Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 juin 2008 4 05 /06 /juin /2008 09:03

   

   La saison froide est traditionnellement la période de la reconstitution des bilans hydriques. Les précipitations y sont le plus souvent supérieures sous nos climats à l’évaporation très faibles en liaison avec des températures basses.

   Cette situation a commencé en novembre 2007, mois très arrosé en raison d’une grosse pluie méditerranéenne. Octobre 2007, très sec, a été le dernier mois de déficit (voir bulletin de novembre 2007). L’excédent de novembre sert d’abord à la reconstitution de la réserve du sol puis le surplus ou écoulement correspond à la partie écoulée par les rivières ou utilisée à la recharge des nappes phréatiques. De ce fait, la différence sur le graphique entre l’excédent pluviométrique cumulé et l’écoulement correspond à cette recharge de novembre. Comme cette situation ne se reproduit plus jusqu’en mai, les deux courbes sont parallèles.

   Pendant la partie centrale de l’hiver les précipitations sont faibles, mais l’évapotranspiration potentielle l’est encore plus, de très peu parfois comme en février. A Andrézieux d’ailleurs, février présente un léger déficit.

   La forte pluviométrie d’avril et de mai a permis de compenser l’évapotranspiration qui se redresse en raison de l’augmentation des températures et des besoins des végétaux surtout en mai.

   Avec 167,5mm de surplus cumulé sur les 7 mois et un sol saturé en eau à la fin de mai 2008, la saison chaude est abordée sans crainte pour la satisfaction des besoins en eau.

   La situation de Saint-Etienne fournit une indication intéressante, mais elle ne correspond pas exactement à celle des différentes régions de nos deux départements, plaines et montagnes. Pour cette raison je vous propose de retrouver bientôt une analyse pour tous les postes pluviothermométriques de notre association, 2 fois l’an  soit :

-          à la fin de la période de reconstitution hivernale pour l’une

-          après la saison chaude déficitaire en eau pour l’autre

 

 

mois    Précipitations  ETP     excédent         excédent cumulé        écoulement

nov-07            76,4     14,2     62,2                         62,2                         34,7

déc-07             40,6    6,9       33,7                         95,9                         68,4

janv-08            38,1     17,2     20,9                         116,8                        89,3

févr-08                        19,5     17,6     1,9                           118,7                       91,2

mars-08           45,3     23,6     21,7                         140,4                      112,9

avr-08             91,2     47,4     43,8                         184,2                      156,7

mai-08             110,7   99,9     10,8                         195                         167,5

 

 

(1)   E.T.P. Evapotranspiration potentielle : quantité de vapeur d’eau rejetée dans l’atmosphère par évaporation directe et par transpiration des organes aériens des plantes, dans le cas où les végétaux peuvent puiser sans restrictions dans le sol.

(2)   Excédent pluviométrique : P-ETP ≥ 0

(3)   Déficit pluviométrique : P-ETP ≤ 0

(4)   Surplus ou écoulement : excédent diminué de la reconstitution de la réserve du sol

(5)   Unité : millimètre

 

Pour en savoir plus:
Gérard Staron:  Méthodologie pour une meilleure connaissance de la ressource en eau:
application expérimentale au bassin de la Loire supérieure.

 

Revue de Géographie de Lyon  : Année1982   volume  57-3  p 267-286

 

 site :

 http://www.persee.fr/showIssue.do?issueKey=geoca_0035-113X_1982_num_57_3

 


[1] Article paraissant dans le numéro de juin « Au fil du temps des Météorologistes d’entre Rhône et Loire

Partager cet article

Repost0

commentaires

Presentation

  • : Le blog de Gérard Staron Président de l'AMRL
  • : Le journal du climat et de la géographie libres. Actualité climatique Climat et société, impact du climat sur les activités humaines . Prévisions sur 4 jours
  • Contact

Rechercher

Articles Récents

Mes ouvrages

                                                                noel boules noel boules 4 gif                                                              noel boules noel boules 4 gif                                                                                                                                                                                                    noel boules noel boules 4 gif

Mon Site

                                                                                                                        Site

Articles sur Le progrès

Phénomènes météo exceptionnels de 1945 à nos jours (2013)

Quel drôle de temps

La Loire p 78, 79

Le Gier p 80

La fureur du Furan p 81

Climat de la Loire: Effet de couloir p 194

Climat de la Haute-Loire:

Le coeur  du Massif Central  p 195