Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 avril 2011 2 05 /04 /avril /2011 09:53

Bilan de l’eau

Saison froide 2010-2011

Gérard Staron

logo.jpg

 

A paraitre dans le prochain "Météofil" N°72 de l'association

 

 

La saison froide correspond sous nos climats à la partie de l’année où les précipitations sont supérieures à l’évapotranspiration potentielle, assimilable à l’évaporation quand la pluviométrie est suffisante. Il se dégage un excédent pluviométrique qui sert dans un premier temps à la reconstitution de la réserve hydrique du sol, plus ou moins entamée par la période estivale précédente, puis le sol saturé, le surplus hydrologique fournit l’alimentation des cours d’eaux et des nappes profondes.

La trame générale oppose une forte pluviométrie des 4 derniers mois de 2010 à une indigence depuis le début de 2011. Il en est résulté une reconstitution très précoce de la réserve du sol et un fort surplus hydrologique du début de saison froide qui s’est ensuite atténué au fil des mois. En dépit de tous ces contrastes, la ressource en eau est globalement conforme à la normale à la fin de mars. Par exemple la comparaison avec des calculs effectués sur la moyenne 1951-70 donne des résultats semblables pour le département de la Loire, mon étude de l’époque ne traitait pas du bassin du Rhône :

Noirétable 474 mm contre 521 mm (1951-70)

Saint Etienne 221 mm contre 211 mm

Violay 352 mm contre 351 mm

 

 La complexité géographique  de nos départements ajoute une très grande variété en fonction du relief, de l’exposition aux différents régimes de précipitations. C’est ainsi que l’on peut regrouper nos stations en 4 ensembles.

Le premier a connu très tôt une reconstitution totale de la réserve du sol dès le mois de septembre. Le surplus hydrologique s’est poursuivi sans interruption jusqu’à la fin du mois de mars, tout en se réduisant de mois en mois. Au total, la ressource en eau est suffisante au début du printemps. Rentrent dans cette catégorie Noirétable et Saint Just en bas qui représentent la partie la plus océanique des Monts du Forez et un sillon du versant nord du Pilat au sud de ceux du Lyonnais qui correspond à la zone arrosée par l’orage du 7 septembre.

 Le second ensemble ne reconstitue pleinement sa réserve du sol qu’au cours du mois d’octobre. Le surplus hydrologique continue ensuite jusqu’à mars avec une ressource en eau encore satisfaisante. Il comprend les autres reliefs, monts de Tarare, ceux du Vivarais et la partie méridionale de ceux du Forez.

Le troisième ensemble n’atteint sa totale réserve du sol qu’en novembre, mais ce retard une fois comblé, la ressource en eau ne semble pas plus faible qu’ailleurs pendant la seconde partie de la saison. Il s’agit de l’agglomération Lyonnaise et du val de Saône qui ont dû solder l’héritage d’une période estivale 2010 plus sèche que dans le reste de la région et qui ont moins été concernés par la forte pluviométrie de l’automne.

Reste le cas des deux stations de la plaine du Forez, Andrézieux Bouthéon et Leigneux. Leur situation hydrique est tout à fait normale à la fin de 2010, mais le Montbrisonnais a pleinement souffert en 2011 de sa position d’abri par rapport aux pluies océaniques ou méditerranéennes. Avec un total pluviométrique ridicule, le mois de janvier rompt par un déficit symbolique la période de surplus hydrologique. La situation de février et mars n’est guère meilleure. Ceci modifie les calculs et explique l’arrêt du cumul du surplus hydrologique après fin décembre. La sécheresse hivernale de cette région n’est pas une surprise mais un déficit pluviométrique en janvier en France est assez rare.

Dans le Forez, plus qu’ailleurs, la région vit sur ses réserves de 2010 et elles ne sont pas inépuisables !

 

Bilan de l'eau

(mm)

saison froide 2010-11

 

 

 

 

 

stations en surplus hydrologique de septembre 2010 à mars 2011

 

 

 

 

 

septembre

octobre

novembre

décembre

janvier

février

mars

Noirétable

surplus

27,2

71,3

132,7

95,5

45,8

58,8

42,7

 

cumul

27,2

98,5

231,2

326,7

372,5

431,3

474

Tarentaise

surplus

14,8

140,5

132

69,2

36,9

55,4

  39,2

 

cumul

14,8

155,3

287,3

356,5

393,4

448,8

488

St Just en Bas

surplus

23,8

66,2

96,6

52,9

17

34,2

33,8

 

cumul

23,8

90

186,6

239,5

256,5

290,7

324,5

Aveize

surplus

26,1

36,3

65,8

41,7

15,8

20,7

38,7

 

cumul

26,1

62,4

128,2

169,9

185,7

206,4

245,1

Saint Etienne

surplus

40,8

53

56,6

31,9

5,3

30,3

3,7

 

cumul

40,8

93,8

150,4

182,3

187,6

217,9

221,6

Ecully

surplus

9,9

34,5

68,9

52,3

14,6

24,5

14

 

cumul

9,9

44,4

103,3

155,6

170,2

194,7

208,7

stations en surplus hydrologique d'octobre 2010 à mars 2011

 

 

 

Violay

surplus

 

58,7

103,2

76,8

35,7

36,7

41,4

 

cumul

 

58,7

161,9

238,7

274,4

311,1

352,5

Montregard 43

surplus

 

98,6

45,5

102

26

42

21,1

 

cumul

 

98,6

144,1

246,1

272,1

314,1

335,2

Montchal

surplus

 

37,8

83,2

59,9

24,1

40,2

21,3

 

cumul

 

37,8

121

180,9

205

245,2

266,5

Bard

surplus

 

65

82,9

44,1

9,5

21,7

12,7

 

cumul

 

65

147,9

192

201,5

223,2

235,9

stations en surplus hydrologique de novembre 2010 à mars 2011

 

 

 

Corbas

surplus

 

 

71,1

30,3

30,3

26,4

20

 

cumul

 

 

71,1

101,4

131,7

158,1

178,1

Anse

surplus

 

 

51,3

59,4

12,8

29,7

20,5

 

cumul

 

 

51,3

110,7

123,5

153,2

173,7

Montmelas

surplus

 

 

44,9

61,2

15,6

29,7

19,8

 

cumul

 

 

44,9

106,1

121,7

151,4

171,2

Bron

surplus

 

 

65,3

30,3

28

22,3

25,3

 

cumul

 

 

65,3

95,6

123,6

145,9

171,2

Villefranche

surplus

 

 

23,2

48,9

14,9

27

     20

 

cumul

 

 

23,2

72,1

87

114

134

Station au surplus hydrologique interrompu en janvier 2011

 

 

 

 

Andrézieux B.

P≥ETP

 

51,9

52,9

26,4

-0,3

18,1

1,5

 

cumul

 

51,9

104,8

131,2

ns

ns

ns

Leigneux

P≥ETP

 

17,8

70,8

39,4

-0,1

23,2

22,3

 

cumul

 

17,8

88,6

128

ns

ns

ns

Partager cet article

Repost0

commentaires

Presentation

  • : Le blog de Gérard Staron Président de l'AMRL
  • : Le journal du climat et de la géographie libres. Actualité climatique Climat et société, impact du climat sur les activités humaines . Prévisions sur 4 jours
  • Contact

Rechercher

Articles Récents

Mes ouvrages

                                                                noel boules noel boules 4 gif                                                              noel boules noel boules 4 gif                                                                                                                                                                                                    noel boules noel boules 4 gif

Mon Site

                                                                                                                        Site

Articles sur Le progrès

Phénomènes météo exceptionnels de 1945 à nos jours (2013)

Quel drôle de temps

La Loire p 78, 79

Le Gier p 80

La fureur du Furan p 81

Climat de la Loire: Effet de couloir p 194

Climat de la Haute-Loire:

Le coeur  du Massif Central  p 195