Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 octobre 2015 4 22 /10 /octobre /2015 10:30

L’été 2015 à Montregard

Gérard Staron

article paru dans le bulletin municipal de la commune

La saison estivale de 2015 a été globalement la plus chaude depuis 10 ans. Pour l’ensemble des trois mois, la moyenne atteint 18° contre 17.3° en 2006 et 17.2° en 2009. Elle détient aussi le maximum quotidien le plus élevé enregistré le 7 juillet avec 34.4°. Ce dernier remplace dans les tablettes celui de juillet 2006 où 33.2° avaient été enregistrés sous abri.

Vous trouverez ci-dessous les minimums et maximums quotidiens des températures de cet été prises sous abri dans sa définition météorologiques du 1er juin au 31 août.

Cependant notre commune n’a pas connu les excès de chaleur enregistrés dans les dépressions des sillons de la Loire et du Rhône. Au moment des journées les plus chaudes de juillet, plus de 35° à Saint-Etienne, l’écart du maximum quotidien de température a été très important selon l’altitude, il baissait entre 1.2° et 1.7° par tranche de 100 m d’altitude alors qu’il est compris en situation normale entre 0.6 et 1° par 100 mètres.

Ainsi, aucun des mois de cet été ne détient la moyenne la plus élevée de ces 10 dernières années. Juillet avec 19.9° est devancé par 2006 (21.1°) , Août avec 17.9° n’est que 4ème après 2009 (19°), 2012 et 2011, juin 2006 (16.6°) a fait mieux que 2015 (16.2°)

La très forte chaleur n’a pas pu s’installer durablement. Régulièrement des venues d’air froid ont calmé les vagues de températures les plus élevées. La chute du 8 juillet (voir graphique) met fin brutalement à la canicule qui culmine le 7 juillet. La baisse de fin juillet approche la température minimale la plus basse de ces 10 dernières années pour ce même mois (3.8° le 31 contre 3.6° en 2007). A trois reprises en août, il en est de même.

Pendant tout l’été, nous avons subi une lutte d’influence entre les anticyclones d’altitude subtropicaux qui ont tenté d’établir sur notre région un couvercle de chaleur et l’air froid des perturbations orageuses qui interrompaient brièvement leur domination ! Celle du 23 août aurait pu perturber « La soupe aux choux » dans des proportions plus importantes qu’elle ne l’a fait!

Montregard a été en grande partie protégé des plus grands excès du thermomètre enregistré dans les dépressions urbanisées pendant cet été 2015, il faisait bon y résider ou passer ses vacances ! Notre commune a aussi plutôt moins souffert de la sécheresse de cet été. Certes nous n’avons pas reçu la moindre goutte d’eau de la mi-juin à la mi-juillet, mais le début de juin a déposé 91 mm et la fin de juillet 85.5 mm dont 51 mm le 22. Août a été le mois le moins arrosé avec 44.9mm.

Voir les commentaires

Partager cet article

Repost 0
Published by Gérard Staron - dans climatologie
commenter cet article

commentaires

Presentation

  • : Le blog de Gérard Staron Président de l'AMRL
  • : Le journal du climat et de la géographie libres. Actualité climatique Climat et société, impact du climat sur les activités humaines . Interprétation d'extraits d'opérette ou de chansons anciennes avec commentaire historique
  • Contact

Rechercher

Contenu du blog

Sur ce blog:

 

-l'évènement du moment

-prévisions

-chroniques

-observations

-commentaires de documents

Articles Récents

Mes ouvrages

                                                                noel boules noel boules 4 gif                                                              noel boules noel boules 4 gif                                                                                                                                                                                                    noel boules noel boules 4 gif

Mon Site

                                                                                                                        Site

Articles sur Le progrès

Phénomènes météo exceptionnels de 1945 à nos jours (2013)

Quel drôle de temps

La Loire p 78, 79

Le Gier p 80

La fureur du Furan p 81

Climat de la Loire: Effet de couloir p 194

Climat de la Haute-Loire:

Le coeur  du Massif Central  p 195