Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 octobre 2008 6 25 /10 /octobre /2008 21:12

 

 

    7 est le chiffre souvent utilisé dans les saintes écritures pour symboliser la réflexion, la sagesse. Notre chronique arrive à ce numéro qui représente 100 fois ce nombre. Je n’oserai prétendre que cette émission d’information ait atteint 100 fois les vertus souvent accolées à ce chiffre, mais seulement remercier Radio Espérance d’avoir permis une observation objective, une explication pédagogique des aléas de l’atmosphère et une réflexion libre sur le ciel météorologique, avec une telle longévité qui dépasse maintenant les 15 années.

Un tel numéro est l’occasion de faire le point et de délaisser l’actualité immédiate de la semaine pour constater les progrès d’audience de cette chronique crée à partir de Radio Espérance.

     Les années 2006 puis 2007 ont été celles de la reprise de son texte hebdomadaire par le portail Internet stéphanois d’information zoom42.fr puis ensuite de son équivalent de la Haute Loire zoom 43.fr

     L’année 2008 a vu la création de mon blog http://gesta.over-Blog.com. Quelques mois à peine après sa création, l’augmentation très rapide des visiteurs, dits uniques, est autant d’encouragements de continuer et je vous en remercie. L’examen de la fréquentation montre régulièrement un pic dans les deux jours qui suivent chaque semaine la mise du texte de la chronique, quelques heures après le passage sur la Radio… Avec d’autres documents et illustrations en particulier les images de grande qualité de mon ami Claude, des chroniques anciennes significatives par leur contenu ou leur actualité et un récapitulatif en cours effectué actuellement jusqu’au numéro 150 sont aussi introduits régulièrement.

Par ce biais, je peux aussi connaître et vous signaler celles qui ont provoqué à ce jour le plus de visites. La première place est revenue longtemps à la chronique N°670 sur la tempête océanique du 10 mars 2008. Récemment, celle N° 694 sur les inondations en Drôme, Ardèche et Isère, au début de septembre, la remplace sur le dernier mois sans atteindre encore le même cumul global. Enfin la chronique ancienne datant de 1996 sur les trombes et tornades a reçu beaucoup de visiteurs après la catastrophe de Hautmont. Ceci montre que les lecteurs recherchent des explications pédagogiques et techniques des principales calamités climatiques qui affectent les différentes régions de notre terre, justement ma spécialité. Le mauvais temps, les catastrophes naturelles attirent la curiosité. Il n’y a pas de raison de penser que l’auditeur de Radio Espérance n’ait pas les mêmes intérêts, même s’il est plus difficile de connaître les ondes radiophoniques les plus captées.

Il est bien évident que  l’explication la plus simple et pédagogique possible des aléas du ciel les plus marquants est mon souci  principal dans cette chronique ce qui ne correspond pas à l’image actuelle des questions climatiques présentés sur les médias.

Il est de bon ton, ces derniers jours, de fustiger ceux qui ont joué dans le cadre de la crise financière actuelle, mais au niveau du climat, le seul aspect régulièrement présenté n’est il pas une pure spéculation sur l’évolution des températures dans le siècle à venir avec le réchauffement de la planète !

Les prévisions d’élévation colossale des températures annoncées pour notre 21ème siècle ne sont elles pas autant spéculatives que les fameux prêts « subprimes » qui ont conduit la finance mondiale au bord du gouffre. Un nouveau loto à l’échelle du siècle !

Les modèles mathématiques qui ont établi ces prévisions ne correspondent ils pas aux salles de marchés des bourses, utilisant abondamment l’ordinateur.

Seule différence majeure, ceux qui ont joué sur l’argent connaissent déjà les résultats calamiteux de leurs tribulations, tandis que ceux qui prédisent l’évolution des températures dans le siècle à venir ne connaîtront vraisemblablement pas le résultat de leurs spéculations en raison du nombre d’année qui nous sépare de la fin du siècle ! 

   Actuellement les milieux intellectuels et scientifiques ne jurent que par les idéologies souvent simplistes qui accaparent la pensée et surtout utilisent la peur suscité par les crises diverses de notre monde actuel. Dans une chronique pas si ancienne, N° 691, je vous ai expliqué comment à partir de crises brèves d’origine climatique, des idéologies diverses ont été construites pour modifier durablement nos comportements dans des sens discutables.

Que deviennent aujourd’hui les schémas à long terme construits sur la hausse sois disant durable des prix du pétrole en matière d’énergie et d’environnement quand ces derniers s’écroulent ces dernières semaines !

Que deviennent les discours sur la crise alimentaire à propos des cultures vivrières, celles pour l’élevage ou les biocarburants quand les prix des céréales qui avaient beaucoup monté à la suite de mauvaises récoltes liées aux calamités climatiques s’écroulent après le retour rapide à une situation normale !

Que deviennent les manifestations contre la hausse des fruits et légumes quand la cause qui l’avait suscité, les gelées tardives de printemps, ne sont plus en mesure d’influencer les marchés sensibles de ces cultures délicates !

Les idéologies sont souvent imposées comme des charognards sur la peur suscitée par les crises diverses. Il en est de même pour le climat où le réchauffement effectif de ces trente dernières années a provoqué une peur sur une poursuite irraisonnée et aléatoire au long du siècle qui débute pour imposer des contraintes énormes dans nos sociétés. Une spéculation, un jeu sur l’avenir, particulièrement grave dans la mesure où l’on est en train d’y placer toutes les ressources de la banque, au sens casino du terme.

A côté du déchaînement énorme de propagande où toute information n’est divulguée qu’en raison de son harmonie avec l’idéologie en place qui contrôle tout, il est nécessaire qu’une voix privilégie  l’observation. Comment expliquer que la notion de réchauffement de la planète continue de diffuser seule sa musique quand les températures moyennes coulissantes sur 12 mois baissent depuis avril 2007 dans des proportions qui atteignent le plus souvent 2°.

Une analyse solide doit mettre en lumière l’explication sans souci de la faire rentrer préventivement dans un cadre établi à l’avance. Pourquoi une étude scientifique se limite trop souvent à rechercher les applications d’une idéologie ? C’est peut être la raison pour laquelle la recherche a souvent beaucoup de problèmes en France.

En matière de climat que ce soit pour la prévision du temps ou la compréhension des phénomènes, la connaissance du terrain est essentielle. Les images de satellites montrent comment les nuages, les masses d’air, les perturbations et anticyclones se moulent très souvent sur les reliefs. La climatologie n’est pas autre chose que de la géographie, or la connaissance du terrain est le maillon faible de tous les modèles mathématiques.

L’application d’une démarche scientifique et objective place devant cette chronique un véritable avenir. La conclusion de mon livre de 2003 «  Le ciel tomberait-il sur nos têtes » aux éditions ALEAS de Lyon est toujours d’actualité : « la dictature des faits face aux idéologues  qui ont confisqué les pouvoirs  pour sortir les peuples des réalités ».


Gérard Staron vous remercie pour votre écoute ou votre lecture fidèle au cours de ces  derniers mois ou années, Il vous retrouvera le 8 novembre à 13h 15 sur les ondes ou le site de Radio Espérance, la chronique vaquera samedi prochain en raison de la fête de la Toussaint, mais vous aurez tout loisir de me retrouver d’ici là sur zoom42.fr pour des prévisions météorologiques ou sur ce blog.

Partager cet article
Repost0

commentaires

JLD 25/10/2008 22:51

Merci pour ce numéro 700 que j'ai écouté sur Radio Espérance
Pour le première fois, je trouve enfin un commentaire objectif sur le réchauffement climatique.
Avec mes remerciements pour vos émissions et mes sincères salutations

Presentation

  • : Le blog de Gérard Staron Président de l'AMRL
  • : Le journal du climat et de la géographie libres. Actualité climatique Climat et société, impact du climat sur les activités humaines . Prévisions sur 4 jours
  • Contact

Rechercher

Articles Récents

  • Record de froid ou fraicheur (au choix) en avril sur la région Stéphanoise
    Depuis 2006, soit 16 ans , jamais un mois d'avril n'avait connu des températures aussi basses autant à Saint Etienne (alt 500m ) qu'à Montregard (alt 990 m) en Haute Loire aux confins des monts du Vivarais et du plateau de Montfaucon . Voici le bilan...
  • Covid : divorce entre discours et statistiques !
    Covid 19 : divorce entre discours et statistiques ! Que n’entend-t-on pas sur la façon dont la France a géré la crise du Coronavirus, on est en retard sur tout, le scandale est partout, on est mauvais sur tout, je vous fais grâce de tous les discours...
  • crues océaniques en cours ( situation 1/02/2021 et évolution probable )
    Des crues des rivières océaniques forment actuellement un puzzle aux 4 coins de notre pays Dans les hauts de France deux zones sont à surveiller : 1) les rivières descendant des collines de l'Artois semblent avoir connu leur maximums La Lys a atteint...
  • les particularités de l'élection américaines de 2020!
    Les particularités de l’élection de 2020 aux Etats Unis ! Un documentaire télévisé titrait « Donald trump est-il capable du pire ? » En réalité il a toujours « joué avec le pire » cela lui a permis de gagner dans beaucoup de circonstances comme homme...
  • L'opérette .... une idée d'étrennes
    Le livre "L'opérette parfum de l'histoire" présenté sur la revue Opéra Magazine ......
  • Prévision du 2 au 5 décembre 2020 : hivernal
    Prévision de Gérard Staron du 2 au 5 décembre 2020 (42, 43, 63, 69) Avec une descente froide en provenance des régions arctiques sur le proche Atlantique, l’hiver est arrivé avec le mois de décembre, son début officiel pour la Météorologie C’est le retour...
  • Cultes, covid et confinement: analyse historique !
    Cultes, covid, et confinement : analyse historique L’année 2020 aura vu à deux reprises l’interdiction des cérémonies religieuses et plusieurs dimanches, des croyants en prière devant leurs églises ! Jusqu’à quand faut-il remonter pour trouver pareil...
  • Prévision du 24 au 28 novembre 2020: les hautes pressions résistent
    Prévision de Gérard Staron du 25 au 28 novembre 2020 ( 42, 43, 63, 69) L’anticyclone se retire derrière les Alpes pour repousser les assauts des précipitations qui remontent du Levant Espagnol qui au maximum atteindront le Mézenc et des perturbations...
  • prévision du 15 au 18 novembre 2020 : Yoyo des tempéartures et du vent
    Prévision de Gérard Staron du 15 au 18 novembre 2020 (42, 43, 63, 69) Les anticyclones méditerranéens tiennent encore bon quelques jours et ils évitent à nos départements de connaitre les excès subis par les côtes de La Manche. Temps restera globalement...

Mes ouvrages

                                                                noel boules noel boules 4 gif                                                              noel boules noel boules 4 gif                                                                                                                                                                                                    noel boules noel boules 4 gif

Mon Site

                                                                                                                        Site

Articles sur Le progrès

Phénomènes météo exceptionnels de 1945 à nos jours (2013)

Quel drôle de temps

La Loire p 78, 79

Le Gier p 80

La fureur du Furan p 81

Climat de la Loire: Effet de couloir p 194

Climat de la Haute-Loire:

Le coeur  du Massif Central  p 195