Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 février 2008 6 09 /02 /février /2008 22:06

 

(Enregistrement le 1er février, passage antenne le 2 février 2008 Radio Espérance)

Le courrier électronique du représentant d’une association d’opposition à l’installation d’éoliennes sur le massif du Mézenc m’est parvenu après ma chronique 658 concernant le record de consommation électrique en France du 18 décembre 2007 à 19 heures avec 88960 MW.

Je le remercie de ces constatations et je vais tenter d’apporter quelques précisions.

Il me fait remarquer qu’au moment du record de consommation électrique les éoliennes de son secteur étaient à l’arrêt et n’ont pas été en mesure de faire face aux besoins d’électricité par leur production.

L’analyse de la situation atmosphérique très calme de la journée du 18 décembre 2007 confirme ses propos. Notre pays est recouvert par un anticyclone avec des pressions très fortes qui dépassent 1030 hpa et se renforcent dans la journée. Les vents sont très faibles au sol puisque des brouillards tenaces occupent toute la journée les fonds des bassins du Rhône et de la Saône et des vallées du Massif central. Au dessus, les montagnes connaissent un ciel totalement dégagé.

La seule agitation atmosphérique est visible au niveau de la surface des 500 hpa à un peu plus de 5000 mètres d’altitude. Un flux de nord-est est attiré par une dépression en Méditerranée. Les vents dépassent 50 nœuds le 17 décembre. Toutefois ce courant s’arrête dans la journée du 18 et même à ce niveau les vents deviennent faibles.

Mon lecteur signale ensuite le fait que la production d’énergie éolienne n’est pas de nature à répondre à une pointe record de consommation électrique. Dans d’autres situations, la réponse est plus complexe.

D’abord la consommation électrique croit en liaison avec le froid et les records se situent toujours au cœur de l’hiver au moment des jours courts et des faibles apports d’énergie solaire, même nuls à 19 heures. Le record du 18 décembre 2007 a été précédé par ceux du 27 janvier 2006, du 28 février 2005 et enfin du 26 janvier 2005 pour la période récente. J’ai recherché la situation atmosphérique des jours concernés dans mes archives

Chaque fois, il a fait froid avec des températures maximales négatives sur l’ensemble du pays et surtout dans les régions basses où se situent les principales agglomérations. Si je pends en exemple Lyon Bron le thermomètre n’a pas dépassé -3° le 18 décembre 2007, -2° le 27 janvier 2006, -1° le 28 février 2005 avec -10° le lendemain matin et aussi-1° le 26 janvier 2005.

Le froid et le vent faible ne sont pas toujours deux notions concomitantes. Les anticyclones calmes ne sont pas toujours en place à ces moments. Certains des records antérieurs se sont produits par des atmosphères agitées

Lors du précédent du 27 janvier 2006, la remontée sur la France d’une dépression méditerranéenne provoque un fort vent d’est avec 113 km/h  à Porquerolles. Le lendemain matin toutes les régions méditerranéenne connaissent la tempête avec un maximum de 167 puis 170 km/h.

Lors du 28 février 2005, un flux de nord très froid déboule sur la France et provoque une violente réaction de la Méditerranée avec un fort vent d’est entre Corse et continent et du mistral et de la tramontane jusqu’en soirée. Le vent d’altitude est très fort vers 50 et 60 nœuds, celui moyen sur 10 mn  au sol est de l’ordre de 15 nœuds à Clermont Ferrand ou 20 nœuds à Bordeaux.

Pour le record du 26 janvier 2005 un nouveau flux de nord–est attiré par une dépression en Méditerranée  détermine des vents moyens de 15 à 20 nœuds au sol et de 50 à 95 nœuds en altitude sur notre pays. Il s’ajoute des mistral et tramontane violents toute la journée.

Le froid qui provoque les maximums de consommation électrique  et le vent qui détermine l’énergie éolienne sont deux notions différentes en météorologie. Elles peuvent coïncider ou diverger selon la situation atmosphérique.

Il s’ajoute d’autres notions :

-         Contrairement à l’énergie solaire limitée aux quelques heures de la journée en hiver, l’énergie éolienne peut être produite 24 h sur 24

-         Même par temps anticyclonique, le relief ou le littoral peuvent produire des brises locales, de mer ou de montagne, susceptibles de fournir un vent non négligeable.

-          les éoliennes sont les plus efficaces pour la production électrique par des vents moyens et réguliers, non lors des tempétes.

-         Enfin par grand froid, l’accumulation de givre qui peut stopper les rotors.

En conclusion la contribution de l’énergie éolienne pour faire face aux pointes de consommation électrique par grand froid peut être très variable et aléatoire en fonction des types de temps. Les deux paramètres sont indépendants l’un de l’autre.

Par ailleurs mon lecteur signale la question qui agite la Haute Loire : Faut-il détruire le barrage de Poutes ?

Cet ouvrage est un barrage d’éclusée, comme celui de Grangent sur la Loire à côté de Saint Etienne. Il produit de l’électricité au moment des  pointes journalières de consommation soit le matin et le soir. Sa retenue accumule l’eau la nuit et en heures creuses, pour la turbiner au moment du maximum quotidien de besoin d’électricité. Ce type de barrage est donc de nature à participer, à son niveau, pour faire face aux records de consommation électrique.

Ce barrage est situé dans le fond de la vallée de l’allier au niveau de Monistrol d’Allier : pour mieux le situer, entre Le Puy et Saugues. L’Allier, comme autrefois la Loire, est une rivière que les saumons remontaient pour venir frayer à proximité de la source.  Si les hauts barrages ne laissent aucun espoir de rétablir cette remontée des saumons sur la Loire, les obstacles de plus petite taille, équipés d’échelle à poissons, peuvent permettre un franchissement par les saumons regagnant l’amont de l’Allier. Le barrage de Poutes, par sa hauteur est le principal obstacle à cette remontée.

Le choix est donc philosophique : Faut-il privilégier les activités humaines ? On garde le barrage. Faut-il favoriser le saumon ? On le détruit.

Pour ma part, je me référerai au texte fondateur de notre civilisation « Judéo chrétienne ». La genèse dans le premier récit de la création précise « Dieu dit, faisons l’homme à notre image, comme notre ressemblance  et qu’ils dominent sur les poissons de la mer » Le choix me parait clair.


Gérard Staron vous donne rendez vous samedi prochain sur les ondes de radio espérance, mais aussi ce même 9 février de 15 à 19 h à la librairie de Paris à Saint Etienne pour vous rencontrer et dédicacer son dernier livre « Conditions climatiques et compétitions cyclistes – atmosphère de course » effectué en collaboration avec Jean-Paul Bourgier.

http://pagesperso-orange.fr/climatologie.staron/

Partager cet article
Repost0

commentaires

Presentation

  • : Le blog de Gérard Staron Président de l'AMRL
  • : Le journal du climat et de la géographie libres. Actualité climatique Climat et société, impact du climat sur les activités humaines . Prévisions sur 4 jours
  • Contact

Rechercher

Articles Récents

  • Record de froid ou fraicheur (au choix) en avril sur la région Stéphanoise
    Depuis 2006, soit 16 ans , jamais un mois d'avril n'avait connu des températures aussi basses autant à Saint Etienne (alt 500m ) qu'à Montregard (alt 990 m) en Haute Loire aux confins des monts du Vivarais et du plateau de Montfaucon . Voici le bilan...
  • Covid : divorce entre discours et statistiques !
    Covid 19 : divorce entre discours et statistiques ! Que n’entend-t-on pas sur la façon dont la France a géré la crise du Coronavirus, on est en retard sur tout, le scandale est partout, on est mauvais sur tout, je vous fais grâce de tous les discours...
  • crues océaniques en cours ( situation 1/02/2021 et évolution probable )
    Des crues des rivières océaniques forment actuellement un puzzle aux 4 coins de notre pays Dans les hauts de France deux zones sont à surveiller : 1) les rivières descendant des collines de l'Artois semblent avoir connu leur maximums La Lys a atteint...
  • les particularités de l'élection américaines de 2020!
    Les particularités de l’élection de 2020 aux Etats Unis ! Un documentaire télévisé titrait « Donald trump est-il capable du pire ? » En réalité il a toujours « joué avec le pire » cela lui a permis de gagner dans beaucoup de circonstances comme homme...
  • L'opérette .... une idée d'étrennes
    Le livre "L'opérette parfum de l'histoire" présenté sur la revue Opéra Magazine ......
  • Prévision du 2 au 5 décembre 2020 : hivernal
    Prévision de Gérard Staron du 2 au 5 décembre 2020 (42, 43, 63, 69) Avec une descente froide en provenance des régions arctiques sur le proche Atlantique, l’hiver est arrivé avec le mois de décembre, son début officiel pour la Météorologie C’est le retour...
  • Cultes, covid et confinement: analyse historique !
    Cultes, covid, et confinement : analyse historique L’année 2020 aura vu à deux reprises l’interdiction des cérémonies religieuses et plusieurs dimanches, des croyants en prière devant leurs églises ! Jusqu’à quand faut-il remonter pour trouver pareil...
  • Prévision du 24 au 28 novembre 2020: les hautes pressions résistent
    Prévision de Gérard Staron du 25 au 28 novembre 2020 ( 42, 43, 63, 69) L’anticyclone se retire derrière les Alpes pour repousser les assauts des précipitations qui remontent du Levant Espagnol qui au maximum atteindront le Mézenc et des perturbations...
  • prévision du 15 au 18 novembre 2020 : Yoyo des tempéartures et du vent
    Prévision de Gérard Staron du 15 au 18 novembre 2020 (42, 43, 63, 69) Les anticyclones méditerranéens tiennent encore bon quelques jours et ils évitent à nos départements de connaitre les excès subis par les côtes de La Manche. Temps restera globalement...

Mes ouvrages

                                                                noel boules noel boules 4 gif                                                              noel boules noel boules 4 gif                                                                                                                                                                                                    noel boules noel boules 4 gif

Mon Site

                                                                                                                        Site

Articles sur Le progrès

Phénomènes météo exceptionnels de 1945 à nos jours (2013)

Quel drôle de temps

La Loire p 78, 79

Le Gier p 80

La fureur du Furan p 81

Climat de la Loire: Effet de couloir p 194

Climat de la Haute-Loire:

Le coeur  du Massif Central  p 195