

de nouvelles pluies intenses débordent depuis le milieu de l'Après midi sur les bassins de la Loire et de l'Allier au sud du Pilat ( déjà plus de 15 mm sur les monts du Vivarais) et semblent se poursuivre dans la nuit.

Une nouvelle et importante montée des cours d'eaux est à prévoir dans les heures qui viennent. Les ruisseaux sortent déjà localement de leur lit

 

Chronique N° 848

La situation est bloquée sur l’Europe.

Depuis la conclusion de ma dernière chronique, Rien n’a changé au niveau météorologique. Les dépressions froides qui descendent des régions arctiques viennent toujours affronter un anticyclone tenace camouflé derrière son bastion Alpin. L’affrontement est de plus en plus virulent avec des descentes polaires de plus en plus creusées au point que celle de la Toussaint a contraint au report du départ de la transat Jacques Vabre, mais les hautes pressions résistent. Cette opposition provoque des vents tempétueux sur les crêtes du Massif central, suivies de pluies intenses sur le domaine méditerranéen, dans une atmosphère douce. Selon un mécanisme que je vous ai déjà expliqué

La première attaque perturbée d’origine polaire a provoqué les inondations sur Brest Dublin, le Var et surtout la Ligurie le 25 octobre

La seconde les 27 et 28 a eu ses fortes pluies repoussées du Languedoc à la Catalogne par l’anticyclone. Les abats intenses ont même ensuite été rabattues sur l’est de l’Algérie avec 76 mm à Guelma et la Tunisie avec 149 mm à Zaghouan

La troisième arrivée par surprise a provoqué quelques inondations sur la région de Montpellier, le jour de la Toussaint mais a encore buté sur l’anticyclone alpin

La quatrième a commencé jeudi, n’est pas encore terminée, et semble correspondre au paroxysme de l’affrontement. Les vents de sud sur le Massif central ou d’Autan dans le pays toulousain sont passés au stade de la tempête. Des précipitations intenses sont déversées quotidiennement sur les Cévennes, avec une suite de paroxysmes qui déclenchent chaque fois un pic de crue des cours d’eaux.

Selon l’alerte émise par la météorologie allemande, 4 secteurs seraient menacés de précipitations intenses avec inondations par l’épisode en cours jusqu’à lundi, les Cévennes Françaises, Les rivieras de la Côte d’Azur pour le G20 et de la Ligurie voisine avec Gènes déjà inondé, le versant piémontais des Alpes italiennes et enfin les Alpes vénitiennes et slovènes. Sur ces zones il pourrait tomber jusqu’à 300 mm de précipitations .mais il y a toujours des surprises géographiques et quantitatives

Tant que l’anticyclone derrière les Alpes, centré de la Grèce à l’Europe centrale, n’aura pas cêdé, les perturbations viendront s’empaler sur lui avec le vent violent suivi des précipitations intenses. Faudra-t-il une cinquième offensive en provenance des régions arctiques ?

Si la situation météorologique est bloquée en Europe, il n’en est pas de même sur les autres continents.

Lors de la Chronique n°846, je vous ai expliqué comment l’hiver avait progressé à partir à l’océan Arctique sur l’Extrême Orient en liaison avec la mise en place de l’anticyclone sibérien au début du mois d’octobre.

Ces derniers jours les offensives se sont produites sur le continent nord-américain avec une certaine concomitance avec celles sur la France. Du 24 au 27 octobre, une première chute de neige a affecté l’état du Colorado avec plus de 5 mètres de neige sur les Rochy mountains lors d’une descente froide vigoureuse par la gouttière des Grandes plaines.  Dans les deniers jours d’octobre des tempêtes de neige très précoces pour la saison se sont déplacées vers l’est du continent, le Canada et le Nord-est des Etats unis. Il est tombé 66 cm à Windsor, mais les 3 cm à New York et les 10 de Newark ont plus attiré les médias. Le froid s’installe sur le Canada et l’est des grandes plaines des Etats unis avec des gelées qui descendent jusqu’au nord du Texas

Un hiver précoce est en marche sur l’ensemble de l’hémisphère nord et il n’y a qu’en Europe que sa progression est bloquée par ce fameux anticyclone derrière les Alpes avec les calamités induites, vents violents, fortes pluies et inondations

Pendant ce temps-là, certains trouveront la comparaison osée, mais ceux qui connaissent mon livre « le ciel tomberait-il sur nos têtes ? » savent que je n’en suis pas à mon coup d’essai en ce domaine.  L’Europe n’est pas seulement bloquée en matière météorologique, mais aussi dans le cadre des crises de la dette souveraine. La situation de quasi faillite de la Grèce a provoqué un premier blocage jusqu’à l’accord de Bruxelles du 27 octobre, mais le rebondissement de la Toussaint avec le projet de référendum mort-né en Grèce a provoqué un deuxième blocage. Après la convocation du premier ministre grec par les dirigeants européen, la situation est devenue tellement embrouillée dans ce pays que l’on ne sait plus qui bloque qui ou quoi !

Il y a deux enseignements à tirer de ces événements météorologiques ou économiques européens

Le premier est que l’échelle des épisodes pluvieux méditerranéens comme ceux des marchés financiers n’est pas celui des gouvernements ou de l’Union européenne. La nature et les finances vont plus vite

Le fleuve côtier l’Hérault est déjà à sa cinquième intumescence de crue en une semaine. La Loire et l’Allier, le Gard amorcent leur troisième depuis jeudi . Tous regagnent très vite leur lit entre les pluies. Quand les finances sont  totalement à sec et que les prêteurs se refusent à un renflouement, la faillite n’attend pas. Bourses et marchés varient instantanément

 le deuxième, plus les blocages se poursuivent plus la situation devient grave. Plus les précipitations se répètent en raison de ces situations météorologiques, plus les sols sont saturés, plus des totaux faibles font monter les rivières plus haut.

Comparons les précipitations au Mont Aigoual avec en dessous la hausse de l’Hérault à Gignac. Il s’agit du fleuve côtier le plus atteint par ces épisodes successifs avec la station au sommet de son bassin

La première pluie des 23 et 24 a apporté 186 mm sur le haut bassin de l’Hérault alors que le fleuve a peu réagi

La seconde des 27 et 28 a déposé 128 mm, le fleuve est monté de 2 mètres, mais son niveau partait de si bas qu’il n’a atteint que la cote zéro.

La troisième  de la toussaint a fait monter le cours d’eau de près de 3 mètres, mais pour passer de la cote -2 m à + 1 mètre pour une précipitation de 149 mm

La quatrième jeudi a apporté 210 mm de 8 à 21 heures, la rivière monte dans la nuit suivante à 4.88 m soit plus de 6 mètres depuis le point de départ.

Il faut ajouter la cinquième avec les pluies qui ont suivi…. Difficile de suivre ….

Le total déversé par chacune de ces pluies est important sans être exceptionnel pour le Mont Aigoual qui a l’habitude de recevoir plus de 200 mm en 24 heures chaque année, mais depuis le 23 octobre ce sommet a reçu 695 mm jeudi en soirée, le vendredi matin le total dépasse 700 mm , le samedi 800 m  et il est possible qu’à la fin, on arrive à un cumul de 1 m.

Il en est de même pour la crise des dettes souveraines, plus la situation est bloquée, plus elle s’éternise dans le temps, plus les milliards nécessaires qui doivent être injectés pour faire face à la situation augmentent comme les millimètres des précipitations. Aucun gouvernant n’envisageait au départ que la faillite d’un état était possible et encore moins de plusieurs.

Cette crise ressemble étrangement à celle qui a provoqué en 1345 et 1346 les faillites des principaux banquiers florentins, les plus importants de leur époque, les Bardi et les Perruzzi. A l’époque, un banquier ne pouvait pas refuser de prêter à un grand souverrain, les papes, les rois et empereurs. En 1345, le roi d’Angleterre a fait défaut et les Bardi puis les Péruzzi ont été ruinés plongeant Florence et l’Italie dans une crise très grave jusqu’en 1375.  Un état peut obliger des banques à la faillite et à d’autres manipulations entendues en ce moment, mais un état peut-il être conduit à la banqueroute ? Serait-ce la nouveauté de 2011 ?

Blocages météorologiques et financiers ne peuvent apporter que des calamités !

Gérard Staron vous donne rendez-vous samedi prochain pour une nouvelle chronique, Bonne semaine à tous

Partager cet article
Repost0

commentaires

Presentation

  • : Le blog de Gérard Staron Président de l'AMRL
  • : Le journal du climat et de la géographie libres. Actualité climatique Climat et société, impact du climat sur les activités humaines . Prévisions sur 4 jours
  • Contact

Rechercher

Articles Récents

  • Record de froid ou fraicheur (au choix) en avril sur la région Stéphanoise
    Depuis 2006, soit 16 ans , jamais un mois d'avril n'avait connu des températures aussi basses autant à Saint Etienne (alt 500m ) qu'à Montregard (alt 990 m) en Haute Loire aux confins des monts du Vivarais et du plateau de Montfaucon . Voici le bilan...
  • Covid : divorce entre discours et statistiques !
    Covid 19 : divorce entre discours et statistiques ! Que n’entend-t-on pas sur la façon dont la France a géré la crise du Coronavirus, on est en retard sur tout, le scandale est partout, on est mauvais sur tout, je vous fais grâce de tous les discours...
  • crues océaniques en cours ( situation 1/02/2021 et évolution probable )
    Des crues des rivières océaniques forment actuellement un puzzle aux 4 coins de notre pays Dans les hauts de France deux zones sont à surveiller : 1) les rivières descendant des collines de l'Artois semblent avoir connu leur maximums La Lys a atteint...
  • les particularités de l'élection américaines de 2020!
    Les particularités de l’élection de 2020 aux Etats Unis ! Un documentaire télévisé titrait « Donald trump est-il capable du pire ? » En réalité il a toujours « joué avec le pire » cela lui a permis de gagner dans beaucoup de circonstances comme homme...
  • L'opérette .... une idée d'étrennes
    Le livre "L'opérette parfum de l'histoire" présenté sur la revue Opéra Magazine ......
  • Prévision du 2 au 5 décembre 2020 : hivernal
    Prévision de Gérard Staron du 2 au 5 décembre 2020 (42, 43, 63, 69) Avec une descente froide en provenance des régions arctiques sur le proche Atlantique, l’hiver est arrivé avec le mois de décembre, son début officiel pour la Météorologie C’est le retour...
  • Cultes, covid et confinement: analyse historique !
    Cultes, covid, et confinement : analyse historique L’année 2020 aura vu à deux reprises l’interdiction des cérémonies religieuses et plusieurs dimanches, des croyants en prière devant leurs églises ! Jusqu’à quand faut-il remonter pour trouver pareil...
  • Prévision du 24 au 28 novembre 2020: les hautes pressions résistent
    Prévision de Gérard Staron du 25 au 28 novembre 2020 ( 42, 43, 63, 69) L’anticyclone se retire derrière les Alpes pour repousser les assauts des précipitations qui remontent du Levant Espagnol qui au maximum atteindront le Mézenc et des perturbations...
  • prévision du 15 au 18 novembre 2020 : Yoyo des tempéartures et du vent
    Prévision de Gérard Staron du 15 au 18 novembre 2020 (42, 43, 63, 69) Les anticyclones méditerranéens tiennent encore bon quelques jours et ils évitent à nos départements de connaitre les excès subis par les côtes de La Manche. Temps restera globalement...

Mes ouvrages

                                                                noel boules noel boules 4 gif                                                              noel boules noel boules 4 gif                                                                                                                                                                                                    noel boules noel boules 4 gif

Mon Site

                                                                                                                        Site

Articles sur Le progrès

Phénomènes météo exceptionnels de 1945 à nos jours (2013)

Quel drôle de temps

La Loire p 78, 79

Le Gier p 80

La fureur du Furan p 81

Climat de la Loire: Effet de couloir p 194

Climat de la Haute-Loire:

Le coeur  du Massif Central  p 195