Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 octobre 2009 6 24 /10 /octobre /2009 18:55

Chronique N°750:  La peur climatique !


Avec la théorie du réchauffement de la planète, le climat est devenu l’une des principales peurs de notre monde contemporain. Pour une 750 ème chronique, je ne rentrerai pas à nouveau dans les justifications ou critiques d’un mouvement qui ressemble de plus en plus à celui des moutons de panurge, mais d’essayer de comprendre comment à partir de faits qui au départ sont avérés, on a pu construire un avenir d’apocalypse.

Comprendre comment dans une époque où il suffit à un Chef d’Etat irresponsable ou à un groupe terroriste qui réussirait à s’approprier la technologie, de quelques bombes nucléaires bien placées pour tout faire exploser, comment peut-on avoir beaucoup plus peur d’un degré en plus ou en moins dans la température !

Cet état de fait conduit à une inversion complète des valeurs en matière de météorologie. Le beau temps a toujours correspondu aux journées ensoleillées et chaudes liées à la présence d’un anticyclone. Même si ces journées sont celles qui font marcher le commerce, qui développent le Tourisme, permettent les travaux en extérieur, elles sont de plus en plus présentées comme un risque largement médiatisé dans le cadre du réchauffement annoncé, même dans le cas d’excès très relatif. L’exemple  des poussées de chaleur après le 15 août  ou du 5 au 7 octobre, est tout à fait caractéristique. Leur supposé danger a été mis en exergue. Autrefois, l’hiver rigoureux, l’été pourri ou le temps perturbé étaient considérés comme le mauvais temps, celui qui fait fuir le touriste, qui stoppe certaines consommations, qui met en intempérie le bâtiment et les travaux publics. Le discours actuel consiste à les présenter comme normaux, à expliquer comment ces journées étaient pires autrefois. Surtout, taire ces événements qui dérangent, semble la règle. En dépit du dernier hiver aux quantités de neige jamais vues en moyenne montagne, on prétend toujours que les stations de ce niveau vont disparaître. N’y a-t-il pas derrière ce discours un aspect pervers, qui incite à faire croire à l’homme que, plus le temps est désagréable, plus il est gêné dans ses activités, plus c’est « bon pour la planète » comme ils disent. Tout ceci n’est-il pas le reflet d’une humanité en souffrance ?

Naturellement les deux phénomènes ne sont pas à la même échelle. Le réchauffement est mesuré sur des moyennes à l’échelle de trente, cinquante ans ou du siècle alors que ces aspects météorologiques sont essentiellement des aspects saisonniers. Mais la jonction entre les deux échelles d’événements est très souvent utilisée quand elle sert la vulgarisation de l’idée de réchauffement, comme par exemple les températures assez élevées de mars à septembre, cette année. Au contraire cette différence d’échelle est signalée pour expliquer tout événement en sens inverse. Par exemple les températures moyennes de 2007 puis de 2008 ont été en nette baisse par rapport à 2006. Dans ce cas on signale qu’une ou 2 années ne sont en aucun cas significatives.   

On constate une exagération croissante des peurs présentées au fur et à mesure des publications, ouvrages, films ou autre…. Comme s’il s’agissait chaque fois d’ajouter dans l’excès pour être écouté ! Pourtant, je n’aborde pas ici le lien avec les catastrophes naturelles

Il est exact qu’au cours du XXème siècle la température a monté, de l’ordre de 0,6 à 0,7°. Cette hausse a été très forte au cours des 20 dernières années. Pourquoi ceci conduirait-il a une exagération du phénomène dans le siècle qui vient ? Pourquoi le mouvement du thermomètre serait-il toujours dans le même sens ? Ceci tient aux méthodes mathématiques utilisées, celles de la corrélation. On effectue la liaison entre deux paramètres, ici la température et la teneur de l’atmosphère en gaz à effet de serre. Quand la relation est établie on considère qu’elle se maintiendra, que l’un des paramètres croîtra tant que l’autre continuera à le faire. C’est ainsi qu’après 0,7° de croissance environ au XXème siècle, le thermomètre enflerait plus rapidement dans le même sens. On entend, 2, 4, 6 ° ou plus. Faites monter les enchères !

Quand j’ai fait ma formation en statistiques, il était de bon ton de présenter la corrélation comme une très mauvaise méthode mathématique à prendre avec beaucoup de prudence ! Il faut croire que les temps ont bien changé ! C’est aussi ramener la création à des éléments bien simplistes. Chaque fois que des théories ont été construites sur un seul élément placé en évidence, elles sont très vite passées aux oubliettes. Le climat est éminemment complexe et les températures sont dépendantes de tellement de paramètres, l’ensoleillement certes, la façon dont il est reçu sur la terre avec l’effet de serre, mais aussi la circulation générale de l’atmosphère, la topographie, la couverture nuageuse et bien d’autres paramètres. La curiosité de l’homme pour tenter de démêler l’écheveau des facteurs qui déterminent le climat est tout à fait légitime, mais il faut constater que dans ce domaine sa compréhension est bien en retard par rapport aux autres sciences.

 Pour effectuer mes prévisions météorologiques, j’utilise le modèle américain GFS à disposition sur la toile. Vous constatez que je ne dépasse jamais 4 jours, pourtant les sollicitations ne  manquent pas, j’ai simplement constaté qu’à partir de cette durée, le risque d’obtenir de fortes déviations entre le modèle et la réalité enflent démesurément. Les modèles sortent des informations sur de bien plus longues durées, mais elles ont toutes les chances de présenter des décalages croissants. Je ne sais si c’est parce que la météorologie touche au ciel, mais l’atmosphère semble un domaine bien mal connu de nos contemporains

Alors penser, parce qu’une corrélation  a établi un phénomène, qu’il va se poursuivre en s’amplifiant indéfiniment est une dérive mathématique qui fait abstraction de la complexité du ciel. Le « Perpetuum Mobile » de Johann Strauss, la valse qui ne finit théoriquement jamais mais que le chef d’orchestre arrête toujours!

L’homme a peur de son avenir et cette peur s’est cristallisée autour du climat. C’est aussi la peur d’un monde où tout irait dans le même sens, avalé par une spirale sans fin. Justement le ciel météorologique est un excellent exemple d’alternance,

« Après la pluie viendra le beau temps ! »  Le climat est une succession d’extrêmes dans des sens opposés avec à la sortie des moyennes très proches. Cette année fournit  d’excellents exemples. Après 2008 très pluvieuse, 2009 est sèche chez nous. Cette sécheresse importante à l’exception d’avril, est en train d’être cassée par un mois d’octobre qui compense. L’hiver a été froid et très neigeux. Depuis mars les températures sont plutôt élevées, pourtant, ces derniers mois ont à peine compensé la baisse des deux premiers. Actuellement la température provisoire de 2009 est quasiment égale à celle de 2008 ! Pour le mois en cours, octobre il en est de même après les excès vers la chaleur du début puis de froid ensuite.

Le ciel météorologique est un domaine qui fait beaucoup de contre-pieds à l’homme. La peur du climat n’est elle pas d’abord celle d’un domaine où la science est bien moins avancée qu’ailleurs, où l’on commence seulement à comprendre les tenants et les aboutissants alors que l’homme a poussé sa connaissance dans d’autres domaine ?

Penser que le danger pour la planète est une spirale sans fin des températures vers le réchauffement, n’est-ce pas aussi la réaction d’une humanité qui va dans le mur spirituellement, la peur d’un homme privé de dieu.

Une telle théorie n’aurait pu se développer, si la notion de providence divine n’avait pas été indûment gommée. N’est-ce pas l’illustration d’une humanité qui pense que ses pratiques vont la conduire dans une spirale de la destruction sans fin ! Sans espérance !

 

Cette 750 ème est aussi l’occasion de remercier les auditeurs fidèles de Radio Espérance, les visiteurs de zoom42.fr qui s’égarent sur mes prévisions et chroniques, comme les 30000 qui sont venus sur http://gesta.over-blog.com depuis un peu plus d’un an et demi.

Au plaisir de vous retrouver samedi prochain pour entamer une nouvelle cinquantaine de chronique !

Bonne semaine à tous.

 

Gérard Staron

Partager cet article

Repost0

commentaires

Presentation

  • : Le blog de Gérard Staron Président de l'AMRL
  • : Le journal du climat et de la géographie libres. Actualité climatique Climat et société, impact du climat sur les activités humaines . Prévisions sur 4 jours
  • Contact

Rechercher

Articles Récents

  • Prévision du 2 au 5 décembre 2020 : hivernal
    Prévision de Gérard Staron du 2 au 5 décembre 2020 (42, 43, 63, 69) Avec une descente froide en provenance des régions arctiques sur le proche Atlantique, l’hiver est arrivé avec le mois de décembre, son début officiel pour la Météorologie C’est le retour...
  • Cultes, covid et confinement: analyse historique !
    Cultes, covid, et confinement : analyse historique L’année 2020 aura vu à deux reprises l’interdiction des cérémonies religieuses et plusieurs dimanches, des croyants en prière devant leurs églises ! Jusqu’à quand faut-il remonter pour trouver pareil...
  • Prévision du 24 au 28 novembre 2020: les hautes pressions résistent
    Prévision de Gérard Staron du 25 au 28 novembre 2020 ( 42, 43, 63, 69) L’anticyclone se retire derrière les Alpes pour repousser les assauts des précipitations qui remontent du Levant Espagnol qui au maximum atteindront le Mézenc et des perturbations...
  • prévision du 15 au 18 novembre 2020 : Yoyo des tempéartures et du vent
    Prévision de Gérard Staron du 15 au 18 novembre 2020 (42, 43, 63, 69) Les anticyclones méditerranéens tiennent encore bon quelques jours et ils évitent à nos départements de connaitre les excès subis par les côtes de La Manche. Temps restera globalement...
  • Coronavirus et températures : extrait du bulletin N° 171 de l'AMRL
    Voici un premier extrait de l'étude figurant dans le dernier bulletin de l'AMRL Coronavirus et températures ( reprise septembre et octobre 2020) Gerard Staron Lors de la première vague nous avons tenté d’analyser s’il était possible d’établir un lien...
  • Hommage ... Père Maurice Vial
    Hommage…..Maurice Vial Quand c’est la saison des hommages, c’est mauvais signe pour notre pays….. Je voudrais évoquer celui de mon vieux prêtre, le Père Maurice Vial que l’âge nous a enlevé et que le coronavirus associé à un trait d’union fâcheux dans...
  • Prévision du 1er au 4 novembre 2020 : très doux puis nette dégradation et refroidissement
    Prévision de Gérard Staron du 1er au 4 novembre 2020 (42, 43, 63, 69) Des dépressions et perturbations en provenance des hautes latitudes seront freinées dans leur descente vers le sud par les anticyclones méditerranéens Notre région ne sera donc que...
  • Prévision du 27 au 30 octobre : amélioration progressive
    Prévision de Gérard Staron du 27 au 30 octobre 2020 (42, 43, 63, 69) Peu à peu les anticyclones méditerranéens remontent sur la France et repoussent les perturbations en provenance des hautes latitudes associées à des dépressions provoquant des vents...
  • Prévision du 21 au 24 octobre : attention du Mézenc au Pilat, tempête puis forte pluie susceptible de provoquer des crues
    Prévision de Gérard Staron du 21 au 24 octobre 2020 (42, 43, 63, 69) La France connait un affrontement météorologique important entre une nouvelle descente de nord en provenance de l’Atlantique et un anticyclone derrière les Alpes qui va lui barrer la...
  • Hommage......
    Hommage… Je voudrais moi aussi rendre hommage à notre jeune collègue d’histoire et Géographie, assassiné et décapité pour avoir simplement fait son travail de professeur: l’analyse et le commentaire d’un document historique ! Je voudrais aussi saluer...

Mes ouvrages

                                                                noel boules noel boules 4 gif                                                              noel boules noel boules 4 gif                                                                                                                                                                                                    noel boules noel boules 4 gif

Mon Site

                                                                                                                        Site

Articles sur Le progrès

Phénomènes météo exceptionnels de 1945 à nos jours (2013)

Quel drôle de temps

La Loire p 78, 79

Le Gier p 80

La fureur du Furan p 81

Climat de la Loire: Effet de couloir p 194

Climat de la Haute-Loire:

Le coeur  du Massif Central  p 195