Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 juillet 2009 5 03 /07 /juillet /2009 14:56


Déluge sur Saint Etienne (2/07/2009- sites inondés)

 

Le total des précipitations se monte à 73 mm dont 72 mm en 3 heures de 19h 30 à 22h 30 à ma station du nord de la ville.

Un tel abat devait provoquer quelques dégâts sur un milieu urbain avec de fortes pentes et de nombreuses zones basses. La presque totalité des sites inondés correspondent à ceux que j’avais mis en évidence dans le rapport effectué en 2005 pour le ministère de l’Ecologie et du développement durable sur les problèmes de l’eau et de l’air à Saint-Etienne et à Lille.

Une tournée des zones concernées a été effectuée et je remercie ceux qui m'ont transmis leurs informations. Elle a permis de constater que la plus grande partie des points inondés ont déjà connu des problèmes dans le passé.

On remarque toutefois :

La partie orientale de la Ville sur le bassin de l’Isérable semble avoir été moins affectée que lors des orages antérieurs. Sur les sites qui longent ce petit cours d’eau, seuls ceux de la rue Vacher et de la Rue de la Talaudière au carrefour avec la rue Necker gardent des laisses de crues montrant une hauteur de 50 cm environ sur les chaussées au maximum. Les signes d’inondation étaient très faibles sur l’autoroute A72 au pied de Montreynaud et quasiment nuls sur le Boulevard Fauriat pourtant affectés le 25 octobre 2004, le 24 août 2002 et surtout le 23 août 1994 la plus grosse inondation. La mise en place du bassin d’orage de Chateaucreux et les travaux au niveau du bas de Montreynaud ont-ils limité l’impact ?

 

La partie occidentale, moins concernée habituellement, a supporté les principaux impacts avec 3 points déjà connus:

1)      Dans le quartier Jacquard, le bas des rues J-J Rousseau et Palluat de Besset  et leur débouché sur le boulevard urbain. Les eaux descendant du crêt de Montaud viennent buter sur la voie ferrée, le flux est concentré par les deux ponts et inonde le secteur comme en août 1994. Une plaque d’égout et son support ont été partiellement détachés de la chaussée au carrefour des rues Rousseau et Jules Verne.

2)      Le Ruisseau du Merdary a débordé  à son arrivée sur le quartier de Bellevue, en particulier rue Allemane avec 50 cm d’eau. Le même secteur avait été affecté dans des proportions plus grandes en Août 1994 et aussi en juillet 2000 et 2001

3)      La rue Claude Odde, dans le creux sous les ponts de la voie ferrée et le boulevard Thiers, a été déjà inondée en 1993 et août 1994

Le Rieutord qui descend du Golfe vers la zone de la Doa semble avoir connu quelques débordements alors qu’il est moins concerné par les événements anciens.

Le Furan s’est contenté d’éroder ses rives en aval à proximité du Moulin Picon. Les impacts semblent inexistants par ailleurs. Il en est de même sur l’Onzon frappé en novembre 2008 et décembre 2003.

Le Furet, petite rivière descendant de Planfoy, n’a pas débordé selon ses habitudes. Il est quasiment impossible de retrouver sur ce ruisseau une inondation ancienne aux dégâts avérés, pourtant il présente « la zone inondable rouge » la plus étendue en fonction de sa taille, mais aussi un projet de barrage pour la protection contre les inondations !


Ce petit panorama est peut-être incomplet car des sites ont pu échapper à la sagacité de nos visites rapides ! Je vous serais très reconnaissant de nous les signaler par un commentaire si c’était le cas !


Il s’agit d’une inondation urbaine. Les cours d’eaux étant tous couverts, les rues se changent souvent en rivières lors des orages intenses. La pente forte des collines de la ville concentre les eaux sur des points bas. S’il existe alors une contrepente en aval, s’il existe le moindre obstacle à l’écoulement, si les bouches d’égouts sont bouchées ou insuffisantes pour transmettre le flux vers les cours d’eaux souterrains, l’eau s’accumule et inonde le secteur. L’architecture et l’urbanisme ont un rôle important pour protéger ou accentuer ces inondations et il est souvent regrettable que ce point n’ait pas été toujours pris en compte dans les aménagements urbains et les constructions !

 

Gérard Staron 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Garage du Bardot 13/07/2009 20:03

Les photos annoncées.....
Cordialement

HALLEUX 05/07/2009 18:00

Bonjour,
Informations erronées et non vérifiées, 1,80 mètre d'eau dans la rue vacher soit 30 Cm de plus qu'en juillet 2007.
Voulez-vous des photos....
Cordialement

Presentation

  • : Le blog de Gérard Staron Président de l'AMRL
  • : Le journal du climat et de la géographie libres. Actualité climatique Climat et société, impact du climat sur les activités humaines . Prévisions sur 4 jours
  • Contact

Rechercher

Articles Récents

Mes ouvrages

                                                                noel boules noel boules 4 gif                                                              noel boules noel boules 4 gif                                                                                                                                                                                                    noel boules noel boules 4 gif

Mon Site

                                                                                                                        Site

Articles sur Le progrès

Phénomènes météo exceptionnels de 1945 à nos jours (2013)

Quel drôle de temps

La Loire p 78, 79

Le Gier p 80

La fureur du Furan p 81

Climat de la Loire: Effet de couloir p 194

Climat de la Haute-Loire:

Le coeur  du Massif Central  p 195