Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 avril 2012 4 12 /04 /avril /2012 18:39

Bilan de l’eau

Situation fin de la saison froide 2011-2012

Gérard Staron

 logo.jpgPublié dans le Meteofil N° 76 avril 2012

 

Ceci peut vous paraître surprenant, mais le maximum de la recharge de saison froide de la ressource en eau s’est produit cette année à la fin de février. Si ce dernier mois a été très sec, les besoins des végétaux ont été nuls, en effet en période de températures moyennes négatives, l’évapotranspiration potentielle est égale à zéro et même s’il a été très faible, il y a eu un léger excédent pluviométrique.

Sur le tableau, la première colonne concerne la situation à la fin de février,  le surplus présenté correspond à l’excédent cumulé disponible depuis la reconstitution totale de la réserve du sol pour l’alimentation des cours d’eaux, des nappes et des barrages. Cette valeur correspond à zéro pour Andrézieux, cette station n’avait pas complètement reconstitué sa réserve du sol à la fin de février.

 Il est comparé dans la seconde colonne au surplus moyen de l’ensemble de la saison froide pour la période 1951-70 que j’avais calculé à l’époque pour des publications sur le bassin du fleuve Loire. La plus grande partie du département du Rhône n’est pas renseignée et en l’absence de référence sur la même commune, j’ai choisi un poste proche.

La nouvelle sécheresse associée à des températures élevées en mars a provoqué l’apparition d’un déficit pluviométrique (P-ETP 0) précoce sur la majorité des stations. Dans ce cas, la ponction sur la réserve du sol pour satisfaire les besoins des végétaux a commencé et le pourcentage présenté correspond à la part qui reste à la fin du mois par rapport à une capacité de 100 mm prise en compte uniformément.

Comme vous pouvez le constater, un poste (Tarentaise dans le Pilat) a dégagé un excédent pluviométrique faible, dans ce cas il s’ajoute au surplus qui existait déjà à la fin du mois de février.

La situation assez particulière de ce début de 2012, ne facilite en aucun cas les calculs, ni l’explication de la situation de la ressource en eau.

 

Bilan de l'eau

situation fin février

situation fin mars

 

 

stations

surplus 2011-12

surplus (1951-70)

excédent déficit(-)

surplus cumul

réserve du sol

Tarentaise

325,1

494

10,5

335,6

100%

Montregard

249,3

392

-5,7

 

95%

Violay

221,8

351

-15,9

 

85%

Montchal

179,9

 

-9,2

 

92%

St André la Côte

137,7

143

-10

 

91%

Montmelas

116,9

 

-20,1

 

81%

Corbas

94,8

 

-9,8

 

92%

Bard

76,3

254

-10,5

 

90%

Ecully

61,1

 

-12,7

 

89%

Lyon Bron

62

 

-12,8

 

89%

Saint Etienne

46,6

211

-19

 

82%

Anse

22

 

-23,8

 

81%

Villefranche

 

 

-17,3

 

84%

Andrézieux

0

90

-7,8

 

90%

 

En dépit de la forte pluviométrie de décembre et de janvier, la reconstitution de la ressource en eau pendant la saison froide 2011-2012 a été partout inférieure à celle d’une année normale. La plaine du Forez était le secteur le plus critique, la reconstitution totale de la réserve du sol n’ayant pas été partout assurée. Le Val de Saône avait mieux récupéré de sa situation très sèche de 2011. Sa meilleure sensibilité aux pluies océaniques permet de l’expliquer.

Le mois de mars est traditionnellement celui où la ressource en eau est la plus regonflée à la fin de la saison froide, nappes rechargées, débits des rivières élevés, barrages pleins. La persistance d’anticyclones maintenant un temps sec et ensoleillé, a perturbé ce mécanisme et a changé mars en premier mois du déficit pluviométrique avec une situation assez égalitaire sur l’ensemble des deux départements.

Comme tout au long de 2011, il existe une exception, le versant septentrional du Pilat avec Tarentaise. Le très gros contraste avec le bassin stéphanois ou la plaine du Forez continue à quelques kilomètres de distance. Les plaines de la Saône et le Beaujolais repartent vers un manque d’eau récurrent !

Les mois jusqu’à fin juin, apportent une grande partie de la pluviométrie de nos régions, il leur reste à compenser une situation déficiente depuis le début de 2011.

Partager cet article

Repost 0
Published by Gérard Staron - dans société
commenter cet article

commentaires

Presentation

  • : Le blog de Gérard Staron Président de l'AMRL
  • : Le journal du climat et de la géographie libres. Actualité climatique Climat et société, impact du climat sur les activités humaines . Interprétation d'extraits d'opérette ou de chansons anciennes avec commentaire historique
  • Contact

Rechercher

Contenu du blog

Sur ce blog:

 

-l'évènement du moment

-prévisions

-chroniques

-observations

-commentaires de documents

Articles Récents

Mes ouvrages

                                                                noel boules noel boules 4 gif                                                              noel boules noel boules 4 gif                                                                                                                                                                                                    noel boules noel boules 4 gif

Mon Site

                                                                                                                        Site

Articles sur Le progrès

Phénomènes météo exceptionnels de 1945 à nos jours (2013)

Quel drôle de temps

La Loire p 78, 79

Le Gier p 80

La fureur du Furan p 81

Climat de la Loire: Effet de couloir p 194

Climat de la Haute-Loire:

Le coeur  du Massif Central  p 195