Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 août 2011 7 28 /08 /août /2011 07:46

Chronique N°838

 

Une alerte canicule orange a affecté la région centre-est de la France, surtout la Loire et le Rhône, du vendredi 19 au mardi 23 août inclus. En plus de ces deux départements concernés de bout en bout, sont venus s’ajouter au fil des jours, le Puy de Dôme, l’Allier, l’Ain et l’Isère et de façon plus courte une partie de ceux du bassin Aquitain.

 

Quelle a été la réponse du ciel à cette prévision ?

Après le coup de fraîcheur de la fête de l’Assomption, le thermomètre monte régulièrement au cours de la semaine. Après une première alerte le mercredi 19, avec 34.6° à mon poste de Saint Etienne, les températures maximales très chaudes commencent vendredi. Ma station de Saint Etienne est encore en première ligne avec 34.9°. Seuls quelques postes isolés de la vallée du Rhône et du pays toulousain font un peu mieux.

Samedi, la canicule se déplace vers le bassin Aquitain, avec plus de 40° à Auch comme Agen et plus de 39° sur la partie de la région Midi Pyrénées, mais aussi la vallée du Rhône (Montélimar 38.4°). Dans le centre est, les villes de Lyon, Saint Etienne et Clermont Ferrand ne sont séparées que par quelques dixièmes à 36°.

Dimanche, une partie du bassin Aquitain reste à 39°, Auch, Albi, Dax, Mont de Marsan. Dans le centre-est, Saint Etienne est la ville la plus chaude avec 38.1°, les autres cités restant un peu en deçà : 36,6° Lyon Bron et 37,2° Clermont Ferrand.

Lundi 22 août, les très fortes températures ne subsistent plus que dans le centre-est avec un décalage du maximum vers l’Auvergne. Vichy est la ville la plus chaude (39.4°) devant Clermont Ferrand (38.1°), Lyon (37.9°) et Saint Etienne en légère baisse.

Mardi 23 août, la baisse commence, les zones plus chaudes se décalent vers l’est de la région. Lyon présente la maximale la plus élevée avec 36.8°.

 

Cet épisode de très forte chaleur correspond-il à une canicule exceptionnelle ?

Si l’on prend en compte le maximum de Saint Etienne de 38,1°, le plus élevé observé à l’exception de celui de Vichy, on remarque qu’à 5 reprises depuis la fin de la seconde guerre mondiale, des étés ont connu des températures supérieures. Il s’agit par ordre décroissant des 40.8° du 31 juillet 1983, des 39,3° du 13 août 2003, des 38.8° d’août 1947, des 38.7° du 16 août 1974 et du 38,2° de juillet 1952. Par ailleurs 7 années ont connu des valeurs entre 37 et 38° et la dernière fois en 2010.

Même si je n’ai pas vu vérifier la totalité de la série de Vichy, là aussi, aucun record n’a été battu, puisque 41,2° avaient été atteint en juillet 1983 et 40.6° en août 2003.

Même dans ces deux villes, les plus affectées ces derniers jours, le maximum d’août 2011 restera très en retrait par rapport à celui des canicules historiques. Il sera encore plus commun à Lyon et Clermont légèrement en deçà en 2011, alors qu’habituellement le thermomètre y monte un peu plus haut !

Cette canicule a été ventilée avec un vent de sud qui est apparu samedi en fin de journée, et qui a continué jusqu’à la journée de mardi. Plus la canicule a duré, plus la vitesse du vent s’est renforcée. A Saint Etienne, le maximum des rafales atteint 33 km/h le samedi, 41 km/h le dimanche, 57 km/h et 56 km /h  le lundi et le mardi. Le rythme diurne de ce vent est aussi intéressant, vitesse faible la nuit et le matin avec des rafales inférieure à 20 km/h jusqu’à 10h. Ensuite elle augmente au fil des heures et les deux maximums, vent comme chaleur, ont lieu quasiment au même moment entre 15 et 17 heures.

Cette concordance du vent et de la chaleur modifie singulièrement le ressenti par les populations car lors des grandes canicules antérieures, août 2003 comme fin juillet 1983, le maximum thermique se produisait par un temps calme, bien plus oppressant à supporter. Lors des grandes chaleurs classiques, les anticyclones provoquent un phénomène de couvercle qui  emprisonne l’air chaud  à proximité du sol et avec lui les polluants, surtout l’ozone. Force est de constater que ce ne fut pas le cas cette fois, il n’y a pas eu l’association classique des alertes, canicules et pollutions à l’ozone.

Cette ventilation a aussi contribué à exclure  du phénomène les régions d’altitude et plateaux du Massif central des fortes chaleurs. L’écart des températures maximales est énorme entre le plateau du Puy Loudes et Les dépressions de la plaine du Forez et des Limagnes, plus de 4° le dimanche, plus de 5° le lundi, soit un gradient parfois supérieur à 1° par 100m. Ce vent, qui fouette les plateaux, n’a pas le même impact que dans les dépressions !

Cet épisode de fortes chaleurs est donc atypique en raison de sa localisation géographique dans le nord-est du Massif central quand les régions méridionales ne sont pas concernées ou de façon très courte, mais aussi en raison de cet aspect ventilé.

 

Les deux sont liés dans l’explication.

Cette vague de chaleur a été attribuée au retour de l’anticyclone. C’est vrai au début de la montée des températures, mais insuffisant au moment du maximum. La masse anticyclonique se sépare en deux en raison de la descente d’une perturbation sur l’Atlantique jusqu’au Portugal. C’est cette dernière qui provoque l’orage qui perturbe la veillée des JMJ de Madrid samedi soir, et qui en même temps a peut être donné un retentissement médiatique à l’événement, défaillant auparavant, en dépit du million et demi de jeunes présents !

La branche orientale de l’anticyclone est venue se réfugier au-delà des Alpes et comme souvent s’est servi de ce bastion naturel pour résister solidement surtout en altitude

orages 22-08-11

Cette résistance est directement responsable de l’impossibilité des masses orageuses qui piaffent du proche Atlantique à la Belgique de pénétrer plus avant dans le pays Ceci a d’autant accru les impacts des orages avec des fortes précipitations et coups de vent de la Vendée à la Picardie le 22 et sur nos voisins d’outre Quiévrain et en Haute Loire, les 19 et  23 ou 24 août

Cette résistance provoque aussi la mise en place de ce vent de sud canalisé par les reliefs et sillons méridiens du Rhône et de la Loire. Ce flux de sud par certains aspects accroit la chaleur. Il amène un air très chaud en provenance des basses latitudes, il permet un ensoleillement maximal par ciel dégagé. Surtout quand cet air a franchi les hauteurs du Massif central, il s’échauffe brutalement en descendant vers les dépressions du Forez, des Limagnes et dans une moindre mesure du Lyonnais. Quand il n’a pas encore descendu et subi cet échauffement sur les plateaux, il limite la chaleur. Au contraire dans les dépressions, il l’accentue, sauf quand il devient trop rapide ! Ceci explique la répartition géographique de cette canicule au bas de la retombée septentrionale du Massif central, à la redescente de l’air qui se réchauffe et la faible ou courte implication des régions méditerranéennes et du bassin Aquitain. Ce dernier, touché au début, sort très vite de la zone de résistance de l’anticyclone sur les Alpes en raison de sa position éloignée.

La pression de l’air orageux croissant sur l’anticyclone, la vitesse maximale du vent s’est accru de jour en jour jusqu’à sa reddition

Dans la journée, l’instabilité de l’air augmente avec la chaleur, la dépression qui accompagne  cette instabilité amplifie sa pression sur l’anticyclone, le gradient de pression entre les deux augmente donc la vitesse du vent qui en dépend, aussi et suit le rythme diurne des températures. Les rafales sont faibles la nuit quand les températures sont plus basses et que l’anticyclone regagne du terrain sur l’air instable. Elles deviennent fortes dans la journée quand la chaleur augmente l’instabilité de l’air qui permet à la dépression d’attaquer l’anticyclone.

Une canicule vraiment atypique !

Gérard Staron vous donne rendez-vous samedi prochain sur les ondes de radio espérance, Bonne semaine à tous…

Partager cet article
Repost0

commentaires

Hildifons 28/08/2011 13:01



On peut noter le record absolu à Brioude : 40° tout rond plus fort que 2003 et 1983.



Presentation

  • : Le blog de Gérard Staron Président de l'AMRL
  • : Le journal du climat et de la géographie libres. Actualité climatique Climat et société, impact du climat sur les activités humaines . Prévisions sur 4 jours
  • Contact

Rechercher

Articles Récents

  • Record de froid ou fraicheur (au choix) en avril sur la région Stéphanoise
    Depuis 2006, soit 16 ans , jamais un mois d'avril n'avait connu des températures aussi basses autant à Saint Etienne (alt 500m ) qu'à Montregard (alt 990 m) en Haute Loire aux confins des monts du Vivarais et du plateau de Montfaucon . Voici le bilan...
  • Covid : divorce entre discours et statistiques !
    Covid 19 : divorce entre discours et statistiques ! Que n’entend-t-on pas sur la façon dont la France a géré la crise du Coronavirus, on est en retard sur tout, le scandale est partout, on est mauvais sur tout, je vous fais grâce de tous les discours...
  • crues océaniques en cours ( situation 1/02/2021 et évolution probable )
    Des crues des rivières océaniques forment actuellement un puzzle aux 4 coins de notre pays Dans les hauts de France deux zones sont à surveiller : 1) les rivières descendant des collines de l'Artois semblent avoir connu leur maximums La Lys a atteint...
  • les particularités de l'élection américaines de 2020!
    Les particularités de l’élection de 2020 aux Etats Unis ! Un documentaire télévisé titrait « Donald trump est-il capable du pire ? » En réalité il a toujours « joué avec le pire » cela lui a permis de gagner dans beaucoup de circonstances comme homme...
  • L'opérette .... une idée d'étrennes
    Le livre "L'opérette parfum de l'histoire" présenté sur la revue Opéra Magazine ......
  • Prévision du 2 au 5 décembre 2020 : hivernal
    Prévision de Gérard Staron du 2 au 5 décembre 2020 (42, 43, 63, 69) Avec une descente froide en provenance des régions arctiques sur le proche Atlantique, l’hiver est arrivé avec le mois de décembre, son début officiel pour la Météorologie C’est le retour...
  • Cultes, covid et confinement: analyse historique !
    Cultes, covid, et confinement : analyse historique L’année 2020 aura vu à deux reprises l’interdiction des cérémonies religieuses et plusieurs dimanches, des croyants en prière devant leurs églises ! Jusqu’à quand faut-il remonter pour trouver pareil...
  • Prévision du 24 au 28 novembre 2020: les hautes pressions résistent
    Prévision de Gérard Staron du 25 au 28 novembre 2020 ( 42, 43, 63, 69) L’anticyclone se retire derrière les Alpes pour repousser les assauts des précipitations qui remontent du Levant Espagnol qui au maximum atteindront le Mézenc et des perturbations...
  • prévision du 15 au 18 novembre 2020 : Yoyo des tempéartures et du vent
    Prévision de Gérard Staron du 15 au 18 novembre 2020 (42, 43, 63, 69) Les anticyclones méditerranéens tiennent encore bon quelques jours et ils évitent à nos départements de connaitre les excès subis par les côtes de La Manche. Temps restera globalement...

Mes ouvrages

                                                                noel boules noel boules 4 gif                                                              noel boules noel boules 4 gif                                                                                                                                                                                                    noel boules noel boules 4 gif

Mon Site

                                                                                                                        Site

Articles sur Le progrès

Phénomènes météo exceptionnels de 1945 à nos jours (2013)

Quel drôle de temps

La Loire p 78, 79

Le Gier p 80

La fureur du Furan p 81

Climat de la Loire: Effet de couloir p 194

Climat de la Haute-Loire:

Le coeur  du Massif Central  p 195