Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 septembre 2009 3 30 /09 /septembre /2009 22:38


Le bilan de l’eau

Situation fin été 2009

Gérard Staron


 logo.jpg

 



Vous pouvez retrouver cet article sur le prochain Météo Fil de l'association
parution le 4 octobre

L’été est la saison du déficit pluviométrique en raison de la chaleur qui augmente l’évaporation et des précipitations insuffisantes avec un bilan négatif où l’ETP ( Evapotranspiration potentielle est supérieure à la pluviométrie). Dans ce domaine 2009 a fait fort autant par la durée que la quantité de l’indigence hydrique.

La comparaison avec des calculs sur la série 1951-70 sur le bassin de la Loire supérieure montre que le déficit pluviométrique a dépassé le double d’une année normale. Pour Andrézieux Bouthéon on atteint 271 mm pour le cumul du déficit de la période contre 106 mm à l’époque. A Noirétable il s’agit de 181 mm contre 54 mm. A Tarentaise 175 contre 36 mm.

Il s’agit pourtant de stations ligériennes qui apparaissent dans le tableau ci-dessous comme relativement épargnées par la sécheresse  quand on compare avec leurs collègues rhodaniennes. Le contraste entre les deux départements est saisissant ! On peut considérer qua dans le Rhône, la réserve en eau du sol est extrêmement basse à la fin de l’été. Pourtant le département de la Loire a pris des mesures plus sévères pour limiter la consommation d’eau que le Rhône !

Nous ne disposons pas encore de stations pluvio-thermométriques dans le Roannais, seule zone correctement arrosée pendant cette saison chaude.

Vous trouvez ci-dessous le déficit (-) ou l’excédent pluviométrique mensuel (P-ETP). le cumul correspond aux seuls mois de déficit. Deux stations supplémentaires apparaissent St Just en Bas et Montregard mon poste de Haute Loire, le Président me pardonnera, où je ne mesure la pluie qu’en saison chaude, le gel me cassant systématiquement mes pluviomètres à 1000 m d’altitude.

 

déficit pluviométrique

mars-09

avr-09

mai-09

juin

juilllet 09

août-09

cumul

période

Pierre-Bénite

-5,5

-17,2

-77,5

-73,8

-113,6

-111,9

-399,5

mars-août

Bron

 

-21,2

-69,1

-58

-93,6

-119

-360,9

avril-août

Ecully

 

 

-87

-61,8

-102

-107,2

-358

mai-août

Corbas

 

-18,8

-59,6

-73,8

-87,7

-105,5

-345,4

avril-août

Anse

 

 

-76,5

-27,9

-128,9

-85,3

-318,6

mai-août

Montmelas

 

 

-76

-3

-109,3

-84,3

-272,6

mai-août

Villefranche

 

 

-75,6

-38

-122,7

-86,9

-323,2

mai-août

Andrézieux

 

 

-68,1

-41,1

-94,9

-67,5

-271,6

mai-août

Saint-Etienne

 

 

-64,6

-50,5

-36,5

-92,8

-244,4

mai-août

Violay (Gabotin)

 

 

-56,7

-22,3

-91,4

-49,2

-219,6

mai-août

Montchal

 

 

-52,3

-30,2

-110,1

-37,6

-230,2

mai-août

Leigneux

-10,6

-12,1

-54,3

-46,6

-82,3

2,5

-205,9

mars-juillet

Noirétable

 

 

-49,9

-15

-56,9

-29,7

-181,2

mai-août

Bard

 

 

-43,5

-39,6

-74

-47,6

-204,7

mai-août

Montregard (43)

 

 

-46,6

-20,1

-79,4

-54,9

-201

mai-août

Tarentaise

 

 

-49,1

-14,7

-64,1

-47,8

-175,7

mai-août

St Just en Bas

 

 

-51,8

-36,6

-69,4

51,9

-157,8

mai juillet

 

La période sèche concerne mai à août, à l’exception de quelques stations très abritées qui ont commencé en avril et mars. L’importance des orages en particulier celui du 24 à Chalmazel a rendu le mois d’août excédentaire dans certaines stations des monts du Forez (valeurs en gras) avec en prime une inondation du Lignon.

On remarque en 2009 le cumul de deux phénomènes. Mai et juin mois du maximum pluviométrique ont été défaillant cette année. La chaleur importante de juillet et août a contribué à creuser un peu plus le déficit en raison d’une évaporation exacerbée en plein été. Les régions d’altitude en particulier sur le Pilat et les monts du Lyonnais sont relativement très affectées par cette sécheresse inhabituelle pour elles, en dépit de valeurs chiffrées apparemment moins déficitaires.

Heureusement 2008 et la saison froide 2008-2009 avaient été fortement arrosées et avaient laissé des réserves importantes, car la sécheresse estivale commencée tôt semble jouer aussi les prolongations. Septembre après avoir donné quelques espoirs d’un retour à une pluviométrie abondante a sombré à nouveau dans l’indigence !

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Presentation

  • : Le blog de Gérard Staron Président de l'AMRL
  • : Le journal du climat et de la géographie libres. Actualité climatique Climat et société, impact du climat sur les activités humaines . Prévisions sur 4 jours
  • Contact

Rechercher

Articles Récents

  • Record de froid ou fraicheur (au choix) en avril sur la région Stéphanoise
    Depuis 2006, soit 16 ans , jamais un mois d'avril n'avait connu des températures aussi basses autant à Saint Etienne (alt 500m ) qu'à Montregard (alt 990 m) en Haute Loire aux confins des monts du Vivarais et du plateau de Montfaucon . Voici le bilan...
  • Covid : divorce entre discours et statistiques !
    Covid 19 : divorce entre discours et statistiques ! Que n’entend-t-on pas sur la façon dont la France a géré la crise du Coronavirus, on est en retard sur tout, le scandale est partout, on est mauvais sur tout, je vous fais grâce de tous les discours...
  • crues océaniques en cours ( situation 1/02/2021 et évolution probable )
    Des crues des rivières océaniques forment actuellement un puzzle aux 4 coins de notre pays Dans les hauts de France deux zones sont à surveiller : 1) les rivières descendant des collines de l'Artois semblent avoir connu leur maximums La Lys a atteint...
  • les particularités de l'élection américaines de 2020!
    Les particularités de l’élection de 2020 aux Etats Unis ! Un documentaire télévisé titrait « Donald trump est-il capable du pire ? » En réalité il a toujours « joué avec le pire » cela lui a permis de gagner dans beaucoup de circonstances comme homme...
  • L'opérette .... une idée d'étrennes
    Le livre "L'opérette parfum de l'histoire" présenté sur la revue Opéra Magazine ......
  • Prévision du 2 au 5 décembre 2020 : hivernal
    Prévision de Gérard Staron du 2 au 5 décembre 2020 (42, 43, 63, 69) Avec une descente froide en provenance des régions arctiques sur le proche Atlantique, l’hiver est arrivé avec le mois de décembre, son début officiel pour la Météorologie C’est le retour...
  • Cultes, covid et confinement: analyse historique !
    Cultes, covid, et confinement : analyse historique L’année 2020 aura vu à deux reprises l’interdiction des cérémonies religieuses et plusieurs dimanches, des croyants en prière devant leurs églises ! Jusqu’à quand faut-il remonter pour trouver pareil...
  • Prévision du 24 au 28 novembre 2020: les hautes pressions résistent
    Prévision de Gérard Staron du 25 au 28 novembre 2020 ( 42, 43, 63, 69) L’anticyclone se retire derrière les Alpes pour repousser les assauts des précipitations qui remontent du Levant Espagnol qui au maximum atteindront le Mézenc et des perturbations...
  • prévision du 15 au 18 novembre 2020 : Yoyo des tempéartures et du vent
    Prévision de Gérard Staron du 15 au 18 novembre 2020 (42, 43, 63, 69) Les anticyclones méditerranéens tiennent encore bon quelques jours et ils évitent à nos départements de connaitre les excès subis par les côtes de La Manche. Temps restera globalement...

Mes ouvrages

                                                                noel boules noel boules 4 gif                                                              noel boules noel boules 4 gif                                                                                                                                                                                                    noel boules noel boules 4 gif

Mon Site

                                                                                                                        Site

Articles sur Le progrès

Phénomènes météo exceptionnels de 1945 à nos jours (2013)

Quel drôle de temps

La Loire p 78, 79

Le Gier p 80

La fureur du Furan p 81

Climat de la Loire: Effet de couloir p 194

Climat de la Haute-Loire:

Le coeur  du Massif Central  p 195