Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 novembre 2016 3 23 /11 /novembre /2016 23:24

Les crues du 22 novembre 2016 sur la région stéphanoise

Reprise possible dans les prochaines heures !

Gérard Staron

 

Importance de l’événement du 22 novembre 2016 :

Pour l’instant cet épisode cévenol n’est pas très important à l’échelle de la France et les niveaux observés sont bien inférieurs à ceux des crues historiques, mais notre région est parmi celles les plus affectées hier 

Sur le Gier à Rive de Gier qui a suscité le plus de craintes hier, on doit attribuer une médaille de bronze à l’événement dans la hiérarchie des crues depuis le début de la station limnique

 

 

 

 

 

Principales crues à Rive de Gier

 

 

Hauteur (m)

débit (m3s)

02-nov-08

3,47

237

02-déc-03

22 nov 2016

Nov 2014

3,44

3.28

3.09

234

 

 

 

 

      

Sur le Furan à Andrézieux le 22 novembre 2016 entre de justesse dans les crues ayant dépassé 3 m, mais avec un rang plus quelconque

 

hauteur (m)

débits (m3s)

02-nov-08

4,05 m

212 m3s

13-nov-96

7 8 sept 2010

3,35 m

3.15m

n.c.

26-mai-77

22 nov 2016

3,09m 

3.07m

 

142 m3s

Sur la Loire l’événement présente une importance jusqu’au bassin du Puy .

A Chadrac avec 6.43 m à 22 heures , le niveau est nettement inférieur à celui de novembre 2008 (7.64 m) et de toutes les grandes crues historiques.

A partir de Bas en Basset avec 2.64 m il s’agit d’une petite crue comme sur la traversée du département de la Loire

Au niveau des précipitations, j’ai recueilli à Saint Etienne (500m) 99.1 mm pour le total de l’épisode qui a duré moins de 24 h entre la soirée du 21 et la fin de la journée du 22, toutefois ce cumul doit être décompté sur deux jours selon les normes météorologiques (mesure le matin attribuée à la journée de la veille)  avec 58 mm le 21 , mesure du 22 au matin et 41.1 mm le 22 mesure du 23 au matin.

Sur l’ensemble de l’épisode nous sommes proches de records, mais cette séparation sur deux jours lui enlève tout caractère exceptionnel.

En septembre 2010 100mm avaient été dépassés en 24 heures

 

Pourquoi notre région est-elle parmi les plus touchées ? 

 

Il y a toujours 3 éléments dans une grosse précipitations cévenole,

  1. l’arrivée d’une perturbation en provenance des hautes latitudes par l’Atlantique,
  2. Sa descente jusqu’à la Méditerranée où les masses nuageuses se rechargent en humidité en leur donnant une grande capacité à fournir des précipitations
  3.  le blocage par des hautes pressions continentales qui résistent derrière les Alpes. Ces dernières provoquent la remontée des pluies en direction de nos littoraux méditerranéens et au-delà vers l’intérieur. Surtout elles  maintiennent ces masses pluvieuses sur ces régions aussi longtemps que les hautes pressions résistent au-delà des Alpes en augmentant d’autant les cumuls déposés d’autant plus qu’elles viennent buter sur des reliefs.

Cet affrontement entre les masses pluvieuses qui progressent et l’anticyclone qui résiste à l’est, s’effectue de façon différente et souvent peu prévisible chaque fois.

Le 22 novembre 2016, comme au début décembre 2003, les hautes pressions ont d’abord reculé face aux masses pluvieuses jusqu’à hier. A ce moment, l’anticyclone derrière les Alpes reprenant de la force, les a repoussées en provoquant le retour en sens inverse des pluies.  Dans ces cas de blocage total soit en repoussant la perturbation comme hier) soit en la détruisant sur place comme en septembre 1980 (grosse crue de la loire) que les pluies méditerranéennes atteignent notre région massivement et y provoquent les plus grosses inondations.

C’est aussi pour cette même raison que rien n’est terminé ! Tant que la perturbation est bloquée, elle cherche un passage vers l’est pour s’évacuer et tant qu’elle ne l’a pas trouvé, les pluies peuvent revenir sur les mêmes régions ou des secteurs proches de la Méditerranée. C’est ce qui est en train de se produire en ce moment. La région sera-t-elle touchée à nouveau ?

Actuellement il s’agit d’une ligne d’orages du golfe du Lion sur l’Aude au Bassin Aquitain qui remonte en crabe selon une trajectoire de sud-ouest, nous sommes dans l’axe de sa progression, mais avant d’arriver chez nous elle peut garder ou  perdre de sa puissance ce qui déterminera la hauteur des nouvelles crues !

 Ce type d’épisode est souvent très long avec des rebondissements comme en décembre 2003

A suivre …

Partager cet article
Repost0

commentaires

Presentation

  • : Le blog de Gérard Staron Président de l'AMRL
  • : Le journal du climat et de la géographie libres. Actualité climatique Climat et société, impact du climat sur les activités humaines . Prévisions sur 4 jours
  • Contact

Rechercher

Articles Récents

  • Record de froid ou fraicheur (au choix) en avril sur la région Stéphanoise
    Depuis 2006, soit 16 ans , jamais un mois d'avril n'avait connu des températures aussi basses autant à Saint Etienne (alt 500m ) qu'à Montregard (alt 990 m) en Haute Loire aux confins des monts du Vivarais et du plateau de Montfaucon . Voici le bilan...
  • Covid : divorce entre discours et statistiques !
    Covid 19 : divorce entre discours et statistiques ! Que n’entend-t-on pas sur la façon dont la France a géré la crise du Coronavirus, on est en retard sur tout, le scandale est partout, on est mauvais sur tout, je vous fais grâce de tous les discours...
  • crues océaniques en cours ( situation 1/02/2021 et évolution probable )
    Des crues des rivières océaniques forment actuellement un puzzle aux 4 coins de notre pays Dans les hauts de France deux zones sont à surveiller : 1) les rivières descendant des collines de l'Artois semblent avoir connu leur maximums La Lys a atteint...
  • les particularités de l'élection américaines de 2020!
    Les particularités de l’élection de 2020 aux Etats Unis ! Un documentaire télévisé titrait « Donald trump est-il capable du pire ? » En réalité il a toujours « joué avec le pire » cela lui a permis de gagner dans beaucoup de circonstances comme homme...
  • L'opérette .... une idée d'étrennes
    Le livre "L'opérette parfum de l'histoire" présenté sur la revue Opéra Magazine ......
  • Prévision du 2 au 5 décembre 2020 : hivernal
    Prévision de Gérard Staron du 2 au 5 décembre 2020 (42, 43, 63, 69) Avec une descente froide en provenance des régions arctiques sur le proche Atlantique, l’hiver est arrivé avec le mois de décembre, son début officiel pour la Météorologie C’est le retour...
  • Cultes, covid et confinement: analyse historique !
    Cultes, covid, et confinement : analyse historique L’année 2020 aura vu à deux reprises l’interdiction des cérémonies religieuses et plusieurs dimanches, des croyants en prière devant leurs églises ! Jusqu’à quand faut-il remonter pour trouver pareil...
  • Prévision du 24 au 28 novembre 2020: les hautes pressions résistent
    Prévision de Gérard Staron du 25 au 28 novembre 2020 ( 42, 43, 63, 69) L’anticyclone se retire derrière les Alpes pour repousser les assauts des précipitations qui remontent du Levant Espagnol qui au maximum atteindront le Mézenc et des perturbations...
  • prévision du 15 au 18 novembre 2020 : Yoyo des tempéartures et du vent
    Prévision de Gérard Staron du 15 au 18 novembre 2020 (42, 43, 63, 69) Les anticyclones méditerranéens tiennent encore bon quelques jours et ils évitent à nos départements de connaitre les excès subis par les côtes de La Manche. Temps restera globalement...

Mes ouvrages

                                                                noel boules noel boules 4 gif                                                              noel boules noel boules 4 gif                                                                                                                                                                                                    noel boules noel boules 4 gif

Mon Site

                                                                                                                        Site

Articles sur Le progrès

Phénomènes météo exceptionnels de 1945 à nos jours (2013)

Quel drôle de temps

La Loire p 78, 79

Le Gier p 80

La fureur du Furan p 81

Climat de la Loire: Effet de couloir p 194

Climat de la Haute-Loire:

Le coeur  du Massif Central  p 195