Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 novembre 2011 1 07 /11 /novembre /2011 18:51

Bilan de l’eau

Situation fin octobre 2011

Gérard Staron

logo.jpgArticle effectué avec les observations des postes de l'association, merci à tous

 

Le tableau ci-dessous distingue les postes qui ont commencé à améliorer leur situation hydrique en octobre, (excédent pluviométrique) de ceux qui ont continué à accumuler des déficits  ( déficit pluviométrique). La rubrique réserve du sol fournit en pourcentage par rapport à un montant  total  de 100 mm, choisi arbitrairement, l’état hérité des mois antérieurs modifié par la situation d’octobre.

 

Bilan de l'eau (fin octobre 2011)

 

 

stations en excédent pluviométrique en octobre

 

station

P (mm)

excèdent (mm)

réserve du sol(%)

surplus (mm)

Tarentaise

100,5

52,4

100%

21,9

Montregard

57,6

8,1

58%

 

Violay

88,1

34,2

45%

 

Montchal

91,5

36,2

42%

 

Montmelas

70,3

15

26%

 

Lyon Bron

67,3

12

22%

 

Ecully

67,9

12,6

21%

 

Corbas

65,6

7,4

19%

 

Anse

58,7

3,4

5%

 

Villefranche

57,5

2,2

5%

 

stations en déficit pluviométrique en octobre

 

station

P (mm)

déficit (mm)

réserve du sol(%)

 

St Just en Bas

40

-3,7

25%

 

Bard

31

-20

16%

 

Saint Etienne

51

-1,4

10%

 

Leigneux

46,4

-6

8%

 

Andrézieux

43,9

-17,3

4%

 

 

Les contrastes déjà importants ont encore augmenté.

Le Pilat a retrouvé une abondance avec une réserve du sol maintenant saturée et il a dégagé un surplus pour alimenter les rivières ou les nappes.

Les monts du Lyonnais, de Tarare ou du Beaujolais, ont commencé à redresser une situation de pénurie assez sévère à la fin de septembre.

L’ensemble des plaines de la Saône et du Rhône ont stoppé la dégradation de leur ressource en eau sans vraiment amorcer la reconstitution de la réserve du sol en raison d’un excédent limité . Il était temps pour la région de Villefranche où la réserve du sol approchait du point de flétrissement ! L’agglomération présente un bilan un peu meilleur

La situation a continué à se dégrader du côté forézien. Si la plaine est connue pour sa sécheresse légendaire, elle présente maintenant l’état hydrique le plus dégradé. L’indigence de la ressource en eau est très surprenante et assez exceptionnelle pour les monts du Forez, même s’il manque le poste du secteur habituellement le plus arrosé.

Les pluies du début novembre n’ont certainement pas été toujours catastrophiques, mais ont-elles permis de reconstituer partout la réserve du sol ?

Partager cet article

Repost0

commentaires

Presentation

  • : Le blog de Gérard Staron Président de l'AMRL
  • : Le journal du climat et de la géographie libres. Actualité climatique Climat et société, impact du climat sur les activités humaines . Prévisions sur 4 jours
  • Contact

Rechercher

Articles Récents

Mes ouvrages

                                                                noel boules noel boules 4 gif                                                              noel boules noel boules 4 gif                                                                                                                                                                                                    noel boules noel boules 4 gif

Mon Site

                                                                                                                        Site

Articles sur Le progrès

Phénomènes météo exceptionnels de 1945 à nos jours (2013)

Quel drôle de temps

La Loire p 78, 79

Le Gier p 80

La fureur du Furan p 81

Climat de la Loire: Effet de couloir p 194

Climat de la Haute-Loire:

Le coeur  du Massif Central  p 195