Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 janvier 2015 2 20 /01 /janvier /2015 12:27

E.D .M 24

La météo reste agitée aux deux extrémités de la France.

Tout a commencé par le « Nord » où la répétition de pluies océaniques depuis le début de janvier , 135 mm au Touquet, 129.3 mm à Boulogne a provoqué deux crues séparées de rivières.

La Lys a été la première à réagir avec un maximum de 2.48 m le 16 janvier dans la matinée. Il devance celui de janvier 2009, mais se situe environ ½ mètre en dessous de la crue de décembre 1999 (2.94 m)

La Liane, le plus agité des fleuves cotiers de la région, ne pouvait pas rester sans réaction . Sa pointe principale a lieu deux jours après le 18 janvier avec une cote à 3.80m . Cette dernière se situe environ à un ½ mètre en dessous de l’inondation de novembre 2012 (4.37m)

A l’autre bout du pays, une nouvelle perturbation méditerranéenne ou cévenole semble avoir causé plus d’alerte que de problèmes réels

Les précipitations n’ont rien de comparable avec les grosses pluies de l’automne dernier, 60 mm en 48 h à Montélimar mais comme à l’automne dernier elles ont suivi la même trajectoire , soit la remontée du versant rhodanien des reliefs de l’est du Massif central des Cévennes au Pilat puis ensuite en direction du Beaujolais. La pénétration à l’intérieur du massif central est faible je n’ai recueilli que 9.5 mm à Saint Etienne.

Ses conséquences devraient être amoindries car il y a une répartition assez « heureuse » entre pluie et neige selon l’altitude, le passage s’est effectué vers 600 m hier et 500 m actuellement , mais aussi dans le déroulement, pluie d’abord , neige ensuite.

Dans ces conditions les crues des rivières sont faibles ou inexistantes car l’eau des hauts bassins est retenue sous forme solide ce qui limite le ruissellement immédiat et l’importance de la montée des eaux , mais aussi les conséquences des chutes de neige lourdes qui autrefois ont tant fait de dégats aux lignes électriques ou multiplié es naufragés sur les autoroutes ( décembre janvier 1970-1971, décembre 1978, novembre 1982, décembre 1990, janvier 1994 etc) ont été essentiellement limitées à des zones d’altitude habituées et ont épargné les grands axes de circulation situées en bas ! Le col de l’Escrinet entre Privas et Aubenas en-est-il vraiment un ?

Gérard Staron

Partager cet article

Repost 0
Published by Gérard Staron - dans E.D.M.
commenter cet article

commentaires

Presentation

  • : Le blog de Gérard Staron Président de l'AMRL
  • : Le journal du climat et de la géographie libres. Actualité climatique Climat et société, impact du climat sur les activités humaines . Interprétation d'extraits d'opérette ou de chansons anciennes avec commentaire historique
  • Contact

Rechercher

Contenu du blog

Sur ce blog:

 

-l'évènement du moment

-prévisions

-chroniques

-observations

-commentaires de documents

Articles Récents

Mes ouvrages

                                                                noel boules noel boules 4 gif                                                              noel boules noel boules 4 gif                                                                                                                                                                                                    noel boules noel boules 4 gif

Mon Site

                                                                                                                        Site

Articles sur Le progrès

Phénomènes météo exceptionnels de 1945 à nos jours (2013)

Quel drôle de temps

La Loire p 78, 79

Le Gier p 80

La fureur du Furan p 81

Climat de la Loire: Effet de couloir p 194

Climat de la Haute-Loire:

Le coeur  du Massif Central  p 195