Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 juillet 2008 1 21 /07 /juillet /2008 21:14


                Chronique  ancienne N°42. Le 21/07/1995 : Fête nationale. texte d’origine


   Naturellement, nous allons évoquer le climat de la Belgique. Les extraits que vous venez d’entendre concernaient la pluie… Ce pays est un plan incliné de la Flandre jusqu’aux hauteurs ardennaises face à l’ouest et à la mer du nord : un territoire prédisposé pour recevoir les perturbations océaniques. Les totaux pluviométriques sont pourtant assez moyens puisque de 820 mm par an à Anvers près de la côte, on descend à 748 mm pour Bruxelles un peu plus vers l’intérieur pour remonter à plus de 1100 mm sur les hauteurs Ardennaises vers Spa qui subissent l’effet orographique.

 

   Les précipitations sont assez équilibrées pour leur répartition saisonnière, sans grands contrastes. On remarque  souvent 2 maximums : l’un en hiver surtout visible dans les Ardennes, l’autre plus complexe et orageux de saison chaude,  en Juillet et Août, plus marqué dans les régions basses. Les  périodes les plus sèches concernent la fin du printemps, de mars ou avril à juin, phénomène que l’on retrouve souvent dans les régions océaniques. L’autre en automne court en septembre ou octobre selon les cas. Ces régimes ressemblent beaucoup à ceux des régions du Bassin parisien voisin.

   Alors qu’est-ce qui peut donner cette impression humide que nous constatons dans les chansons de Jacques Brel ? la nature océanique de la pluie : petites averses répétitives, crachin, brouillard, ciel bas, ensoleillement limité. C’est aussi la fraîcheur générale du climat liée à la latitude nettement plus septentrionale que la nôtre, mais là encore, il ne faut pas exagérer, au vu des observations faites.

 

   L’été est assez frais, mais rien de dramatique. La température du mois le plus chaud atteint 17,2° à Anvers, 18° à Bruxelles et 15,8° à Spa. Il est normal que l’intérieur soit un peu plus chaud que la côte et les Ardennes.

 

L’hiver est encore océanique mais avec des températures fraîches puisque le mois le plus froid atteint près de 2°, un peu plus à Anvers et Bruxelles, un peu moins à Spa.

 

Particularité encore plus océanique, le retard des mois les plus chauds  et les plus froids. Chez nous, il s’agit de juillet  et janvier, là on trouve août et février. C’est une manifestation de l’effet retardateur des masses océaniques qui mettent  longtemps à se refroidir et à se réchauffer. La remontée du thermomètre est lente au printemps, mars et avril sont frais vers 4 et 8° au point que les classiques cyclistes de printemps se disputent souvent dans des conditions climatiques difficiles. La baisse des températures est lente à l’automne et décembre est assez doux vers 4°.

 

Les records extrêmes de température montrent que l’on peut descendre en dessous  de -20° dans les Ardennes et -17° en plaine. La position septentrionale, qui facilite les descentes d’air froid d’origine polaire où sibériennes, explique cette rigueur qui n’est plus océanique. De même en été, à l’exception de Bruxelles, à l’intérieur qui accumule plus la chaleur, les thermomètres n’atteignent qu’exceptionnellement 30° (record de 32,2° à Spa et 33,8° à Anvers).

 

   Ce caractère septentrional est aussi visible pour la neige. Savez-vous que, sur les sommets des Ardennes vers 700 mètres, la persistance du manteau blanc est équivalente à celle que l’on trouve à 1300 mètre sur le Massif central. Selon R. Sneyers, météorologue belge, l’enneigement atteint une année sur deux 44 jours vers 400 mètre, 70 jours vers 600 mètre et 88 jours sur les sommets. Pour les épaisseurs, c’est 28 cm vers 600 mètres et 32 cm vers 700 mètres.

 

   Alors le climat Belge n’est pas aussi pourri qu’on l’entend souvent, c’est simplement un climat océanique plus frais et dégradé en raison de la position septentrionale.

 

   Ceci ne veut pas dire qu’il est uniforme. Le ciel océanique est par nature versatile : averses, éclaircies, changement de vent et de ciel, mais aussi nombreux sont les différences en fonction de la topographie. Leur étude est devenue l’une des spécialités de l’équipe de climatologie de l’université de Liège autour du Professeur Alexandre et de Michel Erpicum. C’est d’ailleurs à Liège  que se tiendra en   Septembre prochain (1995), le 8ième congrès de l’association internationale de climatologie, regroupant les climatologues de l’ensemble des pays francophones.

 

   Cette chronique continue pendant l’été le même jour, à la même heure approximativement, et nous revenons à notre évocation musicale de la Belgique.

 

Commentaire actuel :

Une façon de saluer la fête nationale de la Belgique. Le 21 juillet 1995 nous avions fait une émission spéciale pendant tout le temps de midi sur nos voisins sur les ondes de Radio Espérance avec Marie Gabrielle, devenue leur voisine géographique.  Souhaitons leur aujourd’hui de pouvoir encore la célébrer longtemps et de dissiper les difficultés que connaît actuellement leur pays …

Gérard Staron   http://pagesperso-orange.fr/climatologie.staron 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Presentation

  • : Le blog de Gérard Staron Président de l'AMRL
  • : Le journal du climat et de la géographie libres. Actualité climatique Climat et société, impact du climat sur les activités humaines . Prévisions sur 4 jours
  • Contact

Rechercher

Articles Récents

  • Record de froid ou fraicheur (au choix) en avril sur la région Stéphanoise
    Depuis 2006, soit 16 ans , jamais un mois d'avril n'avait connu des températures aussi basses autant à Saint Etienne (alt 500m ) qu'à Montregard (alt 990 m) en Haute Loire aux confins des monts du Vivarais et du plateau de Montfaucon . Voici le bilan...
  • Covid : divorce entre discours et statistiques !
    Covid 19 : divorce entre discours et statistiques ! Que n’entend-t-on pas sur la façon dont la France a géré la crise du Coronavirus, on est en retard sur tout, le scandale est partout, on est mauvais sur tout, je vous fais grâce de tous les discours...
  • crues océaniques en cours ( situation 1/02/2021 et évolution probable )
    Des crues des rivières océaniques forment actuellement un puzzle aux 4 coins de notre pays Dans les hauts de France deux zones sont à surveiller : 1) les rivières descendant des collines de l'Artois semblent avoir connu leur maximums La Lys a atteint...
  • les particularités de l'élection américaines de 2020!
    Les particularités de l’élection de 2020 aux Etats Unis ! Un documentaire télévisé titrait « Donald trump est-il capable du pire ? » En réalité il a toujours « joué avec le pire » cela lui a permis de gagner dans beaucoup de circonstances comme homme...
  • L'opérette .... une idée d'étrennes
    Le livre "L'opérette parfum de l'histoire" présenté sur la revue Opéra Magazine ......
  • Prévision du 2 au 5 décembre 2020 : hivernal
    Prévision de Gérard Staron du 2 au 5 décembre 2020 (42, 43, 63, 69) Avec une descente froide en provenance des régions arctiques sur le proche Atlantique, l’hiver est arrivé avec le mois de décembre, son début officiel pour la Météorologie C’est le retour...
  • Cultes, covid et confinement: analyse historique !
    Cultes, covid, et confinement : analyse historique L’année 2020 aura vu à deux reprises l’interdiction des cérémonies religieuses et plusieurs dimanches, des croyants en prière devant leurs églises ! Jusqu’à quand faut-il remonter pour trouver pareil...
  • Prévision du 24 au 28 novembre 2020: les hautes pressions résistent
    Prévision de Gérard Staron du 25 au 28 novembre 2020 ( 42, 43, 63, 69) L’anticyclone se retire derrière les Alpes pour repousser les assauts des précipitations qui remontent du Levant Espagnol qui au maximum atteindront le Mézenc et des perturbations...
  • prévision du 15 au 18 novembre 2020 : Yoyo des tempéartures et du vent
    Prévision de Gérard Staron du 15 au 18 novembre 2020 (42, 43, 63, 69) Les anticyclones méditerranéens tiennent encore bon quelques jours et ils évitent à nos départements de connaitre les excès subis par les côtes de La Manche. Temps restera globalement...

Mes ouvrages

                                                                noel boules noel boules 4 gif                                                              noel boules noel boules 4 gif                                                                                                                                                                                                    noel boules noel boules 4 gif

Mon Site

                                                                                                                        Site

Articles sur Le progrès

Phénomènes météo exceptionnels de 1945 à nos jours (2013)

Quel drôle de temps

La Loire p 78, 79

Le Gier p 80

La fureur du Furan p 81

Climat de la Loire: Effet de couloir p 194

Climat de la Haute-Loire:

Le coeur  du Massif Central  p 195