Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 novembre 2008 5 07 /11 /novembre /2008 12:29

  
  Suivi de la crue de la Loire illustré par une vue de la plaine du Forez inondée, lundi 4 novembre avec dans le fond les monts du Forez.

Le bec d’Allier a été franchi le 6 novembre dans les conditions que nous avions annoncées. 
La rencontre des ondes de la Loire et de l’Allier a été insuffisante pour permettre un redémarrage substantiel de la crue. Les 1950 m3s de maximum de Nevers et les 900m3s du Veurdre, n’ont donné que 2450 m3s à Givry en aval de la confluence. La crue dangereuse se transforme progressivement en une grosse intumescence.


  De la région de Nevers à celle de Tours, le fleuve ne reçoit aucun affluent important, il perd même de l’eau dans la traversée des terrains calcaires du Bassin parisien. Quelques soient les conditions météorologiques, l’étalement devrait continuer et la crue continuera à perdre son aspect dangereux en direction d’Orléans, Blois et Tours.

Le prochain moment à surveiller correspond à la future traversée de la Touraine où le fleuve reçoit les gros affluents  en provenance du nord du Limousin et des Combrailles, soit le Cher puis l’Indre et la Vienne. Actuellement le profil de ces rivières est plat ou presque, toutefois les modèles météorologiques annoncent le passage quotidien de perturbations pluvieuses dans les jours prochains. La répétition de pluies océaniques sera-telle suffisante pour provoquer une montée substantielle de ces affluents pendant le temps où la crue du fleuve en provenance de l’amont effectue son détour par l’Orléannais en s’étalant ?

Je ne connais pas actuellement  de grosse crue méditerranéenne suffisamment relayée  par une montée des rivières océaniques en provenance du Limousin pour permettre un redémarrage vers l’aval de l’inondation. Même en juin 1856, le mécanisme est différent. Pour l’instant il s’agit d’une possibilité d’hydrologie fiction, mais on ne peut pas totalement exclure  que les pluies océaniques des perturbations qui vont se succéder dans les jours prochains sur le Limousin suscitent des ondes sur le Cher l’Indre et la Vienne  qui entrent en concordance en Touraine avec l’intumescence affaiblie de la Loire en provenance du cours supérieur.

A suivre

Gérard Staron  http://pagesperso-orange.fr/climatologie.staron

Partager cet article

Repost0

commentaires

Presentation

  • : Le blog de Gérard Staron Président de l'AMRL
  • : Le journal du climat et de la géographie libres. Actualité climatique Climat et société, impact du climat sur les activités humaines . Prévisions sur 4 jours
  • Contact

Rechercher

Articles Récents

Mes ouvrages

                                                                noel boules noel boules 4 gif                                                              noel boules noel boules 4 gif                                                                                                                                                                                                    noel boules noel boules 4 gif

Mon Site

                                                                                                                        Site

Articles sur Le progrès

Phénomènes météo exceptionnels de 1945 à nos jours (2013)

Quel drôle de temps

La Loire p 78, 79

Le Gier p 80

La fureur du Furan p 81

Climat de la Loire: Effet de couloir p 194

Climat de la Haute-Loire:

Le coeur  du Massif Central  p 195